Un système de mobilité durable dans les pays émergents

From Communauté de la Fabrique des Mobilites


Description en une ligne : Un système de mobilité durable dans les pays émergents

Description :

Image :

Rajeev Malagi The Punctual Pedal.jpg

Site internet de la référence :

Tags : pays émergent, voie développement, TwizyContest

Thème : Urbanisme et ville, Conseillers en mobilité, Collectivité, Africa

Organisations impliquées dans la ressource : Codatu, AFD

Référent :

Défi auquel répond le projet : Améliorer les solutions et développer de nouvelles solutions de mobilités pour tous

Communauté d'intérêt : Communauté des Ecoles et Etudiants

Personnes clés à solliciter :

S'inscrire à une mailing liste :

Pour en discuter via le Chat : https://chat.fabmob.io/channel/international

Lien vers l'outil de partage de fichiers :

Prochaine Etape :



Autres informations :

CONTEXTE:

Les pays émergents:

  • Le potentiel est impressionnant. 40 % de la population mondiale vit dans ces nouveaux pays émergents - mais sous-motorisés, ces nations voient leurs infrastructures routières progresser et une classe moyenne émerger.
  • Les pays émergents devraient représenter 20 % du marché mondial en 2020.
  • L’Afrique, le nouvel Eldorado? La ceinture nord-africaine apparait comme la dernière zone d’investissement après les pays asiatiques: des grands groupes tels que Yamaha, Renault, Volkswagen, Ford, PSA installent leurs usines et leurs centres de recherches au Maroc, au Nigeria, en Algérie (Afrique subsaharienne)
  • Les groupes automobiles, une nécessité: le besoin de la notoriété des grandes marques et de leurs codes pour s’implanter sur le marché.

Contexte Social & Politique:

  • La voiture est un signe d’ascension sociale, de richesse et de réussite dans les pays émergents. Elle peut être aussi considérée comme une source de conflit.
  • Socialement les pays émergents et notamment les Africains achètent plus ce qui est étranger que local (notion du goût du luxe et de la désirabilité).
  • On ne doit plus porter ce regard condescendant qui a marqué la période de colonisation et décolonisation, Il faut rompre avec « l’Empire »
  • On observe des problèmes liés à la sécurité (Ratan Tata) et l’Europe n’est pas prête à changer son confort.

POSITIONNEMENT DU DESIGNER:

  • Changer les mentalités, les comportements, les modes de vie, apporter des évolutions sur le marché et aider à une rencontre/alliance entre l’Afrique et la France.
  • Travail du designer en amont du projet: Conception du véhicule, identification du/des lieu(x) d’implantation. Organiser la mobilité des pays émergents en fonction des usages, des besoins et des activités de ces pays.
  • Aider à l’émergence d’un véhicule qui révolutionne la chaine de mobilité : la capacité de combiner avec les autres types de transport (ex: les transports publics )
  • Utiliser et identifier efficacement les ressources locales (circuit court) et respecter les normes sociales (RSE) pour minimiser les impacts sur l’environnement.

ENJEUX:

  • Travailler en collaboration avec les grandes marques automobiles : les constructeurs ne sont pas en reste, les groupes comme Daimler, BMW, PSA Peugeot Citroën et le groupe Renault accélèrent leurs investissements dans des solutions innovantes du véhicule.
  • Produire écologiquement avec les ressources locales ; sans compter qu’il faut bien souvent produire en circuit court, via un partenaire, pour échapper aux taxes à l’importation et à l’effet volatil des monnaies.
  • Prendre en compte l’éco-conception : un véhicule écologique, biodégradable respectueux de l’environnement moins consommateur et polluant. Notion de Cradle to Cradle. Créer un véhicule low-cost accessible, sûr et robuste par ses matériaux capable de s’adapter à l’environnement des pays émergents tout en respectant les normes et lois.
  • Créer une multi-mobilité avec les transports publics.
  • Nouvelle relation de l’utilisateur à sa voiture (certaines pièces de la carrosserie sont interchangeables, le look (signature & identité) de la voiture pouvant s’adapter au plus près aux attentes de son propriétaire) : Plug and Play.
  • S’implanter sur le continent Africain et renouer les liens entre l’Afrique et la France.
  • L’ esthétisme: l’importance que le produit soit sensuel, dynamique, expressif de façon à raconter une histoire.

METHODOLOGIE:

La mobilité du véhicule urbain dans les pays développés:

  • 1ère piste créative: Flexibilité & Adaptabilité: intérieur modulable en fonction de l’usager et de ses besoins.
  • Questionnement sur la voiture en libre-service (Notion de Partage).
  • Adapter le véhicule en fonction de son environnement (Infrastructures).

Dégagement du sujet : les mutations du véhicule urbain:

Les pistes de réflexion :

  • Réflexion sur l’aménagement urbain en dehors de l’objet (Nantes).
  • Connexion avec les transports publics (transport en commun, micromobilité, etc...).
  • Suite aux différentes recherches & à la conférence de S.Schultz: Raisonnement sur le type de véhicule :individuel ou collectif (Co-voiturage ou libre-service).

Enjeux sur la Ville durable (Ecomobilité, véhicule propre, Biodégradable) :

  • Réflexion sur le type d’énergie, des matériaux (Recyclage,«Local Sourcing», Matériaux de Récupération).
  • Nouveau raisonnement sur le fait de faire sa voiture soi-même (DIY), minimaliste, simpliste sans superflu (référence à la voiture-jouet) :
  • Réflexion autour du «Plug & Play»: Unité à plugger en fonction des besoins.
  • Questionnement sur les normes, lois et la sécurité.
  • Niveau de résistance des grands groupes automobiles.
  • Entretien avec Pierre Bouilleux (Ingénieur chez PSA) : Le projet montre certaines limites autour de l’acceptabilité des pays développés.
  • Changement du lieu d’implantation du projet : les pays émergents
  • Réflexion sur la ceinture nord-Africaine : un nouvel Eldorado.
  • Concept de «Afro-optimisme»: Alliance avec ces pays.
  • Réseau : Oliver Schweizer & Cédric Belardi (La fabrique des mobilités) Objectif: prototypage du véhicule.