Explorateur de ressources

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Search a tutorial

Catégorie : Projet x
No-image-yet.jpg
Le modèle coopératif des SCIC en soutien à la collecte des données d'accessibilité à la voirie
Le modèle coopératif des SCIC en soutien à la collecte des données d'accessibilité à la voirie Il s'agit d'accompagner de tester un modèle économique permettant de fédérer des acteurs solides (IGN, WEGOTO, etc.) avec de jeunes start-ups dans le domaine de la collecte de la donnée au service de la mobilité. Actuellement, la collecte de données accessibilité de la voirie pour les personnes à mobilité réduite est très parcellaire et pas ou peu mise à jour. Certaines collectivités ont constitué des bases de données à l'occasion de l'élaboration d'un PAVE - Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics. Pourtant des acteurs solides disposant de logiciels permettant la collecte semi automatisées des données accessibilité. Il s'agit de l'IGN mais également de bureaux d'études spécialisés comme WEGOTO ou ASCAUDIT. A coté, il existe de plus en plus de start-ups (ou associations) qui proposent des plateformes collaboratives pour constituer de la données sur l'accessibilité à partir de communauté d'utilisateurs. Ces deux types d'acteurs sont très complémentaires : le premier faisant un traitement de masse, le second, un travail fin et de maintenance de la donnée. Aucun n'est en mesure de couvrir l'ensemble des besoins. Le modèle économique des SCIC pourrait permettre de créer une espace coopératif entre ces acteurs soit pour répondre ponctuellement à un appel d'offre, soit pour construire une collaboration sur un temps plus long.
avatar

Simon Sarazin

No-image-yet.jpg
Création d'outils de conversion de traces de trajets GPS
Ce projet est réalisé dans le cadre du projet ''[[Nos données en mobilité]]''. Il est facile de collecter des données brutes de trace GPS sur un téléphone Android. Grâce à l’application [[Herdr]], on peut les téléverser sur un Cozy cloud personnel. Par contre, pour un utilisateur moyen, ces données brutes ont peu de valeur car difficiles à analyser et valoriser. Hypothèses: Il pourrait être assez facile de convertir ces données en format JSON ([https://github.com/hexmap/herdr-geojson voir script de conversion sur Github]) Comme il n’y a pas de format standard identifié pour analyser et colliger les données de trace. La possibilité de convertir les données en format standard en GeoJSON va permettre aux citoyens qui collectent leurs trace d’utiliser d’autres outils pour les visualiser. La conversion des données en JSON va aussi permettre de partager plus facilement ces données en partageant le dossier [https://cozy.io/fr/ Cozy cloud] à des organisations qui font des études (universitaires, AOT, etc. ) Description de l’expérimentation En gros, l’idée consiste à utiliser un [https://github.com/hexmap/herdr-geojson script de conversion déjà existant] qui convertis les données de Herdr en format Json en créant une web app dans cozy cloud afin de convertir les données d’un dossier contenant des données brutes téléversées par Herdr.  Caractéristiques du MVP:  '''Livrable attendu:'''  Il faudrait idéalement faire le MVP comme un web app cozy, mais la première version pourrait être un outil sur un desktop qui prend des données sauvegardées localement. Idéalement, l’outil pourrait permettre de convertir les données automatiquement, mais peut être manuel pour la première version. * Petite application qui permet de sélectionner des données brutes générée dans Herdr et de le convertir en geoJson. * Possibilité de visualiser les données avec des applications de visualisation de données GeoJson comme :  ** https://geojson.io/ ** [[Kepler.gl geospatial analysis tool
avatar

Vincent Dussault

poles-donnees.jpg
Pôles de données en mobilité: gouvernance et valorisation des données
'''Le pôle de données de mobilité fait partie du volet mobilité de  [[Montréal en commun]].''' Afin de faciliter l'émergence de solutions intégrées innovantes, ce projet vise à mettre en place une solution pour la mutualisation des données de mobilité de tous les acteurs en transport à l’échelle du Grand Montréal. Le pôle s’articule autour de deux axes : une plateforme numérique et des outils de valorisation de données. '''La solution envisagée repose sur quatre piliers :''' • Une infrastructure de données permettant l'hébergement des données et le référencement de données externes (fédération de données). La solution permet autant l’historisation des données que leur traitement en temps réel. • Des solutions d’analyse et de croisement de données, soutenues par des solutions de représentations dynamiques. • Un portail d’accès aux données permettant la gestion des accès, l’accès à la bibliothèque de données, ou encore l’accès à des outils d’analyse et de visualisation dynamique des données. '''Plus de détails sur ces 2 pilliers:''' [[Plateforme de données en mobilité
avatar

Vincent Dussault

No-image-yet.jpg
Hubs de stationnement
Le projet consiste à mettre à disposition certains parkings de stades de grandes métropoles comme plateformes de covoiturage gratuites accessibles à chaque période de non utilisation par le stade (c'est-à-dire hors matchs ou concerts). Un site pilote est envisagé à Nice. Il concerne un parking de 128 places, sécurisé par des clôtures et situé à proximité de l'Allianz Riviera. Ce parking est facile d’accès depuis l’autoroute A8 (5/7 minutes en voiture), proche de la gare ferroviaire de Nice St Isidore (6 minutes à pied – liaison vers le centre de Nice en 10/15 minutes) et à proximité d’un arrêt de bus. Il se situe au cœur d’un quartier en pleine mutation, où sont prévus la construction d’immeubles, d'écoles, l'installation d’un grand magasin en 2018 et l'arrivée du tram en 2019. Ce parking pourra accueillir des usagers réalisant des déplacements domicile-travail locaux, des déplacements professionnels ponctuels, des déplacements de loisirs, ou des déplacements pour faire des achats à Nice. Il concerne potentiellement les flux entrant et sortant de l'agglomération. L'accès au parking se fera à l'aide d'une application, qui permettra d'identifier facilement et en un clin d’œil les jours d’indisponibilité du parking (matchs et autres événements), de prévenir le client ayant garé son véhicule d’un événement prochain, de visualiser les connexions possibles (trains, bus, …) et de simuler un trajet intermodal de porte à porte, d'informer sur les conditions d’accès au parking, après réservation préalable.
avatar

Simon Sarazin

Logo Croix-Rouge Mobilites.jpeg
Croix-Rouge Mobilités
Le programme Croix-Rouge Mobilités permet développer localement des solutions de mobilité partagée accessibles à tous les habitants, y compris ceux rencontrant des difficultés de mobilité. Ces solutions s'appuient sur le réseau de la Croix-Rouge française, composé de 60 000 bénévoles, 17 000 salariés, plus de 1500 implantations locales et plus de 4000 véhicules. Les solutions de mobilité partagée proposées par Croix-Rouge Mobilités contribuent au développement économique et social des territoires, au renforcement du lien social et du pouvoir d'agir des populations. Elles contribuent également à la transition écologique en favorisant la lutte contre le suréquipement et la mutualisation des ressources facilitant les mobilités du quotidien. Croix-Rouge Mobilités ce sont des projets développés localement, à l’échelle d’un quartier, d’un village, d’une communauté de communes, etc. De véritables '''communautés d’acteurs locaux''' (bénévoles, salariés, collectivités, associations et entreprises partenaires) mettent leurs ressources en commun pour proposer des '''solutions de mobilités partagées et solidaires''' : autopartage, covoiturage, transport solidaire. Ces solutions offrent des moyens de transport aux personnes en difficultés pour se déplacer, mais permettent également de '''lutter contre la dépendance à la voiture individuelle tout en renforçant les liens et la solidarité entre les habitants'''. Voir cette page : https://www.croix-rouge.fr/La-Croix-Rouge/Innovation-Sociale/Croix-Rouge-Mobilites
avatar

Cyprien Noble

Logo Agremob Wiki FabMob.png
Agremob Self Data Territorial La Rochelle
Engagées en faveur d’un territoire zéro carbone, l’Agglo et la Ville de La Rochelle expérimentent un dispositif numérique permettant aux usagers et agents de mieux connaître leurs habitudes de déplacement et d’agir pour réduire leurs émissions de CO2. Ce projet se base sur l’utilisation d’une application mobile TraceMob permettant aux utilisateurs de récupérer et de qualifier leurs traces de mobilité mais également sur un entrepôt de données personnelles Cozy Cloud pour le stockage sécurisée de ces traces et, prochainement, sur Coach CO2, un logiciel « intelligent » permettant aux utilisateurs de calculer l’impact carbone de leurs mobilités. Cet outillage vise à déclencher et accompagner un changement de comportement vers des mobilités plus durables. 1.J’ai besoin de mesurer l’empreinte carbone de mes déplacements pour pouvoir la réduire et valoriser cette réduction auprès de l’agrégateur territorial (par exemple pour me financer un vélo électrique) 2. Je souhaite automatiser cette réduction parce que ce sera plus facile que de remplir des dossiers compliqués 3. Pour automatiser, j’ai besoin de récupérer toutes mes données mobilités afin qu’un logiciel (Coach Co2) puisse calculer l’empreinte carbone de ma mobilité avant et après mon changement de comportement
avatar

