Base de donnée commune des lieux de covoiturage

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne: Base de donnée commune des lieux de covoiturage

Description: Identification et signalétique des lieux de prise en charge pour homogénéiser les zones de rencontre et avoir un meilleur maillage

Intérêt

  • Besoin de connaître l’usages des aires ainsi que l’usage des applications. Par exemple, connaitre les zones d'encombrement, proposer d'autres lieux plus pratiques
  • Voir les aires aménagées vs lieux effectivement utilisés/pratiques pour l'usage. Il y a des aires non utilisées, mises en places par un département sans étude pratique (trop théorique)
  • Type d’usage : Quel est l’arrêt de covoiturag le plus proche ? What is the nearest POI covoiturage
  • Etre capable de proposer aux acteurs publics un format de donnée.

Organisations intéressées pour contribuer ou qui contribuent déjà: Instant System, OuiHop, Hupp, Microstop, Covoiturage libre, Wever, Metapolis, COVIVO-ROULEZMALIN

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource ONE PLUS ONE Technologies, Roulez Malin

Contributeurs: BISSON Frédéric, DE LAVERGNE Nicolas, JACQUOT Matthieu, CONFORTO Nuria

Référent: BISSON Frédéric, JACQUOT Matthieu

Défi auquel répond la ressource: Accélérer le déploiement du covoiturage quotidien

Type: Commun

Espace d'échange synchrone (de type chat): covoiturage_quotidien

Espace d'échange asynchrone (de type mail): https://framalistes.org/sympa/subscribe/covoituragequotidien

Lien vers l'outil de gestion des actions:

Lien vers l'outil de partage de fichiers:

Besoins:


Complément:

Qui a intérêt à ces données : Régions (effet de serre, rabattre vers les transports en communs), Grandes entreprises, Opérateurs d'autoroutes

Existant

Déjà des pratiques intéressantes à ce sujet ici :

Sur Etalab, il y a 7 jeux de covoiturage. Feduco : mettre en opendata l'ensemble des aires en France (cerema + gart) Les POI de google sont commerciaux

Article 4 de la loi Macron : service privé de transport public Les données du transport public et des services sont ouvertes. Le décret n’est toujours pas publié, et dedans il y a les aires de covoiturage.


Comment

  • Définir une liste de cas d'usage
  • Mobiliser les utilisateurs du covoiturage pour identifier les véritable intérêts des POI :
    • Observer les comportements, qualifier les lieux. Des données sont chez les opérateurs de covoiturage
  • Objectiver l'intérêt des points (moment, fréquence)
  • Définir où se fait naturellement un covoiturage, ? Enregistrer avec tracking les points exacts de départ et arrivée. Intérêt de connaître là où il y a un changement de trajet. On se rapproche des questions de preuve de covoiturage : début et fin du trajet.
  • Mobi-lise : Application qui peut analyser des mobilités avec tracking (Jean-Michel Fabre)
  • Développer une ontologie décrivant les POI et mettre en place un guide d'usage de cette ontologie
  • Définir l’usage des POI (volumétrie),
  • Développer une base de POI, pour les applis et par les applis (avec tracking)

Prochaine Etape:

A court terme :

  • Qu'est-ce qu'une aire de covoiturage ? Une définition consensuelle à travailler. Localisation, capacité (nombre entier), cas d'usage. Lieu d'attente pour piétons et voiture. Le covoiturage est-il défini ? (2, 3 ou 4, une fois par semaine ?)
  • Cas d'usage de ces aires de covoiturage (station, aire, lieu de rendez vous)
  • Faire un modèle de donnée du covoiturage.
  • Repérer des aires de covoiturage sauvage.
  • Trouver d'autres départements pour partager les données.
  • Compléter telle ou telle colonne.

Autres informations:

Projet de Définition d'une aire de Covoiturage

  • Enjeu déjà à montrer les bonnes pratiques.
  • Former les départements de France.
  • Qu'est ce que les usagers peuvent remonter comme donnée.

FEDUCO : http://www.feduco.org/realisation-du-modele-de-donnees-pour-le-projet-des-aires-de-covoiturage/ et http://www.feduco.org/wp-content/uploads/2015/05/FEDUCO-ModeleAiresCovoiturage-23sept2014.pdf

SMIRT : http://www.smirt-npdc.fr/pass-pass-covoiturage/

Question: quels legislation et type de points stop/covoiturage

Base de donnée de Covivo :

Covivo-RoulezMalin a déjà une belle base de points sur une carte non interactive (pas de formulaire de saisie ou d'extraction de données) et le fond de carte est google

  • Ces données sont en licence "créative common" non commerciale
  • Covoiturage-libre réfléchit également à établir une carte sur opensource (ils ont déjà un premier modele avec 4 points construit sur umap qui nécessite d'être retravaillé)
  • Covivo-RoulezMalin pourrait parfaitement confier ces points dans un commun sur openstreetmap mais un doute subsiste sur l'ouverture complète : comment assurer que ceux qui récupèrent et utilisent les points pour les enrichir contribuent également en retour en relibérant leurs données enrichies? Notion de "contributive commons" mais qui n'existe pas vraiment aujourd'hui juridiquement car proche d'un contrat commercial ou d'exploitation classique. Est ce tout à fait nécessaire ou après tout ne faut il pas jouer à fond le jeu de l'opendata ?
  • Ensuite se pose la question de l'utilisation qui est faite de ces données par Covivo-RoulezMalin dans sa propre base de données non libre (comment synchroniser les deux et déterminer les règles de mise à jour? Si la synchronisation n'est pas temps réel, la plus à jour n'est pas forcément la dernière saisie): en même temps l'idée de développer une petite API pour cela qui transmet les informations de mise à jour au fur et à mesure reste envisageable mais en déterminant les identifiants uniques pour ne pas créer des doublons et faire la distinction entre mise à jour et nouvelle donnée

Questions :

  • Quelle terminologie ?
    • Aire de covoiturage"
    • Station de covoiturage (jargon ecov)
    • vers un terme englobant tous les cas? “équipement”?
  • A partir de quand une place de stationnement devient un équipement à mettre dans la base? 
    • à partir du moment où elle est identifiée comme telle sur la voirie? 
      • il y a un statut légal qui existe (Mathieu Jacquot).
      • Sur parkings relais elles sont identifiées comme “interdit sauf covoiturage" (Sylvain)
      • Places de parking de supermarchés 
      • Pour les franchisés, c compliqué (enseigne et propriétaire peuvent ne pas être d’accord) 
      • Va t on voir ensemble tous les gros gestionnaires de supermarchés: oui volonté d’avancer ainsi
        • carrefour à l’écoute (en tout cas ds le sud)
        • monoprix aussi motivé (benjamin)
  • Problématique en rabattement sur les gares.
  • En tant que collectivité, justifier de l’allocation de l’espace public
  • Base de données doit être simple 

Champs de la base [modifier | modifier le wikicode]

0.0.1 Typologie (premier critère?) 

  • aire dédiée ou gens laissent une voiture ou pas
  • place de parking supermarché
  • place de stationnemen

0.0.2 Position précise 

  • on pourra rendre ça encore plus précis pr les véhicules autonome 

0.0.3 Typologie de l'environnement 

  • urbain dense

0.0.4 Connexions ac le réseau routier 

  • axes

0.0.5 Surveillance 0.0.6 Ad hoc ou portion d’un parking existant (2/3 des aires en loire atlantique = sur parkings existants) 

  • si partagé, quel enseigne/lieu
  • histoire qu’usagers s’y retrouvent

0.0.7 Conditions d'accès 

  • tarif?
  • faut-il un badge
  • un titre de transport
  • rien

0.0.8 pré-post covoiturage? 

  • à garder en tête

0.0.9 Présence place de parking? 0.0.10 Propriété de la voirie 

  • publique: qui
  • privée: qui

0.0.11 Equipements 

  • arceaux (et +) vélo
  • abri
  • moyens complémentaires à proximité 
    • gare
    • arrêt de bus
  • différencier aire et son environnement

0.0.12 Besoin de contrôle? / zone à forte demande de parking 0.0.13 Notion de capacité 

  • nb de places de parking
  • nb de places d'arrêts

Contributions possible :

  • Christophe Duquenne (il bosse sur standard européen de toutes les données de mobilité) : Souhait d'avancer sur le sujet

Discussions autour du projet de définition des aires de covoiturage[modifier | modifier le wikicode]

  • Sur l'accès restreint, réglementé le cas échéant par un certificat, c'est prospectif et à mettre en exemple en fin de définition car on ne peut pas anticiper dans la définition toutes les mesures à venir.  
    • Ici, tu penses et dis "accès restreint" (il faut que je relise la définition qui dit peut-être mal les choses). L'idée est d'englober aussi, dans la définition, le cas des places de stationnement réservées aux covoitureurs y compris en voirie publique. Le sujet est certes prospectif mais il est bien une recommandation du rapport d'information de Delphine Batho.  
  • Sur l'email du "responsable de la production" comme donnée associée à l'aire de covoiturage, je ne pense pas que ce soit une bonne idée qu'il soit nominatif car la tenue à jour risque d'être complexifiée. Avoir simplement le nom de l'exploitant (commune, communauté de communes, département, Région, société d'autoroute, Etat, commerce...) devrait suffire selon moi mais aussi a minima avec un email du type contact@villedeXXX.fr ou transport@regionXXX.fr.
  • Sur les items selon moi nécessaire à la qualification de l'aire/arrêt de covoiturage, j'ajouterais outres les exemples que tu donnes mais avec une dimension facultative: sécurisation, surveillance, éclairage, borne de recharge pour peu que ce soit des données qui ne sont pas déjà incluse dans la définition d'une aire de stationnement.  
    • A ces propositions, je fais la même réponse qu'à Tristan concernant la capacité temps réel.  Ces points font plutôt partie, selon moi, du dictionnaire de données (en veillant, comme tu dis, aux règles d'héritage par rapport à l'aire de stationnement)
  • Enfin pour regrouper aire et arrêt selon un même vocable, nous utilisons chez Covivo, comme d'autres, soit le terme de point-relais, soit le terme de point de rendez-vous. A voir si c'est utile à préciser.  
    • Ah là, je crains qu'il ne nous faille saisir la Section Mobilité de l'Académie française :) .  Si je participe au prochain atelier du 6 février, je penserai à dresser une liste de dénominations candidates et de voir si un consensus se former. Personnellement, je ne suis pas fan du mot "point" qui vaudrait pour une zone de 50 places. Ni trop du mot "rendez-vous" ,  peu évocateur de l'objet défini. Conclusion: un consensus reste à trouver. 

Proposition de mutualisation et de mise à disposition d'informations sur les aires de covoiturage:

Covivo a compilé des informations depuis 2009 pour sa plateforme de covoiturage grand-public "RoulezMalin.com" ou via ses clients (le plus souvent des collectivités locales). Cela a fait l'objet de plusieurs tables de données et d'une cartographie séparée accessible sur son blog depuis 2014 (http://blog.covivo.eu/carte-aires-covoiturage/) Depuis fin 2016 l'ensemble des informations sont accessibles sur une table et cartographie unique accessible ici: https://www.roulezmalin.com/aires-covoiturage Depuis 2017, les internautes peuvent proposer eux mêmes leurs points sur la carte.

OpenStreetMap contient aussi plusieurs centaines d'aires en France, les données sont sous licence ODbL et bien entendu accessibles/éditables par API, visualisables sur les fonds de carte OSM, etc. Les données ont aussi l'avantage d'être assez homogène dans le monde entier (même façon de décrire quel que soit le pays concerné).

Plan d'actions:

0- Demander l'autorisation de publication des données fournies par les collectivités locales en opendata

1- Repositionner la page https://www.roulezmalin.com/aires-covoiturage sur une page libre et opendata du type https://aires-covoiturage.org

2- Donner accès à l'administration de cette page à tous les participants du commun (afin que chacun puisse améliorer le contenu sous forme participative mais aussi pour garantir les conditions d'une utilisation libre)

3- Donner accès à l'API Covivo à toute personne en faisant la demande afin de pouvoir récupérer les points de la table ou pour en ajouter (et dans le cas d'un ajout, prévoir de distinguer une contribution d'un internaute par rapport à la contribution d'une organisation) - Le code de cette API pourra être libre si cela s'impose et si le financement le permet (à court terme, utilisation d'une solution existante sans avoir à refaire un développement pour séparer les sources du code)

4- Possibilité pour n'importe quel administrateur de laisser sous forme de dépôt au téléchargement libre l'ensemble des points de la table sous forme de fichier csv

5- Faire un contrôle systématique des points issus de différentes tables pour corriger les erreurs et supprimer les doublons

6- Améliorer le formulaire de recherche de points sur la page (actuellement seule la recherche par nom est disponible)

7- Prévoir d'utiliser un fond cartographique OSM et changer les fenêtres informatives (bulles associées au repère) en conséquence

8- Prévoir l'animation du dispositif (1 à 2 réunions avec les contributeurs, 1 réunion avec les collectivités locales et organismes publics concernés, 1 mini campagne de communication pour faire connaître la démarche - lancement en présence de la presse)