CR de l'Atelier N°1 Challenge TheCamp

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : CR de l'Atelier N°1 Challenge TheCamp Description :Il s'agit d'initier la rédaction d'un challenge Mobilité porté par The Camp. The Camp va mettre en oeuvre plusieurs grands challenges d'une durée d'une année sur les grands enjeux actuels.

Image :

Thecamp3.jpg

Prise de note sur le PAD (cocher si Oui) ?

Site / URL du PAD :

Evénement lié : Atelier N°1 Challenge TheCamp

Organisations impliquées : TheCamp

Contributeurs : Marina Rachline

Tags :

Thème : Open Street Map OSM, Voiture Connectée, Vélo et Mobilités Actives, Accessibilité dans les transports, Blockchain, Données ouvertes, Navettes autonomes, Traces de mobilité et des données associées, Covoiturage quotidien, Open HardWare, Ecoles et Etudiants, Autopartage - location courte durée, Urbanisme et ville, Ecomobilité scolaire, Logistique urbaine, Conseillers en mobilité, Logiciel Libre, Stationnement, Voiture électrique et charge, Collectivité

Animateur Atelier : Marina Rachline

Défi lié à l'Atelier : Améliorer les solutions et développer de nouvelles solutions de mobilités pour tous

Commun(s) impliqué(s) :

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) :

Personnes clés à solliciter :

Actions décidées par les participants : Convaincre une ou plusieurs parties prenantes de s'engager dans un projet, Produire une synthèse ou un état des lieux de façon collective, Générer de nouvelles idées - apporter de nouveaux points de vue

Espace d'échange asynchrone (de type mail) :

Espace d'échange synchrone (de type chat) : [1]

Complément :

Prochaine Etape :

Autres informations :Inscription de l'Atelier N°1

Objectif Grand Challenge

Lien vers The Camp

Proposition de problématique de départ : Comment développer une connaissance / compréhension commune et partagée des caractéristiques de mobilités sur un territoire, afin de faciliter l'émergence de solutions pertinentes ?

Thecamp3.jpg

Participants

Yvane Piolet (facilitatrice Crealoop), Laurent Briant Cityway, Patricia Renk Conseil Régional, Yasir TheCamp, Benjamin CEREMA Méditeranée, Lionel Rodrigez chercheur psychologie sociale, Alexis Duflos, Nicolas Métropole Aix Marseille Provence Mobilité changement de comportement - principe de la communication engageante, Frédéric Promotion du vélo http://adava.adtc.aix.free.fr/

Déroulé

par groupe de 3, revisiter la problématique de départ

  • partir des attentes des parties prenantes pour faire un "bon" état des lieux
  • approche socio : Quelles "représentations sociales" des mobilités sur un territoire ? Comment les faire émerger ?
  • changement de la propriété au service participe au changement
  • comment impliquer, faire participer les usagers dans la démarche

Propositions du groupe

  • ajouter toutes les parties prenantes sans oublier les usagers, élus, techniciens, associations relais, labos, industriels,
  • co-concevoir une évolution permanente d'une multitude de solutions en évolution (avec des passerelles dans d'autres domaines comme l'énergie),
  • symbiose et itération évolutive entre les "solutions" et les comportements des citoyens,

Autres groupes

  • partir des connaissances existantes,
  • compréhension passe aussi par le dialogue avec les usagers, clients
  • remplacer caractéristiques par une ou plusieurs problématiques,
  • la pertinence signifie que l'on mesure
  • refus de la formulation de la question en tant que telle : bien connaître, comprendre c'est aussi refuser de faire. Il existe déjà de nombreuses données, connaissances. Equilibrer la problématique en faisant reposer sur l'expérimentation. Comment encourager les "bonnes" solutions existantes ?
  • préciser le territoire en question : taille, densité, culture pré-existante...
  • facteur politique, communication,
  • unité de compte des performances des solutions de transport, transparence, analyse multicritère

Nouvelle Problématique

  • Nous vous rappelons les principaux points que nous avons évoqués ensemble :
  • Nous avons d’abord évoqué le besoin de parler un langage commun, de partager des connaissances.
  • Nous nous sommes alors orientés vers le développement d’outils d’évaluation, de référentiels partagés auxquels tous les acteurs pourraient se référer.
  • Mais en réalité, comme l’a expliqué Gabriel, les choix de mobilité sont purement irrationnels. Sinon, comment expliquer les achats de voitures à plusieurs dizaines de milliers d’euros, qui perdent presque toute leur valeur en quelques années, alors que des solutions alternatives existent ?
  • Si les comportements ne changent pas alors que nous avons des solutions pertinentes, c’est en partie parce que l’imaginaire de la voiture individuelle est extrêmement puissant. Et pour cause, une grande partie des messages publicitaires sont consacrés à ce secteur, sans parler des films, images, symboles qui y sont associés.

L’enjeu est donc de construire, ensemble, un autre imaginaire de la mobilité. Le défi est de taille, car cela demande d’aligner de nombreux acteurs sur une vision co-construite du futur de la mobilité et de diffuser un message fort autour de cette vision.

La problématique que nous avons choisie est donc la suivante :

Comment : développer un nouvel imaginaire, plus puissant, plus enveloppant, de la mobilité de demain afin de faire évoluer les comportements ?

Lien vers la présentation des productions

Compléments

  • Les imaginaires sont essentiels pour fixer des objectifs et mettre en mouvement. En ayant produit des imaginaires majeurs, l'automobile conserve une position dominante.
  • La science fiction a produit et produit des visions du futur.
  • Quels sont les objectifs que nous (société) visons ? est ce seulement vitesse, puissance ? La mobilité durable et inclusive permet-elle de faire rever ?
  • Comment faire émerger des imaginaires partagés ?
  • Qui (personne, industrie, communauté) incarne aujourd'hui les "mobilités du futur" ?
  • En partageant des imaginaires nouveaux, nous participerons à alimenter les entrepreneurs dans leur créativité.
  • Enfin, les imaginaires participent à créer les mythes que nous souhaitons incarner

Prochaine étape

Nous vous proposons d’organiser un deuxième atelier, avec un écosystème plus élargi : experts de la mobilité mais aussi publicitaires, experts en sciences cognitives et en changements de comportements….

Ce second atelier aurait donc lieu après l’été, en Octobre par exemple . Il pourrait avoir lieu à Autonomy ?

Jusqu’au 31 Juillet : Voici un lien vers un document partagé sur lequel vous pouvez ajouter des idées de noms ou de profils à inviter à cet atelier : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1dITIORxGDBlck8o6CBtGVKM9lueGcM0DPdvxdTG49VA/edit?usp=sharing

Ressource : La modernité et l'imaginaire de la mobilité