CR de l’Atelier 1 Navettes Autonomes

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : 1er Atelier sur les navettes autonomes Description :quel problème voulons nous résoudre ?

  • faire connaître, comprendre les rôles des navettes autonomes, leurs impacts sur l’urbanisme,
  • faciliter les expérimentations et faire émerger de nouvelle expérimentation dans un maximum de contexte pour couvrir plusieurs cas d’usages, étendre vers les usages sur site ouverts,
  • amener plus d’entrepreneur dans ce domaine en abaissant les barrières pour initier un nouveau projet,
  • inventer de nouvelles mobilités collectives, un nouvel urbanisme utilisant les opportunités créées par les navettes autonomes, ...

comment le définit-on ensemble ? échanges préalables avec les parties prenantes, créer une communauté, s’appuyer sur la communauté de professionnels issus du Challenge Open lab Michelin, Innovation Renault... comment le résoud-on ? projets, expé, capitalisation, ateliers, capitalisation connaissances

Image :

Easymile sophia.jpg

Evénement lié : Atelier Navette Autonome projet CityMobil2

Organisations impliquées : ADEME, VULOG, CCI NICE CÔTE D'AZUR, DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES, ENGIE INEO, TRANSDEV, CITE DU DESIGN, EASYMILE, INRIA, DASSAULT SYSTEMES, IN PRINCIPO, GRDF, AÉRORPORT NICE COTE D'AZUR, MINISTÈRE, GOWARE, VIPAIR-E, CITYWAY, ZOVIA, WIMOOV, AKKA TECHNOLOGIES, SUPRAWAYS, LA FABRIQUE DE LA CITÉ, VEDECOM-LVMT, CASA, ESTACA, PSA, INSTANT SYSTEM, BORDEAUX MÉTROPOLE

Contributeurs : GAGNEPAIN Laurent, GALLAIS Georges, GUILBERT Olivier, REYNAUD Cédric, CAZENAVE Christelle, SIFFERLEN Julie, CUCCHI Solenne, RASCLE Ivan, VILLOSLADA Patricia, ROESCH Nicolas, DRIEUX Guillaume, GAGNAIRE Gilbert, TRIANO Jose, TROUSSE Brigitte, BARBUSSE Stéphane, PICCUEZZU Eric, GAINIER Fabien, RIVES Patrick, TRAMI Pierre, VIEUXLOUP Sylvie, PREMILIEU Maude, LE DOUAREC nicolas, DUCREUX Bertrand-O., CHAUFREIN Manuel, BRIANT Laurent, COUSTAL Martine, LENTI FREDERIC, AIT-YOUCEF karim, BRABANT Caroline, NICAISE Valentin, ESCALA Claude, FACCIOLO Murielle, Christelle Bortolini, SALORT xavier, PHILIPPE Hervé, MALOCHET Guillaume, BERRADA Jaâfar, SEMARIA Elise, VARET Anne, JOURNEAU Franck, MONNOYER Jocelyn, GRAND Philippe, BOULARD Séverine, MONCEYRON Eric, TROUSSE Brigitte, SIGRIST Pierre, EDESSA Isabelle

Tags :

Thème : Voiture Connectée, Navettes autonomes, Collectivité

Animateur Atelier : Gabriel Plassat

Défi lié à l'Atelier : Améliorer les solutions et développer de nouvelles solutions de mobilités pour tous

Commun(s) impliqué(s) : Référentiel commun pour décrire une offre de mobilité (publique et privée), Référentiel d'expérimentation des véhicules et navettes autonomes

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) : Communauté Voiture Connectée, Communauté autour des navettes autonomes

Personnes clés à solliciter :

Actions décidées par les participants : Identifier un Commun utile à la communauté, Générer de nouvelles idées - apporter de nouveaux points de vue

Espace d'échange asynchrone (de type mail) :

Espace d'échange synchrone (de type chat) : https://chat.fabmob.io/channel/navette-autonome-robotaxi

Complément :

Prochaine Etape :

Autres informations :

Synthèses

Les navettes autonomes sont considérées comme des briques permettant d’augmenter l’usage des TC, de réduire l’usage de la voiture individuelle. Elles constituent un élément des futurs services de mobilités dépossédées. Toutes les parties prenantes sont à rassembler pour designer les meilleurs systèmes de mobilités robotisés et constituer de nouvelles industries. Les marchés sont mondiaux, comme les concurrents.

Présentations : ADEME, CASA, Easymile, Cité du Design.

