Bilan Intermédiaire 2016 d'avancement de la Fabrique

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

La raison d’être et de la chronologie de la Fabrique[modifier | modifier le wikicode]

Les principes de base issus d’une étude réalisée dans et à l’extérieur de l’écosystème des mobilités.

Des compléments sont disponibles sur cette page : Pourquoi Rejoindre la Fabrique ?

  • La Fabrique oeuvre pour des mobilités raisonnées, efficientes, inclusives et durables (faible GES et non polluantes).
  • La Fabrique n’est pas un lieu mais un réseau ouvert, dont l’implication avec les autres parties prenantes est la clé de voûte. Il n’y a pas d’autorisation à demander pour engager des actions, créer des Ateliers, documenter ou encore formuler des problèmes.
  • Nous considérons les startups comme des parties prenantes avec des qualités et des faiblesses spécifiques. La Fabrique est organisée pour accélérer les startups et utiliser cette énergie pour accompagner les transformations auprès des autres acteurs impliqués,
  • Nous rassemblons autour des startups toutes les parties prenantes, les “Partenaires”, pour développer une nouvelle culture commune de l’innovation et raccourcir les temps d’interaction et d’accès aux marchés. Nous faisons ici l’hypothèse que le progrès d’un écosystème se réalise grâce à tous,
  • Utilisant et produisant des communs, ressources ouvertes mutualisées, la Fabrique fournit des ressources utiles aux startups, ouvre des possibles et crée des terrains de jeux matériels et immatériels pour toutes les parties prenantes.

Nous oeuvrons pour renforcer un écosystème "conscient". Cet article décrit les évolutions en cours et les spécificités de ces nouveaux écosystèmes.

Rappel de l'Histoire de la Fabrique :

2015 :

  • Janvier 2015, Avril 2015 : présentation Croissance des partenaires, construction des premiers outils, ateliers pour présenter la démarche.
  • Juin 2015 : Publication du Livre Edition 2015 et d’un document FabMob For Europe
  • Septembre 2015 : Appel à projet sans financement : 49 dossiers reçus,
  • Décembre 2015 : sélection de 10+4 startups
  • Bilan des dépenses 2015 : environ 200 k€

2016 :

  • Février 2016 : Sélection de l’AMO (accompagnement, marketing, communs, droit et stratégie) pour une année
  • Mars 2016 : Début de l’accompagnement des startups
  • Juin 2016 : Atelier #1 des partenaires
  • Octobre 2016 : Autonomy, Atelier #2 des partenaires
  • Novembre 2016 : Paris Open Source Summit, Publication du Livre Open Source & Mobility
  • Bilan des dépenses 2016 : environ 220 k€

Principaux Chiffres :

  • Partenaires : 57 en décembre 2016
  • Contacts : 450
  • Startups : 300
  • Communs identifiés : 210
  • Communautés : 10+
  • Ateliers : 10+
  • Outils numériques actifs :
    • wiki (800 pages créées),
    • Slack (+300 personnes),
    • Blog (60 articles),
    • réseaux sociaux (130 documents et 50 abonnés sur Slideshare, 3000 followers sur twitter au 13/12/2016)
  • Europe : UK - Travel Spirit, Berlin, Bruxelles

Bilan 2016[modifier | modifier le wikicode]

Points positifs :

  • Infrastructure numérique opérationnelle : capacité à organiser des évènements, à créer des communautés, à documenter des connaissances, à échanger en groupe ouvert/fermé, à impliquer tout le monde dans la contribution,
  • Infrastructure physique pour les rencontres opérationnelle : capacité à organiser rapidement des évènements, ateliers
  • Marketing auprès des startups et de l’écosystème : les startups viennent vers la Fabrique pour savoir comment elle fonctionne,
  • Le nombre de partenaire est largement suffisant pour fonctionner, représentatif des principaux domaines,
  • Les efforts en matière de pédagogie sur les communs et l’open source commencent à faire effet.

