L'innovation dans la ville durable : un concentré d'innovations créateur de valeur ?

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Nom thésard-e : Ingrid Godefroy

Nom Laboratoire principal :

Autre personne impliquée :

Résumé : Le concept de ville durable a émergé il y a une vingtaine d’années dans la continuité de l’avènement du « sustainable development » promu lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992. L’émergence de ce concept est étroitement liée à celle du Développement Durable, transposé au développement urbain. Les villes et leurs périphéries concentrent la majeure partie des commerces, services, zones d’emplois et transports. L’émission énergétique de l’activité urbaine constitue l’une des principales causes de dégradation de l’environnement. En parallèle, les dynamiques spatiales des grandes métropoles accentuent les disparités socio-économiques. La pression foncière repousse inexorablement les populations les plus modestes dans des périphéries de plus en plus lointaines. Derrière cet aspect du coût, c’est directement celle de l’accès à ses propres ressources qui se pose ; de nouvelles discriminations en découlent.

Image : No-image-yet.jpg

Site web :

Description détaillée : Le concept de ville durable a émergé il y a une vingtaine d’années dans la continuité de l’avènement du « sustainable development » promu lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992. L’émergence de ce concept est étroitement liée à celle du Développement Durable, transposé au développement urbain. Les villes et leurs périphéries concentrent la majeure partie des commerces, services, zones d’emplois et transports. L’émission énergétique de l’activité urbaine constitue l’une des principales causes de dégradation de l’environnement. En parallèle, les dynamiques spatiales des grandes métropoles accentuent les disparités socio-économiques. La pression foncière repousse inexorablement les populations les plus modestes dans des périphéries de plus en plus lointaines. Derrière cet aspect du coût, c’est directement celle de l’accès à ses propres ressources qui se pose ; de nouvelles discriminations en découlent.

C’est dans ce contexte à double niveau de tension que se situe la notion de développement urbain durable. Nous entrevoyons une solution d’avenir à l’heure de la 3ème révolution industrielle et au moment où un changement de société se profile. La ville modèle de la « consommation-pollution » et d’une organisation créatrice de discriminations est aujourd’hui fortement controversée. Désormais, il s’agit d’appliquer à la ville, les injonctions du Développement Durable. Cependant, une difficulté apparaît : la ville est soumise à de multiples intérêts. Son développement nécessite donc l’implication de l’ensemble des acteurs qui y jouent un rôle, afin qu’ils s’entendent sur le sens qu’ils veulent donner à la ville durable, sans quoi sa réalisation ne pourrait être que déséquilibrée.

Ainsi, l’objet de nos travaux est de présenter comment, en France, créer de la valeur autour du concept de ville durable : comment lier création de valeur pour tous avec innovation ? Quelle soit digitale, environnementale ou sociale. Nous nous sommes attachés à donner une vision stratégique de la ville durable qui parvienne à combiner l’équilibre entre retombées économiques et améliorations sociales sans nuire à l’environnement. Ce travail de thèse consiste en une étude sectorielle et théorique dont la principale limite a été l’immersion dans un secteur d’activité parfaitement inconnu, tant d’un point de vue technique qu’économique.

Après une revue détaillée des travaux menés par les acteurs privés et publics du secteur, nous avons réalisé un panorama des initiatives existantes en la matière afin d’identifier les éléments structurants récents qui vont transformer les approches liées à la ville. Nous avons recensé les principaux domaines d’innovation créateurs de valeur et constaté qu’une réelle dynamique et des perspectives existent, notamment autour de la silver economy1. Partout on teste, on expérimente ; mais la ville durable se trouve confrontée à des limites : accentuation des inégalités, hausse du foncier, manque de temps, d’espace et trop souvent elle se résume à de petites initiatives locales, sans cohérence ni orientation stratégique globale. Notre principale recommandation est donc d’accentuer la coopération avec les citoyens et de favoriser la concertation entre tous les acteurs.

Thèmes associés : Voiture Connectée, Vélo et Mobilités Actives, Accessibilité dans les transports, Ecoles et Etudiants, Urbanisme et ville, Logistique urbaine, Conseillers en mobilité

Tags :

Défi associé :

Commun produit / utilisé :

Communauté d'intérêt :

Texte libre :