Vélol

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Nuvola English language flag.svg Nuvola Italy flag.svg


Vélo électrique ultracompact !

💼 porté par Clubelek


No-image-yet.jpg




Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : Clubelek

Contributeurs : Loup, Thoth, Zed

Tags :

Catégories : Matériel

Thème :

Référent : Zed

Défi auquel répond la ressource : Challenge sur la 2nde vie des électrottinettes

Personnes clés à solliciter :

Autre commun proche :

Richesse recherchée :

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt : Communauté du challenge de seconde vie des trottinettes électriques

Type de licence ?

Conditions Générales d'Utilisation (CGU) :

Niveau de développement :

Lien vers l'outil de gestion des actions :

Lien vers l'outil de partage de fichiers :

Besoins :

Prochaines étapes :

Documentation des expérimentations :



Autres informations :

Liste des Acteurs qui utilisent ou souhaitent utiliser ce Commun Vélol : aucun pour le moment

Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Vélol:

Le Vélol (contraction de Vélo et Éole) est un engin de transport à mi-chemin entre le Vélo et le Kart, dédié aux trajets quotidiens.

Cas d’usage[edit | edit source]

Le vélol permet de répondre à une problématique à la fois environnementale et sociétale, et permet de répondre aux besoins de trois acteurs différents ː les opérateurs de trottinettes en libre service, les réparateurs de bicyclette, ainsi que les usagers désirant se déplacer en milieu urbain.

Opérateurs de Trottinettes en Libre service[edit | edit source]

Les opérateurs (Dott, Tier, Lime, etc.) disposent de flottes de trottinettes électriques sur lesquelles des maintenances sont nécessaires ː remplacement de pièce de manière préventive, démantèlement et recyclage des trottinettes non économiquement réparables, changement de modèle, etc. Ces opérations, ainsi que le recyclage qui s’en suit, sont coûteuses financièrement, humainement et énergétiquement. Des solutions doivent donc être trouvées afin de pouvoir réutiliser le maximum d’éléments de la trottinette électrique dans de nouveaux projets de mobilité. Étant donné que la conversion d’une trottinette électrique libre service en trottinette individuelle est techniquement possible, mais pas forcément souhaitable tant les modèles sont particulièrement lourds et volumineux (non pliables), il est important de trouver une nouvelle utilité aux composants les plus importants que sont les roues, le moteur, ainsi que la batterie.

Réparateurs de Bicyclette[edit | edit source]

Les ateliers de réparation de bicyclette sont très nombreux en France, particulièrement en milieu urbain. Souvent associatifs, ils permettent aux habitants de s’équiper, de faire réparer ou bien de faire don de leur vélo. En plus des réparations, le modèle économique des ateliers se base sur la remise en état de vélo plus ou moins anciens. Cependant, ces ateliers en milieu urbain manquent souvent de place, ce qui les oblige à être sélectifs sur les dons de vélo, ainsi que sur les pièces à conserver. Ainsi, des vélos jugés non économiquement réparables sont dépouillés de leur pièces de valeur (roues, chaines, cassettes, freins, etc.) et le cadre est vendu pour la ferraille à prix bas. Il pourrait être intéressant de proposer à ces ateliers une méthode pour valoriser ces cadres ainsi que leur savoir-faire.

Projet Vélol[edit | edit source]

Le projet Vélol consiste donc à pouvoir offrir un moyen de déplacement en milieu urbain qui utilise un maximum de «déchet» issus du monde du vélo ainsi que des trottinettes, pour un bilan carbone réduit non seulement à l’utilisation, mais aussi à la production de l’appareil. Le Vélol va donc utiliser un cadre de vélo, avec une motorisation de trottinette électrique ǃ

Instructions[edit | edit source]

Matériel nécessaire[edit | edit source]

