Rencontre des fabriques 2021

From Communauté de la Fabrique des Mobilités

Image:

Fabmob-calendar.jpg

Title: Rencontre des fabriques 2021

Event format:

Description: ...

Link to report:

Tags:

Theme:

Place: Square Paris Renault

Geocode the address to put it on the map

Community(ies) of interest: Communauté des fabriques

Participants:

Day: 2021-09-20

Time:

Fin de l'évènement : day"day" contains an extrinsic dash or other characters that are invalid for a date interpretation.

Referent (person):

Contact:


La prise de note ci dessous est une copie le 24 janvier 2023 du pad de prise de note de la rencontre

tags: inter-fabriques coopération rencontre

:::warning Ce document est contributif. Pour l'éditer vous pouvez passer en mode édition : <strong><i class="fa fa-edit fa-fw"></i></strong>/<strong><i class="fa fa-columns fa-fw"></i></strong> Si vous n'êtes pas à l'aise avec la syntaxe markdown, ce tutoriel est à votre disposition. :::

[Inter-Fab] Rencontre #0 - 20/09/2021

Nicolas Loubet, CC-BY-SA 4.0

0- À propos

:::success [Benjamin](https://www.linkedin.com/in/benjamin-gentils-392a5a73/) (Fabrique des Commus Pédagogiques), Nicolas (Fabrique des Energies) et Julie (Fabrique des Mobilités FR) avons le plaisir de vous proposer un temps de rassemblement inter-fabriques à Paris (au Square) le 20/09/2021, de 14h à 17h. Du fait du décalage horaire, il sera pas forcément simple d'inclure nos amis du Québec. Nous pourrions envisager de trouver un créneau spécifique pour échanger un temps avec elles et eux.

Ce rassemblement s’inscrit dans la continuité des rencontres inter-fabriques organisées depuis mai 2020 et de la première résidence inter-fabriques organisée en juin 2021 (sur le sujet de nos wikis). Les intentions sont de deux ordre : 1/ Poursuivre le processus d’inter-connaissance entre initiateur.ices de “fabriques” dans une ambiance conviviale 2/ Déclencher la mise en dialogue de plusieurs sujets relatifs au réseau des fabriques. En particulier, Gabriel et Amandine souhaiteraint exposer un projet de charte des fabriques et présenter un travail de conception graphique réalisé par le Collectif BAM pour faciliter la lisiblité des communs, communautés et actions des différents fabriques thématiques.

🍴Par ailleurs, en fonction de la disponibilité et l'envie de chacun, nous pourrions envisager aussi avant ou après, en fonction du créneau choisi de déjeuner ensemble ou un apéro🍻

Julie (06 17 79 60 46), Benjamin (06 98 14 39 82), Nicolas (06 37 01 20 96)

1- Présent·es

  • Moina Fauchier Delavigne (FabPeda, FEE)
  • Nicolas Loubet (FabEnergies, Oxamyne)
  • Rieul Techer (FabEnergies, Oxamyne)
  • Julie Braka (FabMob FR)
  • Gabriel Plassat (FabMob FR, ADEME)
  • David Di Marco (FabGeo, IGN)
  • Anais Aubert (FabGeo, IGN)
  • Tristan Bourvon (FabLog, ADEME)
  • Malou Charenton (FabLog, FabMob)
  • Yann Bergamaschi (FabSantés, FabMob)
  • Amandine Richaud Crambes (FabMob FR)

2- Déroulé

  • 12h30-14h00 : déjeuner au square

  • 14h00-14h15 : accueil thé/café/etc.

  • 14h15-14h30 : introduction de l'aprem

    • Julie et Nicolas (co-facilitateurs)
    • Expression des attentes de chacun·e
  • 14h30-15h45 : autobio collective flash

    • Partage du récit de chaque fabrique
      • Permet de pré-identifer des fils
      • Permet de révéler des pratiques

[name=Gabriel : veillons à ce que ça soit rapide. Nous pourrions pointer des sujets : identifiez ce qui vous singularise ? vous rapproche des autres fabriques ? pour éviter des généralités connues...]