Gabriel PLASSAT

Kartelec.JPG
Autonomous Kart for Student
Autonomous racing is the ultimate engineering challenge.  Combining the mechanical design of traditional auto-racing with the cutting-edge software controls of driverless vehicles, autonomous go-karts are the perfect platform to design, build, and test the vehicles of tomorrow. The driver is replaced with a variety of sensors placed throughout the kart.  These sensors act as the eyes and ears of the vehicle, feeding the data to a control algorithm that students develop and tune.  Machine learning (artificial intelligence) is often used to interpret sensor data.  The challenge is who can engineer and build the most effective and fast driverless kart. Autonomous racing brings a new thrill to the track combining high-speed karting with fascinatingly advanced technologies. === Powertrain === Choose which motor, controller, and battery system you want to make up your powertrain.  Will you choose brushed or brushless? Synchronous or asynchronous/induction? Will your batteries be lead-acid or lithium?
=== Go-Kart Chassis ===
What go-kart frame will you install your systems on?  Top Kart has partnered with evGrand Prix to provide a brand new go kart kit at-cost for student teams.  [http://topkartusa.net/electric/ Learn more.]
=== Sensors ===
What kind of sensors do you want/need to finish the race? Choose your combination of RADAR, LIDAR, [RTK] GPS, IMU, CV, and many more.
=== Software ===
What controls logic will you implement to drive your kart?  There’s software to read/interpret sensors as well as software to calculate speed/steering commands. Consider open source solutions like OpenCV and ArduPilot. In addition, you will likely have firmware to run on your embedded microcontroller acting as an ECU.
=== Computer Hardware ===
An ECU (such as an arduino) will command your vehicle’s controls, but what system will run your autonomous software?  Most self-driving projects implement some form of Raspberry Pi.  Research popular additions like the [https://emlid.com/navio/ Navio 2] for ArduPilot implementation.
=== Time to Race ===
For now, the race will consist of independent time trial laps.  Who can achieve the fastest autonomous lap around the evGrand Prix track?  Develop and tune your kart to navigate turns and straights as fast and efficiently as possible.
avatar

Gabriel PLASSAT

No-image-yet.jpg
Mobis: étude transport collectif flexible
Le secteur des transports entre dans une phase d’innovation importante, portée par les évolutions technologiques et les changements de comportement des utilisateurs. De nouveaux modèles de mobilité émergent presque tous les jours, pour le transport des personnes comme pour le transport des marchandises. Les utilisateurs du transport collectif utilisent de moins en moins des modes en silo et se tournent désormais vers différentes applications afin de planifier leurs déplacements. Le microtransit a le potentiel de répondre à différents besoins tels que l’accès aux trains de banlieue ou aux pôles commerciaux de banlieue, les déplacements en zones à faible densité ou ceux hors pointe dans les zones à densité moyenne, le transport adapté et le navettage au centre-ville, vers les écoles ou dans les zones aéroportuaires. De plus, le microtransit a le potentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre, sur 5 ans de 3,8% (174.2 kT) à Montréal et à 5,7 % (588.4 kT) à Toronto, ce qui correspond à un potentiel plus élevé de diminution des GES que pourrait atteindre le REM et le plan d’électrification. Les recherches entourant le microtransit nécessitent encore des efforts, entre autres concernant les préférences des utilisateurs (coût, facilité/confort) et les impacts sur le cycle de vie, la congestion, l’étalement urbain et le stationnement. Sans compter les enjeux sociétaux tels que la rapidité d’évolution des technologies, la complémentarité avec le système existant, l’accès au financement, les enjeux locaux et culturel, l’équité, l’accessibilité et l’implication de nombreux acteurs. Ces enjeux sont semblables à d’autres rencontrés en mobilité : remettre les besoins des utilisateurs et des collectivités au cœur des démarches; co-créer des solutions avec toutes les parties prenantes; prototyper, essayer, apprendre sur le terrain. C’est de l’innovation sociale. Événements de diffusion: https://cremtl.org/actualites/2016/retour-notre-conference-innovation-sociale-mobilite-comment-collectivite-peut-tirer https://www.lesaffaires.com/evenements/conferences/sommet-transport-et-mobilite/594034 http://uitpsummit.hostbox1.epic-sys.io/programme/#/day/4?session=8005 https://aqtr.com/association/evenements/colloque-nouvelles-mobilites-integration-defis/transport-collectif-flexible-chainon-manquant
avatar

Vincent Dussault

No-image-yet.jpg
2School et 2Place
Solutions digitales agiles et puissantes organisées à partir de Smartphone ou de Tablette et du Cloud, en lieu et place de systèmes lourds, physiques et complexes, pour aider à maîtriser, sécuriser et optimiser les réseaux de transport scolaires (2School), interurbains, péri-urbains, petit et moyen urbain (2Place). Véritables outils d’aides à la décision, collaboratifs, simples à déployer, ergonomiques, les outils sont réfléchis techniquement et économiquement pour répondre au besoin des territoires peu denses. Elles intéressent de plus en plus les territoires moyennement denses et sont porteuses de nombreuses efficiences économiques, environnementales et sociétales. Ces solutions permettent de géolocaliser en temps réel des flottes de véhicules (SAE , Système d’aide à l’exploitation), suivre la fréquentation, gérer les titres de transport (Billettique) , aider le conducteur dans son service au quotidien, offrir des services aux usagers. Les données sont remontées dans le Cloud, traitées et réorganisées sous forme de statistiques dynamiques pour les acteurs du transport. Par exemple, suivre en temps réel l’avance/retard d’un véhicule, évaluer son taux de remplissage, connaître les montées par point d’arrêt, faciliter la gestion des recettes, connaître le nombre de km parcourus, informer les voyageurs des prochains horaires ou acheter un titre de transport sur une boutique en ligne.
avatar

Simon Sarazin

Voit connectée.JPG
Smart Vehicule Cote d'Azur
... '''Groupe 1 : I'''dentifier/ cartographier les compétences et besoins/attentes des acteurs pour en sortir un positionnement et une démarche communs pour l’écosystème : Animateurs : Georges Falessi du pôle SCS a proposé d’animer ce groupe avec Sylvie Jeannin (Magnetti Marelli) '''Groupe 2 :''' Développer l’écosystème VC 06 (au plan national, au plan international : partenariats, actions communes de promotion…). *[http://competitivite.gouv.fr/identifier-un-pole/cartes-des-poles-468.html Pôles de compétitivité] *[http://www.vedecom.fr/ Vedecom.fr] Animateurs : Eric Dumetz (IMREDD), Amar Bouali (INRIA), Gabriel Plassat (ADEME) *développement de relations avec la recherche et l’innovation d’Université Côte d’Azur. *[https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScAdWNsC4-YSLf6hpuIOD-6YvviCQZboH4zwHgEbdYgiWpLBA/viewform?usp=sf_link Questionnaire pour déterminer les 3 évènements, partenaires et compétences] **les réponses comportent globalement 2/3 (Voiture connectée, autonome, électronique embarquée) et 1/3 système de mobilité '''Groupe 3''' : Associer Territoire et Acteurs (Projets structurants / outils à déployer) *Début de remontées / pistes pour affiner le sujet … *Environnement d’expérimentation protégé pour faire évoluer des véhicules non autorisés à évoluer sur route ouverte *Déploiement de Road Side Units dans Sophia et de l’infrastructure réseau associée pour essais de fonctionnalites V2I *Automotive FabLab *Projets collaboratifs sur les usages avec la CASA et la métropole Niçoise [https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScQywXddb11tmKFx5jRPdWXuASTCqxM4wMwoo0yVBnfkjdV1g/viewform?c=0&w=1 Questionnaire pour recenser les besoins pour expérimentation]
avatar

Gabriel PLASSAT

coop-esplanade.jpg
Incubateur Impact8-Mobis
Ce parcours impact8 inédit combinera l’accès à des ressources expertes et à des milieux preneurs (clients potentiels, parties prenantes, citoyens/employés) afin de tester des solutions qui auront un impact direct sur deux zones géographiques du territoire de l’Est de Montréal. [https://www.impact8.org/cohortes-2020/ Première cohorte] Le parcours d’accompagnement se déploiera en deux phases : * Phase 1 : 10 à 15 entreprises seront invitées à participer cet hiver à un programme Collision de 12 semaines afin de développer leur proposition d’affaire, de rencontrer les acteurs et de bâtir un plan d’expérimentation; * Phase 2 : Au printemps 2020, 3 à 5 entreprises seront retenues par un comité expert afin de poursuivre le parcours au sein du programme Accélération de 6 mois visant à réaliser un prototype en milieu réel et soutenir le développement du modèle d’affaires. Le projet a reçu l'appui financier du ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI) à travers son appel de projets Startup QuébecMD - appui aux projets en mobilité durable. [https://www.newswire.ca/news-releases/la-coop-carbone-et-l-esplanade-lancent-un-incubateur-en-mobilite-partagee-dedie-a-l-est-de-montreal-862218718.html Communiqué de presse] Médias sociaux: * [https://twitter.com/mtl_lium/status/1202330683907158024?s=20 LIUM] * [https://twitter.com/misquebec/status/1202305936498540544 MIS Québec] * [[Cargo M]] : APPEL À CANDIDATURES – [http://www.cargo-montreal.ca/fr/appel-candidatures-parcours-impact-8-mobis-du-25-novembre-au-5-janvier-2020/?i=7684 PARCOURS IMPACT 8 + MOBIS] ** [http://www.cargo-montreal.ca/fr/appel-candidatures-parcours-impact-8-mobis-du-25-novembre-au-5-janvier-2020/?i=7684 http://www.cargo-montreal.ca/fr/appel-candidatures-parcours-impact-8-mobis-du-25-novemb84re-au-5-janvier-2020/?i=76] * [https://twitter.com/QIMontreal/status/1204444488787251201 Quartier de l'innovation] * [https://twitter.com/MaisonDD/status/1202630018075152391 Maison du développement durable] * [https://twitter.com/DevenirEnt/status/1199707895966916608 Devenir entrepreneur] * [https://twitter.com/FuturpreneurQC/status/1208109198774587394 FuturEntrepreneurQc] * [https://twitter.com/fab_mob/status/1202839452500004866 Fabrique des mobilités (France)] Revue de presse: [https://www.lesaffaires.com/blogues/diane-berard/cherie-la-ville-va-imposer-des-vignettes-de-stationnement/610657 Les Affaires, 31 mai 2019] [https://journalmetro.com/actualites/montreal/2329279/des-startups-etudieront-des-solutions-de-mobilite-partagee-dans-lest-de-montreal/ Des startups étudieront des «solutions de mobilité partagée» dans l’est de Montréal]
avatar

Vincent Dussault

18001 label french mobility.png
TENMOD
L'Appel à Manifestation d'Intérêt "'''French Mobility - Territoires d'Expérimentation de Nouvelles Mobilités Durables'''" s'inscrit dans une démarche globale en faveur des nouvelles mobilités répondant aux spécificités régionales afin de correspondre aux besoins locaux, notamment ceux des territoires peu denses, ruraux et de montagne. Il a pour objectifs principaux, de favoriser le développement par les Territoires de projet de mobilités quotidiennes durables pour tous, de structurer des partenariats en créant du lien entre les collectivités et les entreprises qui peuvent porter les innovations, de permettre de concrétiser les stratégies régionales ou locales de mobilité, de capitaliser des retours d’expérience et de les partager pour faciliter l’accompagnement d’autres territoires dans une démarche similaire et de favoriser une montée en compétences commune des territoires sur la mobilité. Un premier relevé de l''Appel à Manifestation d'Intérêt "French Mobility - TENMOD" a été réalisé au 15/06/2018. La sélection + communication sur les projets lauréats est en préparation pour la rentrée 2018. Les projets seront décrits sur le wiki FabMob à cette occasion '''Un deuxième relevé''' est mis en place sur la plateforme ADEME de dépôts de projet, avec une '''clôture au 31 octobre 2018.''' Le texte de cet appel à projet ainsi que les modalités de réponse sont présentés sur le site web de l'ADEME.
avatar

Stéphane BARBUSSE

Lean-green-.jpg
LEAN & GREEN
Lean and Green est un programme lancé par [https://www.connekt.nl/en/home/ Connekt], un réseau indépendant d’entreprises et d’autorités qui engagent les parties à œuvrer à l'amélioration durable de la mobilité aux Pays-Bas. Le programme Lean and Green vise à encourager les entreprises à passer à un niveau supérieur de développement durable en prenant des mesures qui, non seulement permettent des économies de coûts, mais en même temps réduisent leur charge sur l'environnement. Les efforts de réduction des émissions de CO² provenant du transport et des activités logistiques sont ainsi particulièrement visés. Si une entreprise, quel que soit son secteur d'activité, peut démontrer, grâce à un plan d'action chiffré détaillé, qu'elle est en mesure de réduire ses émissions de CO2 de 20% en 5 ans, elle peut prétendre au label Lean and Green. Enfin, si l'objectif du plan d'action est effectivement atteint, l'organisation recevra sa première étoile Lean and Green. === …vers une Communauté internationale === Le concept Lean and Green s’étend petit à petit en Europe. C’est le cas aux Pays-Bas, en Italie et en Belgique, où Flandre et Wallonie travaillent de pair pour  soutenir les entreprises candidates. De nombreuses entreprises ayant des activités à l'étranger, il est logique que les efforts soient internationalisés ! Les pelotons de tête deviennent ainsi des ambassadeurs et la Communauté Lean and Green prend rapidement de l’ampleur. Nouvelles: [https://www.newswire.ca/fr/news-releases/pour-la-premiere-fois-le-programme-lean-amp-green-est-presente-au-quebec-grace-a-une-collaboration-entre-cargom-et-logistics-in-wallonia-867568766.html Pour la première fois, le programme « Lean & Green » est présenté au Québec grâce à une collaboration entre CargoM et Logistics in Wallonia]
avatar

Vincent Dussault

plazasthubert.jpg
Réduire les émissions du transport urbain des marchandises par la consolidation logistique
* [https://docs.google.com/presentation/d/11pEEvIO6aG7zwffxrXHiBb_yEmMWRXBdpp0WFfVwbok/edit#slide=id.g61406c32a9_0_105 Présentation des solutions identifiées et en cours de test] * [http://coopcarbone.coop/fr/saint-hubert '''Page du projet pilote (relais-colis et expéditions e-commerce)'''] ** [https://docs.google.com/document/d/13FRz20ocRrEpoGL9f9RxDsjkDIINyRc3ybQLVOWf6mg/edit# FAQ] * Consultez la page de la communauté ''[[Logistique urbaine plaza St-Hubert]]'' pour connaître les organisations impliquées dans le projet. * [[Événement consolidation logistique urbaine]] (16 mai 2018) ** '''[https://drive.google.com/open?id=1-2HD-F0gq442whd5Pxc1pLAHSimRngjg Cliquez ici pour accéder à un court résumé de l'événement logistique du 16 mai 2018 ainsi qu'aux présentations et extraits vidéos.]''' * Événement FabmobQc: [[Logistique urbaine: expérimentations et technologies ouvertes]] (6 février 2020) Les émissions de GES liées au transport des marchandises en milieu urbain sont élevées et en croissance rapide. Seulement sur l’île de Montréal, les émissions des camions lourds étaient de plus de 1 million de tonnes CO2 en 2009. Ces émissions ont augmenté de 70% entre 1990 et 2009. Une proportion importante de ces émissions provient de la livraison à des consommateurs finaux : particuliers, petits commerces, institutions, etc. Ailleurs dans le monde, des solutions basées sur la consolidation des flux de marchandises sont de plus en plus appliquées, en particulier par le recours à des centres de distribution urbains. Une stratégie de consolidation bien conçue permet non seulement d’optimiser les déplacements des camions, mais également de favoriser, pour la livraison finale, l’utilisation de modes partagés et plus doux, notamment électriques. Le projet proposé vise à effectuer un diagnostic, à co-créer avec les parties prenantes des scénarios de consolidation dans une zone pilote de la Communauté Métropolitaine de Montréal CMM, à les analyser et à les communiquer, puis à supporter le montage d'un projet pilote. [http://www.faqdd.qc.ca/projets/acq-100-reduire-les-emissions-transport-urbain-des-marchandises-par-consolidation-logistique/ Page du projet FAQDD] '''
''' Projets liés ou complémentaires: * [[Colibri, projet de livraison urbaine écologique]] * [[Incubateur en mobilité partagée
avatar

Vincent Dussault

Panier bleu.JPG
Le panier bleu
Les Québécois sont tous conscients que la crise que nous gérons depuis quelques semaines n’a pas que des incidences sur la santé physique de nos citoyens. En ce moment, c’est aussi toute l’économie québécoise qui subit de graves dommages. Il nous faut donc réagir rapidement et efficacement pour stimuler notre économie et venir en aide à nos entrepreneurs. De nombreuses mesures ont déjà été mises sur pied et plusieurs autres suivront... C’est dans cet esprit que le Gouvernement du Québec présente aujourd’hui une nouvelle initiative pour dynamiser le commerce québécois : Le Panier Bleu. Actuellement dans sa phase de lancement, lepanierbleu.ca se veut un répertoire complet des commerçants locaux partout dans la province. Un puissant moteur de recherche sera rapidement ajouté pour permettre de repérer les produits vendus chez nos commerçants et ainsi simplifier comme jamais l’achat local. C’est aussi un outil universel pour identifier facilement les commerçants locaux qui, pendant la crise, maintiennent leurs activités de vente. Le premier objectif du Panier Bleu est de guider les consommateurs vers les commerçants québécois afin de stimuler leurs ventes. En choisissant des commerçants identifiés par Le Panier Bleu, les Québécoises et les Québécois peuvent démontrer leur solidarité en posant un geste collectif qui va fournir, dès maintenant, une bouffée d’air frais à notre économie. ==== Ensemble, faisons rouler l’économie d’ici. ====
avatar

Vincent Dussault

Logo Croix-Rouge chez vous horizontal baseline rvb.jpg
Croix-Rouge chez vous
'''Pour répondre à la crise COVID-19, la Croix-Rouge française a suspendu certaines de ses activités pour se concentrer sur la réponse à l’urgence sanitaire et sociale (secours, maraudes, centres d’hébergement pour sans-abri, distribution alimentaire). Elle complète aujourd’hui sa réponse avec « Croix-Rouge chez vous », un dispositif qui s’adresse aux personnes vulnérables confinées en situation d’isolement social. En appelant le 09 70 28 30 00*, disponible 7J/7 de 8h à 20h, elles pourront bénéficier d’une écoute et d’un soutien psychologique, d’informations sur la situation, mais aussi de la possibilité de commander des produits de première nécessité livrés par des volontaires de la Croix-Rouge.''' Pour les personnes vulnérables isolées, les indispensables mesures de confinement peuvent aggraver leurs fragilités. Fidèle à sa mission historique d’assistance et de protection, la Croix-Rouge française propose un dispositif au service du lien social. Toutes les personnes vulnérables isolées et non accompagnées, peuvent appeler le''' 09 70 28 30 00* ouvert 7j/7 de 8h à 20h.''' A leur écoute, des volontaires de la Croix-Rouge pour leur proposer une écoute chaleureuse, les '''rassurer''', les '''informer''', mais aussi '''identifier les risques''' et les '''orienter''' vers d’autres services si nécessaire. Des professionnels de la santé mentale sont également disponibles pour leur apporter un '''soutien psychologique'''. « Croix-Rouge chez vous » leur permet aussi de s’'''approvisionner en produits de première nécessité''' (denrées alimentaires, produits d’hygiène et médicaments sur ordonnance). Les demandes seront transmises sur le terrain aux unités locales de la Croix-Rouge française dont les bénévoles assureront la livraison.
avatar

