Covoiturage (Québec)

From Communauté de la Fabrique des Mobilités


Image :

PhotoPocCovoiturage.png

Short description: Développer le covoiturage urbain et interurbain

Description:

Description du projet

Objectifs & Opportunités

Afin de relancer des alternatives à l’auto-solo, particulièrement affectées avec la pandémie de Covid-19, la Fabrique des Mobilités Québec s’engage à soutenir des expérimentations autour du covoiturage. Nous encourageons également la réplication des standards de données en covoiturage afin de tirer le meilleur des solutions issues de l’innovation ouverte.

Via des tests et expérimentations liés à la collecte de données, valider des hypothèse et recueillir des évidences qui faciliteront l’intégration et la contribution du covoiturage dans la mobilité intégrée

Opportunités

  • Reproduire au Québec le registre du covoiturage créé en France  
  • Soutenir la mise en œuvre d’expérimentations des partenaires pour la gestion des incitatifs

Le covoiturage dans Montréal en Commun

Cette initiative fait partie des Pôles de données en mobilité: projets de valorisation des données (FabmobQc) du volet mobilité de Montréal en commun.

Expérimentations en cours

Carte de l'offre de covoiturage au Québec

Plus d'informations prochainement !

Challenge Mobilité 2021

Présentation du Challenge covoiturage

Dans le cadre du Challenge en Mobilité 2021, plusieurs initiatives ont vu et verront le jour dans les prochains mois autour de la valorisation du covoiturage au Québec ! Les informations ci-dessous seront mises à jour régulièrement. Si vous vous intéressez aux problématiques liées au covoiturage ou si vous avez un projet qui propose une solution à ces questions, apprenez-en plus sur le Challenge !

Covoiturage et mobilité durable

Le covoiturage est une des alternatives à l’auto-solo pour diminuer la congestion et les émissions de GES, faciliter les déplacements, améliorer l’accès au transport collectif et optimiser les stationnements surchargés. Dans l'éventail de l’offre de mobilité durable, le covoiturage est pourtant une solution difficile à appréhender. C’est une pratique complexe dans sa diversité, son intensité et dans ses modalités de mise en œuvre. Questionner les freins et les leviers de réussite et les incitatifs pouvant encourager ou influer des utilisateurs à se tourner vers le covoiturage nécessite de mieux connaître cette pratique. Plusieurs approches et expérimentations en cours sur le sujet peuvent nourrir une réflexion conjointe.

Pourquoi un challenge autour du covoiturage ?

En tant que Centre d'excellence en expérimentation, nous accompagnons le déploiement de solutions en mobilité durable en livrant des ressources méthodologiques et des communs afin de faciliter l’identification par les collectivités de plus-value pour leurs citoyens.

De plus, dans le cadre de Montréal en commun, nous participons à l'atteinte d'un objectif d’augmentation des offres de mobilité intégrée et de réduction des GES dans le cadre du Plan climat 2020-2030.

Quels sont les livrables attendus ?

Nous cherchons à identifier des expérimentations sur le territoire, afin de répondre aux objectifs de Montréal en Commun.

Quelles sont les ressources offertes par ce challenge ?

-Apporter un soutien aux cycles d’expérimentation sur le thème du covoiturage (et données associées)

-Connecter des réseaux et ressources d’affaires grâce aux partenaires de la Fabrique des mobilités Québec

Cartographier les enjeux

Notre objectif fut de cartographier les grands enjeux de la relance du covoiturage au Québec dans le contexte post-pandémique.

Revitalisation de l'offre de covoiturage au Québec

Avec un écosystème dynamique mais très fragmenté, nous avons besoin de remettre en valeur l'offre de covoiturage sur le territoire québécois afin de contribuer à la diminution de l'auto-solo.

La revitalisation de l'offre insistera d'abord sur le covoiturage interurbain, mais le développement d'une offre de covoiturage intégrée aux autres modes de transports intra-urbains n'est pas exclue.

Une approche est de positionner le covoiturage comme une offre de service déployée là où le transport en commun n’est pas rentable ou peu présent. Que ce soit en dehors des heures de pointe ou dans les territoires moins dense. Dans cette approche l’interopérabilité permet de mettre en valeur l’offre globale et d’y inscrire le covoiturage. Hors centres urbains, le covoiturage complète alors l’offre de transport pour les activités quotidiennes domicile-travail, loisirs, achats en figurant comme une alternative à l'auto-solo ou en complément d'autres offres de mobilité durable.

Stationnement incitatifs sur rue

Cette initiative, portée notamment par l'AMD, vise à identifier et contrôler les mécanismes incitant les usagers pratiquant l'auto-solo à laisser leur automobile et privilégier le covoiturage.