3- Échanges

:::warning Fil rouge de l'après-midi - C'est quoi une fabrique eu égard à nos multiples trajectoires ? :::

3.1- Tour d'inter-connaissance

Anais Aubert (FabGeo, IGN)

  • Je suis la conseillère du DG de l'IGN (Sébastien Soriano). Si je suis là, c'est pour 1/ vous rencontrer (car vous êtes une source d'inspiration), pour comprendre vos enjeux, votre fonctionnement 2/ savoir comment construire avec vous (pour ne pas faire seuls).
  • Quelques éléments sur la ++genèse de la Fabrique des Géocommuns à l'IGN++ : 1/ notre modèle économique a été bouleversé ces derniers temps avec le développement de l'open data 2/ l'IGN change de posture. Nous voulons faire avec d'autres. Nous sommes sur une logique de grands projets, mais sur certains chantiers, nous ne sommes pas pilotés par l'Etat.
  • La logique d'appels à communs (telle que mise à l'essai à l'ADEME) nous intéresse. Cela rejoint le défi de faire culture autour de nouvelles manières de faire et s'ouvrir.

Gabriel Plassat (FabMob FR, ADEME)

  • Je suis à l'ADEME, au Service Transport et Mobilité.
  • Intentions : Trouver un minimum de points communs par les histoires. Par exemple : IGN vous partez d'une structure. C'est unique par rapport aux autres.
  • Un point qui rassemble : transformation de la culture des organisations par les communs : à la fois une finalité et un moyen.
  • Matière : le récit et la descirption, se présenter, un outil technique qu'on a travaillé à plusieurs (wiki) (voir séminaire inter-fabrique Wiki.
    • Pour le wiki, ca prend un peu de temps, donc il faut mobliser des financements. On a commencer à tester la mise en commun des petits budgets.
  • Historique de la Fabrique des mobilité est la transformation culturelle d'un écosystème qu'est celui de la mobilité.
  • Il y a plein de théories sur les communs; en pratique divers acteurs tentent de s'en saisir, à la fois acteurs pulics, privés... certains y arrivent et commencent à monter en compétences.
  • A l'ADEME, Appel à commun sur la résilience des territoires (clôture en mars 2021). Premiers retours d'approcher un sujet par AAC.
  • On change 2 règles du jeu :
    • on finance que des livrables avec licence ouverte
    • le projet déposé est public, même avant qu'il soit sélectionné.
  • On commence à pouvoir tirer les enseignements du montage de ce type de dynamique.
  • Réflexion en cours sur le modèle économique.
  • La thématique des données ouvertes, que vous évoquiez côté IGN bien présente aussi.

Tristan Bourvon (FabLog, ADEME)

  • Je suis salarié à l'ADEME, au Service Transport et Mobilité. Depuis février 2021, je suis impliqué dans le développement de la Fabrique de la Logistique, en inspiration de la FabMob.
  • Défi : impliquer davantage les collectivités que les gros industriels. Nous sommes aussi très en appétence sur l'enjeu de mutualiser (avec d'autres fabriques) une infrastructure wiki.
  • Sur la structuration de la Fabrique de la Logistique : 1/ nous venons tout juste d'initier une association, avec un bureau 2/ l'ADEME ne peut pas faire partie du bureau (il est impossible de financer et faire partie du bureau) 3/ nous sommes en recherche d'autres co-porteurs.

Moina Fauchier Delavigne (FabPeda, FEE)

  • Je suis engagé à la FabPeda (Fabrique des Communs Pédagogiques), sans structure juridique (tout en étant hébergé par l'association Faire Ecole Ensemble, pensée pour être éphémère - association de crise montant pendant le premier confinement fonctionnant en tiers-lieu.
  • En co-impulsion de l'action Classe Dehors depuis le début de cette année pour aider les enseignants qui souhaitent faire classe en extérieur. Notre enjeu à court terme : mettre commen place une/des charte(s) de reciprocité entre les différentes parties prenantes.

