Journée Covoiturage à Issy les Moulineaux

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Cette page décrit la méthode utilisée pour la ville d'Issy les Moulineaux pour organiser une journée visant à promouvoir l'usage du covoiturage, à faciliter l'expérimentation, à communiquer sur les bénéfices.

Introduction

Comme toutes les grandes métropoles, l’agglomération parisienne doit trouver de nouvelles solutions pour fluidifier les déplacements de ses habitants. Les Parisiens passent en moyenne 90 heures par an coincés dans les embouteillages et le nombre de déplacements en transports en commun a eu beau augmenter de 20% depuis 2001, selon une étude du STIF, le nombre de kilomètres d'embouteillages a progressé de 26% en quatre ans (de 2010 à 2013) aux heures de pointe (Etude v-Trafic).

Dans ce contexte, il apparait aujourd’hui nécessaire de développer des stratégies qui mobilisent d’autres éléments que les seules infrastructures de transport.

Pour cela, la Ville d’Issy-les-Moulineaux a donné l’impulsion à la création d’un projet collaboratif avec des acteurs majeurs présents sur son territoire. Le projet, nommé So Mobility, est orienté pour créer des démonstrateurs d’usages innovants dans le domaine de la mobilité.

Le consortium, composé de Cisco, la Caisse des Dépôts, Bouygues Immobilier, Engie, Transdev, Colas et Issy Média, pour la ville d’Issy-les-Moulineaux, veut agir de concert afin d’apporter des solutions concrètes et durables pour les déplacements en ville, qui pourront être déployées ensuite à une échelle plus large.

Un des objectifs du projet est de sensibiliser les salariés des entreprises au covoiturage 2.0, facilité par les applications sur smartphone, pour leurs trajets domicile-travail afin de réduire le nombre de véhicules en circulation, notamment pendant les travaux de construction des gares du Grand Paris Express (200km de métro, 68 nouvelles gares) qui pourraient avoir un impact sur les déplacements.

En effet, si le covoiturage longue distance et occasionnel est aujourd’hui couramment utilisé par la population, le covoiturage pour les trajets courts et réguliers, principalement domicile-travail, est plus compliqué à mettre en place. Il concernerait, en France, 3% des déplacements domicile-travail[1].

Selon une récente étude réalisée par BeMobi, filiale du groupe La Poste spécialisée dans ce domaine, environ 50% des employés qui se rendent sur Issy tous les jours utilisent les transports en commun et 24% utilisent un véhicule de fonction. Elle considère que la vraie cible du covoiturage domicile – travail représente 26% des automobilistes salariés d’un quartier comme Issy Val de Seine. Ce chiffre est très haut, si l’on imagine que, selon une autre étude conduite aux USA par le Massachusetts Institute of Technology et l’University of California (Berkeley)[2], dans une ville comme Boston, que la réduction de 1% des véhicules sur la route peut permettre de réduire le trafic du 18%.

La préparation

L'Atelier

Dans une première étape, un groupe de travail ouvert à tous les acteurs intéressés par les sujets de mobilité a été constitué au sein du projet So Mobility. Nommé « Anticiper les nouveaux usages de la mobilité », il a réuni début 2016 plusieurs acteurs majeurs des nouveaux modes de déplacement :

  • CITYGOO
  • CITYWAY
  • EDF
  • ELLIS CAR
  • SYSTEM X
  • PADAMBUS
  • SFIL
  • ISSY MEDIA
  • Région Ile de France
  • GREENOVIA LA POSTE
  • SYSTEMATIC
  • TRANSDEV

Ce groupe de travail était précieux puisqu’il a permis d’avoir autour de la table plusieurs acteurs locaux actifs dans le domaine en tant que fournisseurs de service ou de potentiels utilisateurs. Une vraie dynamique de collaboration a ainsi été créée, ce qui a permis de définir des actions d’intérêt commun.

Les membres du groupe se sont fortement engagés, sur une durée d’environ 6 mois (janvier – juin 2016), participant à environ 2 conférences téléphoniques par mois, à une réunion mensuelle du groupe et une autre réunion du consortium, avec les autres groupes de travail (4 en tout). A l’occasion des réunions mensuelles du consortium, le groupe présentait aux autres membres du consortium ces plans pour en discuter une possible mise en œuvre d’expérimentations.

A la fin de ce cycle, il était donc possible de définir plusieurs priorités, y compris l’idée d’un covoiturage day, donc l’idée de stimuler les entreprises et leurs employés à utiliser le covoiturage, à partir d’une première expérience sur un jour de la semaine.

A partir de septembre 2016, la 2ème saison devient plus opérationnelle pour mettre en place des expérimentations concrètes.

Après une réunion générale de lancement, les participants du groupe ont participé à 2 conférences téléphoniques en octobre pour préparer un workshop de travail, ouvert à toutes les entreprises du territoire qui y étaient invitées, qui s’est tenu le 4 novembre 2016 à l’Hôtel de Ville d’Issy-les-Moulineaux.

Ce fut l’occasion d’appréhender le réel intérêt des entreprises pour les idées qui avaient mûri au cours des étapes précédentes, en particulier sur le covoiturage day et un chèque covoiturage pour les employés, et pour définir les acteurs qui souhaitaient collaborer à la mise en œuvre des différentes solutions.