Cyprien Noble

locker alliance.jpg
Locker alliance
... = Introduction = * [https://www.lockeralliance.net/map Carte des emplacement des casiers] * Articles: ** [https://logisticsviewpoints.com/2019/03/05/singapore-locks-in-last-mile-delivery/ Singapore Locks in Last Mile Delivery] * [https://www.youtube.com/watch?v=PrzW97tLQHM Vidéos] * [https://www.imda.gov.sg/programme-listing/urban-logistics/federated-locker-and-collection-points-programme Federated Locker and Collection Points Programme] : Complementing the rapid growth in Singapore’s e-commerce market, this programme aims to raise productivity, improve job quality and ease last mile fulfilment challenges. The programme attempts to create an “alliance” of locker operators, last mile delivery companies and online marketplaces & retailers for a seamless and efficient last mile delivery operations across the island. The Federated Locker and Collection Points Programme consists of multiple locker stations from various operators being presented as one locker network and functions through a single, interoperability platform with standardised data interchange. The programme looks to create a seamless, secure and consistent user experience across the parcel delivery process. Users across the network including merchants, market places and logistics service providers (LSPs) will be able to perform functions such as determining locker availability and making reservations of a locker via a consistent interaction with the network. The programme aims to * raise productivity and improve job quality for companies dealing in consumer retail * improve the liveability of the city by reducing traffic congestion and carbon footprint generated, when performing small parcel delivery * ease the last mile fulfilment challenges * enable consumers to collect parcels at their convenience = Who can use? = The Federated Lockers and Collection Points Programme will benefit all parties involved in the e-commerce delivery chain, including the following: * Merchants * Market places * Locker Operators * Logistic Service Providers (LSPs) * Consumers = Benefits = The Federated Lockers and Collection Points Programme aims to bring about the following benefits: Benefits to Marketplaces, Merchants and LSPs: * Alleviate Challenges of Last Mile Fulfilment: Efficiency and cost savings through aggregated deliveries to a single locker station instead of individual homes * Interoperable: A seamless, secure and consistent user experience across the parcel delivery process for users in the Locker Alliance network * Greater Coverage: Improved delivery coverage increases reach to consumers Benefits to Locker Operators: * Improve Access to New Customers: A single interoperability platform with a standardised data exchange allows for easy on boarding of all players onto the system * Maximise Assets: Lockers installed at the various locations are now accessible to LSPs, resulting in better utilisation of the lockers Benefits to Consumers: * Convenient Coverage: Access at MRT stations or within 250 meters from HDB residential block[https://www.imda.gov.sg/programme-listing/urban-logistics/federated-locker-and-collection-points-programme#2 [1]] * Integrates with Consumers’ Lifestyle: More choices for collection and return locations near homes or transport nodes
avatar

Vincent Dussault

colibri_1.jpg
Colibri, projet de livraison urbaine écologique
Tout d’abord, différents modes de fonctionnement du transport des colis par des véhicules plus petits et écologiques sont testés en collaboration avec des partenaires transporteurs volontaires : • [https://www.chasseurscourrier.com/?lang=fr Chasseurs Courrier] • [https://www.courrierplus.com/fr Courant Plus] • [[La roue libre]] • [https://www.livraisonvelomontreal.com/ LVM Livraison] • [https://www.purolator.com/fr/home.page Purolator] Ensuite, d’autres solutions innovantes de livraison urbaine seront explorées pour mettre en place un pôle d’expérimentations qui permettra de réduire le camionnage au centre-ville. Le projet pilote de livraison urbaine écologique Colibri est mené avec [https://jalonmtl.org/ Jalon mtl], un organisme expert dans le domaine de la mobilité durable et intelligente. Le pôle d’expérimentation en mobilité s’inscrit dans le Plan local de déplacements (PLD), présenté à l’automne 2019, ainsi que dans le plan Bâtir Montréal de la Stratégie de développement économique. === '''Le principe''' === # Les camions de livraison des partenaires déposeront leurs colis sur le site de l'ancienne gare d'autocars, ce qui écourtera leur itinéraire initial; # Des vélos cargos électriques livreront les colis directement chez les destinataires.  À savoir : les camions qui déposeront leurs marchandises dans l’ancien site de la gare d’autobus circulaient déjà dans le secteur. '''Articles sur le sujet:''' [https://www.theguardian.com/cities/2019/nov/04/can-nests-and-eco-bikes-reduce-the-environmental-impact-of-parcel-delivery-in-cities- Can 'nests' and eco bikes reduce the environmental impact of parcel delivery in cities?] https://www.ledevoir.com/societe/569506/comment-les-nouvelles-technologies-facilitent-la-logistique-de-la-vie-des-colis [https://www.lesaffaires.com/blogues/evenements-les-affaires/livraisons-au-centre-ville--troquer-les-camions-par-des-velos-/614932 Livraisons au centre-ville : troquer les camions par des vélos]
avatar

Vincent Dussault

No-image-yet.jpg
Smart IOT for Mobility
'''PHASE I''' '''The objective of the Smart IoT for Mobility project is to develop a first transdisciplinary approach towards a new economy, based mainly on the adoption of a virtual currency and smart contracts (Smart Contracts) all being really adaptable to the rising generation of the Internet of Things (IoT).''' We must imagine devices (computers, smartphones, embedded communicating architectures ...) that are all related to each other from near and far. Each participant in this network (a client) is identified by a unique address, assigned when joining the system, which will be used during a transaction. This model is decentralized since it does not have a central supervisory authority, unlike the traditional banking model. The idea is to start from a legal context by trying to define as clearly as possible the exact terms of an intelligent contract, to simulate these contracts at the scale of IoT devices and thus to establish a specific computer language to these contracts, to deploy these contracts on a set of IoT devices, regardless of their hardware architecture, and finally to take a particular target architecture and simulate completely its operation in order to ensure that the set works properly before deployment. The nature and the objectives of these contracts will be determined at the start of this project but will be limited by the architectures' ability to achieve them. '''PHASE II''' In phase II, we would like to concretize this work with a thesis whose objective would be to define the hardware and software architecture (all the hardware layers, processor virtualization, operating systems, middleware, interpretation and smart contracts) and make it a version that would be brought to the Experimental Economies Laboratory (the LEEN) for series of experiments that will be used to feed future versions. The specificity of this multi-disciplinary project is that it involves 'Information and Communication Sciences and Technologies' (Electronics and Computer Sciences), on the one hand, and 'Social Sciences of Digital Systems' (Management, Economies, Law, Psychology and Ergonomics), on the other. In this project, it is argued that the technical conception and the design of smart contracts cannot be disconnected from their social uses and therefore their technological acceptance. Based on this working hypothesis, experimental methods developed by social scientists (mainly experimental economists and psychologists) are used 1) before the technical conception of the smart contract, to determine which variables could affect the acceptance of smart contracts and loT devices by users; 2) after a beta version of the deviee (hardware and software architecture), to test and improve its functionalities with a new series of experiments.
avatar

Gabriel PLASSAT

Blocksy.png
BlockSY
BlockSY permet à votre entreprise ou organisation d'enregistrer et de suivre '''utilisateurs, transactions et actifs''' parmi différents types de technologies Blockchain, qu'elles soient privées ou publiques, tout en répondant aux exigences de vos besoins et de vos processus métiers. L'objectif de BlockSY est de '''fédérer au sein d'une même plateforme des technologies Blockchain complémentaires''' et d'exposer une interface (API) unique permettant '''d'adresser et d'enregistrer vos opérations dans différentes Blockchain''', et ce de manière totalement paramétrable. Avec BlockSY, votre entreprise ou organisation est prête à '''interagir avec d'autres en toute sécurité, anonymement et de manière transparente sur la Blockchain''' avec le plus haut niveau de degré de conformité avec les normes de sécurité et lois européennes. '''Les API de BlockSY peuvent être utilisées pour''' ''(liste non exhaustive)'' : * '''Stocker des transactions numériques en toute sécurité''' dans une Blockchain * '''Stocker des preuves numériques en toute sécurité''' dans une Blockchain * '''Stocker des actifs numériques en toute sécurité''' dans une Blockchain * '''Certifier les transactions numériques''' dans une Blockchain * '''Certifier des marchandises et des services''' dans une Blockchain * '''Créer et manipuler des jetons numériques''' dans une Blockchain * '''Créer et manipuler des ressources numériques''' dans une Blockchain * '''Gérer et utiliser des ressources et portefeuilles cryptographiques''' comme Ethereum, Bitcoin, Bitcoin Cash, Hyperledger Sawtooth et autres * '''Gérer et utiliser des Contrats Intelligents''' dans une Blockchain '''Autant de cas d’usages qui peuvent ajouter de la valeur à des services existants ou participer à en créer de nouveaux !''' En synthèse '''BlockSY permet de''' * '''réduire les coûts''' des projets en '''facilitant l’accès aux Blockchain''', * '''pérenniser les projets''' en étant '''Crosschain et Multichain'''.
avatar