Cette expérimentation s'inscrit dans le cadre d'une autre approche de travail sur le covoiturage : les voies ou stationnements réservés. Agir sur le stationnement est un des leviers pour influencer l’usage de l’automobile dans les centres urbains où le stationnement est déjà sous pression. Le stationnement incitatif directement à proximité des lieux d’emplois est d’ailleurs une pratique à l'efficacité connue des employeurs. 81 % des utilisateurs du covoiturage utilisent ce mode de déplacement pour se rendre au travail (ADEME 2015).

Incitatifs financiers au covoiturage

Le covoiturage est un changement d’habitude profond pour un nouvel usager et le coût lié au transport est un paramètre important pour beaucoup de ménages. Afin de mettre en place différents incitatifs et avantages et d’éviter la fraude une solution existe : la preuve de covoiturage. Cette preuve de covoiturage permet de fédérer les acteurs autour des incitatifs.

Démarrer un prototypage rapide

Suite à la première étape de cartographie des enjeux, la Fabrique des mobilités et ses partenaires ont lancé une phase de prototypage afin d'aller plus loin dans les apprentissages concernant les incitatifs au covoiturage.

Pour cela, nous avions organisé un design jam le 9 décembre 2021. Voici les idées clefs, les pistes de réflexion qui en sont ressorties et qui nous serviront de point de départ lors de la prochaine étape en janvier prochain, qui nous mènera du prototypage vers l'expérimentation. Nous pouvons les rassembler autour de deux grands axes. Enfin, il y eut une dernière étape avant de passer à l'expérimentation terrain : transformer ces pistes de solution en prototypes car cela permettra d'établir des storyboards afin de matérialiser les solutions retenues.

Améliorer l’affichage et l’intégration de l’offre de covoiturage

Idée retenue

Si nous intégrons l’offre de covoiturage dans l’offre générale de transport en commun nous devrions être en mesure d’augmenter son utilisation. La non intégration de l’offre de covoiturage dans les outils de planification est-il le principal frein au développement de celui-ci? En se concentrant sur certains trajets sélectionnés d’avance nous pourrons tester cette visibilité de l’offre.

Autre idée en attente

Utiliser un standard commun (comme GBFS) pour les données de covoiturage permettra d’intégrer facilement l’offre sur les plateformes et les API MaaS et de généraliser le processus. Travailler avec un maximum d'acteurs (même avec des enjeux différents) autour du standard permettra d’augmenter l’engagement autour de ce standard et son utilisation.

Expérimenter sur les différentes formes d’incitatifs au covoiturage

Idée retenue

Si nous utilisons des incitatifs (financiers ou autres) nous augmenterons l'intérêt des usagers pour le covoiturage à plus courte distance. Existe-t-il trop de contraintes par rapport aux avantages pour que le covoiturage courte distance deviennent une solution acceptable?  En identifiant l’effort d’engagement nécessaire pour le conducteur en covoiturage courte distance  (risque de retard, détour pour chercher/déposer le covoitureur, etc.) par rapport aux avantages pour celui-ci nous pourrons travailler sur les bons incitatifs (financier, infrastructure, facilité de mise en place, etc.).

Autre idée en attente

La gamification et plus largement les incitatifs non financiers (impact carbone, défi, etc.) pour le covoiturage en général peuvent augmenter l'intérêt pour le covoiturage et amener de nouveaux usagers.

Le stationnement incitatif et en levier d'expérimentation efficace là où le stationnement est sous tension.

Les centres d’emploi doivent travailler ensemble pour organiser des offres de covoiturage à leurs employés en mutualisant leurs services et en s’appuyant sur toutes sortent d’incitatif : financier (offrir une indemnité mensuel si l'employé rend disponible des places dans son véhicule qu’elles soient utilisées ou non), offrir du stationnement gratuit et garantit à destination, gamification (défi entreprise).

Construire des cycles d'expérimentation

Les deux étapes précédentes auront permis de cartographier les enjeux ainsi que les pistes de solution concernant la relance du covoiturage. Il sera donc temps de lancer des cycles d'expérimentation ! Nous avons donc convié des équipes innovantes afin de développer des produits, des solutions, pour répondre efficacement à ces enjeux.

Nous privilégions une démarche menant à des apprentissages simples et rapides compte tenu du fait que le covoiturage moyenne distance “quotidien” n’est pas une pratique développée sur le bassin ARTM et que la recherche de la bonne offre pour la clientèle est à ses débuts.

Expérimentation n°1 - Incitatifs au covoiturage

Hypothèse de départ : La mise en place d'incitatifs peut permettre d'amener les conducteurs de covoiturage dans des zones de faible couverture.