Rieul Techer (FabEnergies, Oxamyne)

  • Je suis entrepreneur salarié associé d'Oxamyne/Oxalis, co-directeur associé de la Coopérative Formations, co-initiateur du tiers-lieu/laboratoire citoyen la MYNE (Villeurbanne) et co-producteur du programme de recherche citoyen DAISEE autour de questions de gouvernance de l'énergie (pour le dire vite) et très impliqué début 2020 sur le projet Epidémyne - spécifiquement sur le gel hydroalcoolique voir LA de la MYNE initialement d'expérimentation de production de gel hydroalcoolique en communauté - pour un résumé de la démarche voir ICI. Je suis très impliqué dans la préfiguration de la Fabrique des Énergies depuis 1 an et demi. Je suis un ancien de l'ADEME (entre 2010- 2013) - si envie/besoins d'en savoir plus voir ICI.
  • Mon intention sur cette rencontre : faire connaissance et savoir comment chacun se construit afin de travailler aux synergies.

Malou Charenton (FabLog, FabMob)

  • Je travaille à la FabMob. Je suis passée par l'ADEME (CDD) , où j'ai commencé a approché la culture fabrique avec la FabLog. À la FabMob, on essaie d'avoir des "outsiders", parfois plus petits, avec une culture des commmuns plus forte.
  • Je travaille sur d'autres sujets, avec des synergies latentes avec d'autres fabriques.
  • Attente : voir comment renforcer les fabriques et la fabrique des mobilités. Attention : clarifier. Certains choses ne sont pas comprises par nos interlocteurs. Intérêt : voir comment aborder le sujet avec nos interlocuteurs nous permet aussi de nous renforcer.

Yann Bergamaschi (FabSantés, FabMob)

  • Je suis issu d'une famille (père, mère, compagne) qui baigne dans le milieu médical après 5 ans chez Systra et alstom transports. J'ai rejoint ouishare. A suivi le dev de la fabmob sur la thématique et façon de faire. Beaucoup travaillé à ouishare sur création de tiers-lieux et l'animation de communautés.
  • A partir de 2019, j'ai commencé à penser faire des ponts autour nouvelles formes d'ogranisation de soin. Maison de santé sur les territoires dont le monde médical est appelé à s'en saisir, ce qui assez peu au courant.
  • En 2020. Développement d'un centre ambulatoire dédié au covid lors du 1er confinement. On a monté un drive et un centre de vaccination. On a défriché beaucoup de choses, notamment des dynamiques de collaboration entre acteurs qui se connaissent peu, avec une forte philosophie de la colloboration (ex :designer pour la signalétique, profs pour traduction, travail avec étudiants en géo pour carto interactive....) Ete 2020 : la santé pourrait intéresser la fabrique et la dynamique de fabrique pourrait bien fonctionner pour la santé.
  • Intérêt : Question des communs, open source... pour sortir un peu du manichéisme public/privé. Besoin de casser les sillos et mobiliser autour de la table pas que des pro de santé. Approche holistique pour considérer aussi les questions environnementales.
  • A date : Aujourd'hui, pas de statuts. pour l'instant, un prog au sein de la fabmob. On a obtenu un 1er mécenat (promoteur immobilier). Réunoin aujourd'hui avec le CHU de Bordeaux. pour essayer de trouver des espaces de collab avec eux.

Julie Braka (FabMob FR, ex OuiShare)

  • Je suis impliquée dans Fabrique des mobilités depuis novembre 2020. Comme Yann, je suis passé par Ouishare (de 2013 à 2021), où j'ai bien exploré le monde des communs et de l'open source. Amandine m'a proposé de rejoindre le CA où j'ai siégé pendant 8-9 mois.
  • J'ai rejoint l'équipe (en tant que salariée) de la FabMob en tant que chef de projet du Standardisation MAAS financé par des CEE avec l'ambition de faire émerger des stantard pour des maas d'intérêt général.