Gabriel PLASSAT

No-image-yet.jpg
Mtl trajet
Résultats étude MTL Trajet 2017 Sommaire Nombre de téléchargements : 4841 Personnes ayant validé au moins un trajet : 4425 Nombre de trajets : 477 000 Nombre de points GPS : 21 000 000 Profil des utilisateurs Essentiellement âgés entre 18 et 64 ans, 98 % Hommes : 58 %, Femmes : 42 % En voiture : 32,1 %, transport en commun : 24,7 %, à pied : 24,7 %, à vélo : 16,2 % Constat : L’étude MTL Trajet est complémentaire à l’enquête Origine Destination (OD) réalisée à tous les cinq ans par l’ARTM puisqu’elle rejoint davantage les plus jeunes, les 25-34 ans, qui sont difficiles à sonder avec les méthodes plus traditionnelles, soit le téléphone. Note : La Ville de Montréal a pondéré l’échantillon afin que les données soient représentatives de la population. Résultats : synthèse Les résultats obtenus en 2017 laissent entrevoir une multitude de possibilités et d’analyses. Certains résultats auront des impacts bien concrets sur le quotidien des Montréalais. Voici quelques exemples. Stationnement L’analyse des déplacements des participants à l’étude MTL Trajet, nous a permis de constater que, dans certains secteurs, notamment au centre-ville, les automobilistes font des boucles et reviennent fréquemment sur leurs pas dans le but de trouver des espaces de stationnement. Ces données recueillies permettront de cibler les secteurs problématiques où ce phénomène est observé dans le Vieux-Montréal, un secteur qui subit beaucoup de pression en termes de stationnement, afin de développer des mesures pour réduire cette circulation "parasite". Réaménagement et planification du réseau artériel Au cours des prochains mois, la Ville de Montréal prévoit réaménager l’avenue Pierre-De Coubertin, entre la rue Viau et l’avenue Bourbonnière, là où se situent le Stade olympique et le Collège de Maisonneuve. Parmi les études techniques et les données qui seront utilisées pour développer le concept d’aménagement, l’équipe de projet analysera les déplacements effectués sur cette artère afin d’établir les aménagements répondant aux besoins réels des usagers (piétons, cyclistes, automobilistes). Chemins de détour D’ici les prochaines années, la Ville de Montréal s’engage à enrayer le déficit d’entretien de ses infrastructures de voirie et d’eau. Plusieurs chantiers seront réalisés afin de rendre nos infrastructures plus performantes. Les résultats de l’étude MTL Trajet permettront de déterminer les chemins de détour en fonction des trajets empruntés naturellement par les usagers et de valider les chemins alternatifs déjà existants. Planification et développement du réseau cyclable L’étude MTL Trajet nous permet d’identifier les chemins les plus empruntés par les cyclistes. Entre autres, cette analyse a permis de valider les différents itinéraires utilisés par les cyclistes le long de la rue de la Commune dans le Vieux-Montréal et de cibler les aménagements cyclables potentiellement déficients. Cette analyse servira d'intrant dans le cadre d'un éventuel réaménagement de la rue de la Commune. Également, les données obtenues par l'étude MTL Trajet serviront à développer le réseau cyclable dans le secteur du marché Atwater.
avatar

Vincent Dussault

No-image-yet.jpg
Actions Mobilités dans le département 06
'''Promouvoir le covoiturage''' Une amélioration de la pratique du covoiturage permettra de faire baisser le trafic en heures de pointes avec un meilleur taux d’occupation des véhicules (actuellement 1,2 personnes). Un appel à projets multipartenarial (Département, agglomérations, Ademe) pour le covoiturage est en cours de définition afin de sélectionner les solutions les plus adaptés à nos besoins. Des critères bien définis tels que le covoiturage dynamique sur application mobile et de l’interface avec les autres modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle font partie des fonctionnalités attendues. Une convention de partenariat sera établie pour cet appel à projet dont le lancement est envisagé début mai 2017 et le choix collégial des lauréats début juin 2017. Des voies réservées covoiturage (A8, RD, RM) ? '''Une plate-forme collaborative de données et de services de mobilité temps réel''' * Donner des informations (prévisions de trafic, temps de parcours à court terme personnalisées,…) et d’optimiser les trajets des usagers  :, * Sécuriser et fluidifier le trafic pour les collectivités. Cette centrale de mobilité permettrait de prolonger des offres de déplacements traditionnelles par des services innovants et collaboratifs. Des échanges sont en cours entre le Département, la CASA, MNCA et Monaco. Le DATA Center de la Métropole NCA pourrait être le support idéal d’hébergement de ces données. Inspiration : Optimod Lyon La métropole lyonnaise lance Optimod'Lyon une application mobile unique qui permet de calculer son déplacement en temps réel quels que soient le ou les modes de transport utilisés. Il aura fallu trois ans pour mener à bien ce projet unique au monde. Le calculateur d'Optimod'Lyon, nourri de près de 20 millions de données par jour, fournit une information en temps réel à laquelle s'ajoutent des informations prédictives à une heure sur le trafic routier. '''Les Routes intelligentes avec notamment le développement de la fibre optique''' Le Département des Alpes-Maritimes a annoncé en 2016 le lancement d'un plan "très haut débit" d'un montant total de 88 millions d'euros qui vise à raccorder en six ans 100% de son territoire à la fibre optique. Une réflexion est en cours sur les possibilités offertes par la fibre optique et le développement des routes intelligentes : * Améliorer la sécurité routière et réduire l’accidentologie grâce à l’échange d’informations de véhicule à véhicule et entre véhicules et infrastructure. * Optimiser la gestion de trafic et l’information routière de façon à réduire la congestion, et contribuer ainsi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. * Optimiser les coûts de gestion de l’infrastructure tout en offrant de nouveaux services à l’usager. Inspiration : projet Scoop en cours SCOOP est un projet de déploiement pilote de systèmes de transport intelligents coopératifs, c’est-à-dire basés sur l’échange d’informations entre véhicules et entre le véhicule et la route. Les véhicules sont équipés de capteurs qui détectent des événements (route glissante, choc, freinage brusque…) et d’unités embarquées qui transmettent l’information aux véhicules en amont (V2V) ainsi qu’au gestionnaire (V2I) via des unités bord de route. Le gestionnaire peut aussi transmettre des informations (chantiers…) aux unités embarquées dans les véhicules (I2V). SCOOP vise à déployer 3000 véhicules sur 2000 km de routes répartis en cinq sites : Ile-de-France, A4, Isère, rocade de Bordeaux et Bretagne. Ces sites sont caractérisés par une grande diversité de types de routes (autoroutes, axes structurants de métropole, routes bidirectionnelles interurbaines et locales). '''Gestion dynamique des vitesses sur routes départementales''' La vitesse sur les routes départementales pourra ainsi passer de 90 km/h à 80 km/h, 70 km/h, voire 50km/h dans des cas extrêmes lorsqu’il y a beaucoup de trafic ou des accidents. Les informations seraient transmises aux automobilistes grâce à des panneaux lumineux placés au-dessus des voies, environ à tous les kilomètres. Inspiration : Mise en place d'une régulation des vitesses sur la rocade de Lyon, La rocade sud de Grenoble,…. '''Boitier véhicule open source intégré dans les véhicules (services, car, engins)'''  Il s'agit de mutualiser le développement d'un boitier véhicule open source pour permettre d'équiper nos véhicules (voiture, engins...) et de définir les données qui nous intéressent (temps de parcours, état des chaussées). Les informations relevées par ces boîtiers embarqués nous offriraient à moindre coût une visibilité optimale sur les données liées à l’usage des véhicules et dans la gestion de nos infrastructures. Les Alpes-Maritimes et la Région Ile-de-France pourraient être territoires d’expérimentation en 2017. '''Parcs-relais « pôles de vies »'''   Actuellement le département est faiblement équipé dans ce domaine, même la métropole de Nice se trouve en retard en comparaison d’autres villes en France et en Europe. Différentes rapports internes ont été réalisés. Une étude spécifique va notamment être menée en 2017 en partenariat à la CASA pour hiérarchiser les besoins et finaliser leur faisabilité technique avec clef de répartition financière. '''Plate-forme de décalage des horaires''' Il s’agit de mettre en place un service d’incitation au décalage des horaires de trajet, visant un étalement des pointes de trafic pendulaires, en fournissant à ses utilisateurs des prévisions de temps de parcours à court terme fiables. '''''Mise en place d’une carte des déplacements et des services''''' '''Avec la loi Nôtre, ce projet a vocation à être porté par les AOM.''' Une carte unique pour se déplacer sur les réseaux TC, ferrés, autoportage, locations de vélos,…  Inspiration : KorriGo, la carte bretonne des déplacements et des services Sur ce support unique, il est possible de charger des titres de transports des réseaux TER, Illenoo (cars du département d’Ille-et-Vilaine), et des réseaux urbains de Rennes, Lorient, Quimper, Brest et Saint-Brieuc. L’enjeu est de poursuivre le développement de cette carte en garantissant l’interopérabilité au niveau régional, et de porter l’ouverture de la carte vers les services de la vie quotidienne (déchetterie, piscine…). Prochain régional dont le développement est assuré par Rennes Métropole : excellent exemple de gouvernance pour une mise en œuvre opérationnelle où la collectivité la plus compétente gère le projet Inspiration ''':''' Pass Mobilité Eurométropole Le PassMobilité donne accès à toutes les solutions de mobilité de l'Eurométropole de Strasbourg. TER, Tram, Bus, Vélhop, Citiz, Yea!, P+R (Parking-Relais), ... '''La Métropôle de Nice Côte d'Azur''' : ''à compléter'' Le partenariat MNCA - Etat monégasque : 3 axes de coopération : * Infra numérique * Expé menée en commun sur des pbs communs : ** Mobilité : fluidification – multimodalité –covoiturage dynamique, mobilité lors des évènements, effacement, décalage des horaires, téléactivités. ** Accès aux données mobilités ** Livraisons des marchandises par mutualisation * Dév économique Focus sur La '''Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis''' (CASA)''' :''' Un système d’information voyageur en temps réel et billettique avec cartes sans contact interopérable avec tous les réseaux de la Région PACA est déployé. Des services innovants sont à l’étude comme un bus à haut niveau de service de 10 kilomètres vers Sophia Antipolis, une vélostation avec un parc de stationnement de 100 places et un atelier pour petits réparations accolée à la gare ferroviaire d’Antibes, un transport par câble sur la technopole de Sophia. La CASA est également membre du projet européen Citymobil2 avec l’expérimentation début 2016 sur Sophia de véhicules entièrement automatiques. Les opportunités pour la Fabrique des mobilités sont majeures avec plus de 20.000 salariés de Sophia disposés à l’expérimentation et très technophiles, des besoins d’outils de communication performants et innovants pour toutes les mobilités, un fort potentiel de développement de la multimodalité, des lieux physiques et véhicules pour l’expérimentation (routes sur Sophia, Pôle d’échanges, lignes de bus, navettes autonomes ...) et la mobilisation de start-up, de laboratoires et d’entreprises sur les sujets du numérique et la mobilité.
avatar