Les 14 uses cases issus du Challenge Open Lab Michelin sont une bonne base, mais ils ont été questionnés : qui les a fait, combien de personne impliquée représente les usagers => faire évoluer / compléter en impliquant toutes les parties prenantes : usagers, collectivités, entreprises utilisatrices de mobilités, industries des services ....pour qu’ils soient utilisables par tout le monde. Qui peut proposer une base de travail ? (répondre en mode commentaire)

 Etablir un cahier de suivi pour chaque expérimentation integrant les changements de comportements, de mode transport avant/après => utiliser le questionnaire établi par la DGEC pour construire un document unique commun permettant de préparer en amont, documenter pendant , puis capitaliser après chaque expérimentation :

  • définition des besoins des parties prenantes : client, opérateur, gestionnaire de site, usagers, autorités locales, autorités nationales, via le PDU, les club entreprises, les relais locaux,
  • analyse du contexte : existant, objectifs (env, social éco, conséquences,...), difficultés identifiées, opportunités
  • Quel est le minimum nécessaire pour chaque expérimentation ? en terme de véhicule, usagers, barrières réglementaires levées, durée du projet …
  • définition du service usagers : usager, nombre, type, horaires, attentes, profils, intégration physique et technique à l'existant, modèle économique actuel & envisagé,
  • aspects temporels : calendrier court/moyen/long termes, jalons/go-nogo, phasages (démos, expé...), conditions de passage / d'acceptation par les différentes parties prenantes

Comment sélectionne-t-on ou oriente-t-on les meilleures expérimentations ? Peut-on les regrouper pour créer un cas de projet avec plusieurs cas d’usages sur un territoire (Exemple : mobilités des salariés 8-10h et 16-20h / transports de colis entre 10-12h / transport le soir pour des spectacle ) ?

  • Soutenir des cas d’usages “mobilités” , business modèles : Partir des lieux attractifs non/mal déservis en TC ? et/ou des populations les plus dépendantes de l’automobile ?
  • Soutenir des cas d’usages “réglementation” : Choisir des projets qui apportent des métriques permettant d’aller vers des usages sur routes ouvertes, et lèvent surtout des barrières réglementaires comme apporter des preuves de fiabilité “pas d’incident au km”, sans forcément viser des cas d’usages “mobilités”. 

Prochaines expérimentations :

  • Intégrer plus de difficultés : champs ouverts avec piétons, fort flux de passagers, vitesse commerciale plus élevée, croisement de voiture…
  • Intégrer des questions réglementaires (venant des ministères) pour lever des barrières réglementaires et utiliser chaque expérimentation pour aller vers les utilisations sur route ouverte.
  • Comment fait-on pour identifier les expérimentations à venir ? envisage-t-on un appel national ?

Le site du CADAM pourra être candidat à une expérimentation

Développement commercial :

  • Détailler et mutualiser les différents modèles d'affaires :  license techno navigation,vente navette,... Easymile et Navya ?
  • Mutualiser les questions juridiques d’exploitation des navettes (FAQ).
  • Quels soutiens aux projets :
    • Non financier : via la Fabrique
    • Financier :
      • Idée d’un groupement d’achat public et d’exploitation de navettes pour explorer de multiples cas d’usages en mutualisant l’amont, les usages, l’exploitation, les services, les retours dans un maximum de configuration,
      • Aide à l’expérimentation : Initiative PME de l’ADEME, aide R&D ADEME, projets européens (H2020) si l’expérimentation lève plusieurs barrières.

Animation, échanges dans la communauté :

  • Comment on travaille ensemble : moment physique tous les 2-3 mois et échanges par mail ou par chat
  • Comment on capitalise les éléments publics => proposition du wiki de la Fabrique

Détails des échanges : 4 territoires explorés en Atelier : Sophia Antipolis, l’aéroport Nice Côte d’Azur, le Centre Administratif des Alpes Maritimes et Saint Etienne.

Consignes : Identifier les parties prenantes, la raison d'être du projet, Quels scenarios d'usage, Quels services et modeles d'affaire, Quelles conséquences environ/energie, social, eco, urbanisme, transport individuel…

Travail en groupe

Groupe CASA

Présents : S.Boulard, C.Bortolini, L.Ristori, E.Semeria, Guillaume Drieux, C.Escala, Particularités:

  • 3 sous territoires: littoral, technopole, arrière pays
  • 5 portes d'entrée / sortie
  • mais aussi lieu de traversée de traffic
  • <10000 Hab ; 30000 emplois ; 5000 étudiants ; + 800/1000 emplois /an
  • parking 72ha de parking en surface -> comment faire évoluer / utiliser cet espace. ?
  • bcp d’impasses
  • Etude CASA sur la navette auton : 350 vhc pour irriguer Sophia
  • Etude du BHNS en cours
  • Etude en cours pour un réseau de transport par cable pour desservir les ilots principaux dans Sophia 

Hypothèse de départ proposée : plus de VP en stationnement sur le site de Sophia, Comment proposer une alternative de mobilité ?

  • trajet en VP + P+R en entrée de Sophia + navette autono pour le dernier km
  • premier/ dernier km,

Utilisation du BHNS pour traverser le site 

Possibilité utilisation de navettes SupraWays (en complément d’autres transports)

Multi-role de navettes : 3 usages pour un même type de vhc:

  • Individuel on demand
  • Shared vehicles sur horaires fixes, premier/dernier KM
  • Platooning pour augmenter la capacité et répondre a une forte demande en heures de pointe sur des grandes-lignes

 Applications transport de biens : pour livraison sur dernier km

Groupe CD06

Participants : Christelle CAZENAVE - Dpt06 (déplct), franck  GILLO - Dpt06 (Dir Routes), Stéphane BARBUSSE - ADEME Sophia STM, Patricia VILLOSLADA - TRANSDEV - Dir° Véh. Autonomes, Jaâfar. BERRADA - VEDECOM, Cyprien NOBLE - WIMOOV, Maude PREMILLIEU - Chargée de mission _DGEC,             Frédéric LENTI - BMCP (bureau d’étude)

Exposé des besoins du territoires, le CADAM (Centre Administratif) établit un 2ème plan de déplact. (en lien avec PPAtmosphère).

Avis sollicité auprès des 1600+800 salariés (départ + état) + visiteurs de l’ordre de 1000 visiteurs/jour.

Diagnostic produit, via un questionnaire (réponse (partie questionnaire fermé) +suggestions

Dont intérêt de mise en place d’une navette autonome sur le site fermé du CADAM => personnel ayant difficulté à se déplacer (batiment DAMS opposé de l’entrée principale)+ Les travailleurs matin/soir et le midi

Autre point cité sur le volet logistique : le courrier (gérés par les huissiers) , et les personnels/matériels pour le ménage

> présentation cartographique du site

Une partie “courte” de l’ordre de 200m permettrait de ralier le futur point de desserte T2 Est-Ouest => voie à rendre privé (partiellement cf ex. des roumanilles Sophia) pour connecter ce point d’accés Transport Collectif à la navette sur le reste de la zone

Nombre de placement stationnement : 1900 places au total

Pour rappel : historiquement les bus rentraient dans le CADAM mais ce n’est plus le cas avec Vigipirate.

  • pour le cas de figure desserte interne, pas de difficultés les formalités d’accès ayant été réglées
  • pour le cas de figure connection à la desserte Tram, ce point devra être traité (vigiles à l’accès navette ?) 

La boucle aller-retour qui desservirait le mieux serait de 2km, et une fréquence de l’ordre de 10-15mn.

Interrogation sur le nb de navette : 1 seule pour l’instant vu le coût élevé (~200k€).

Deux pourquoi pas ….mais cher ! 

A l’extérieur les bus urbains ont une fréquence d’environ 10mn  (80 pers. pour les articulés)

  • Il existe des navettes subventionnés par le CD06 + AOTU Métropole NCA = 50 places, qui effectuent une liaison vers Le Port (2 AR/jour); 1AR/jour pour Nice-Est et 3 AR/jour pour Nice-Nord.
  • Il existe également une navette en régie (minibus 9 places) pour la desserte des gares ferroviaires locales (Nice St Augustin+St Laurent du Var)
  • Il existe une fiche préparée dans le cadre du PDA sur la base de l’étude auprès des salariés/visiteurs, décrivant l’opération + recueillant les avis exprimés

Les parties prenantes sont quasi-exclusivement le Conseil Départemental et l’Etat (préf et DDTM), éventuellement autorisation de la Métropole NCA sur la courte liaison” connection Bus-Tram”. Des premiers contacts ont eu lieu avec les 2 offreurs de solutions Easymile et Navya

Transdev, intéressé pour les expérimentations mais 1 seule navette c’est un peu limité.

Du point de vue CD06, il est peu probable que l’on puisse mettre en place dans un même marché avec un opérateur le Transport Public et le transport privé (ciblé ici). F.Lenti  : à noter que l’autonomie (12h-14h) s’entend généralement sans auxiliaire (clim) et dépend également de la charge (nb de passagers). Avec 2 navettes, on pourrait mettre à profit les temps faibles pour des recharges. La volonté est de privilégier ce service pour les personnes avec des difficultés (PMR, et diffultés non permanentes) et pour les visiteurs. Ne pas concurrencer les efforts faits pour déployer les modes actifs (marches…)

=> C.Noble propose à cette fin, de modérer la vitesse d’exploitation de ce mode pour ne pas capter la population qui marche et servir en priorité à ceux qui en ont le plus besoin

Données : tous les matins, 200 personnes viennent en TC sur le créneau 7h30-9h

Pointe d’accès , ce nb contient des salariés et les visiteurs qui viennent en amont de l’ouverture gd public,  le reste se répartit sur le reste de la journée (principalement jusqu’à 13h,au-delà et jusqu’à 17h = sur rdv)

Personnels présent au-delà, y compris personnels pour le ménage, la fermeture effective est à 22h30.

Le cas d’usage :

  • site fermée + éventuelle liaison Bus-Tram
  • transport de personne privilégié
  • circulation sur voirie dédiée mais partagée et avec traversée piéton
  • la Vmax est à 30Km/h sur le site, mais non respectée
  • le mode de desserte est ‘bus’, arrêt uniquement à la demande

Modèle d’Affaire : achat par les parties prenantes (Dpt/Etat) et gratuité pour les usagers, Ouverture possible de l’opération à des fins d’expérimentations

  • Impact sur transport individuel : diminution de l’usage sur le site du CADAM, et au delà si connection au Bus-Tram
  • point de contexte complémentaire : des actions ont été entreprises

30 mesures de bases, 80 complémentaires (bcp d’information) dans PDA

Flotte de véhicules, aménagement douches, visioconférence, vélo libre service ou à pied vers la station vélo-bleue/gare, aménagements cyclables 

Debriefing : Partie 2

Deux véhicules souhaitables , c’est l’usage dans le mode transport ferroviaire (+10-20% de plus pour le matériel - cycle de maintenance)

Prendre en compte dès le départ, le besoin de maintenance et d’un opérateur pour le fonctionnement du service. (contrat matériel+prestation)

Rq : sur site sécurisé, possibilité de mettre en oeuvre des détecteurs de véhicule vides (syst. Camera - ex des aéroports pour éviter que qq’un se cache)

Problématique qui est transversale à plusieurs sites possibles (sensibles, industriel/nucléaire…)

Groupe Aéroport

Présents : BOD, Pierre Trami, Manuel Chauffrein, Franck Journeau, Cédric Reynaud, Eric Dumetz

  • Réflexion sur les usages possible en aéroport
  • Attention à prendre en compte les contraintes du territoire (l’aéroport n’a pas intérêt à vider ses parkings, certains parkings éloignés sont hors du périmètre de l’aéroport)
  • Le tramway desservira prochainement les terminaux, ce qui risque de limiter l’intérêt de navettes passagers autonomes
  • Il y a un projet de téléphérique entre aérogare et centre commercial Cap 3000 de l’autre côté du var.

 1er usage : mobilité salariés aéroport  : Parkings salariés assez éloigné des bureaux et terminaux.  Accès à l’aéroport par un tunnel sous les voies de la promenade des Anglais : routier 2 voies + trottoir. difficultés techniques : tunnel étroit

2ème usage :Navette terminaux 1 à 2 + parkings économiques, Navette actuelle gratuite (bus) mais pas assez fréquente.

3ème usage : Transport de valises entre la voiture et la porte d’embarquement et/ou l’avion, Attention à être capable d’absorber les pointes en périodes de vacances, Pourrait être lié à la réservation du parking click & park

4ème usage : Navettes de transports de marchandises entre aéroport et centre de logistique urbain. (besoin d’un logisticien pour connaître les flux), Pourquoi ne pas utiliser les voies du tram la nuit quand il ne circule pas (si bétonnées)

5éme usage : Côté pistes : catering, déchargement des valises , tracma (engins de poussage des avions), bus passagers côté pistes……

6ème usage - extension aux futures zones commerciales (Ikea), redistribution des marchandises vers des parkings relais en utilisant navettes autonomes sur voies de tram

7ème usage :Véhicule de surveillance, qui fait des rondes

8ème usage : Politique de livraison dans la ville de Nice en cours de règlementation >>  bonne opportunité pour insérer des véhicules autonomes dans ma chaîne de livraison

Groupe Saint Etienne

Présents : L.Briant, N.LeDouarec, L.Gagnepain, N.Roesch, F.Gainier, Eric Monceyron, Alban Brisy

Cas d’usage:

  • PAs de scenario stade pour l’instant (trop de trafic; voie réservée compliquée). Pas de solution pour l’euro (trop court)
  • Route ouverte site quartier créatif
  • Supraway reliant les 2 collines via point bas au tramway

Ou navettes pour monter les collines + rack à vélo sur la navette

  • Relier le musée de la mine au tramway via rue bloquée
  • Relier hopital de la charité avec centre gérontologique direct ou via tram

Exemple ; 3 navettes attendant à 3 arrêts fixes. Arrêts à la demande.

Etude de l’acceptation des personnes agées.

  • Relier le parc Puits Couriot qui est sous utilisé ?
  • Navettes marchandise reliees au tram cargo ou navette de nuit sur les rails du tram, “Tracteur” de marchandise dans rue commerçante
  • Ramener les jeunes chez eux en sortie de boite de nuit