David Di Marco (FabGeo, IGN)

  • Je suis salarié depuis une dizaine d'années à l'IGN. J'ai travaillé sur "IGNFAB" (dédié à l'accompagnement d'entreprises). Maintenant, je suis engagé sur cette nouvelle expérience autour des communs (sur impulsion du nouveau DG). J'ai djà discuté avec Gabriel (pour pouvoir partager et monter en compétences sur ces sujets).
  • Nous cherchons un responsable de Fabrique. Recrutement en cours (avec fiche de poste).

Nicolas Loubet (FabEnergies, Oxamyne)

  • Participant à cette émulsion depuis 10 ans avec ouishare et autres collectifs.
  • Participant de ce tiers lieux de la Myne, à Villeurbanne. Lieu ambassade de croisements.
  • Recherche action DAISEE, intialement techno-centrée (apport des technologies blockchain aux transitions énergétiques). Dans ce contexte : découverte du territoire en transition Prats, dans le sud de la France.
  • Fonction de médiation culturelle.
  • Pas la connaissance de certains ici des institutions et de leur fonctionnement.
  • Mon plaisir : ce qui relève de l'ingéniéreie des connaissance et des savoirs et leur mise en intelligibilité.
  • Intention : interconnaissance. essayer de se comprendre. + se doter d'un agenda ou se demander si un agend où se retrouver. voir ce qu'on peut fdaire ensemble. objet, revendication, plaidoyer... notamment parce qu'année présidentielle.

Elsa Bruyère (FabMob Qbc, Fabrique Agile)

  • Il y a 3 ans, on a crée la Fab Mobilités Québec, suite à une édition de Movi'on à Montréal. avec Gabriel et d'autres acteurs québecois. Atelier sur la moblité. assez porteurs.
  • Le ministère de l'innovation québecois a fait un appel à projets des centres d'excellence : acteurs à but non lucratifs pour accompagner les acteurs. On a gagné.
  • En 3 ans, le plus gros a été d'aller à la rencontre des communautés & des villes, en s'appuyant sur les communs et les intiatives amorcées, portées et facilitée par la FabMob Fr.

3.2- Autobio collective

++Questions centrales++

  • pourquoi on le fait ?
  • quelles parties prenantes ?

Accents sur :

  • les singularités
  • les approches

++Aspect européen de la dynamique++

  • UE - (France à la présidence de l'UE) - voir comment avoir une portée européenne.
  • En Allemagne, Belgique... il se passe aussi des choses.
  • Y a t'il à se fédérer au nuveau européen? Ca pourrait être un marqueur en Europe.
  • On a un ambassadeur du numérique à l'écoute de ça.

Échanges :

  • Nicolas : le mérite de la fabrique des mobiltiés est d'être en réflexivité par l'usage du wiki sur pas mal d'éléments, réflexion posée en moi. Peut-être pouvoir se référer à cela ? Les archives précieuses à mobiliser et partager.

Fab des Energies

  • Liges directrices : 1/ Approche en Tiers Lieux par et dans les territioires. Longue histoire pour nous. Le fruit de 10 ans. Si pas ce contexte (émergence tiers lieux, communs) on serait dans des grands acteurs, séparés. La Myne participe de notre ligne de fabrique : plus de 2500 lieux en France. En France, il y a 7 ans, petite centaine de lieux. 2/ Interroger les politiques énergétiques par la recherche-action, à savoir aller/retour systématique entre production intellectuelle/de savoirs par la recherche et mise à l'essai par terrain pour mise en pratique. Cela s'incarne notamment dans une construction par questions. 3/ Mise en mouvement par une coopérative de travailleurs, et en construction par le mouvement coopérativiste.

  • ++Points complémentaires++ : 1/ le fait de la collégialité 2/ rendre opératoire et faire atterir ce qui se travaille dans et par les territoires 3/ construction pragmatique par le design.