Démarche entreprise :

  • Elaboration de l'expérimentation (étapes, mesure de succès, méthode de test, public cible, répartition des tâches)
  • Travail sur un mockup d'interface qui afficherait la mécanique d'incitatifs aux conducteurs
  • Elaboration d'un script d'entrevue-solution
  • Réalisation d'un première série d'entrevues-solution (30min par entrevue)
    • Présenter le cadre de l'expérimentation (pourquoi réalise-t-on l'entrevue ? + questions de confidentialité des informations)
    • Montrer le mockup d'interface pour recueillir l'avis de l'utilisateur (ou du conducteur le cas échéant)

Apprentissages : les incitatifs ne semblent pas déterminants chez les conducteurs interrogés. Cependant, nous allons donc réaliser un second cycle d'expérimentations pour vérifier cette tendance en obtenant un plus grand nombre de réponses.

Prochaines étapes :

  • Planification d’un second cycle d'expérimentations sur les incitatifs conducteurs
    • Elaboration d’un sondage sur les différents incitatifs possibles pour les conducteurs de covoiturage
    • Recrutement (publication du sondage vers le public cible)
    • Collecte des apprentissages


Vous voulez tester des mécanismes d'incitatifs au covoiturage ? Apprenez-en plus sur le Challenge Mobilité 2021 en nous suivant sur Facebook, LinkedIn et Twitter !

Expérimentation n°2 - Affichage et intégration de l'offre

Hypothèse de départ : Si nous intégrons l’offre de covoiturage dans l’offre générale de transport en commun nous devrions être en mesure d’augmenter son utilisation.

Démarche entreprise :

  • Brainstorm sur les matérialisations potentielles d'un affichage de l'offre (landing page, intégration dans une appli ou site web déjà existant, etc.)
  • Design d'un mockup d'interface
  • Réalisation d’entrevues-solutions (30min par entrevue)
    • Présenter le cadre de l'expérimentation (pourquoi réalise-t-on l'entrevue ? + questions de confidentialité des informations)
    • Montrer le mockup (offre de covoiturage intégrée) pour recueillir l'avis de l'utilisateur (ou du conducteur le cas échéant)

Apprentissages : quelles sont les variables dans l’affichage d’offre de covoiturage pertinent pour permettre le covoiturage (pour du moyenne distance “quotidien”) ?

  • L’aspect financier n’est pas un levier
  • La culture du covoiturage n’est pas un bloquant
  • La flexibilité sur l’horaire est un levier important ou sinon l’offre doit être importante
  • Le plus gros frein est la connaissance facile de l’offre sans explorer toutes les plateforme
  • Le plus grand levier est la garantie de retour
  • Pour un covoiturage pour un “enfant” la notion de sécurité est clé


Prochaines étapes :

  • Préparation d’une deuxième version du mockup pour lancer un deuxième cycle d’expérimentation (en cours)
  • Exploration des solutions existantes ou testées concernant la visibilité de l’offre


Vous voulez participer à des tests sur l'offre de covoiturage au Québec ? Apprenez-en plus sur le Challenge Mobilité 2021 en nous suivant sur Facebook, LinkedIn et Twitter !

Outils, communs et références

Communs technologiques sur le thème du covoiturage

Articles & Ressources

Place of use/experiment:

Geocode the address to put it on the map

Website:

Page on Communecter:

Tags: Covoiturage

Theme: Blockchain, Données ouvertes, Traces de mobilité et des données associées, Centre Excellence Québec

Organizations interested in contributing or already contributing: Agence de mobilité durable, Autorité régional de transport métropolitain (ARTM), Coop Carbone, Netlift, OuiHop, RTM covoiturage, Savoir-faire Linux, SAQ, Ouishare, Fabrique_A, Centre d’excellence des technologiques ouvertes pour la mobilité, RTM

Organizations using or interested in using the resource: Beta gouv, OuiHop, SAQ

Contributors:

Referent:

Challenge related to this project: Accélérer le déploiement du covoiturage quotidien, Défi des villes intelligentes

Common(s) used: API covoiturage Vianavigo, Preuve de covoiturage

Common(s) produced:

Related community: Covoiturage au Québec, Défi des villes intelligentes de Montréal

Key people to solicit:

Level of development: :

Link to forum:

Link to chat room: https://chat.fabmob.io/group/65FfYKjSDkjrQzP7b

Link to my actions board:

Link to cloud, wiki, drive:

Needs:

Complement :

Next step:

Vous avez des questions ou commentaires sur cette page : Discussion:Covoiturage (Québec)

Other informations: