CR Atelier N°1 Twizy Open Source

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : CR Atelier N°1 Twizy Open Source Description :a Fabrique accompagne Renault dans le projet POM (Twizy Open Source). Il s'agit d'une évolution majeure en matière de conduite de projet, de rencontre avec des communautés, d'approches des marchés. Nous pensons que votre participation à cet atelier serait utile pour réfléchir ensemble : 15 Mars au Square Renault 100 rue Amelot de 9h30 à 12h30. Pour la Fabrique, l'open source et les communs sont au coeur de la philosophie car cela permet de produire une nouvelle culture commune et des objets liens. En construisant un véhicule open source, nous mettons en oeuvre un support commun d'innovation pour :

  • prototyper : industrie, école, ...
  • expérimenter : industrie, collectivité, ...
  • se former : école, formation pro, ...
  • explorer de nouveaux marchés : industrie, ...
  • capitaliser et faire des démonstrateurs de filière : cluster, industrie ..

Image :

Atelier POM.jpeg

Evénement lié : Atelier POM Twizy Open Source

Organisations impliquées : RENAULT, MAIF, Open Lab Michelin

Contributeurs : KERMARREC Caroline, THOMAS Laetitia, GRAB Erik, HELME GUIZON Bertrand, BLANCHARD Jerome, LE DOUAREC Nicolas, JEAN Benjamin, Bertrand stelandre, MUSQUET Gael, MOCQUART Dominique, SARAZIN Benoit, SANGUINETTI Véronique

Tags :

Thème : Open HardWare

Animateur Atelier : Gabriel Plassat

Défi lié à l'Atelier : Abaisser les barrières pour innover sur le véhicule

Commun(s) impliqué(s) :

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) : Communauté de l'Open HardWare

Personnes clés à solliciter :

Actions décidées par les participants : Identifier une ou plusieurs personnes/compétences, Produire une synthèse ou un état des lieux de façon collective, Convaincre une ou plusieurs parties prenantes de s'engager dans un projet

Espace d'échange asynchrone (de type mail) :

Espace d'échange synchrone (de type chat) : [1]

Complément :

Prochaine Etape :

Autres informations :

Lien vers les infos de l'Atelier

Prise de note : https://frama.link/twizyos

Lien vers le Projet Twizy Open Source POM

Synthèse - Actions

  • Aider Renault à construire un argumentaire au COMEX : bénéfices pour Renault direct, indirect, quantifiable, ... et risques maitrisés (comment ? quelle action nécessaire ?)
    • Sur un document partagé rédiger progressivement une note sur le projet pour convaincre le COMEX : équipe projet CityPod, Erik Grab, équipe projet POM, Gabriel Plassat, Benoit Sarazin,
    • Atelier 25/4 - Argumentaire COMEX
    • Livrable : prise de note, présentation
  • Spécifier la 1ère étape minimale pour rassembler un 1er réseau de Parties Prenantes : Un Atelier avec Gael, Nicolas, Univ Rennes, Genivi, équipementier intéressé, projet Open!
    • Sur le wiki, chaque partie prenante rédige son CV et son expérience dans le domaine : actions concrètes déjà mises en œuvre, conseil
    • Sur le wiki, le réseau rédige une 1ère version de base minimale nécessaire et suffisante pour commencer et impliquer au mieux la communauté des hackers, de l’open source, de la formation,
    • lancer un questionnaire : quelle Twizy OS, quelles parties prenantes, ....
    • Atelier avec les services techniques réseaux Renault pour compléter / itérer
    • Livrable POM1.0 Open FabMob
  • Organiser un HACKAPOM en élargissant au niveau mondial pour finaliser les spécifications de POM1.0
    • Inviter les communautés des Hackers + MakerBay + Phil Tinn (MIT) + OSV
    • Renault plus largement, via pôles compétitivité, via PFA, idéalement PSA et équipementiers volontaires
    • Livrables : projets et POM1.1
  • Communiquer au COMEX la proposition d’ouverture maitrisée POM1.1 avec les argumentaires de la note (bénéfices directs, indirects, risques maîtrisés, processus proposé).
  • Twizy POM pour explorer les usages : Rassembler une communauté de sur-traitant (soft, hard) pour mettre à disposition POM 1.1 aller progressivement vers les usages :
    • Identifier un groupe de startups, collectivités, PME, labos, ...
    • Documenter certaines interfaces physiques, matériaux, modèles 3D,
    • Plusieurs HACKAPOM dans les 3 open labs Renault : Silicon, Paris, Tel Aviv
    • Livrables : projets et POM2.0

=> TRELLO des ACTIONS

Participants

  1. Benjamin Jean / Inno³ / Open Law (Open Source, Open Data, Interopérabilité) comment utiliser la PI pour amener les gens à travailler ensemble - expérience aérospatial, ferroviaire open hardware (mais aussi projets tels que  Bionic Hand)
  2. Erik Grab / Michelin : pneumatiques, contribution , apprentissage OS + Ville de Montréal / Movin'on - Open Challenge pourrait utiliser une PF twizy OS
  3. Bertrand Beta Epsilon , base roulante homologuée M1 "à équiper" - 
  4. Gael Musquet / CX Links - prototype des objets roulants + animateur communauté : OSM, Hacker Against Natural Disaster - hébergé par l'armée de l'air + ex fonderie car retex)  web2day (expo tesla), nuit du hack à disney.
  5. Benoit Sarazin consultant inno rupture, les communautés de l'innovation - Livre + Atelier prospective "la vie Robomobile"
  6. Philippe - Nokia innovation, architecture réseau véhicule connecté - partenaire Square - mise à dispo réseau 4G / bientôt 5G
  7. Guillaume TILQUIN- Renault - Twizy delivery concept, projet City Pod - base twizy pour rendre la ville + mobile
  8. Guillaume Advance design Visteon - projet cityPod
  9. Jerome Blanchard PFT MobBI - Univ Rennes 1, systèmes embarques dans les transports - réseaux embarqués - BE dans Univ Rennes - 2 chassis OSV achetés par les labos (un IETR, un IMT) - formations systèmes embarqués et prestations d'études
  10. David Levalois Univ Rennes 1, Aide à l'enseignement, projets licence syst embarqué et open source - carte électronique
  11. Bertrand STELANDRE - Visteon, citypod phase "vision collaborative" avec plusieurs parties prenantes, objet pensé pour être collaboratif (ouvert et modulable) pas uniquement solution de mobilité, POC à venir
  12. Emmanuel Cardoux, Dir recherche Renault équipe projet POM, customisable pour accueillir l'innovation, 2 travaux : industrialisation, quel niveau d'ouverture / pourquoi / comment?
  13. Laetitia Thomas / projet Open ! franco allemand sur l'open source product development (open source hardware, avec une dimension collaborative) - compétences design process + modèles économiques
  14. Caroline KERMARREC - MAIF innovation, nouvelles mobilités - véhicules - nouveaux usages
  15. Dominique Mocquard : entrepreneur objet connecté, véhicule, Twizy Way - véhicule autopartage Autobleu - énergie - ESTACA
  16. Nicolas Le Douarec - entrepreneur / services / hack
  17. Cecile AMAR - Renault - accompagne le projet Twizy POM - 1ère base pour commencer - culture entreprise (passer d'un modèle fondé sur la sécurité à un produit ouvert et collaboratif)
  18. Philippe FLEGEL - Renault - accompagne le projet Twizy POM
  19. Eric Pasquier - VEDECOM, chef projet VFlex - présenté à COP22,  twizy autonome pour des chercheurs : ABS, radars, lidars, ... plateforme ouverte - retenu dans le cadre du projet européen Autopilot 
  20. Andrew JOSEPH-LOKEL / LOKELS - Embedded Systems - Full V cycle - Model Based Design - Lean Six/Sigma Management (Ex AC Control Unit Gen 2 Validation and Gen 3 Specification manager at Renault Guyancourt) 

Introduction 

"Tout est possible à ce stade, aidez nous à choisir des axes : base roulante homologuée ou pas, ..."  

"pas de stratégie pré-définie à ce stade par Renault mais une volonté d’engager ce projet."

Ration : risque (usagers) en terme d'image / engagement - ouverture - attractivité de la ressource

Est-ce que la plateforme ouverte doit rester sous la marque Renault : benchmark, existant ? expérience Renault via les PF roulantes VUL pour les engins.

Pourquoi une Twizy OS ? quelles parties prenantes ? quels choix ?