  • Un moteur de trottinette électrique ES400
  • Un câble d’alimentation de moteur (à couper sur un contrôleur moteur)
  • Un contrôleur moteur (tel que celui décrit ici)
  • Un capteur de tension (facultatif, pour avoir une estimation de la vitesse)
  • Une batterie de trottinette (Ninebot ES2 par exemple, 42V)
  • Une fixation pour batterie sur le cadre (un collier de serrage ou une chambre à air usagée peut faire l’affaire)
  • Une gâchette de frein
  • Une roue arrière de trottinette électrique avec son système de frein à tambour
  • Une sonnette de trottinette
  • Un guidon de trottinette
  • Deux embouts de caoutchouc pour guidon de trottinette
  • Une gâchette d’accélération de trottinette
  • Connecteur XT-60
  • Gaine thermorétractable
  • Interrupteur
  • Un cadre de vélo, dépourvu de pédales

Choix du cadre de vélo[edit | edit source]

Le cadre de vélo doit avoir une fourche avant assez large pour permettre la fixation de la roue de trottinette non motorisée (et son frein). De même le support de roue arrière doit être large pour accueillir la roue motorisée et son système de frein. Une fois assemblées, les deux roues doivent permettre au cadre de vélo de ne pas toucher le sol ː le plus haut, le mieux.

Outils nécessaires[edit | edit source]

  • Pince à dénuder
  • Pince coupante
  • Fer à souder
  • Voltmètre

Assemblage[edit | edit source]

Attention. Ce montage utilise une batterie lithium-ion étant amenée à être rechargée sur le secteur. S’il vous vient à l’idée de le mettre en œuvre, merci de prendre toutes les précautions nécessaires. En cas de doute abstenez-vous. Il est très fortement recommandé de faire cet assemblage et les essais à deux.

  • Connecter le contrôleur moteur en suivant les instructions disponibles ici, avec un interrupteur sur la borne positive de la batterie. Ajouter un connecteur XT60 aux bornes de la batterie ainsi qu’à l’alimentation du contrôleur. Utiliser le câble de contrôleur moteur de trottinette ES400, et le relier au contrôleur moteur low-cost en suivant les couleurs (à l’exception du fil blanc, la température, non utilisé). Ainsi, la connexion d’un nouveau moteur en sera plus aisée, en conservant le connecteur moteur d’origine.
  • Facultatif ː Connecter le Voltmètre analogique entre la broche pour le tachymètre et la masse. Ajouter des résistances en série dont la valeur devra être ajustée pour que la valeur du voltmètre corresponde à la vitesse en km/h. La valeur dépend des caractéristiques du moteur, ainsi que l’usure de sa gomme, et devra donc être ajustée de manière empirique.
  • Fixer la roue arrière, motorisée, en se servant des écrous d’origine du moteur. Il est très important de bien serrer les écrous, au risque de voir le moteur se détacher du cadre et s’arracher son câble d’alimentation. Ce cas est purement théorique et n’est jamais arrivé en pratique lors d’expérimentations lors de la réalisation de ce projet.. Fixer également le système de frein arrière dans la foulée, et ajouter une cale en bois si nécessaire.
  • Fixer la roue avant, avec son système de freinage. Ajouter une cale en bois si nécessaire.
  • Fixer le guidon de trottinette en lieu et place du guidon de vélo d’origine.
  • Ajouter la gâchette d’accélération sur le guidon du côté qui vous convient le mieux
  • Ajouter la sonnette de trottinette sur le guidon
  • Ajouter les freins avant et arrière de trottinette, avec leur câble reliés et ajustés au système de freinage avant et arrière. Tester le freinage afin de vous assurer qu’il est efficace ː vous n’avez pas envie de vous retrouver dans un engin à vive allure sans solution de freinage efficace Ce cas est purement théorique et n’est jamais arrivé en pratique lors d’expérimentations lors de la réalisation de ce projet.
  • Fixer la batterie au cadre au moyen d’un collier de serrage et/ou d’une chambre à air enroulée
  • Fixer le contrôleur au cadre.
  • Connecter le contrôleur moteur au moteur, ainsi qu’à la gâchette d’accélération
  • Assurer que les connexions sont faites correctement, avant de brancher la batterie. Vous n’avez pas envie d’avoir un départ de fumée dans votre appartement en cas de court-circuit ǃ Ce cas est purement théorique et n’est jamais arrivé en pratique lors d’expérimentations lors de la réalisation de ce projet.
  • Tester le vélol ː soulever l’arrière du vélo, et accélérer au moyen de la gâchette. Si le moteur ne tourne pas dans le bon sens, court-circuitez momentanément les pins «Sens de rotation» telles que définies ici. En cas de comportement erratique du moteur, vérifier la connexion du capteur à effet Hall (les fils fins du câble moteur). Tentez également d’inverser les phases du moteur (les trois fils épais du câble moteur)

Retours utilisateurs[edit | edit source]

Nous avons essayé le Vélol pendant plusieurs semaines, et nous sommes dans l’ensemble conquis par l’appareil.