Gabriel PLASSAT

NSWeight.jpeg
NS Weight
NS Weight permet d'évaluer la masse transporté dans les véhicules (plutot utilitaires) à suspension mécanique. Hors Poids Lourds (coussins pneumatiques) la masse transportée ne fait pas partie des données disponibles sur le réseau CAN des véhicules. Les véhicules utilitaires sont les parents pauvres des ADAS (aides a la conduite) et pourtant ce sont ceux qui sont à la route le plus souvent ! De plus la surcharge ou le déséquilibre de charge fait croitre le risque routier, sachant que les accidents de voiture sont la première cause de mortalité au travail. La connaissance de la masse transportée c'est un bénéfice client avéré pour : * Eviter le risque juridique du chef d’entreprise en cas d’accident de véhicules en surcharge ou en déséquilibre de charge. * Estimer plus finement le risque routier en temps réel (temps de freinage, inertie latérale …) Interface avec Safetynex de Nexyad. * Automatiser la déclaration de l’impact carbone des marchandises transportées (arrêté ministériel du 10 avril 2012) * Améliorer les calculs prévisionnels d’autonomie sur les VE. * Améliorer les estimations de consommation de carburant (EcoGyzer), et donc mieux conseiller pour l’écoconduite. NS Weight est un dispositif autonome de 4 capteurs qui mesurent la hauteur à la route et qui transmettent la valeur moyenne de cette hauteur après chaque trajet. Des données Météo comme la température extérieure, et l’humidité sont également transmises pour mieux évaluer les conditions de roulage.
avatar

Orvain Philippe

Logo_mis.jpeg
Move In Saclay
La démarche Move In Saclay s’est construite sur la nécessité d’améliorer l’expérience de mobilité de chaque usager du territoire : ceux qui y travaillent, y étudient, y habitent. À partir de mars 2018 des sessions de travail collaboratives et ouvertes à tous les acteurs du territoire ont réuni des dizaines de partenaires publics et privés Pendant 3 mois plus de 150 personnes représentant la diversité des acteurs du territoire ont apporté leur contribution à la définition des défis clef à relever et à structurer la manière d’y répondre. Move In Saclay est un programme conçu comme laboratoire des mobilités innovantes et durables qui fasse référence en Europe. Pour ce faire le programme s’appuie sur des projets existants dans les domaines des véhicules autonomes, des nouvelles mobilités, des infrastructures de transport, pour mieux les coordonner et leur donner du poids. Nous activons tous les leviers et capacités du territoire pour rendre de nouvelles solutions possibles, en ouvrant des portes à des startups et industriels souhaitant développer, expérimenter et coopérer. Les formes de collaboration sont diverses : * accompagnement des porteurs de projet, * intégration à la plateforme, * appui politique, * accès à une base d’usagers conséquente à terme, * ouverture de données et mise à disposition de données à haute valeur ajoutée, * travail sur les verrous juridiques ou réglementaires, * moyens financiers… '''Vous pouvez retrouver l’ensemble des documents disponibles sur ce drive :''' [https://drive.google.com/open?id=1nJCsdbONxgcxWOWoKzke4iqnNCw7r_uU '''https://drive.google.com/open?id=1nJCsdbONxgcxWOWoKzke4iqnNCw7r_uU'''] = Démarrage du projet = '''Objectif''' : Volonté de lancer un programme de mobilité, et d’animer une communauté d’innovation sur le territoire de l’OIN Paris-Saclay '''Acteurs multiples :''' EPAPS/Communautés d’agglomérations de l’OIN/NOKIA/Vedecom/UPS... Le contexte et la méthodologie d’animation se trouve détaillés sur ce document : https://drive.google.com/open?id=18N23LAKxfdyvOEhWMBx6WLX6sHNjB_qg = Démarche initiale (Mars - Juin 2018) structurée en 3 ateliers = == Atelier 1 - 21 Mars 2018 - Définition des défis mobilité == '''Contexte :''' * Atelier organisé dans le cadre d’un événement Systematic le matin * Travail autour de 3 thèmes pour les défis mobilité : ** Coopération et interdépendance des territoires ** La donnée et l'information ** Attractivité du territoire : économique, qualité de vie, santé, performance * Objectif de l’atelier : définir les objectifs prioritaires en terme de mobilité pour le territoire '''Support :'''[https://drive.google.com/open?id=1vPH4DeAu6YPXhea9kajZrtJXChtpIWv1 https://drive.google.com/open?id=1vPH4DeAu6YPXhea9kajZrtJXChtpIWv1] == Atelier 2 - 10 avril 2018 - Définition solutions == Contexte : À partir des défis mobilités scénarisés en atelier 1, travail sur la conception de solutions. Démarche tout au long de la journée par itération successive et croisement des groupes Support : https://drive.google.com/open?id=1d7HNNHp6dY8vuASclFg9SKhyJKx7WfxO == Présentation au Préfet 17 avril 2018 == Contexte :Note autour des enjeux mobilité du territoire présentée au préfet le 17/04/2018. issue du travail des 2 premiers ateliers, elle résume les travaux et avancement du programme à date Support : https://drive.google.com/open?id=1AbZqQKbSLQ95nNv-pBNdzLFVdrHHrZhu == Atelier 3 - 16 mai 2018 - Conception du programme == '''Contexte''' : Atelier de clôture de la phase 1, de structuration du programme et de présentation aux élus du territoire. * Travail à partir des pistes de solutions élaborées en Atelier * Proposition de programme '''Support :''' https://drive.google.com/open?id=1mT8InHFASwpvZcRzTJIqTHB_YwsDGqvl == Clôture 1ère phase MoveInSaclay == '''Contexte :''' Comité de pilotage fin juin 2019 à l’issu des 3 ateliers, qui aboutit à une proposition d’organisation de la démarche, avec une structuration en Groupe Thématiques Support : https://drive.google.com/open?id=1eU3o_76f2D4t78bKIEaBC8IccjFukMG0 = Journée Design spot en 4 juillet 2018 = '''Contexte :''' Demi-Journée dédiée à destination de générateurs de mobilité sur le territoires, sensibilisation à la démarche plateforme et travail sur CANVAS = Session d'accélération programme du 17 septembre 2018 = '''Contexte :''' Journée d’animation de la communauté et d’accélération * Ateliers de travail le matin avec les groupes thématiques * Conférence "Paris-Saclay passe à l'action": initiatives du territoire * Présentation de la coopération“Plateforme Move In Saclay” et de ses partenaires signataires du MOU * Conférence G9+ : "Futur de la mobilité : défi pour un territoire d'innovation ?" '''Supports :''' https://drive.google.com/open?id=1DCtzEYwYiDfWxIGvU3jSxxI9J3jXDuwa = Groupe thématique - Plateforme = == 24/10/2018 - Avancées techniques, contributions & Cas d’usage == '''Contexte :''' A la suite de la journée du 17/09, le Groupe thématique Plateforme se rassemble. Les Co-Owners de la plateforme travaillent sur plusieurs points clés en vue de la journée de design du 07/12. '''Support :''' https://drive.google.com/open?id=1JKLxcwPLAA_jnSjP99hmQbxYQJ_SrmNdkx-VbNqNdKg == 20/11/2018 - Engagement sur des appels à projets, Préparation de la journée de Design == '''Contexte :''' Un mois après, l’ensemble des co-owners se rassemble pour avancer sur plusieurs points clés : * La participation ou non aux appels à projets UIA et Maas de l’Ademe. * La conception d’un outil de design afin de présenter la plateforme aux nouveaux partenaires. * La préparation de la journée de design du 7/12 '''Support :''' https://drive.google.com/open?id=1Tic-G42QGb_CtsHnbwgoHn1Q-zoML8vpHItz3bMMhRw == Journée de Design : 07/12 : Travail sur les cas d’usages & les fonctionnalités disponibles pour l’expérimentation prévue en Mars 2019 == '''Contexte :''' Cette journée de design à pour objectif de rassembler l’ensemble des partenaires de la démarche, de faire un point sur les avancées et de mettre en avant les prochaines échéances, notamment la période d’expérimentation qui va avoir lieu à partir de mars 2019. Définir les étapes pour s’assurer au bon lancement de cette phase d’expérimentation. '''Support :''' https://drive.google.com/open?id=1n1x064VpTAkph6g6tZKfVnwndmx2nnppF55mTgeJeEE == Lancement de l'expérimentation == '''Document de Design de l'experimentation V0.0 :''' https://drive.google.com/open?id=1pORvxSLqgG32PWvvSmcwHPjOV4py8aEt Premiers pas avec l'application Move in Saclay : {{#widget:SlideShare
avatar

Arthur Chammas

CROWDLOC-Logo-borders-2000x1085.png
CROWDLOC
Affordable, low power location tracking for consumers & enterprises// find our product at www.paravol.org CROWDLOC commercialise une plateforme logicielle B2B, offrant des services de géo-localisation abordables et à faible consommation d'énergie pour les consommateurs et les entreprises. Notre service de géo-localisation est basé sur un composant logiciel intégré dans les applications mobiles de nos partenaires dans plusieurs marchés verticaux. Ce réseau mutualisé géo-localise les produits de nos partenaires 24h / 24 et 7j / 7. TECHNOLOGIE Notre composant logiciel (SDK), enregistre la présence à proximité d'appareils compatibles avec la technologie sans fil Bluetooth®. Ce SDK à faible encombrement est intégré dans les applications de nos partenaires et a été spécialement conçu pour être économe en énergie tout en fonctionnant de manière sophistiquée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 en arrière-plan. Ce logiciel envoie les données collectées à notre plateforme cloud. La localisation des objets et tags Bluetooth® est ensuite traitée en préservant la confidentialité des utilisateurs. Technologie disruptive : SDK et API faciles à configurer, Compatible avec la plupart des appareils utilisant la technologie sans fil Bluetooth® Une technologie taillée pour le futur : Utilise les technologies de positionnement des smartphone en constante amélioration, Bluetooth® 5.1 ouvre de nouvelles possibilités à l’avenir
avatar