Proposition de lancer un questionnaire reprenant :

  • Quels problèmes la twizy OS peut elle résoudre ?
    • Prototyper des composants, des services, …
    • Expérimenter des usages dans des territoires 
    • Former des professionnels, des étudiants
    • Explorer des marchés nouveaux 
    • Découvrir des communautés et les outiller
    • Communiquer en rassemblant les compétences d’un cluster, d’un équipementier…
    • Accélérer le développement des normes et standards
  • Quelles parties prenantes ? comment est-on connecté à ces PP ? comment les engager ?
    • Industriel dans le champ auto : groupe, PME, startup
    • Industriel hors champ auto
    • Collectivité
    • Cluster
    • Laboratoire
    • Ecole
    • Média
    • Hackers
    • Réseaux informels
  • Identifier les principaux usages / PP 
  • Pour ces principaux usages / PP : Quel intérêt / bénéfices pour Renault ? quels risques ?
    • Echangeable, Quantifiable, Exprimable
    • Matériel, immatériel
    • Echelle de temps (notion de retour sur investissement)
    • Métier (une partie de connaissance peut être captée par …)
    • Juridique (un futur client/utilisateur peut porter plainte pour des pbs …)
    • Stratégique (un nouvel acteur peut se positionner et capter une partie de la valeur…)
    • Relation client (un acteur améliore sa relation client …)
  • Quel serait les « meilleurs » usages / PP
    • connecté, avec intérêt,
    • Forts bénéfices, risques acceptables
  • Quel 1er pas ? pour Renault, la Fabrique, chaque PP ?
    • Ressources Renault : €, h.m
    • Parties prenantes à impliquer : €, h.m
    • Acceptable O/N
    • Choix d’un ou plusieurs couples usages/PP

Tour des participants

designer : adresser des usages en partant des usagers (bottom-up) sur une base éprouvée

arme ultime pour faire des POCS rapidement  : accélérer le TRL +1 +2

pour donner à voir aux villes : services associés (business modèles) + permet de faciliter la pédagogie et de commencer

exemple Béta Epsilon avec la filière H2 avec un véhicule homologuée pour permettre une exploitation (quasi) réelle

utiliser pour faire plus rapidement des produits commercialisables, fabriqués et distribués

utilisation de POM comme une PF utilitaire type base VUL qui va être carrossé

dépouillement de POM plus profond en reconsidérant l'homolo et le design

Retex Béta Epsilon : structure de base modulable et site de production homologué

VFlex twizy robotisée : véhicule re-homologué par Renault

D.Mocquard : repartir des usages. Si usages urbains => réglementation quadricycle suffit. Il faut donc partir des usages "coeur" qui regroupent le maximum de besoin. Donner accès à des ressources pour inventer des services de mobilités.

Travailler avec des concurrents sur ce sujet ?

Gael : réduire les frustrations pour comprendre ça marche ! pour les étudiants => Dév Kit, SDK pour les communautés citoyennes ... on en fait 10 et on les met à dispo. Aujourd'hui reverse engineering pour éviter d'aller dans le garage de la marque. Le minimum c'est la documentation de l'électronique et des cartes + les données. de la fermeture nait la défiance => POM donne espoir. des marques (aspirateur Rumba) ont fait des versions spécials hacker. => créer une marque spécial hacker. Faites nous confiance. HACKAPOM !  

Renault devrait aborder la situation à l’inverse.  C’est-à-dire, ne pas s’attendre à ce qu’une communauté d’innovation donne un cahier des charges d’usages souhaités, mais au contraire que Renault mette des POM Twizy a disposition des communautés d’innovation et de développement et observe quels usages en découlent (« ce n’est pas comme ça que ça marche »).  La question demeure « que ouvrir à minima ? »

« Ce qui paupérise l’innovation, ce sont les normes ».  Un marché parallèle se développe qui déverrouille les systèmes des voitures.  En Guadeloupe, les hackeurs locaux, c’est-à-dire des particuliers vont s’équiper de logiciels afin de reprendre le contrôle du véhicule, sont mêmes mieux considérés que les marques automobiles propres, considérées hors de prix.  Lorsqu’un système devient caduque, au lieu de faire une mise à jour par le biais des filières locales de la marque (qui souvent ne sont pas assez formées en logiciels pour pouvoir les réparer, et donc les voitures doivent être renvoyée en métropole), les hackeurs locaux prennent la main. Les acteurs sont dans une position de défiance vis-à-vis de ce qui a été construit.  L’initiative POM Twizy en open source, suscite de l’espoir auprès de communautés, «qu’il ne faut pas décevoir ».

