Communauté autour des navettes autonomes

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description: Comment faciliter les expérimentations, mutualiser chaque retour d'expériences, créer des communs ...

Image:

Cybercar mai.jpg

Tags:

Thème:

Objectifs: La Fabrique propose en complément d'aider à identifier les acteurs et territoires intéressés pour faciliter les échanges et les productions, les mutualisations possibles de l'amont à l'aval pour inviter tous les acteurs à produire des communs sur ce sujet : connaissances, formations, données, logiciels, matériels, ...

Défis adressés : Améliorer la logistique des derniers kilomètres, Améliorer les solutions et développer de nouvelles solutions de mobilités pour tous, Faciliter le partage la gestion la maintenance la comptabilité des émissions polluantes et de GES des véhicules

Organisations membres:

Individus membres:

Référents - Pilotes:

Espace d'échange synchrone (de type chat): https://fabmobteam.slack.com/messages/navette_autonome/

Espace d'échange asynchrone (de type mail):

Gestion des actions
Connectez vous au gestionnaire de tâches de cette communauté pour accéder aux actions planifiées, celles en cours. Contribuez simplement, selon vos possibilités et compétences
 :
https://trello.com/b/XtZVVpoX/communaute-des-navettes-autonomes


Partage de fichiers
Connectez vous au dossier partagé de cette communauté pour accéder à tous les documents.
 :


Vous êtes nouveau, renseignez votre profil et celui de votre organisation ! C'est essentiel de bien se connaître pour construire un réseau performant !

Les navettes autonomes sont considérées comme des briques permettant d’augmenter l’usage des TC, de réduire l’usage de la voiture individuelle. Elles constituent un élément des futurs services de mobilités dépossédées. Toutes les parties prenantes sont à rassembler pour designer les meilleurs systèmes de mobilités robotisés et constituer de nouvelles industries. Les marchés sont mondiaux, comme les concurrents.

Le sujet du véhicule autonome est travaillé par de nombreux acteurs en France :

  • constructeurs automobiles, véhicules lourds,
  • opérateurs transports publics
  • clusters, pôles de compétitivité notamment Movéo et LUTB, VEDECOM, PFA
  • programme national dans le cadre de la Nouvelle France Industrielle (NFI)

Ce document présente les objectifs de recherche et la coordination des acteurs. Nous nous intéresserons dans cette communauté principalement aux sujets des usages, du design des services rendus possible par cette solution (et aux conséquences sur le design des véhicules), principalement pour améliorer, augmenter, développer des usages collectifs qui viendront renforcer les modes lourds traditionnels, les modes actifs, les modes partagés.

La Fabrique propose en complément d'aider à identifier :

  • les acteurs et territoires intéressés pour faciliter les échanges et les productions,
  • les mutualisations possibles de l'amont à l'aval pour inviter tous les acteurs à produire des communs sur ce sujet : connaissances, formations, données, logiciels, matériels, ...

Ateliers

Atelier organisé par le Square Renault / FabMob

Les acteurs hébergés au Square ont ouvert un projet centré sur la ville et les conséquences de la robotisation des véhicules.

Lien vers la page dédiée à ce travail

En cours / à venir

  • Etude en cours "la vie robomobile" portée par la DGITM autour des modes de vie en 2040-2050 et des conséquences des véhicules autonomes. Ce projet d'Atelier à co-construire  nous conduira à explorer, imaginer, appréhender l'impact de la "robomobilité" qui s'annonce dans toutes les dimensions de nos sociétés, à toutes les échelles. Par "robomobilité", on entend ici la mobilité sans conducteur (les "véhicules autonomes"), fret et voyageur, généralisée ou largement dominante à un horizon indéfini. On pressent là une disruption au moins comparable à l'apparition du smartphone, qui a bouleversé les usages, les business models et les relations sociales, bien au-delà du produit et de sa fonctionnalité initiale. On l'imagine vectrice de nombreux faisceaux d’innovations radicales, qui vont transformer en profondeur nos sociétés, les systèmes productifs, les systèmes de transports, l’organisation sociale, les modes de vie, le rapport au temps et à l’espace, l’aménagement du territoire, etc.
  • Etude en cours portée par le CGI sur les mobilités robotisées dans le cadre du Grand Paris
  • Etude à venir portée par Missions Publiques pour organiser un débat citoyen autour des véhicules autonomes
  • Base de projet avec le centre Danois du Design, volvo autour de l'étude des usages et besoins.


Atelier organisé par la Fabrique

Un 1er Atelier s'est déroulé à l'ADEME Sophia antipolis le 25 Mars lors de la présence du projet CityMobil2. (lien vers le CR)

Présentations : ADEME, Communauté Agglomération de Sophia Antipolis, Easymile, Cité du Design. Les 14 uses cases issus du Challenge Open Lab Michelin sont une bonne base pour présenter différents cas d'usages, mais ils ont été questionnés lors d'un atelier : qui les a fait, combien de personne impliquée représente les usagers. Il est proposé de les faire évoluer / compléter en impliquant toutes les parties prenantes : usagers, collectivités, entreprises utilisatrices de mobilités, industries des services ....pour qu’ils soient utilisables par tout le monde.

