CR Atelier 2 Ville & Urbanisme

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : Hubs de Mobilité Description :Parking, arrêt de bus, aire de covoiturage, gare, station service… ils jouent un rôle clé dans la capacité à changer de mode. Les interfaces de ces hubs tant physiques que numériques peuvent être améliorées pour simplifier le changement de mode, voir le rendre agréable !

Le hub joue un rôle clé en reliant les habitants et les territoires. Leur mission, aujourd'hui orientée vers les transports, doit s'actualiser pour réduire les déplacements motorisés, encourager les mobilités choisies, renforcer les proximités, satisfaire les exigences environnementales et favoriser les accessibilités aux services publics et les activités des habitants et des visiteurs.

Cette démarche d’intérêt général vise la construction d’un nouveau commun. C’est beaucoup demander à tous les protagonistes, mais ce sont là les conditions d'une urbanité actuelle et de qualité dans tous les territoires. Dès lors, il est urgent de revoir leur conception, leur intégration urbaine et leur maillage pour s'orienter vers l'invention d'un concept à construire de "hubs de (dé)mobilité".

Nous avons rédigé un Manifeste pour re-concevoir les Hubs. http://lafabriquedesmobilites.fr/articles/innovation/manifeste-inventons-hubs-de-demobilite/

Image :

Pano.jpg

Prise de note sur le PAD (cocher si Oui) ? Non

Site / URL du PAD :

Evénement lié : Atelier Urbanisme 2

Organisations impliquées : ADEME, Fing, Total, ForCity

Contributeurs : CRAMBES Amandine

Tags : Hub, Manifeste, urbanisme

Thème : Accessibilité dans les transports, Données ouvertes, Covoiturage quotidien, Urbanisme et ville, Logistique urbaine, Stationnement

Animateur Atelier : CRAMBES Amandine

Défi lié à l'Atelier : Accompagner une collectivité à ouvrir un maximum de ressources et construire un kit d'aide à l'innovation, Améliorer les solutions et développer de nouvelles solutions de mobilités pour tous

Commun(s) impliqué(s) : Crowdsourcer les hubs de Mobilité

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) : Communauté des acteurs des Hubs de Mobilité

Personnes clés à solliciter :

Actions décidées par les participants : Créer une nouvelle communauté, Identifier un Commun utile à la communauté

Espace d'échange asynchrone (de type mail) : https://framalistes.org/sympa/subscribe/hubs_mobilite

Espace d'échange synchrone (de type chat) : https://chat.fabmob.io/channel/hubs

Complément :

Prochaine Etape : Pour Signer le Manifeste - Inventons les Hubs de [Dé]Mobilités : LIEN

Autres informations :

Introduction

« Les Français reconnaissent la nécessité des changements de mode de vie pour répondre aux problèmes environnementaux et, pour la moitié d’entre eux, en attendent même des améliorations. Ce futur désirable qu’ils imaginent concilierait nature, practicité et convivialité. Interrogés sur différents modèles de ville du futur, les Français plébicitent en premier lieu la « ville nature » (moyenne de 7.7 sur 10), respectueuse du développement durable, riche en espaces végétalisés et en biodiversité. La ville autosuffisante, où production et consommation sont conjuguées localement, obtient, elle aussi, un très bon score (6.9), tout comme la ville des courtes distances (6.8) où le quartier satisfait l’essentiel des besoins de ses habitants.  La ville collaborative (6.3) qui mutualise les biens et les services entre habitants est aussi jugée plutôt positivement. Atteignant tout juste la moyenne, la ville diffuse (5.8), peu dense et très aérée, ainsi que la ville connectée (5) faite de réseaux intelligents, de services en ligne et d’intelligence artificielle génèrent moins de projections positives. Présence et respect de la nature, retour au local et valorisation de la proximité sont les clés de ce futur durable souhaité par nos concitoyens. » Lien vers la Communauté associée à ce sujet

La rupture de charge par Ecov

Objectifs

Faire émerger des communs au niveau des infrastructures en partant des pratiques citoyennes sur des points de rencontre / hubs liés à la mobilité. Par exemple : les parkings, points d'arrêt de covoiturage ou une station service.