  • ++Les partis prenantes++ : On a beaucoup collaboré avec la FabMob sur la période 2019-2021 (logique d'entre-aide).Institution : ADEME... Industriel : GRDF... Société Civile : la MYNE, Bretagne Transition... Entreprises ESS : SolarCoop... Acteurs académiques : Origens Medialab...

Fab Communs Peda

  • Partie prenantes : éducation nationale, designers, professeurs
  • Pourquoi / Origine : la crise sanitaire qui impose la "continuité" pédagogique : comment faire ? comment les accompagner ? Puis Classes dehors part du même principe
  • En cours, recherche de financement pour poursuivre la dynamique
  • Mode d'agir par coalition d'acteurs dont des acteurs historiques du champ de l'éducation (FCPE, Ligue de l'Enseignement, etc.) mais aussi WWF, FNE, etc.
  • Nature & découverte réfléchit à un passage d'appel à projet à Appel à communs.
  • Liens potentiels : en partant des acteurs territoriaux qui ont des "besoins" transversaux.
  • Collaboration inter-fabriques située à Prats-de-Mollo entre FabEn et FabPeda.

Fab des Santés

  • Effets des innovations sur la santé. Approche holistique à adopter. Déterminants de santé (cadre de vie, travail...). Changer d'approche de (la) santé (largement curative aujourd'hui).
  • Comment cette santé globale s'exerce concrètement. Réflexion autour de "lieux".
  • Espaces de collaboration pour les acteurs de la santé uniquement dans tables rondes, colloques, mais pas de suites données. Envie de cassez les silos. 1er mécène : promoteur immobilier (avec qui je travaille sur des questions de 1/3 lieux) Grenoble > tiers-lieux de santé. Lieu qui comprend aussi une offre de soins.
  • Aujourd'hui, ce qui se passe, l'intuition est bonne. Face à des acteurs qui font déjà du commun. (pro de santé, notion intérêt général et du soin mais ne le disent pas)
  • Créer des espaces pour "légitimer" ces actions et les rendre visibles
  • Par ex, projet de bloc opératoire décarboné open source.
  • Aller chercher d'autres acteurs, pour repenser les filières matérielles (pas que du jetable)
  • Syndrome du collectif solitaire : TOUT repose sur moi. Prob générationnel, parefeu des outils de santé, médiation dans les relations (je fais lien entre acteurs) Comment faire travailler les gens qui ont pas de temps ensemble ?

++Question++ : des proximités sont-elles établies avec les mouvements de "santé communautaire" ?

Fab des Géocommuns

  • À l'IGN, cela n'a pas du tout pris corps encore. Nous sommes au stade de la proposition de valeur(s) : produire des communs avec des acteurs "divers" (données ou services).
  • Positionnement en partant des besoins. Et établir des gouvernances partagées en fonction des gouvernenance partagée. Enjeu : faire converger les acteurs
  • Fabpeda est née en réaction à une crise. Nous, la crise est devant nous. les GAFAM administrent de la donnée géographique. On perd la maitrise de la cartographie de terrtoire (avec des acteurs en concurrence).
  • L'IGN ne s'est pas fait que ces amis. Énorme écosystème. Est ce que IGN légitime pour porter cette fabrique ? pour l'instant, on la porte.
  • Nous avons envie de construire ensemble avec des gens qui reconnaissent le besoin mais il y a des barrière à faire tomber.
  • Comment on gagne notre vie ? La questions du timinig est mportante. Il est plus facile de signer aujourd'hui avec Google. Les géocommuns existent déjà à petite échelle. Défi : aller à l'échelle nationale. Européenne : autre sujet.
  • Dans les géocommuns : base de données et défi d'intégrer vos fabriques. Parce que vous avez besoin de données géographiques. On a un peu tout, mais bien caché.
  • Quels acteurs gravitent autour du géocommuns ? : IGN produit de la donnée. Le CNES données spatiales. Certains traient la donnée. Les collectivités territoriales aussi.