Avantages du Vélol ː

  • Compact ː 125cm par 80cm, contre 160cm par 110 pour un vélo classique
  • Maniable
  • Passe inaperçu rangé
  • Ne passe pas inaperçu dans la rue ǃ

Inconvénients ː

  • Temps de recharge un peu long
  • Manque un peu d’amortisseurs
  • Vitesse de pointe réduite (20km/h)
  • Look «amateur» avec les fils qui pendent
  • Visiblement pas résistant à l’eau (bien que non testé)
  • Lourd (17kg)


Améliorations possibles[edit | edit source]

Sur la base du retour utilisateur, nous avons tenté d’augmenter la puissance du Vélol en changeant le contrôleur pour un modèle 1000W (60euros tout de même). Cependant, nous avons rencontré des problèmes techniques vis à vis d’un comportement erratique en accélération que nous n’avons pas réussi à résoudre, ce qui nous empêche de l’intégrer dans notre prototype.

Légalité[edit | edit source]

La légalité du Vélol peut être mise en question. En effet, il n’est pas vraiment assimilable à un vélo électrique. En effet, selon le site entreprises.gouv.fr, la législation est claire. Pour être classé en tant que cycle, un vélo électrique doit respecter les conditions suivantes ː

  • Le moteur doit être limité à une puissance de 250 Watts maximum et
  • Le moteur ne doit être qu’une assistance au pédalage et ne peut remplacer le pédalage et
  • L’assistance au pédalage doit s’arrêter quand le VAE dépasse la vitesse de 25 km/h.

Si la vitesse maximum du Vélol ne dépasse pas 20km/h, et la puissance du moteur est inférieur à 250W, le Vélol permet une accélération sans pédalage (ne disposant pas de pédale).

De même, le Vélol n’est pas vraiment une trottinette électrique, dû à la position assise. En effet pour être une trottinette électrique, le Vélol devrait notamment s’utiliser en position debout, sans selle donc. Ainsi, selon l’UFC Que Choisir une trottinette doté d’un siége devrait donc être assimilé à un scooter, et rouler sur la route, immatriculé, assurée, équipée de rétroviseurs et utilisée avec un casque.

Intégration dans une économie circulaire[edit | edit source]

Sous réserve de régler les problèmes légaux décrits plus haut, le Vélol pourrait se glisser sur le marché des mini vélos électriques, pouvant être transporté partout et stocké dans un espace réduit.

En raison du coût faible des matières premières nécessaires à sa réalisation, il pourrait donc permettre, de pouvoir offrir au plus grand nombre un mode de déplacement doux à prix réduit. Lorsque on sait que le moindre vélo électrique coûte un minimum de 600euros, avoir un mini vélo permettant de réaliser les trajets du quotidien à moins de 150 euros est donc une aubaine.

Nous imaginions procéder de concert avec les associations de réparation de vélo ainsi qu’avec les opérateurs de trottinette électrique, afin de pouvoir recevoir gratuitement leurs composants obsolètes/usagés ou qu’il leur sont inutiles (cadres, moteurs, batteries, etc). Nous leur offrons donc un service gratuitement, qui les dispense de devoir payer pour le retraitement d’une partie de leurs déchets.

En parallèle, une nouvelle association pourrait alors se charger de procéder à la récolte et au test des matières première, ainsi qu’à l’assemblage des Vélol et de leur commercialisation à prix réduit ou bien libre. Cette association pourrait être animée par des bénévoles, des personnes en réinsertion ou bien en Service Civique.

Galerie[edit | edit source]

Vidéo du vélol en action