Amaury

becikjaune2.jpg
Bécik jaune
Notre but? Proposer de nouvelles initiatives en transport en collaboration avec les municipalités et une longue liste de partenaires régionaux et de commanditaires locaux. Plus précisément, il s’agit: de mettre à la disposition des vélos pour la communauté ; d’avoir plusieurs bornes électronique, des « points de chute » identifiés permettant de verrouiller les bicyclettes; de recueillir les vélos ; de réparer les vélos et les peinturer en jaune (par des jeunes à risque de décrochage scolaire sous la supervision de nos mécaniciens expérimentés) ; de promouvoir leur existence ; d’aider les jeunes et la population à se transporter dans leurs activités quotidiennes ; d’instaurer des cliniques pour enseigner aux gens comment réparer leurs vélos ; de leur apprendre les règles et le code de la route, les bonnes habitudes du port du casque, etc. ; et de créer des emplois d’été pour les patrouilleurs qui localiseront et répareront les vélos. OBJECTIFS 1. Fournir à l’ensemble de la population de la ville un moyen de transport actif, écologique et abordable, soit l’accès à des vélos en libre-service ; 2. Offrir la possibilité pour les personnes plus démunies d’avoir accès à des vélos sécuritaires pour leurs déplacements et ainsi, briser l’isolement et augmenter leur autonomie ; 3. Promouvoir l’implication sociale auprès des jeunes ; 4. Permettre aux jeunes impliqués dans le projet d’acquérir de nouvelles compétences ; habiletés et de favoriser leur développement ; 5. Favoriser l’achat de proximité dans les secteurs où des supports à vélo seront disposés.
avatar

Vincent Dussault

No-image-yet.jpg
MPPUV
La maintenance "à temps" des véhicules est au centre d’un univers de services nécessitant l’anticipation des pannes ou des usures et l’optimisation des mesures autour de la conduite. Les enjeux de ces problématiques sont d’autant plus importants qu’ils croisent les intérêts de l’ensemble des acteurs du monde automobile : les conducteurs consommateurs, mais aussi les fournisseurs de services après-vente automobile, les constructeurs et les équipementiers, la sécurité routière, les entreprises de transport, les gestionnaires de flottes, les assureurs…Le projet CARFIT répond donc à plusieurs enjeux de la thématique « Transport et mobilité durable » car il va permettre de développer de nouvelles solutions techniques pour effectuer de la maintenance prédictive de véhicules tout en proposant de nouveaux services à partir des données issues des véhicules. En effet, en combinant la science des vibrations automobiles (science NVH : Noise Vibration Harshness) avec de l’intelligence artificielle, CARFIT souhaite anticiper les besoins de maintenance liés aux pièces d’usures du véhicule : pneus, roues, freins, etc… Notre solution actuelle permet de savoir le kilométrage d’un véhicule (sans données GPS ou d’odomètre), et de savoir s’il a un défaut d’équilibrage uniquement grâce à de l’analyse vibratoire. La preuve du concept est validée car notre solution est très fiable pour la détection des problèmes d’équilibrage. Le but du projet est triple : Développer un nouveau capteur vibratoire qui utiliserait le réseau LTE-M / NBIoT pour envoyer directement ces données du véhicule vers le cloud et s’exonérer ainsi de la dépendance au smartphone du conducteur. Collecter des données vibratoires labelisées correspondant à d’autres types de problèmes (parallélisme, freins défectueux, pneus endommagés, etc…) pour améliorer nos algorithmes afin d’offrir une solution de maintenance prédictive plus complète Intégrer nos algorithmes dans les futures véhicules en partenariat avec les équipementiers et constructeurs automobiles
avatar

Steve

LIBRT
Lib'RT2
Le concept Lib’RT vise à diminuer l’usage de la voiture individuelle en complétant l’usage du transport public ou du covoiturage. Il s’agit de petits véhicules électriques emboitables et attelables mécaniquement à l’arrêt en station, pour former des trains routiers compacts et redistribuables. Ils sont proposés en autopartage en centre-ville et zones périurbaines, en stations sous la forme de véhicules individuels disponibles pour les usagers.Ils permettent aux usagers de zones périurbaines de compléter de façon non polluante un trajet en transport public ou en covoiturage en effectuant les premiers Kilomètres au départ de leur trajet les ou les derniers kilomètres vers leur destination finale. Il s’appliquent donc aussi bien aux personnes dont le domicile est situé en zone périurbaine, qu’à celles dont c’est plutôt l’emploi qui y est situé.L’aptitude des véhicules à se combiner en train routier et à être conduits ‘en groupe’ par un seul opérateur permet leur redistribution pour assurer leur disponibilité en station. Cette redistribution est réalisée par un opérateur professionnel (les usagers ne conduisent que des véhicules isolés, les opérateurs ne redistribuent que des véhicules vides) : quand une station se vide, elle est réalimentée par un convoi depuis une station saturée. Cette innovation permet de desservir les trajets monodirectionnels domicile–travail pour des destinations disséminées comme des zones pavillonnaires ou zones d’emploi.Le véhicule dispose de 2 ou 3 places assises, munies de rehausseurs de sièges pour les enfants en bas âge. Le dossier de siège peut se rabattre pour convoyer des marchandises. En centre-ville, celui-ci permet donc de convoyer des courses, colis, ou des personnes dépendantes comme des enfants scolarisés en bas âge, activités difficiles en transport public.Le service est pensé pour maximiser l’intérêt de l’usager. Le temps d’attente des usagers est nul (les stocks de véhicules en station sont gérés), l’usager peut lui-même opérer son trajet en toute Lib’RT (de façon directe, ou en opérant des arrêts). De plus il disposera d’une place de parking en station à l’arrivée. Les véhicules étant emboitables, ils consomment peu d’espace au stationnement. La trajectoire du train routier s’insère dans un cercle de 7m de diamètre et peut ainsi utilisé dans la voirie urbaine existante. Les véhicules sont couplés électriquement, permettant de charger un train routier complet depuis un seul point de charge. Enfin, comme la redistribution est déclenchée uniquement quand des véhicules sont empruntés, le coût d’opération aux heures creuses est considérablement réduit, en faisant un système bon marché à opérer Lib’RT fait suite au projet Européen ESPRIT ayant permis de faire 6 prototypes et de nombreuses enquêtes d’usage.
avatar

Valéry CERVANTES

rambarde cycliste pour feu rouge.jpeg
Expérimentation Urbanisme Tactique
''[https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/04/08/le-bilan-du-grand-debat-en-six-questions_5447417_823448.html Selon Le Monde du 8 Avril 2019], le Grand Débat National a permis de mettre en avant que'' ''"[...] 62 % [des Français estiment] (...) que leur vie quotidienne a été touchée par le changement climatique ;'' ''86 % des contributeurs estiment que chacun, à titre individuel, peut contribuer à protéger l’environnement ;'' ''pour remédier aux problèmes environnementaux, dans les contributions spontanées, ce sont les solutions liées aux transports qui sont majoritairement avancées (43 %)".'' ''L'usage du vélo en zone urbaine est une solution maintes fois évoquée pour favoriser la diminution de la congestion, de la pollution en centre-ville, ainsi que la pacification de la circulation et l'amélioration de l'espérance de vie.'' ''Or, selon l'[https://www.fub.fr/sites/fub/files/fub/Actualites/dossier_fub_resultats_barometre_0.pdf enquête du baromètre 2017 de la Fédération des Usagers de la Bicyclette] (FUB), la sécurité et le confort sont deux des principaux freins évoqués par les cyclistes à l'usage régulier du vélo.'' Les collectivités, parfois réticentes à prôner des politiques vélo ambitieuses (manque de temps, de moyens financiers, d'informations terrain, d'expertise en interne, etc.), sont à la recherche de solutions pertinentes d'incitation au vélo, et qui permettent un accompagnement dans la durée. Comment massifier l'usage du vélo à peu de frais en France, tout en gardant en tête les contraintes d'espace nécessaires à la "vie" urbaine (circulation des voitures, transport en commun, emplacements réservés, etc.)? Ce projet vise à expérimenter la mise en place d'aménagements et de services temporaires nécessaires à la pratique quotidienne du vélo en zone urbaine et péri-urbaine. L'objectif: sécuriser les usagers existants et potentiels du vélo pour encourager les usages journaliers et le report modal depuis la voiture pour des trajets de moins de 5kms. Il consiste à mettre en place une méthode inspirée du lean, du design thinking et de l'urbanisme temporaire pour créer un événement éphémère (sur 4-8-12 semaines par exemple) en utilisant l'espace urbain pour des usages de "mobilité douce". Il vise à créer des infrastructures temporaires (aire de repos, signalisation, pistes cyclables, parkings vélos sécurisés) à partir de matériaux de récupération de manière à proposer de nouveaux "sites propres" pour les cyclistes, mais aussi les usagers d'Engins de Déplacement Personnel (EDP) comme les trottinettes, les gyropodes, les mono-roues, les skateboards, etc. Seront également proposés plusieurs services "vélo" dans la même zone, grâce à la participation d'artisans locaux (réparateurs/ateliers vélo, vélo-école, services de foodtrucks, etc.). La méthode itérative utilisée permet d'envisager ce projet à différentes échelles, que ce soit une simple intersection, un quartier, un corridor/axe complet, une partie d'un territoire, voire une ville. Cette offre de service se construira en AMONT en collaboration avec les différentes parties prenantes de la mobilité (politiques, ingénieur transport, urbanistes, commerçants, associations), en insistant particulièrement sur les habitants des quartiers concernés et sur la participation citoyenne en général, pour s'assurer d'un soutien maximal de la population et des collectivités. Ce projet recherche actuellement 2 villes ou agglomérations (entre 10 000 et 100 000 habitants) susceptibles de proposer un espace de test en zone urbaine pendant 2-8 semaines pour ce projet.
avatar