Leçons des 8 premiers mois :

  • Les communautés sont essentielles pour descendre suffisamment dans les besoins des projets à court et moyen termes et identifier les communs,
  • L’appel à commun fonctionne dans la communauté covoiturage et commence avec celle du vélo,
  • Les ateliers thématiques sur l’open source (soft, hard) ont bien fonctionné avec beaucoup de ressources documentés et identifiés. Un partenaire industriel s’implique en apportant un commun central. Cet apport a ouvert l’idée d’un FabMob Urban Challenge en s’appuyant sur les communs disponibles (voir ci dessous),
  • Les ateliers Startup/territoire et startup/industrie ont commencé à produire des éléments de référence. Ils sont à renouveler pour aider toutes les parties prenantes à se comprendre et produire des guides opérationnels,
  • La communauté des écoles/étudiants est essentielle et les premiers éléments identifiés sont intéressants,
  • La Fabrique est déjà identifiée pour s’impliquer dans des projets européens en tant que structure agile permettant d’être connectée aux startups. Mais ceci nécessite une structure porteuse (type association),
  • L’accompagnement des startups sélectionnées a produit des éléments variables selon l’avancement des projets. Il a permis d’identifier des besoins de formation.
  • Rentabilité de l’euro public investi : un très bas coût de fonctionnement est possible permettant de centrer l’apport d’aide sur les communs.

Points à poursuivre / améliorer :

  • Organiser un webinar pour utiliser le wiki et slack et/ou vidéos FabMob,
  • La communication vers chaque type d’acteur est à améliorer pour que chacun puisse mieux comprendre son intérêt, son rôle, les premières actions à faire : réunions Engie, pôles de compétitivité / PFA, CEREMA /  IFSTTAR / VEDECOM
  • Améliorer l’apport de commun des partenaires industriels au regard de ceux apportés ou créés par les startups (voir ci dessous l’idée d’un challenge),
  • Poursuivre l’évangélisation sur les communs comme un moyen pour innover plus rapidement et de façon plus légère : vers les startups, industries, incubateurs => Paris&Co,
  • La gestion des communautés implique beaucoup de temps et un leader pourrait être nommé par communauté,
  • Organiser une première formation telle que prévue (voir le wiki)
  • Poursuivre les travaux avec les communautés des écoles-étudiant et des laboratoires notamment vis à vis des ressources ouvertes et de la formation => FabMob,
  • La sélection des startups à accompagner est perfectible et restera délicate et critiquable au regard des communs quelque soit le processus. Un processus plus fluide pour faire entrer/sortir les startups serait préférable (voir ci dessous une proposition)
  • Poursuivre les connexions hors France : Travel spirit, Berlin, Canada (via challenge Bibendum) FabMob

Les prochaines étapes (propositions)[modifier | modifier le wikicode]

Création d’une association :

  • Statuts provisoires rédigés. A simplifier en intégrant le minimum dans les statuts et le reste dans la charte. Intégrer dans les statuts la capacité à gérer des décisions à distance.
  • L’association pourra également par les adhésions financer les communs. Un fond de dotation porté par Ouishare pourrait également être utilisé.
  • Prochaine réunion le 8/12 après midi au Square Renault. Pour participer.

Mise en oeuvre de défis autour des communs :

  • Définir avec les partenaires 2 ou 3 thèmes/défis que personne n’a réussi à défricher, plusieurs défis sont déjà identifiés sur le wiki,
  • Pour répondre à ces défis, des acteurs apportent aux porteurs de projets:
    • Un environnement favorable, un écosystème,
    • Des communs, ressources ouvertes directement utilisables : plateforme ouverte véhicule, boitier, logiciels, données, territoire, moyens essais/calculs, … apportés par des industries et territoires
    • Les projets produiront à leur tour de nouveaux actifs utiles, ciblés, ouverts.
    • Des moyens financiers apportés pour le fonctionnement et pour la production de communs,
    • Pour réagir, proposer => Base de travail proposée sur le wiki

Evolution du processus de sélection des startups : voir Accompagner les entrepreneurs.