Commun & entreprise : quelle articulation ?

From Communauté de la Fabrique des Mobilités



Image:

No-image-yet.jpg

Short description: Questions utiles pour l'articulation entre un commun et une entreprise.

Description: Une opportunité de rapprochement entre un commun et une entreprise soulève des questions pour assurer une bonne cohabitation et prévenir tout conflit d'intérêt. Voici quelques questions qui peuvent être utiles et des enjeux identifiés, issus de retour d'expérience.

Organization related to this knowledge: Diagnostic Mobilité

Referent (person): Maël Bordas

Next step:N'hésitez pas à compléter avec vos retours d'expériences :)



Other informations:

Une opportunité de rapprochement entre un commun et une entreprise soulève des questions pour assurer une bonne cohabitation et prévenir tout conflit d'intérêt. On s'appuie notamment ici sur le cas où un.e porteur.se de commun intègre une entreprise en tant que salarié.e. Voici quelques questions qui peuvent être utiles et des enjeux identifiés, issus de retour d'expérience (commun Diagnostic Mobilité).

Quelques questions qui peuvent être utiles :[edit | edit source]

Quel est l’objectif de la collaboration ?

  • Côté commun ? (ex : mettre en place une contribution forte qui renforce la pérennité du commun, pour le porteur ou la porteuse : assurer le développement du commun dans un cadre de salariat, ...)
  • Côté entreprise ? (ex : se positionner sur l’opportunité potentielle que représente le commun, recruter un profil qui maitrise le commun et des compétences intéressantes pour les missions de l’entreprise, ...)


Quelle est la mission de l’entreprise/sa valeur ajoutée ? Comment se positionne la valeur ajoutée du commun par rapport à celle de l’entreprise ? Ce positionnement est-il cohérent ou pose-t-il problème ?

Lister les missions envisagées pour le commun et pour chacune d’elles, déterminer :

  • Est-ce que l’entreprise a un intérêt à y participer ?
  • Si oui, lequel ?
  • Sous quelle forme ?
  • Finalement, quelle(s) sont le(s) zone(s) d’adhérence ?


Etablir le(s) rôle(s) de l’entreprise dans l’organisation du commun. Une question clé ici : est-ce que l’entreprise prend le rôle d’opérateur ? Quel intérêt a-t-elle à assumer ce rôle ?

Suite à cela, définir le périmètre du travail lié au commun au sein de l’entreprise et le décliner en ressources allouées et en planning pour s’assurer de la cohérence de développement à la fois pour le commun et pour l’entreprise. Eventuellement estimer un potentiel équilibre économique.

Retours d’expérience : exemples d’enjeux observés :[edit | edit source]

Freins/frilosité pour l’entreprise :

  • Risque concurrentiel : l’investissement dans le commun peut être utilisé par les concurrents
  • Question de la qualité du commun et de sa pérennité : besoin d’outils fiables et durables
  • Investissement dans le commun sans retour sur investissement (Entreprise = modèle économique à assurer = les investissements doivent être à la hauteur des gains obtenus en retour. Mais parfois compliqué à mesurer quand il s’agit d’image, de réseau, de motivation des équipes...)
  • Risque de fuite du cœur de valeur de l’entreprise vers le commun (ouvert)


Conditions de contribution pour l’entreprise :

  • Avoir des éléments de contrôle sur la réussite du commun pour garantir "l'investissement" consacré (=avoir un cadre d'intervention clair et prendre part à la gouvernance)
  • Définir un projet de contribution cohérent par rapport aux autres missions de l’entreprise et motivant pour les équipes
  • Assurer un équilibre financier : pouvoir obtenir des subventions / des contreparties à hauteur


Intérêts pour l'entreprise :

  • Réseau / Place dans l’écosystème
  • Image
  • Potentiel canal d’acquisition (ex. mentionner le commun comme ressource supplémentaire dans les argumentaires commerciaux de l'entreprise)
  • Motivation de l’équipe pour participer à un commun
  • Maîtrise d’un outil complémentaire aux outils internes


Intérêts pour le commun :

  • Crédibilité
  • Accès au réseau de l’entreprise
  • Contribution de l’entreprise qui peut se faire sous plusieurs formes (sponsor, contribution technique, …)