Le workshop a confirmé l’intérêt suscité par l’idée d’un covoiturage day hebdomadaire s’inscrivant dans la durée, notamment de la part de plusieurs grandes entreprises isséennes, et a permis d’identifier 3 start-ups de covoiturage courte distance sérieusement intéressées à s’engager dans cette expérimentation : Citygoo, Wayzup et OuiHop.

En outre, le territoire de Grand Paris Seine Ouest, après ce workshop, a décidé de soutenir l’initiative en permettant à l’initiative d’avoir un périmètre géographique plus important que la seule ville d’Issy-les-Moulineaux.

 == La mise en œuvre de l’initiative : périmètre et communication == Le support de Grand Paris Seine Ouest à cette initiative a donc permis d’en agrandir le périmètre et d’avoir, avec Issy-les-Moulineaux, le support institutionnel des villes (Meudon, Boulogne-Billancourt, Vanves, Sèvres, Ville d’Avray, Chaville, Marnes la Coquette). L’agglomération et la ville d’Issy-les-Moulineaux ont co-créé les supports de communications utiles, que les autres villes pouvaient relayer, via leurs réseaux d’affichage et leurs réseaux sociaux.

Plus particulièrement, GPSO a pris en charge la conception et l’impression des affiches et la création d’un flyer promotionnel et Issy Média, pour la Ville d’Issy-les-Moulineaux, a produit une vidéo et imprimé 10.000 flyers, distribués sur le territoire et fournis aux 3 start-up de covoiturage (2.000 exemplaires chacun pour tractage sur le territoire des villes).

Après la création et la conception des supports de communication, la Ville d’Issy-les-Moulineaux, en collaboration avec GPSO, a adressé aux grandes entreprises de la ville un courrier signé par le Maire, M. André Santini, les invitant à s’associer à l’initiative de So Mobility et à sensibiliser leurs employés sur le covoiturage day, chaque jeudi pour rendre plus efficace l’impact de cette campagne.

L’invitation suscita un retour d’une vingtaine de grandes organisations : 

1.    ZAMBON

2.    MOSS

3.    SODEXO

4.    BOUYGUES IMMOBILIER

5.    SANEF

6.    MEDIATRANSPORTS

7.    DL SANTE

8.    France 24 / RFI

9.    COCA COLA 

10. SOGETI 

11. GEOPOST 

12. CISCO

13. YVES ROCHER

14. EXTERION MEDIA 

15. MAIRIE D'ISSY 

16. TRANSDEV 

17. LA POSTE - BEMOBI

18. NAGRA

19. CEGOS

L'Affiche

Les entreprises qui souhaitent rejoindre l’initiative peuvent télécharger un « kit de communication interne » permettant de la relayer au sein de la société. Ce kit de communication est composé :

  • D’une affiche prête à imprimer en format A2 et A3 avec l'indication « Le jeudi, je participe au covoiturage day », suivi du site web dédié http://www.somobility.fr/co-voiturage  
  • D’un flyer A5 recto/verso
  • De visuels pour des bannières web et Facebook
  • De liens vers des fiches juridiques sur le covoiturage :
  • De liens vers des infos pratiques « Comment organiser un Covoiturage day ? »

Ces supports de communication, surtout les flyers, étaient aussi utilisés par les start-ups de covoiturage pour mener des campagnes de street marketing sur les territoires concernés.

La première édition du « co-voiturage day » a eu lieu jeudi 27 avril. Un premier bilan sera établi fin juin avant d’être reconduite à partir de la rentrée de septembre, notamment à l’occasion de la Semaine de la Mobilité européenne.

Dans cette 2ème phase, le projet prendra en considération des actions incitatives pour motiver les entreprises et leurs salariés à covoiturer.

Participation et évaluation

Le projet est encore dans une phase préliminaire, mais la participation des différentes entreprises d’Issy-les-Moulineaux permet d’avoir un bassin de participation de base d’environ 9.200 personnes.

A ce jour, il est difficile d’avoir un retour précis des participants réels, en étant encore en cours la définition de la stratégie de détection des personnes qui participent activement et, par conséquent, de l’évaluation.

En même temps, une base de près de 10.000 personnes rend possible le calcul des personnes concernées sur la base des estimations de BeMobi qui seraient environ 2.500. Sur cette base, il est possible de définir un objectif d’environ 250-300 participants et de 150-200 véhicules éliminés de la circulation d’ici fin 2017.

Il sera maintenant nécessaire de trouver une solution avec les start-ups de covoiturage pour définir comment détecter les clients liés à l’initiative. Il sera donc nécessaire de faire en sorte que les start-ups puissent donner des chiffres sur les utilisateurs liés à l’initiative (nombre de covoitureurs, nombre de voyages…) régulièrement pour avoir une vision précise de son impact.


[1] « Etude nationale sur le covoiturage de courte distance », INDDIGO, ADEME, 2015

[2] http://www.bostonglobe.com/ideas/2013/02/17/traffic-which-boston-area-neighborhoods-are-blame/h5qqR3CrHDM3xCNsTqdYxH/story.html