Utilisateur:Bruno A

From Communauté de la Fabrique des Mobilites
avatar
Bruno A
Bruno A

rambarde cycliste pour feu rouge.jpeg
Expérimentation Urbanisme Tactique
''[https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/04/08/le-bilan-du-grand-debat-en-six-questions_5447417_823448.html Selon Le Monde du 8 Avril 2019], le Grand Débat National a permis de mettre en avant que'' ''"[...] 62 % [des Français estiment] (...) que leur vie quotidienne a été touchée par le changement climatique ;'' ''86 % des contributeurs estiment que chacun, à titre individuel, peut contribuer à protéger l’environnement ;'' ''pour remédier aux problèmes environnementaux, dans les contributions spontanées, ce sont les solutions liées aux transports qui sont majoritairement avancées (43 %)".'' ''L'usage du vélo en zone urbaine est une solution maintes fois évoquée pour favoriser la diminution de la congestion, de la pollution en centre-ville, ainsi que la pacification de la circulation et l'amélioration de l'espérance de vie.'' ''Or, selon l'[https://www.fub.fr/sites/fub/files/fub/Actualites/dossier_fub_resultats_barometre_0.pdf enquête du baromètre 2017 de la Fédération des Usagers de la Bicyclette] (FUB), la sécurité et le confort sont deux des principaux freins évoqués par les cyclistes à l'usage régulier du vélo.'' Les collectivités, parfois réticentes à prôner des politiques vélo ambitieuses (manque de temps, de moyens financiers, d'informations terrain, d'expertise en interne, etc.), sont à la recherche de solutions pertinentes d'incitation au vélo, et qui permettent un accompagnement dans la durée. Comment massifier l'usage du vélo à peu de frais en France, tout en gardant en tête les contraintes d'espace nécessaires à la "vie" urbaine (circulation des voitures, transport en commun, emplacements réservés, etc.)? Ce projet vise à expérimenter la mise en place d'aménagements et de services temporaires nécessaires à la pratique quotidienne du vélo en zone urbaine et péri-urbaine. L'objectif: sécuriser les usagers existants et potentiels du vélo pour encourager les usages journaliers et le report modal depuis la voiture pour des trajets de moins de 5kms. Il consiste à mettre en place une méthode inspirée du lean, du design thinking et de l'urbanisme temporaire pour créer un événement éphémère (sur 4-8-12 semaines par exemple) en utilisant l'espace urbain pour des usages de "mobilité douce". Il vise à créer des infrastructures temporaires (aire de repos, signalisation, pistes cyclables, parkings vélos sécurisés) à partir de matériaux de récupération de manière à proposer de nouveaux "sites propres" pour les cyclistes, mais aussi les usagers d'Engins de Déplacement Personnel (EDP) comme les trottinettes, les gyropodes, les mono-roues, les skateboards, etc. Seront également proposés plusieurs services "vélo" dans la même zone, grâce à la participation d'artisans locaux (réparateurs/ateliers vélo, vélo-école, services de foodtrucks, etc.). La méthode itérative utilisée permet d'envisager ce projet à différentes échelles, que ce soit une simple intersection, un quartier, un corridor/axe complet, une partie d'un territoire, voire une ville. Cette offre de service se construira en AMONT en collaboration avec les différentes parties prenantes de la mobilité (politiques, ingénieur transport, urbanistes, commerçants, associations), en insistant particulièrement sur les habitants des quartiers concernés et sur la participation citoyenne en général, pour s'assurer d'un soutien maximal de la population et des collectivités. Ce projet recherche actuellement 2 villes ou agglomérations (entre 10 000 et 100 000 habitants) susceptibles de proposer un espace de test en zone urbaine pendant 2-8 semaines pour ce projet.
avatar

Bruno A