++Article lié++ : Géo-communs ? Chiche ! (sur le blog de l'association OpenStreetMap France

FabMob Québec

  • 4 membres fondateurs : OuiShare Québec, Savoir faire linux, Fabrique agile, FabMob France
  • On a fait quelques projets mais surtout répondu au défi des villes intelligentes. Montréal a décidé de répondre avec Montréal en commun.
  • 2 pôles : sécurité alimentaire, mobilité intégrée et moblité de quartier.
  • Avec les données : amener les acteurs à être plus apprenants. Avec des apprentissages partagés. avec données ouvertes, semi-ouvertes...
  • Peu à peu : d'autres acteurs autour de Montréal, des villes nous interpellent pour penser leur projet. pour les aider à structurer. avec aproche de projet pilote. comment on identifie nos problématique, comment on fait appel aux citoyens.
  • Lois différentes bien sûr de la France. Question : demande de contenus en anglais. Il va falloir qu'on se situe en anglais. Ce qui est une belle évolution. Déjà des approches avec le milieu anglophone (ex à NYC où des wikis existent). Voir comment rencontrer aussi ce monde-là. Voir comment se consolider les uns les autres ?
  • Ex : bordure de rue, registre de taxi, registre de preuves de co-voiturage. Registre du taxi : initié en France. utilisé à Montréal par l'agence du taxi. tous parti vers une standardisation. Registre de preuve de taxi, même québecois, pas juste montréalais.
  • Bordure de rue. On a déployé une visualisation. Mener des expérimentations pour améliorer la carte pour faciliter les déplacements des citoyens. Communuaté plus internationale dédiée au curve. à partir du 14/10 : réunion de lancement. Très concret à ca avance vite.
  • A Lyon, Pierre Soulard est très intéressé, à s'appuyer sur la FabMob.
  • Quels usages de la bordure de rue autre que les véhicules carbonés ? (terrasse, food truck...)
  • Objectif : cartographie les trottoirs + gestion des esapces publics, pour la mobilité des personnes, pour la livraison (...) -> passer le trottoir à l'age du numérique. via stationnement incitatif. les données en accessibilité... Ce standard est éveloppé par shared street (une association financée par la Fondation Bloomberg).

:::warning Pas des démarches qui se planifient. C'est plus organique. On découpe les problème en petit communs, ca permet de montrer par l'exemple. Ensuite quand il y a des communs, on tire l'opportunité pour faire des essais avec les territoires. Plus dans la planfiication qu'un grand plan. Même si on peut identifier des endroits où on aurait besoin des communs. Bien sûr, besoin de plein d'argent. Avec l'ex du trottoir, plus besoin de parler de "commun(s)". :::

Fab de la Logistique

  • ++Constat de départ++ : nous sommes moins sur un domaine qui ressemble à du service public (mobilité, santé, énergies...). La logistique est tramée par des logiques de marché (où la concurrence est forte). Les acteurs sont bien représentés par une fédération pro.

  • Arguments de viabilité économique forts : Cela ne vient pas des acteurs du privé. C'est l'ADEME qui tente de diffuser une culture via cette fabrique. On a suivi la même approche que la FabMob. D'abord : lancer des projets, des communs, avant de se donner une structure. Constat : on ressemble à un lieu de rencontre public/privé. Collectivités moin dans l'action, plus dans la réaction par rapport à ce qui se passe sur leurs territoires. Elles cherchent des sols pour limiter les impacts, et se développer économiquement.

  • Mise en lien avec ces collectivités. Voir comment éviter logique concurrentielle ?

  • Les données logistiques sont très fermées alors que cela pourrait bénéficier à tous.

  • Accompagner la transition du secteur. Travail avec IFPN sur les énergies pour calculateur pour HA poids lours. produire un outil d'intérêt général pour le secteur.

  • Fragmentation de groupes de travail (comme pour la santé). Voir comment les ramener vers la fab log. pour ça, en lien avec agence de l'innovation pour les transports.

Fab de la Cybersécurité

  • Créée au sein de l'ANSSI, avec des acteurs industriels et publics (avec Fabien Gainier).