Il faut ouvrir, un peu, sur les gammes, pour que n’importe qui puisse accéder, et personnaliser certaines fonctionnalités.  Un changement de culture doit s’opérer au sein de Renault, pour faire face au changement de paradigme de l’innovation ouverte.    Il faudrait que l’ouverture fasse partie de l’ADN de Renault, comme c’est en train de devenir le cas pour Ford et Toyota qui font stand commun pour présenter device link.  L’ouverture serait un facteur de coolness, gage d’attirance pour les communautés.  «Celui qui va gagner [constructeur automobile], sera celui qui saura accueillir les communautés ». Ensuite, il faut vérifier les usages, et  les accompagner.  Là ou des entreprises établies comme Renault peuvent être utile, c’est justement de par son expérience sécuritaire vis-à-vis des technologies de mobilité.  (En fait c’est peut-être ça, plusieurs personnes ont soulevé le point que les ingénieurs de R&D seront caduques face à des armées de hackeurs, et que justement il est nécessaire d’accompagner un changement de culture pour Renault pour passer d’une position de constructeur automobile à celle d’un facilitateur de mobilité ? Comme cela a été le cas pour d’autres entreprises confrontées  à l’impact de l’innovation ouverte).

Interrogé par Cécile, sur quelle serait le type de relation que Renault devrait entretenir avec les communautés, Gaël a répondu.  « Le même genre de relation que vous entretenez avec la presse.  Faites une convention, et laissez-nous touchez ces voitures, voir comment elles clignotent ».

Jérôme : ouvrir les calculateurs si pas de risques pour le constructeur, sinon pas grave, la communauté peut aussi recréer un calculateur sur base Open, très bien documenter (Hard et Soft) la plateforme à ouvrir, créer messagerie nouvelle et ouverte (par exemple pour le CAN) si plateforme POM utilise aujourd'hui une messagerie propriétaire RENAULT, imaginer un échange type Support de Renault sur certains aspects d'une part et remontées d'innovations de la communauté au constructeur d'autre part (gagnant gagnant)

Benjamin : ouvrir pour être le plus accessible possible

Construire le discours COMEX acceptable capable de convaincre les communautés majeures 

prez MobBI (jerome) : Lien Formations - Entreprises - Recherche / Connaissance et expertises sur architectures electroniques propriétaires (fermées), formations aux étudiants et aux entreprises, prestations d'études sur catalogue ou sur mesure. Lien direct avec les formations, complémentarités avec électronique et l'informatique Open Source enseignée à Rennes 1

prez Univ Rennes 1 dans le cadre de la Licence Pro Systèmes Embarqués dans l'Automobile (jérome et david) : Présentation projets étudiants sur KART électrique, à partir de l'architecture électronique propriétaire fermée pour en créer une nouvelle sur cette base mais avec du Hard et du Soft Open-Source (Arduino, Raspberry, shields CAN, OS Trampoline) - Preuve de concept - passage à POM pour avoir un support de Renault après, pour tester des usages ?

quel est le minimum utile pour les communautés et pour prototyper des 1er services de mobilité ? acceptable par un COMEX

créer une plateforme pour aggréger les différentes initiatives

quid des interfaces physiques pour hacker le hardware => élargir le cercle des parties prenantes => CAO minimum à fournir, caractéristiques des matériaux, RdM.

pré-kit twizy autonome

Atelier interne Renault + fournisseur ouverts intéressés par l'open source.

Propositions de Laetitia Thomas (presentation) :    

Suggestion d'utilisation du open platform design flowchart issu de Open Source Circular Economy Days (Lars Zimmermann) pour étudier l'ouverture d'un business model.

Démarche effectuale

Hypothèses usages/PP 1 + Twizy OS 1 => production d’une Twizy OS 2 et validation hypothèses usages/PP 1, émergence de nouvelle PP par évolution de la ressource et apprentissage,

Nouvelle démarche usages/PP 2 + Twizy OS 2 => … 

Les parties prenantes deviennent des ressources et les décisions sont prises en validant des « pertes acceptables ». Chaque itération valide des hypothèses et re-questionne les bénéfices/risques.  

Prises de note

POM1.jpg POM2.jpeg         POM3.jpeg POM4.jpg