Réunions organisées dans le cadre du plan NFI Véhicule Autonome GT Usages et Expérimentations

En partant des verrous identifiés suivants :

  • Impératif d’avoir un « accompagnateur » à bord
  • Problème de monopole de certains acteurs technologiques
  • Acceptation des passagers et personnels
  • Impact sur l’emploi (taxi, machiniste, etc.) : perspectives de reconversion.
  • Usages détournés
  • Impacts sociaux du modèle sans conducteur

Ce groupe s'est fixé les objectifs suivants :

  • Définition des besoins d’expérimentation par cas d’usage de système de transport public autonome
  • Identification des zones d’expérimentation répondant à ces besoins
  • Etat de l’art de l’offre et de l’usage des STPA (issu de la Fiche action n°9 du GT FH IHM)
  • Feuille de route des usages
  • Définition des éléments à partager sur les expérimentations
  • Identification des besoins des utilisateurs à intégrer à l’infrastructure  et spécification des niveaux d’interaction entre utilisateur/système/infrastructure.
  • Règles pour les usagers à l’intérieur du véhicule (ceinture de sécurité, personnes assises / debouts, etc.) (issu de la Fiche action n°9 du GT FH IHM)
  • Définition de l’ergonomie cognitive et retour de l’information pour les usagers (contenu, IHM) (issu de la Fiche action n°9 du GT FH IHM)
  • Code de bonnes pratiques sur les procédures à mettre en place en cas de situations extrêmes
  • Mise à jour de la feuille de route et bilan annuel des expérimentations

Livrables produits :

Propositions

Cahier de suivi et retours d'expériences

Etablir un cahier de suivi pour chaque expérimentation intégrant les changements de comportements, de mode transport avant/après => construire un document unique commun permettant de préparer en amont, documenter pendant, puis capitaliser après chaque expérimentation :

  • définition des besoins des parties prenantes : client, opérateur, gestionnaire de site, usagers, autorités locales, autorités nationales, via le PDU, les club entreprises, les relais locaux
  • analyse du contexte : existant, objectifs (env, social éco, conséquences,...), difficultés identifiées, opportunités
  • Quel est le minimum nécessaire pour chaque expérimentation ? en terme de véhicule, usagers, barrières réglementaires levées, durée du projet …
  • définition du service usagers : usager, nombre, type, horaires, attentes, profils, intégration physique et technique à l'existant, modèle économique actuel & envisagé,
  • aspects temporels : calendrier court/moyen/long termes, jalons/go-nogo, phasages (démos, expé...), conditions de passage / d'acceptation par les différentes parties prenantes
  • données produites par l'expérimentation : quelles données pourraient être mutualisées, utilisées par des laboratoires, utilisées pour la formation (voir Udacity).

Expérimentations

Comment sélectionne-t-on ou oriente-t-on les meilleures expérimentations ? Peut-on les regrouper pour créer un cas de projet avec plusieurs cas d’usages sur un territoire (Exemple : mobilités des salariés 8-10h et 16-20h / transports de colis entre 10-12h / transport le soir pour des spectacles ) ?

  • Soutenir des cas d’usages “mobilités” , business modèles : Partir des lieux attractifs non/mal déservis en TC ? et/ou des populations les plus dépendantes de l’automobile ?
  • Soutenir des cas d’usages “réglementation” : Choisir des projets qui apportent des métriques permettant d’aller vers des usages sur routes ouvertes, et lèvent surtout des barrières réglementaires comme apporter des preuves de fiabilité “pas d’incident au km”, sans forcément viser des cas d’usages “mobilités”.
  • Intégrer plus de difficultés : champs ouverts avec piétons, fort flux de passagers, vitesse commerciale plus élevée, croisement de voiture…
  • Intégrer des questions réglementaires (venant des ministères) pour lever des barrières réglementaires et utiliser chaque expérimentation pour aller vers les utilisations sur route ouverte.
  • Comment fait-on pour identifier les expérimentations à venir ? envisage-t-on un appel national des territoires ?

Développement commercial :

  • Détailler et mutualiser les différents modèles d'affaires  :  license techno navigation,vente navette,... Easymile et Navya ?
  • Mutualiser les questions juridiques d’exploitation des navettes (FAQ).
  • Quels soutiens aux projets : non financier via la Fabrique, financier via :
    • Idée d'un groupement d’achat public et d’exploitation de navettes pour explorer de multiples cas d’usages en mutualisant l’amont, les usages, l’exploitation, les services, les retours dans un maximum de configuration,
    • Aide à l’expérimentation : Initiative PME de l’ADEME, aide R&D ADEME, projets européens (H2020) si l’expérimentation lève plusieurs barrières.

Ressources :

Use cases produits pour les véhicules autonomes et études :