Le budget automobile des ménages

From Communauté de la Fabrique des Mobilites


Description en une ligne : Devenue indispensable pour beaucoup de ses utilisateurs, l’automobile apparaît comme un bien typique de la consommation de masse. En étudiant les évolutions sur trois décennies du budget automobile des ménages français, Yoann Demoli révèle les fortes disparités et inégalités qui traversent la société.

Description : Dans les pays industrialisés, le rôle de l’automobile dans la croissance de l’après-guerre a été central. Du côté de l’offre comme de la demande, la voiture a été structurante dans l’ère de régulation fordiste, reposant sur la contrepartie de hausses de salaires permises par des gains de productivité très importants (Boyer et Saillard 2002). Elle constitue dans cette perspective l’un des symboles de la « moyennisation » (Mendras 1988) des groupes sociaux : alors que les Trente Glorieuses ont permis la massification de la diffusion de nombreux biens matériels, la proportion des ménages français équipés d’au moins une automobile particulière est passée de 14 % en 1950 à 45 % en 1965. Présente aujourd’hui dans plus de 80 % des ménages, la voiture serait le bien typique de la consommation de masse. Devenue presque aussi banale que le pain (Chauvel 1999) et aussi prégnante dans le budget des ménages que le logement (Bugeja 2010), l’automobile apparaît comme un terrain pertinent pour appréhender ce mouvement d’homogénéisation. En 2006, parmi les ménages équipés d’au moins une voiture, elle représente en effet le premier poste de dépense pour près de 30 % d’entre eux, devant le logement et l’alimentation.

Dans une période où les taux d’équipement sont très élevés, la dépense automobile oscille entre des logiques de distinction sociale et des logiques de contrainte (Coulangeon et Petev 2013). À partir des enquêtes Budget de famille réalisées par l’INSEE entre 1984 et 2010, cet article analyse les évolutions du budget consacré à l’automobile et les déterminants de cette dépense, pour répondre à la question suivante : la mobilité permise par la voiture a-t-elle le même coût pour tous les groupes sociaux ?

Image :

Auto budget.jpg

Site internet de la référence : https://www.metropolitiques.eu/Le-budget-automobile-des-menages-depuis-les-annees-1980.html

Tags : voiture, automobile, coût, budget, ménage

Thème : Covoiturage quotidien, Conseillers en mobilité, Voiture électrique et charge, Collectivité

Organisations impliquées dans la ressource :

Référent :

Défi auquel répond le projet : Augmenter les connaissances partagées en cartographie et usages des véhicules et réseaux de transports

Communauté d'intérêt : Communauté Voiture Connectée, Communauté autour du Covoiturage quotidien, Communauté des Territoires et Collectivités

Personnes clés à solliciter :

S'inscrire à une mailing liste :

Pour en discuter via le Chat : https://chat.fabmob.io/channel/mobilites_salaries_conseillers https://chat.fabmob.io/channel/mobilites_salaries_conseillers

Lien vers l'outil de partage de fichiers :

Prochaine Etape :



Autres informations :

Le budget automobile a été subdivisé en trois types de dépenses :

  1. les dépenses fixes, définies comme liées à l’acquisition d’un véhicule (neuf ou d’occasion, comptant ou à crédit, mensualités et apports du leasing, en tenant compte du montant de l’éventuelle revente d’un précédent véhicule) et indépendantes de l’usage
  2. les dépenses variables, qui concernent des dépenses nécessaires à l’usage du véhicule (réparations, pièces détachées, etc.) et dépendent étroitement de sa qualité (c’est notamment le cas pour les dépenses d’assurance)
  3. les dépenses marginales, qui sont les plus corrélées à l’usage du véhicule et comprennent essentiellement les dépenses en matière de carburant, de lubrifiant et de stationnement et péages. Dans cet article, le champ de l’analyse a été restreint aux seuls ménages possédant au moins une voiture.