Dynamiques de bien commun catalyseurs de la transition énergétique dans les territoires?

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Titre: Dynamiques de bien commun catalyseurs de la transition énergétique dans les territoires

Description: Programme

Introduction

Dans la transition énergétique, les modes de production, les modes de distribution et les modes de consommation évoluent : on s’oriente d’un modèle de production centralisée / distribution / consommation, vers un modèle de production décentralisée / échange / consommation intelligente. Ces trois évolutions font émerger de nouveaux paradigmes, comme celui de la territorialisation de la production, ou celui de l’intelligence des réseaux et des consommations. Il est possible que ces nouveaux paradigmes restent appropriés par l’État et les marchés, le consommateur restant un client, mettant à disposition les informations sur son mode de vie, permettant d’optimiser le système énergétique et les modèles économiques des entreprises. Mais d’autres pistes sont également possibles, comme le montrent par exemple l’intérêt croissant des collectivités pour organiser la production et la consommation locale de l’énergie ; les initiatives de financement participatif de parcs de production renouvelables, impliquant directement les riverains ; l’installation par les particuliers de dispositifs de production d’énergie privilégiant l’autoconsommation plutôt que la vente sur le réseau ; les opportunités que présentent le numérique pour mieux maîtriser sa consommation, échanger localement des énergies… Des expériences concrètes semblent indiquer que des dynamiques de bien commun, bien articulées avec les outils de l’État et du marché, peuvent être porteuses d’un potentiel de transformation des systèmes sociaux, économiques et financiers, institutionnels et, in fine, énergétiques, plus important et plus profond que celui porté par le seul jeu du marché et de la régulation publique.

Ces dynamiques de bien commun s’articulent avec les politiques publiques et les outils du marché tout en dégageant de nouvelles potentialités de transformation : nouveaux modèles économiques, nouveaux types de politiques publiques visant à jouer un rôle de catalyseur de dynamiques menées par les acteurs locaux, nouveaux modes de production et de consommation de l’énergie, … La transformation des systèmes sociaux, économiques et financiers, institutionnels et, in fine, énergétiques est alors le résultat d’une action en commun où les différents acteurs expérimentent et confortent de nouveaux rôles et de nouvelles relations.

Objectif du séminaire

Les projets de transition énergétique peuvent créer des valeurs diversifiées (énergie et économies d’énergie, données, services, matières – par ex. le digestat des installations de méthanisation, capacité de traitement de déchets, création de compétences et d’expertise, …). Ces valeurs peuvent faire l’objet d’échanges sous forme marchande ou non-marchande, à travers des échanges directs ou médiés (par la monnaie pour par toute autre forme de médiation). Au-delà des valeurs échangeables, les projets de transition énergétique peuvent également être source d’autres valeurs (renforcement du lien social, contribution au développement d’une économie circulaire, à l’emploi local) qui ne sont pas échangeables mais peuvent contribuer à un bien commun territorial ou national. La gestion et les échanges des valeurs générées par ces projets et des ressources qui leurs sont nécessaires peuvent mobiliser et articuler différentes formes de coordination : mécanismes de marché, mise à disposition gratuite et en mode ouvert, régulation publique, mais aussi d’autres formes de gestion de ressources et de produits communs au sein de groupe d’acteurs. L’objectif de ce séminaire est de mettre en lumière différentes formes de création de valeur associées aux projets de transition énergétique, les formes d’échanges marchands ou nonmarchands, les différents formes de coordination et les différents modèles économiques et d’investissement qui leurs sont associées. Il s’agira en particulier d’identifier les rôles respectifs des outils de marché, des acteurs publics territoriaux et nationaux, et des dynamiques de bien commun qui se construisent sur les territoires en associant des acteurs diversifiés (entreprises, collectivités, citoyens, investisseurs, …).

Image:

Commun.jpg

Tags:

Thème: Urbanisme et ville, Voiture électrique et charge, Collectivité

Lieu: Institut CDC pour la Recherche

Participants:

Journée: 2018/07/04

Horaires

Référent organisation: BAUDE Stéphane

Contact:

Le document et l'ordre du jour

Projet présenté :

Liens à faire :