Si on prend un hub comme une infrastructure. Comment la penser en mode « plug & play », minimale, conçue pour encourager/faciliter/simplifier le changement de mode. Plusieurs questions :

  • Qui peut venir se brancher (genre de CGU)
  • quelles interfaces, fonctions ? https://twitter.com/ecov_fr/status/963766225213054979?s=19
  • quelles Entrées / Sorties : physique et numérique
  • Comment faciliter l’utilisation pour être utilisable par le + grand nombre (en respectant les CGU)
  • Comment capter les besoins non exprimés des multiples usagers ? Comment peut-on les qualifier en crowdsourcing par les utilisateur.trice.s (app de notation, proposition) / lien avec base de données lieu covoit.
  • Conséquences :
    • sur les process de conception pour un hub à faire : design, positionnement, E/S
    • que peut on faire des hubs existants ? comment les transformer ?
    • Comment identifier les « bons » endroits des futurs hubs, versatiles ?

En s'inspirant des approches de l'open source, que donnerait une infrastructure open source ? comment ouvrir des infrastructures (au niveau numérique et physique) pour faciliter l'intégration de services, abaisser les barrières à l'arrivée de nouveaux projets et acteur.trice.s ? rôle des collectivités, startup, entreprises ? Intégrer l'économie circulaire dans la réflexion

En croisant des points de vue différents (collectivité, entreprise, asso, usager), il s'agit de faire émerger l'expression des besoins différents, éventuellement non exprimés.

Livrables attendus

  • Regards croisés sur les hubs « ouverts », quelles interfaces ouvertes et fermées, numériques et physiques ?
  • Comment outiller les citoyen.ne.s/startups/collectivités/entreprise pour les produire/transformer/faire évoluer ?
  • Quelles expérimentations peut on concevoir ensemble ?

Ateliers

Urbanisme : les hubs de mobilité - 28/03/2018

Pano.jpg

Quelques trucs à faire :-)

Personnes présentes / inscrites

Fichier des contacts

Présentations

FabMob, Observatoire Usages Emergents de la Ville, Méthodologie de l'Atelier

  • Amandine Crambes
    • Un rejet de la smart city au profit de la ville nature.
    • La voiture reste un mode de transport plébiscité dans le trajet quotiden idéal du fait de services inappropriés.
    • Des mutations du travail qui permettent des gains de temps sur le trajet domicile/travail : recours au télétravail à domicile, dans des tiers lieu ou des lieux publics.
    • Un désir de mutualisation d’équipements.
    • Quel modèle hybride de la ville proposer pour trouver un équilibre acceptable entre les différentes attentes des habitants ?
  • Bruno Marzloff
    • Un rejet des excès de la ville et une aspiration à vivre ailleurs. Les chiffres sont semblables dans tous les pays étudiés.
    • Questionnement de la croissance de la ville : après un siècle de développement urbain, on constate les limites de l’expansion urbaine, avec notamment une mobilité devenue insoutenable pour une partie de la population.
    • Quelles doivent être les relations entre les territoires concentriques ? Comment les fait-on fonctionner ? Il est nécessaire de penser en terme d’urbanisme et pas seulement en terme d’extension du réseau de transports.
    • Le paradoxe de la vile connectée : on observe à la fois une crispation sur les écrans et un rejet.
    • Hypothèses :
      • Opacité du numérique, du traitement des données personnelles. Qu’en font les acteurs ?
      • Sentiment de contrainte d’utiliser ses services. L’usage de la ville n’est plus maitrisée par ses usagers. Quelles sont les intentions des acteurs qui prennent le pouvoir sur les villes ?
      • Tout le monde rêve d’être un opérateur de la ville. Y a-t-il une obsolescence de l’acteur public et un retrait de sa responsabilité ?
    • Les utopies de la ville (mutualisation, recyclage, Fab Lab...)
    • Quelle est la place des imaginaires et des utopies dans les stratégies ? L’utopie est aussi à considérer comme une autre façon de prendre la température et d’écouter les usagers de la ville.
    • La demande de proximité ne nie pas pas le droit à la mobilité. Il exprime un désir de pondération de la croissance de la ville. L’usager souhaite être aussi un inventeur de sa ville.

