Evénement Numérique & Mobilité

From Communauté de la Fabrique des Mobilités

Image:

Numérique & Mobilité.png

Title: Evénement "Numérique & Mobilité" - 18 juin 2024

Event format: Conférence

Description: La Fabrique des mobilités organisait, le 18 juin 2024, un événement de restitution des différents travaux qu'elle a menés sur le premier semestre 2024 sur les infrastructures numériques de mobilité, la marche et les espaces publics. Cet après-midi fut l'occasion de réfléchir ensemble sur les pistes de collaboration pour aller plus loin, d'annoncer et de lancer de nouvelles coopérations. Les échanges étaient suivis d'un moment networking autour d'un cocktail convivial.

Déroulé de journée

🎤15h-16h45 : Présentations

  • Présentation des travaux : points saillants / marquants (Ghislain, FabMob)
  • Pourquoi et comment l'Ademe soutient le développement d'outils et d'infras numériques pour la mobilité (Yann Tréméac, directeur adjoint mobilité, Ademe)
  • Les priorités de l’AIT pour soutenir le partage de données par Patrick Gendre, AIT / DGITM,)
  • Les défis qu'il reste à l'Open Data, en route vers le partage de données étendu - Un dialogue entre Bertrand Billoud SNCF, et Jean-Marc Lazard OpenDataSoft

🍵Pause

⚙️17h00-18h45: ateliers thématiques

🤝18h45 - Présentation des coopérations à venir

  • Les principaux programme de partenariat ouverts par la FabMob (Ghislain, FabMob)

🍻19h00 - Cocktail

Compte rendu de l'événement

Ateliers thématiques

crédit : Julie Braka

Atelier Connaissance des mobilités : Météo & Cohorte de mobilité

Animé par Alex Bourreau

Cette journée fut l’occasion d’annoncer le lancement de deux initiatives de partage de données de mobilité :

  • “Météo des Mobilités” : des statistiques quotidiennes, sur tout le territoire, sur les parts modales et principaux indicateurs de mobilité, basées sur de la donnée de qualité récente (notamment traces de mobilité)
    • Son POC “Météo des JO”, réalisé au cours de l’été avec des partenaires volontaires pour proposer des analyses quotidiennes des mobilités pendant les JO sur les différentes villes hôtes
  • “Cohorte” : constitution de la première cohorte de citoyens volontaires pour réaliser des études mobilité longitudinales sur le long terme, avec une couverture de l’ensemble du territoire national.

Les participants ont été invités à rejoindre l’ensemble des partenaires s’étant manifestés sur le projet : Nantes (territoire), La Rochelle (territoire), Moovance (fournisseur de donnée), MobilityMetrix (exploitation de donnée)… Consultez la page wiki du programme pour découvrir les détails des projets et le formulaire de participation.

Après cette présentation des projets et du contexte associé (travaux de la fabrique sur les traces de mobilités), les participants ont travaillé ensemble pour s’assurer que les projets répondent à des problématiques réelles. Ces échanges se sont déroulés en trois temps, avec chaque atelier nourrissant le suivant :

  • Atelier 1 : Définition des cibles et des besoins / enjeux auxquels elles font face
  • Atelier 2 : Définition des indicateurs et des sources de données pouvant répondre à ces besoins
  • Atelier 3 : Appliqué au cas particulier des jeux olympiques, définition d’indicateurs pertinents pour observer la mobilité durant les Jeux

Le contexte et les idées des participants sont disponibles sur ce tableau miro. Le 3ème atelier en particulier sert aussi de base aux travaux du POC “Météo des JO” dont l’avancée technique peut être suivie sur le GitHub du projet.

Dans l’ensemble, là où l’identification d’indicateurs précis reste une expertise complexe à valoriser lors de ce format d’atelier, les échanges ont été prolifiques sur l’identification de cibles potentielles, de leurs besoins et des sources de données disponibles. Le cadre spécifique du 3ème atelier a aussi pu favoriser la créativité sur le type d’information qu’un citoyen aimerait suivre pendant les jeux.

Sans entrer dans les détails, voici les contributions clés :

  • Cibles : territoires (collectivités, AOM, Etats), citoyens, services d’urgence (SDIS, Police), chercheurs, associations
  • Enjeux/besoins : compléter des données existantes (même si similaires), réduire l’autosolisme, suivre les plans ou stratégies de mobilité (territoire et entreprises)
  • Indicateurs : mode, distance, motif et horaire des trajets. Observations par lieux (sites des Jeux) ou population.
  • Sources : Open Data (PAN, INSEE), enquêtes (générales ou locales), comptages, systèmes billettiques, données GPS ou traces de mobilité

Atelier Accessibilité dans la mobilité

Support atelier Vigilo.jpg

Atelier Coopération collectivités, citoyens et associations pour des villes marchables et accessibles : Vigilo

Animé par Antoine Dupont (FabMob)

Objectif :

Échanger sur l'application citoyenne Vigilo et ses potentialités

Introduction :

L'outil étant peu connu des participants, nous sommes revenus, avant de commencer les échanges sur la genèse du projet (voir page wiki Vigilo) et sur les différentes fonctionnalités actuelles de l'application. L'outil a été rapproché par les participants à d'autres applications de signalement comparable, mais proposée par les collectivités comme "Dans ma rue" à Paris.

Pour quels usages :
  • Retravailler la classification
  • Mise à disposition des villes pour les conseils de quartier comme un outil autonome à l'échelle des quartiers permettant une rationalisation des signalements
  • Appel à tiers pour utiliser l'outil avec lequel un opérateur de mobilité/transport local pour pousser l'outil auprès de ses usagers dans le cadre la multimodalité, une amélioration de l'accessibilité (universelle) autour des points d'arrêts ou la qualité de la voirie sur les trajets des lignes de transport
  • Avoir une modération ou tiers de confiance
  • Faire redescendre l'info de prise en charge
  • Aider à la création de schéma directeur cyclable
Quel(s) financement pour le dispositif ?

Aujourd'hui la gouvernance du dispositif est relativement mature au niveau des usages. Les instances locales qui sont souvent des associations cyclistes modèrent les remontées de signalement sur le territoire, mais sont peu impliquées dans la maintenance et l'évolution technique de l'outil qui est géré au sein d'une petite équipe cœur. Néanmoins, il n'existe pas à ce jour de structuration juridique autour de l'outil / code source. Cette gouvernance allégée peut être un frein à des évolutions techniques en limitant les leviers de financements via des tiers (publics ou privés).

Les participants ont toutefois évoqué des pistes de financement de l'outil :

  • Association locale de commerçants (sponsor ?)
  • Version pro pour les collectivités
  • en faire un médium de communication pour les collectivités territoriales en zone rurale
  • AAP de l'Ademe "Ville apaisée"
  • Mise à disposition par des laboratoires de recherche en géographie
  • Financement via des pénalités par les acteurs du BTP (qui bénéficient financièrement des travaux publics commandés suite à des signalements de voirie dégradée)
  • Conventionnement avec des associations (instances locales ?) qui portent l'outil
  • Gamification
  • Passer des fédérations
Quelles fonctionnalités ?
  • itinéraires spécifiques pour les enfants
  • Faire du guidage
  • Confort de cheminement
  • Usages en levée d'obstacle à l'accessibilité (streetco /Handimap)
  • Fusion avec AccesLibre Mobilité
  • Outil web pour s'abstraire de l'appli
  • Simplification des catégories pour faciliter l'usage
  • Transmission aux services concernés
  • Intégration de la fonctionnalité de signalement dans les applis de guidage existantes


L'application aujourd'hui est un outil de signalement qui passent par une modération par des instances locales qui l'utilisent dans leur dialogue avec leurs collectivités locales pour améliorer la qualité de la voirie. Pour l'instant, il n'est pas garanti que les remontées d'informations atteignent les services concernées ( à la différence d'application comme "Dans ma rue"). Cela pose la question de savoir si Vigilo doit rester une application complétement citoyenne ou si les collectivités locales doivent être intégrer dans la communauté et la gouvernance des instances locales ?

Par ailleurs, les participants ont partagé d'autres fonctionnalités potentielles qui rapprocheraient son usage d'outils en cours de déploiement comme AccèsLibre Mobilité. Néanmoins, AccesLibre Mobilité reste aujourd'hui un outil de collecte de données d'accessibilité et de création de cheminement pour être intégré dans des calculateurs d'itinéraire. Il n'est pas en capacité de gérer les obstacles en temps réel et n'est connecté à aucun outil de signalement (officiel ou non).

Bénéficiaires potentiels
  • Service de voirie / propreté
  • Associations cyclistes
  • Commerçants
  • Informations voyageurs
  • Fourrières
  • Associations de riverains
Motivations
  • Envie de partager des données
  • Amélioration des parcours
  • Valorisation d'itinéraires
  • Dénonciation de comportement
  • Réutilisation des données

Link to report:

Tags: opendata, Fabmob2024

Theme: Open Street Map OSM, Données ouvertes, MaaS, Mobilité quotidienne, Urbanisme et ville

Place: 50 boulevard Haussmann, opendatasoft

Sur la carte :
Chargement de la carte...

Community(ies) of interest: Communauté Marche, Communauté Cartographie Contributive, Communauté autour des données ouvertes, Communauté Partage de la donnée mobilité

Participants: Alex Bourreau, Ghislain, Juliebraka, Marguerite Grandjean

Day: 2024-06-18T15:00:58.000Z

Time:

Fin de l'évènement : 2024-06-18T21:00:00.000Z

Referent (person): Juliebraka

Contact: