Atelier Fabriquer les communs 3 - Fev 2017/Compte-rendu

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : Atelier visant à identifier et produire des communs Description :La journée se déroule sur un mode stigmergique.

  • Les participants peuvent s'installer librement dans n'importe quelle salle.
  • L'objectif est de travailler en petits groupes sur des sujets communs et de privilégier l'action à la réflexion afin de faire avancer concrètement les différents projets.
  • Chacun peut proposer un atelier (même seul), et chacun est libre de rejoindre l'atelier de son choix et d'en sortir à tout moment.
  • Les participants sont invités à prendre le plus de notes possibles de leur travail pour capitaliser.
  • Chacun a la possibilité de rester simple "spectateur".
  • La bienveillance est de mise entre tous les participants.

Intérêts du processus global

  • Par rapport aux grandes plateformes, il n'y a pas d'autres solutions que de mettre en commun ce qui peit l'être afin d'atteindre des masses critiques de fonctionnement
  • Le processus de financement est inversé : plutôt que de répondre à des appels et que les entreprises soient choisies a priori sur dossier, les start-ups qui s'engageront le plus sur les communs seront financées. C'est un changement de posture.

Image :

No-image-yet.jpg

Evénement lié : Atelier Fabriquer les Communs 3 - Fev 2017

Organisations impliquées : SIRCOME, OuiShare, Fing, Scity.coop, Practishare, 15Marches, OuiHop, Ecov

Contributeurs : DELABIE Ghislain, PANSU Denis, NICOLOV Philippe, DELCASSE Arnaud, DELAVERGNE Nicolas, MOREL Francis, DEREVA Maïa, ROUSSEAUX Marion, SCHULTZ Stephane, BISSON Frédéric, JACQUOT Matthieu, FAVRE Jean-Michel, ROUGEAU Franck, BOUFFARD Arnaud

Tags : covoiturage, vélo, commun

Thème : Vélo et Mobilités Actives, Données ouvertes, Covoiturage quotidien

Animateur Atelier : SARAZIN Simon

Défi lié à l'Atelier : Accélérer le déploiement du covoiturage quotidien, Rendre accessible une mobilité individuelle à bas coût pour tous sans externalités négatives

Commun(s) impliqué(s) : Solutions de vélos partagés et recyclés, Base de donnée commune des lieux de covoiturage

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) : Communauté Vélo et Mobilités Actives, Communauté autour du Covoiturage quotidien

Personnes clés à solliciter :

Actions décidées par les participants : Créer une nouvelle communauté, Identifier un Commun utile à la communauté

Espace d'échange asynchrone (de type mail) :

Espace d'échange synchrone (de type chat) : http://chat.fabmob.io

Complément :

Prochaine Etape :

Autres informations :

  •        Travail sur le commun PVe Covoiturage (Fréderic Bisson) : 
  •        Atelier sur l'ouverture de la twizy (avec Gabriel Plassat)
  •        Echange sur l'interopérabilité

Notes à mettre au propre sur l'échange sur l'interopérabilité

Principe :

Travail du stif sur l'interopérabilité.

A chaque requête, toutes les plateformres seont interrogées selon un format neutre à chaque demande de covoiturage. Cela permettra d'agglomérer les offres et de les exposer.

Au clic, on va sur chaque plateformes

C'est une premiere étape simple.

2 réunions avec le Stif en février et en mars

L'enjeu pour le STIF est de mettre en service le système en septembre.

Briques qui devarit être open source, et pourraient être hébergés en dehors et utilisable par tout le monde en mode open services

Permet d’ouvrir des offres à tels acteurs et l’inverse

Pas seulement en ile de france, et cosommable pour tout le monde

Au début un hub et ensuite autre chose. Si premier socle avec plateforme soutenue par l’état, indépendant, en qui on a confianece.

Socle technique et plateforme indépendant, gouvernance, règle de fonctionnement.


A minima, c'est un espace qui autorise ou non de partager des données.

Permet de recehercher, un proxy. Permet d'interroger en un endroit qui renvoie à tous les autres acteurs.

Permet de rajoter ensuite d'autres choses


D'un point de vue informatique : Si moi j'interragie avec cette plateforme : Derrière une sécurité avec seulement les gens autorisés qui accédent.

Pourquoi l'avoir décentralisé directement ?

Débat entre tiers de confiance ou un système distribué. : Choix d'architecture.


STIF qui va générer beaucoup de flux. 

Plein de demandes. Pas spécialement des gens qui veulent du covoiturage. A 95% du transport. 

Logique de sychronisation avec base de données centraliséee

Bien debonner qui accede à quoi, qui a la gouvernance de cette plateforme, comment être sur qu'elle reste hub et pas autre chose.

Une étape d'aggrégation. Donne des réponses à une demande

Ensuite, le STIF va affiner, et affihcer ou pas certaines données. 

Enjeu de faire servicr l'utilisateur, être neutre vis à vis des plateformes.

Rien n'est stocké.

Les plateforme renvoient leurs résultats.

Regles de tri par chaque organisation.

Chaque plateofmre qui consomme ce flux aura sa propre logique de priorisation.

Chaque plateforme ne sera pas neutre

Démarche du stif sera neutre.


Chaque acteur qui renvoie ce qu'il veut ou pas ? 

Règles : Il faut que ce soit des plateformes de covoiturage.

Comme on va définir un format neutre : 

  • Chaque plateforme financée pour développer le connecteur !
  • Coût de fonctionnement des plateformes

Dispositif qui peut etre récupéré, open source, etc.

Laisse faire selon le besoin du stif. 

Gouvernance de cette brique Tant qu’elle fait ps grand-chose, ça va. 

Si ça commance à toucher à des questions de gestion des annonces, stockage, pas stickage, cout de fonctionnement chez les opérateurs, distribution des acteurs qui travaillent sur ce commun.

Cela change beaucoup : Lois qui changent, autorisations de stocker des donnes ou les libérer, startup qui se font racheter… 


Données pas en open data : Sauf si on les publie par ailleurs, elle seront pas en opendata.



Tant d’acteurs que ça tétanise tout le monde


sorte de label, ils ouvert leur plateforme


SWORD : SSII mandataire sur le marché.

Peut etre externalisé. 

Conception qui doit être bien pensée, découpée, modulaire !

ETAPE : 

Etre acteur sur la définition du format. 

Chaque plateforme financée pour développer le connecteur !

Coût de fonctionnement des plateformes


Ne pas gérer pu rl'instant les données personnelles .

Pour l'instant, méta-moteur de recherche.


Mise en relation inter appli : Pas mis en place par navigo.

De toute façon : Première brique.


Arnaud   Horizon éclarici.

Drafter l'étude qui porurait être subventionnée.