Peut-il y avoir un intérêt à développer les low-tech en mobilité ?

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : Low-tech & Mobilité - une réelle opportunité de développement ?

Description : Bonjour à toutes et tous et bienvenu.e.s sur cette page consacrée à la low-tech et la mobilité. C'est dans le cadre de mon master 2 à Sciences Po Rennes que j'ai effectué un rapport d'expertise sur les low-tech et la mobilité.

Pourquoi le choix de ce sujet ? J'étais à la Métropole Européenne de Lille en alternance sur les questions de management de la mobilité et mobilités intelligentes. Je voulais donc faire cet exercice académique pour alimenter des réflexions sur l'objet de mon travail quotidien. Parallèlement, j'entamais déjà des réflexions sur les low-tech à la suite de la lecture de l'Age des low-tech de Philippe Bihouix et le numéro "L'Avenir sera low-tech" de Socialter. Marquée par l'approche d'une position écologique radicale, inclusive et systémique, le mouvement low-tech s'ancre aujourd'hui dans le réel via des associations comme le Low-tech lab qui promeut et invente des innovations pour se loger, se chauffer, se nourrir, etc. Néanmoins, il existe encore peu de littérature et d'innovations appliquées au secteur des mobilités. C'est pourquoi, je me suis lancée dans une première analyse du rapprochement entre les low-tech et les mobilités du quotidien. Plusieurs questions ont donc modelé mon papier :

  • Quelle est la définition des low-tech alors qu'elles sont portées par un mouvement protéiforme ?
  • Quel est le paysage de mobilité aujourd'hui ? Est-ce que le secteur a amorcé sa transition écologique et solidaire ? Quelle vision technologique est représentée dans le secteur ?
  • Que veut dire une mobilité low-tech ? A quoi cela ressemblerait ? Est-ce que cela permettrait d'amorcer une réelle transition écologique et solidaire dans le secteur des mobilités du quotidien ?


Pour répondre à ces différentes questions, vous pourrez trouver plusieurs documents :

  • Mon mémoire
  • Un article résumant en quelques pages les questionnements abordés dans mon rapport : http://lafabriquedesmobilites.fr/articles/retour-des-low-tech-vers-le-futur-de-la-mobilite/
  • Les différents entretiens qualitatifs disponibles ci-dessous. J'ai interrogé différents profils : Alexandre Monnin (professeur chercheur à Esc Business School), Emmanuel Bonnet (professeur chercheur à Esc Business School), Thibaut Faucon (ingénieur à l'ADEME et initiateur de l'appel à manifestions low-tech Ile de France), Gabriel Plassat (fondateur de la Fabrique des Mobilités).


Ce mémoire est pour moi une opportunité de discuter, d'alimenter et d'avancer ensemble sur cette thématique. N'hésitez pas à me contacter (anouk.gorce@audencia.com) ou à envoyer un message sur le chat : https://chat.fabmob.io/channel/low_tech?msg=5JSEhGfFhZRr53BnH

Merci d'avance de vos retours et bonne lecture !


Entretiens qualitatifs

  • Voici un compte-rendu d’un échange avec Gabriel Plassat, expert mobilité aux multiples casquettes : ingénieur, prospectiviste et animateur de la communauté Fabrique des Mobilités. L’objectif de cette entrevue était d'aborder le sujet des communs, pilier essentiel au déploiement des low-tech au vu de son expérience d’animateur de la communauté Fabrique des Mobilités, mais aussi d’avoir son avis général, en tant qu’expert mobilité, sur l’application des low-tech à son domaine d’activité.
  • Voici un compte-rendu d'un échange avec Alexandre Monnin, philosophe et enseignant-chercheur à l'ESC Clermont-Ferrand. Ses domaines de prédilection : le numérique et l'Anthropocène m'ont permis de le questionner sur un certain nombre de concepts clés. Cet entretien a été l'occasion d'aborder, par le prisme de la philosophie, la question du progrès, de l'innovation, de la technologie et des organisations. Comprendre les régimes de ces termes permet de les déconstruire, d'en hériter mais aussi d'en inventer de nouveaux afin de proposer une autre voie dans laquelle la low-tech pourrait se trouver une place de choix.
  • Voici un compte-rendu d'un échange avec Emmanuel Bonnet, philosophe et enseignant-chercheur à l'ESC Clermont-Ferrand. Cette entrevue m'a permis de comprendre la dimension d'apprentissage en situation d'exploration dans laquelle on se positionne pour l'émergence de démarches low-tech. En effet, la recherche d'un autre type de technologie nécessite de repenser l'intégralité d'un système, en dehors de tous clichés, en dehors de ce qu'Emmanuel appelle le "monde organisé". Face à ce monde qui montre lui-même ses limites, des espaces alternatifs émergent en dehors mais aussi à l'intérieur des organisations. Nous avons donc échangé sur la possibilité de faire naître ces espaces de résistance avec pour seul dénominateur commun : être dans l'action sans attendre de recettes miracles.
  • Voici un compte-rendu de mon échange avec Thibaut Faucon, ingénieur physicien de formation. Il est aujourd'hui à l'ADEME Ile-de-France et étudie les vulnérabilités et risques systémiques de notre civilisation thermo-industrielle. En charge de l'Appel à Manifestation d'Intérêts "Vers une innovation low-tech en Ile-de-France", je voulais l'interroger sur la genèse de cette thématique au sein de son institution, mais aussi sur les ambitions et objectifs du projet. Cette entrevue a été l'occasion de comprendre que cette première expérimentation des low-tech à l'échelle d'un territoire est de proposer la combinaison gagnante suivante : faire émerger des projets concrets en parallèle de produire des ressources et des connaissances sur une thématique où il reste encore beaucoup à définir.
  • Voici mon un compte-rendu de mon entretien avec Jean-Jacques Valette, journaliste et spécialiste des questions d'écologie et de prospective. Auteur de l'article "Voiture Low-tech : retour vers le futur" dans le hors-série L'avenir sera Low-tech du magazine SOCIALTER, nous avons discuté de la place des low-tech appliquées au champ de la mobilité. Cet échange montre également que les low-tech interrogent plus profondément notre système. Lorsqu'on touche du doigt un pan de celui-ci, ici le système de mobilité, nous arrivons très rapidement à la dimension systémique de nos sociétés. Nous avons donc abordé la question fondamentale du monde contraint et du possible système technologique associé, celui des low-tech. Entre prospective, futurologie et fiction, le début de conscience du monde fini ouvre le champs des imaginaires passant de perspectives apocalyptiques, au totalitarisme écologique ou encore au municipalisme libertaire.

Image :

Affiche lowtech fabmob.jpg

Prise de note sur le PAD (cocher si Oui) ? Non

Site / URL du PAD :

Evénement lié :

Organisations impliquées : Lowtech Lab, FabMob

Contributeurs : AnoukGM

Tags : low tech

Thème : Open HardWare, Vélo et Mobilités Actives, Données ouvertes

Animateur Atelier : AnoukGM

Défi lié à l'Atelier : Améliorer la résilience des systèmes de transports et des solutions de mobilités

Commun(s) impliqué(s) :

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) : Low Tech dans la mobilité

Personnes clés à solliciter : Thibaut Faucon

Actions décidées par les participants : Générer de nouvelles idées - apporter de nouveaux points de vue, Identifier ou Produire un Commun utile à la communauté

Espace d'échange asynchrone (de type mail) :

Espace d'échange synchrone (de type chat) : https://chat.fabmob.io/channel/low_tech

Complément :

Prochaine Etape :

Autres informations :