Besoin d'un tiers de confiance pour gérer le stationnement des covoitureurs au sein d'une collectivité ?

From Communauté de la Fabrique des Mobilités


Comment avantager le stationnement des covoitureurs sur l’espace public ?

💼 porté par Covoiturage.beta.gouv.fr


Panneau-ce52-covoiturage (2).jpg


L'accès à des places réservées ou à un tarif préférentiel de stationnement pour les covoitureurs est une forme d'incitation non financière pour encourager la pratique du covoiturage. Cette incitation différenciée apparaît à fort potentiel d’impact au regard du déploiement des politiques de contrainte du stationnement en agglomération.

Le respect des places de stationnement au covoiturage sur des parkings privés comme des parkings d’entreprise par exemple semblent pouvoir fonctionner par simple contrôle social. Certains parkings privés, tels que les parcs relais à Rennes ont opté pour des équipements en caméra capable de compter le nombre d’occupants dans les véhicules, afin de leur réserver des places de stationnement.

Les places de stationnement sur la voie publique sont naturellement plus ouvertes et plus dispersées sur le territoire. Les places de stationnement payantes disposent néanmoins généralement de systèmes d’horodatage liés à un applicatif permettant d’interroger et croiser des données (Flowbird, ..), les “opérateurs de stationnement”. Ces systèmes pourraient intégrer de nouvelles fonctionnalités afin de réserver des places de stationnement ou d’appliquer des tarifs préférentiels aux covoitureurs.

Le dispositif pourrait prendre plusieurs formes :

Le véhicule en cours de stationnement contient à son bord plusieurs occupants

Une première solution réside dans la mise en place de systèmes de caméras permettant de détecter le nombre de personnes au sein de la voiture en stationnement. Cette solution apparaît coûteuse et peu généralisable.

Une seconde solution réside dans le conditionnement du stationnement à la saisie au sein de du système de paiement du stationnement d’une preuve de covoiturage immédiate. Cette preuve de covoiturage pourrait :

  • soit être éditée par l’opérateur de covoiturage avec lequel le covoitureur vient de réaliser son trajet (par exemple un code délivré à la fin du trajet).
  • soit être immédiatement édité par l’opérateur d’horodatage via un système de preuve de covoiturage dédié. Il pourrait s’agir par exemple d’un selfie sécurisé du conducteur et du passager, un système d’appariement de téléphones…

Le véhicule en cours de stationnement dispose d’un label “covoitureur régulier” lui permettant d’accéder à ce stationnement

Ce label covoiturage régulier serait attribué à une plaque d’immatriculation d’un véhicule pour lequel une pratique régulière de covoiturage a été enregistrée sur des plateformes de mise en relation. Le seuil de cette “pratique régulière” est appréciée par la collectivité compétente en matière de stationnement. Il pourrait s’agir d’une pratique d’au moins 5 trajets covoiturés au cours du mois précédent par exemple.

Techniquement une base de donnée des “covoitureurs réguliers” pourrait être créée et maintenue par le Registre de preuve de covoiturage en fonction des critères retenus par la collectivité. Les opérateurs de stationnement interrogeront cette base de données au moment du règlement du stationnement afin de s’assurer que le conducteur demandeur est bien éligible au stationnement ou au tarif préférentiel.

Pourquoi baser la solution sur le Registre de preuve de covoiturage en tant que tiers de confiance responsable de l’édition du label “covoitureur régulier” ?

Le registre de preuve de covoiturage reçoit les données de l’ensemble des trajets réalisés en covoiturage dans un délai maximal de 48h suivant la réalisation de ce trajet. S’appuyer sur le registre de preuve de covoiturage permet de faire bénéficier les covoitureurs des avantages de stationnement quelque soit la plateforme de covoiturage utilisée. Cette solution permet également de limiter et mutualiser les développements, la solution étant disponible pour l’ensemble des opérateurs de stationnement, sur l’ensemble du territoire.


Organizations using or interested in using the resource: Collectivités, Collectivité Territoire

Contributor(s):

Tags:

Categories:

Theme: Covoiturage quotidien, Stationnement, Collectivité

Referent:

Challenge:

Key people to solicit:

Other related common:

Wealth sought: Expérimentation, Cas d'usages, Moyen de prototypage - production - essais et calcul, Produit - Service, Conseil Expertise, Mentorat, Contributeur - Communauté, Financement, Incubation

Required skills: Information, Politique, Action, Réglementation, Partie prenante, Pratique de mobilité

Community of interest: Gart, Cerema, DGITM, Ademe, France mobilités, Communauté des Territoires et Collectivités, Fédération nationale des métiers du stationnement

License:

Terms of Service (TOS):

Level of development: Idée

Link to my actions board:

Link to my cloud, wiki, drive…:

Needs:

Next step: Covoiturage.beta.gouv.fr organise un atelier pour étudier le besoin d'un tiers de confiance pour gérer le stationnement des covoitureurs au sein d'une collectivité. Il aura lieu le 12 septembre lors d'un Club Collectivités.

Documentation of the experimentations:



Other informations

List of the actors using or willing of using this common: aucun pour le moment

List of the workshop reports related to this common: