Communs/Qu'est ce qu'un commun ?

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Les biens communs (ou “communs”) sont des ressources gérées collectivement par une communauté selon une forme de gouvernance définie par elle-même. Qu'est ce que les communs ?


Présentation sous forme de slides

Quelques exemples

  • le protocole Internet (Transmission control protocol (TCP) et Internet protocol (IP)), le Web (World Wide Web). 
  • la cartographie libre OpenStreet-Map que de nombreux acteurs des mobilités utilisent : geovelo, calculateur d‘itinéraire velo ; Snips, startup d’intelligence artificielle ; automatic, boitier On board diagnostic (OBD) connecté (US, via mapbox), le projet de service de geolocalisation libre de la fondation Mozilla,
  • Wikipedia,
  • Ubuntu, l’un des systèmes d’exploitation libre fonctionnant avec le noyau Linux,
  • Arduino, un circuit imprimé en matériel libre,
  • Open Source Vehicle, première plateforme de voitures open source,
  • Navitia, solution globale open source comprenant des calculs d’itinéraires multimodaux, calcul isochrone, prochains passages, arrêts à proximité, information voyageurs en temps réel

Oeuvrer à la production de communs

Le commun est l’externalité physique ou numérique d’un groupe qui lui permet de se voir lui-même fonctionner. En s’extériorisant, il lui offre ainsi un moyen au groupe de se « transcender ». Le commun est donc « par nature » incomplet, fragile, améliorable, à l’image du groupe d’humains le réalisant. Par les actions nécessaires à sa mise en oeuvre et ses propriétés intrinsèques, le commun conduit à l’holoptisme en permettant à chacun de s’ajuster individuellement tout en observant les conséquences sur le tout. Le commun industriel est équivalent à la musique d’un orchestre ou le jeu au ballon d’une équipe de sport. Pour cela, les équipes s’entraînent pour produire une « oeuvre » qui n’est visible que dans l’action collective synchronisée devant un « autre » – un public, un utilisateur, des clients. Supprimer le ballon, le public, ou la musique et plus rien n’a lieu. En conséquence, la production du prototype induit un entraînement individuel spécifique pour cultiver ses talents, son individuation & un entraînement collectif pour faire ensemble, pour apporter ses compétences tout en amplifiant et catalysant les compétences d’autrui.

Les communs numériques

Ali Douai, Maitre de conférence en Economie, présente une mise en perspective des communs numériques au regard de la théorie des communs environnementaux. La présentation est téléchargeable : http://www.slideshare.net/FabMob/les-communs-numriques

Communs informationnels : « ensembles de ressources de nature littéraire et artistique ou scientifique et technique dont la production et/ou l’accès sont partagés entre individus et collectivités associés à la construction et à la gouvernance de ces domaines » [Coriat et al., 2015] (logiciels libres, open source, open data, shared data, open innovation, etc.)

Un « bien commun numérique est ‘anti-rival’ et conditionnellement ‘non-exclusif’ » ; il est régi par « une logique contributive » et, de ce fait, « l’Etat et les entreprises peuvent en être les promoteurs » ; sa gouvernance « se fait à l’échelle de la multitude » [Verdier et Murciano, 2016]

Ressources utiles

La peer to peer foundation : https://wiki.p2pfoundation.net/

Un site global sur le sujet des communs : http://commonstransition.org/ avec un http://wiki.commonstransition.org/wiki/Main_Page

Policies for Shareable Cities : http://wiki.commonstransition.org/wiki/Policies_for_Shareable_Cities:_Transportation