3.3- Objets fédérateurs

  • La FabMob a identifié et initié le travail autour d'objets (se voulant) fédérateurs : 1/ une charte graphique. élément pour faire du lien par le design (graphique) 2/ un objet technique : le wiki, dont les fabriques ont besoin pour documenter. En parallèle, voir avec un projet concret. pourquoi pas voir ce qu'on peut faire ensmeble la-dessus. Note : tout ca permet de se connaître et voir comment on travaille ensemble. par petits pas.

  • ++Questionnements++ : est ce que chacun a son wiki ou fédération autour d'un wiki commun ? 1ere chose pour travailler ensmeble. comment on finance une ressource mutualisée ? en commençant petit puis ensuite pour le financement d'objets plus complexes. pourquoi pas se donner un agenda pour avancer sur ces quelques points identifiés ?

  • ++Plusieurs absents++ 1/ le cybercampus qui voudrait développer des communs de la cyberscurité 2/ La Fabrique à Communs des Tiers-Lieux (sur impulsion de la Compagnie des Tiers-Lieux, avec France Tiers-Lieux, l'ANCT). Cela pourrait soutenir des coopérations entre "fabriques de territoire" (des "lieux ressources") et "fabriques sectorielles".

Charte

:::info La charte est organisée autour de l'idée de "droits" et "devoirs" (pour travailler ensemble). Dans le document "charte pour initier une fabrique", les éléments sont soumis à discussion. :::

  • Nicolas : 1/ Qu'est ce que la "charte" rend possible ? Cela protège de quoi ? 2/ Fabrique à communs des tiers lieux, ça fait modèle 3/ quels sont les caractéristiques à poser. ex. fab lab - critères d'équipements et de partage des connaissances. Si fablab à Lorient veut faire une fab des mobilités. quelles conditions..? 4/ avec une coalition, on fait comment ? (ex classe dehors)

  • Gabriel : vis à vis de l'extérieur, cela permet de gagner du temps en montrant qu'il y a plusieurs niveaux d'expériences.

  • Yann : Sujets communs pré-identifiés. voir que cela pourrait intéresser différentes fabrique 1/ ontologie / langage commun : on entend quoi par communautés ? Utile pour décliner ensuite les actions. 2/ communication vers l'extérieur sur certains sujets : implémentation collective de la "fresque du renoncement". (autour de la notion d'arbitrage environnemental) - Santés, logistiques... pourquoi pas rentrer ensemble sur ce sujet ? A voir si ici, c'est le lieu pour partager ces sujets ?

  • Anais : Il y a une dimension (de) service public (sur des outils communs, autour d'une signalétique, pour les acteurs qui arrivent aux fabriques). Cela permet de maximiser la 'valeur générée' Réflexion en coursà l'IGN C'est quoi un commun ? Besoin de rédiger un livre blanc (sur les communs) surtout en année présidentielle ? Si quelqu'un doit porter ce sujet de livre blanc, ce serait bien les fabriques.

  • Tristan : Trouver équilibre entre culture commune, l'image et la communication. Et de l'autre côté : 2 choses à prendre en compte spécificités sectorielles. Ressources dispo pour chaque fabrique. Pas évident de s'impliquer en fonction des ressources. (fab log. 1 ETP). Voir la charge pour les fabriques.

  • Nicolas : Nos statuts peuvent évoquer ou renvoyer vers ces éléments fédérateurs. Là encore dans le mouvement de l'educ pop. Exercice collectif : qui permet aussi de faire mouvement.

  • Amandine : si on signifie la charte dans les statuts. Elle fait foi. La FabMob a déjà une charte. On va devoir changer nos statuts si on fait une nouvelle charte.