ForCity

Il s’agit d’une modélisation de la ville systémique : réseau de transport, d’énergie, d’électricité... Ces modèles sont développés pour être transposables à tous les territoires. Le projet R city est un projet R&D sur une zone entre l’aéroport du Bourget et l’aéroport de Roissy.

Les ambitions de cet outil :

  • Construire une modélisation de la dynamique du territoire.
  • Construire une vision partagée par tous les acteurs.
  • Anticiper les impacts des nouveaux projets et bâtir une prospective.
  • Tester des scénarii d’aménagement et leur impact sur les mobilités, les habitudes de déplacement.
  • Aider les collectivités à faire des choix pour une mobilité plus durable.

Deux axes ont été choisis dans ce modèle :

  • L’évolution du territoire dans le temps au regard de l’accessibilité : modèle LUTI ForCity couplé au modèle de transport ARES de SNCF Transilien.
  • Les plans de déplacement inter entreprises : par exemple, que se passe-t-il si je décale mon départ ?

Il existe trois onglets :

  • Comprendre le territoire et son évolution dans le temps (couches SIG pour visualiser le territoire)
  • Simuler des actions sur des scénarios
  • Explorer les résultats de chaque scénarios sur des indicateurs prédéfinis et comparer deux scénarios entre eux.

L’outil est en mode SaaS (mot de passe, compte utilisateur). Les simulations ne sont visibles que par les partenaires du projet.

Normalisation des données (CEN)

L'Europe a engagé un travail de normalisation sur les données des hubs et des différents modes de transports. Ce travail est porté par le CEN.

Production des 4 groupes

Pitch 1 : Collecte centralisée d'enfant en Gare RER et redispatching vers les crèches alentour

Couple enfant bas âge Léo, 2 ans Elle, 35 ans, fait des ménages dans plusieurs entreprises, déplacements banlieue à banlieue. Lui, 38 ans, au chômage, petits boulots, emploi du temps variable, déplacements en vélo au maximum sans carte de transport. Pas de voiture – 1,5 smic Enfant à la crèche le matin 4 fois par semaine car mercredi enfant gardé par la grand-mère qui habite à 10 minutes en bus. Pour déposer son enfant, elle doit faire un détour sur son trajet domicile/travail. Habite à Osny, 10 minutes de bus pour aller à la Gare RER de Cergy Saint Christophe.

Problèmes :

  • Problèmes/incertitudes sur les bus => conséquences sur tout le trajet
  • Déposer l’enfant le matin et le reprendre le soir conditionne le trajet alors que d’autres options seraient meilleures.
  • Ce problème ne touche pas que ce ménage

Point de vue d’un Conseiller municipal d’Osny

Ce problème est récurrent, touche plusieurs personnes. Il y a eu des pétitions. Les employés de la crèche se plaignent aussi avec des horaires trop étendus Même problème auprès des communes voisines.

Idées proposées :

  • Système d’information des bus avec solutions de rabattement alternatives
  • Garages à vélo, poussette en gare
  • Au RER Cergy saint christophe : Concevoir une annexe mutualisée à la crèche dans le hub entre plusieurs communes gérée par une entreprise financée par les parents et les collectivités voisines. Un espace dans la gare RER permet l’accueil et la garde des enfants pendant quelques temps (le lieu est disponible aux associations le week end). Chaque enfant est accueilli à la gare puis redispatché dans « sa » crèche en véhicule ou vélo cargo. Les parents s’abonnent pour x jour / semaine.
  • App pour annoncer ce besoin auprès de la crèche en fonction des jours.
Pitch 2 : Boites pour dormir sur place

Chloé célibataire, 28 ans, pas d’enfant, voiture, infirmière, horaires décalés, utilisation bus si possible Habite un hameau près de Rambouillet. Elle prend le train à la Gare Rambouillet et va jusqu’à la Gare montparnasse proche de l’Hopital Necker son lieu de travail – 3 jours / semaine + 2 jours de repos Modes de déplacement : Train + transport en commun / vélo ou voiture selon les horaires

Problèmes :

  • Déplacements pendulaires avec de fortes amplitudes horaires en fonction de journée
  • Solution de covoiturage avec parking garanti surveillé
  • Commerces – courses livrées proches du parking avec fortes amplitudes d’horaires

Point de vue d’une startup / Association citoyenne

  • Solution pour dormir à côté de son lieu de travail en s’inspirant du Japon : capsule box / Sleeping box. Les sleeping box pourraient être implantées dans un réseau de lieu (particulier/hotel/hopital). Co financement par l’employeur (productivité, reduction des aléas).
  • Hub Gare rambouillet : consignes pour recevoir des courses livrées, si venue en voiture => mise en partage de la voiture, éventuellement avec gestion des clés, mutualisation des flux de voiture entre le hameau et la gare de rambouillet => covoiturage en impliquant les commerçants proches de la gare
Pitch3 : Une multitude de hubs de base

Justin 45 ans infirmier habite une petite ville de 2000 habitants. Il a 2 enfants divorcé avec des besoins de mobilités pour gérer ses enfants scolarisés dans 2 établissements différents. Problèmes :

  • Il joue au chauffeur pendant de nombreuses heures pour gérer les activités de ses enfants. Les enfants sont également très dépendants de sa présence et voiture.
  • Il travaille en horaires décalés et alterne voiture 3 j/semaine et transports en communs (RER puis bus).
  • Beaucoup de temps de déplacement contraint

Point de vue d’un urbaniste Idée de créer 3 niveaux de hub (pyramide de maslow intégrée au Hub) :

  • [Village – Rural] Au plus proche de l’utilisateur, fonction primaire de base : lumière, chauffage, parking, Wifi, sécurisé pour pouvoir laisser des enfants – intégré aux infras existantes comme les arrêts de bus, un arrêt de covoiturage, station service. Hub connecté qui communique sa présence et remonte les besoins de transports
  • [Périphérie – Péri-urbain] 2ème niveau de hub : rapprocher les services dans le bourg en priorité au niveau des hubs : consignes, restauration, aire covoiturage, services mutualisés de citoyens (entretien vélo, AMAP, … ) et plusieurs offres de mobilités et de livraison. Grâce à la preuve de covoiturage donne accès à des services. Délégation service public pour transformer les stations services en lieu de mobilité
  • [urbain – métropole] 3ème niveau : + de solution de mobilité et logistique
Pitch4 : Un Hub logistique sur une friche urbaine et une plateforme de service pour artisans

Agnès 40 ans, créatrice mozaique à Montreuil, a un atelier de création, stockage et espace de partage/pédagogie. Habite pas loin de l’atelier, elle possède un VUL (utilitaire léger) plein de matériel, d’outils. 2 enfants (2 et 6 ans) imposent des sièges auto. Elle a un abonnement TC, habituée à la location occassionnelle de véhicule pour les vacances.

Problèmes :

  • livraison atelier,
  • accès chantier,
  • desserte par les visiteurs
  • gestion de son matériel, de son véhicule

Point de vue d’un industriel

  • Idée de créer un hub physique sur une friche industrielle,
  • en intégrant un fablab pour les artisans, vestiaire, lieu de stockage
  • couplé à un hub virtuel de service numérique : accès à des services de livraison, de commande de matériel, flotte de véhicule partagé, développement d’un container urbain avec le matériel et les outils, réseau d’artisans avec un abonnement mobilité + services conçu pour les artisans (mise en relation avec des compétences selon les besoins par exemple).

Bande audio des pitchs

Prochaine étape

Sur la base des productions réalisées ... (à finaliser ensemble suite aux réponses aux questionnaires)

  • poursuivre l'identification des projets en cours, personnes intéressées,
  • identifier 2 hubs "évolués" à prototyper en lien avec des collectivités. Une collectivité est déjà candidate.
  • mise en synergie hub de mobilité / hub logistique : interfaces/API/standard data

Ressources