Wiki

:::info Petit article de blog sur le séminaire inter-fabriques. Nous avons réuni 3-4 personnes spécialistes de mediawiki (en France, il y a peut être 10). On leur proposait de venir bosser, sans être payé comme consultant. On les a défrayés mais pas au montant de consultant. On travaillait déjà un peu avec eux et on les a mieux connu. :::

Point pour améliorer l'outil

  • Gabriel : nous avons commencé à hiérachiser les priorités. Ex wiki FabMob à rendre neutre (wiki des fabriques). chaque fabriques, qu'est ce que les communs (infos générales, transversales...). Et on a vérifié qu'on pouvait faire cette neutralité, qu'on pouait associé une URL. wiki.fablogistique... Le wiki c'est un éditeur de pages. La difficulté c'est de naviguer dans un wiki. si pas strutcure. Besoin d'organiser la connaissance dans un wiki. On a validé des questions qu'on se posait. On a évoqué la question de l'international. Deux sujets : technique et animation de communautés.

  • Gabriel : l'AAC a été éclairant. Qui donne lieu à une structuration de démarche de financement. On découvre les vertus. En donnant l'argent, ça fait venir des gens. En mettant sous contraintes (licence ouverte, obligation de documenter et d'animer des communuaté - donc de rendre compte), ça permet de faire monter en compétences, de créer de la documentation de qualité. Ensuite tout est prêt pour que ces acteurs documente leur porjets et réent des réseaux. Mode opératoire - pour aligner intérêt général et financement public. Possible aussi par des financements privés. Les deux, pas possible.

Visuels

  • Amandine : identite graphique forte pour la FabMob... mais un peu vieillissante, dans un contexte où d'autres fabriques naissent. On a vu rapidement la limite de la reprise du logo historique de la FabMob et ses déclinaisons. On voyait que si on laissait reprendre l'identitié grahique, ce n'était clair pour personne. D'où le besoin de refaire une charte. plus simple à utiliser (que ca puisse être la base pour faire un site internet). On a fait appel au collectif BAM, une équipe de graphistes et de designers. en co-construction avec l'équipe. Le résultat qu'on a est léger, modulable, adaptable à d'autres fabriques et multi-support(s).

  • Alix : 1/ charte visuelle = opportunité de travailler sur des repères pour les supports. 2/ Site conçu en trois parties (à propos, blog, liens vers les outils). 3/ Le logo se compose et se décompose. Gabarits pour les présentations, les documents word (...). Suite : comment cela se décline sur le wiki ? A voir jusqu'où ce langage visuel est déclinable.

  • Amandine : choix de rendre la charte visuelle (de la FabMob) déclinable (pour "soulager" les fabriques). La charte a été pensée comme un "commun visuel".

:::success 1/ FabLog : Tristan est favorable à son adoption. 2/ FabSantés : c'est mis à l'essai ; cela permet de se concentrer sur le discours 3/ FabEnergies : sur une une phase qui préfigure un travail de l'identité. La notion de "langage visuel" est intéressante à mettre à l'essai 4/ IGN : le positionnement est à travailler avec la direction générale & la communication. :::

3.4- Agenda de travail

:::warning

  • Prochaines étapes sur la charte pour initer une fabrique

  • Prochaines étapes sur la signalétique visuelle fabriques

  • Prochaines étapes sur la structuration du wiki interfab
  • Nicolas : nous sommes concentrés sur notre structuration (jusqu'à la fin de cette année !)

  • Tristan : passée la phase de structuration, nous allons devoir sensibiliser notre CA

    • Ce qui est prévu : quelques grosses entités qui donnent de grosses cotisations
  • Malou : est-ce que nous mettons en place des adhésions croiées (FabMob, FabLog, etc.)

    • Amandine : l'adhésion croisée est intéressante pour financer des communs inter-fab

4- Ressources


<center>

Cette production est régie par les termes de la Licence Peer Production

:::success La licence Peer Production est une licence de la famille des licences Copyfair, selon laquelle seuls les commoners, coopératives et autres organisations à but non lucratif peuvent partager et réutiliser ce matériaux, les entités commerciales qui ont vocation, par utilisation de ce matériaux, à faire profit sur la base de ce commun se doivent de discuter et d'acter explicitement les réciprocités avec les auteur·e·s de ce matériaux. :::

</center>