Bruno A

ARDUINOMKR1000.png
Test de projet Arduino4Car
Dans le cadre du projet de "[http://wiki.lafabriquedesmobilites.fr/wiki/Boitier_Connect%C3%A9_Open_Source Boitier Connecté Open Source]" de la FabMob, nous testerons, un projet intéressant trouvé sur internet, [https://create.arduino.cc/projecthub/frankzhao/iot4car-1b07f1?ref=user&ref_id=494179&offset=0 Arduino4Car], ce qui vas nous permettre de vérifier la plateforme Open Source d'[https://www.arduino.cc/en/Guide/MKR1000 Arduino MKR1000] pour ce type d'applications et aussi de pouvoir traiter les données de protocole CAN d'un véhicule. '''Objectifs''' * Traitement de données du système OBD-II (CAN Bus) d'un véhicule * Envoyer et visualiser ces données sur un serveur Cloud '''COMPOSANTS ET FOURNITURES''' * [https://store.arduino.cc/arduino-mkr1000 ARDUINO MKR1010] * [https://www.sparkfun.com/products/12009 SparkFun Logic Level Converter - Bi-Directional] * [https://www.sparkfun.com/products/9555 SparkFun OBD-II UART] * [https://www.sparkfun.com/products/10087 OBD-II to DB9 Cable] '''APPS ET SERVICES EN LIGNE''' * [https://www.arduino.cc/en/main/software ARDUINO IDE] * [https://freeboard.io/ Free Board] * [https://dweet.io/ dweet] [https://store.arduino.cc/arduino-mkr1000 '''ARDUINO MKR1010'''] Nous utilisons dans ce projet de la plateforme Arduino MKR1010, ce qui nous permet d'une communication WiFi et donc d'avoir l'accès à l'internet en route. [https://www.sparkfun.com/products/9555 '''SparkFun OBD-II UART Board'''] Avec [https://www.sparkfun.com/products/9555 SparkFun OBD-II UART Board], nous pouvons traduire les protocoles OBD dans un langage reconnu par Arduino. Cette carte nous permet d’interfacer avec le bus OBD-II de la voiture. Il nous fournit une interface série utilisant le jeu de commandes ELM327 et supporte toutes les principales normes OBD-II telles que CAN. La carte contient une puce STN1110, qui est un interpréteur OBD vers UART pouvant être utilisé pour convertir des messages entre l’un des protocoles OBD-II actuellement utilisés et UART. [https://www.sparkfun.com/products/12009 '''SparkFun Logic Level Converter - Bi-Directional'''] Il convient de souligner que la carte d'interprétation a une tension d'E / S de 5 V, ce qui peut endommager les E / S de la carte Arduino MKR si elles sont connectées directement. L'Arduino MKR WiFI 1000 fonctionne à une tension inférieure et sa tension d'entrée / sortie est de 3,3 V. Par conséquent, un décalage de niveau est nécessaire pour convertir le signal de 5 V à 3,3 V et vice versa.
avatar

Saeid SHARIFY

Autokab.jpeg
AutoKAB
AutoKAB est une startup issue de plus de 20 ans de recherches financées par la Commission Européenne à l'INRIA sur le véhicule automatisé dans les transports en commun. Notre mission est d'améliorer la compétitivité (temps de parcours) des transports en commun face au véhicule privé dans les zones périurbaines, en mettant une solution de "Autonomy-as-a-Service" (Automatisation comme Service) à disposition des AOT et des opérateurs de transports en commun. Notre solution permet aux exploitants de fournir des services de transport à la demande (par ex. rabattement vers les transports lourds) à un coût d'exploitation 70% moins cher qu'aujourd'hui. Notre approche est d'équiper des véhicules commerciaux le mieux adaptés à la demande du territoire (4, 9 ou 17 places), et qui peuvent déjà rouler à des vitesses élevées (jusqu’à 70 km/h) de tout le matériel nécessaire à les automatiser, à nos frais. Ensuite, notre Service d'Automatisation, payé quelques centimes d'Euro au Km par l'exploitant, assure la sûreté de l'exploitation du véhicule pour chaque trajet, sur la base d'une analyse de risque de tout le réseau où le(s) véhicule(s) fonctionne(nt). Notre objectif est d’accélérer l'adoption des véhicules automatisés (niveau SAE 4) dans les transports en commun pour éviter leur destruction avec l'arrivée de la voiture automatisée privée, ce qui comporterait un désastre écologique et économique pour nos villes. Nous souhaitons travailler avec le Ministère sur notre approche d'assurance de sûreté en tant que moyen le plus utile pour accélérer l'adoption de ces systèmes de mobilité par les exploitants et les territoires. Quant aux utilisateurs, nous savons, après avoir transporté plus de 60000 passagers dans toute l'Europe, que les gens n'ont aucune appréhension pour utiliser des véhicules automatisés, et qu'ils n'attendent qu'une chose: un service de transport public de qualité.
avatar

Gabriel PLASSAT

Tandem Logo 1.png
Tandem
Nous sommes étudiants en Master et travaillons au sein de l’Incubateur de Politiques Publiques de Sciences Po Paris, dans le cadre de notre mission portant sur la mobilité en partenariat avec les équipes de transport.data.gouv.fr. Les '''objectifs de ce projet''' sont : 1)     faciliter l’ouverture des données de stationnent vélos des collectivités territoriales en utilisant un '''format commun de référence''' (latitude, longitude, ville, type de stationnement - arceaux, râteaux, etc. -, nombre de places, source, couvert/non, date de l’ajout) qui est le résultat du croissement des catégories de données référencées dans les fichiers Open Data des collectivités territoriales (à ce jour, 16 CT ont déjà ouvert leur données) avec les données de stationnement vélos signalées sur OpenStreetMap 2)     unifier les jeux de données des collectivités territoriales dans une '''base de données ouvertes commune, hébergée sur transport.data.gouv.fr''', afin d’être réutilisée par des tiers. Une '''carte interactive''' sera utilisée pour mettre en évidence les différences entre les données officielles et celles signalées de manière collaborative sur OpenStreetMap 3)     '''utiliser les données crowdsourcées sur OSM pour améliorer la qualité des données officielles''' en détectant des anomalies qui nécessitent une attention particulière (position géographique erronée, manque de place de stationnement dans le référentiel officiel, fichier officiel qui n’est pas mis à jour) 4)     proposer un '''outil de signalement''' '''qui permettrait aux usagers de repérer et signaler les lieux et les types de stationnement vélos''', afin de constituer une base de données qui pourra ensuite être validée par la collectivité territoriale avant d'alimenter le fichier national hébergé sur transport.data.gouv.fr 5)     Créer une '''boite à outils pour les collectivités territoriales qui souhaitent lancer des cartoparties''' pour recenser les places de stationnement vélos dans leur territoire 6)     Créer un '''guide adressé aux collectivités territoriales''' pour expliquer comment partager les données de stationnement vélos en suivant le modèle OpenStreetMap 
avatar

Ana Simina Stoian

Amenagement 2.JPG
Mobis
MOBIS est une initiative de la Coop Carbone qui vise à aider les communautés québécoises à s’approprier et résoudre leurs enjeux de mobilité (personnes et marchandises), et à se servir de cette co-construction comme levier d’amélioration plus large de leurs milieux de vie. Les travaux de la Coop Carbone ont montré que le déploiement de solutions de mobilité, pour être efficace, devait être pensé de façon systémique et adapté au territoire visé. En ciblant des territoires très spécifiques, nous voulons être en mesure d’appuyer des projets qui demandent l’ajout de ressources de mobilité plutôt modestes pour obtenir des résultats et des améliorations : - permettre à une communauté de sécuriser une ruelle ou un bout de rue grâce à l’élimination de quelques places de stationnement; - faciliter la rentabilisation d’une petite flotte d’autopartage en combinant les besoins des citoyens et des entreprises du secteur; - faciliter la densification d’un projet immobilier grâce à l’offre accrue de mobilité (auto-partage, vélo, covoiturage). L’approche de MOBIS consiste à partir des besoins des communautés, pour trouver des solutions concrètes, simples et évolutives, et s’appuyant sur les ressources disponibles dans la communauté. Ces solutions sont testées et mises en œuvre de façon agile et forment ainsi progressivement la base d’une stratégie et d’une gouvernance de la mobilité adaptée à la communauté. En parallèle, MOBIS met en commun certains enjeux transversaux dans le cadre de groupes de travail dédiés. '''Mobis est rendu possible grâce à l'appui financier de:''' [https://www.mamot.gouv.qc.ca/secretariat-a-la-region-metropolitaine/aide-financiere/fonds-dinitiative-et-de-rayonnement-de-la-metropole/ Fonds d'initiative et de rayonnement de la métropole] [http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7357,84227586&_dad=portal&_schema=PORTAL L'arrondissement Rosemont Petite-Patrie] [[Institut de l'énergie Trottier
avatar

Vincent Dussault

Navette autonome Nantes CityLab
Navette autonome Nantes CityLab
UN PROJET NANTES CITYLAB A l’automne 2017, un consortium d’entreprises composé de la SEMITAN (exploitant du réseau de transport public), EDF, LACROIX, CHARIER, ID4CAR a proposé au Nantes City Lab de mener, pendant un an, une expérimentation de navette électrique autonome, triplement innovante sur l’agglomération, à compter d’avril 2018. L’expérimentation Celle-ci s’appuie sur 3 autonomies : autonomie de conduite (navette sans chauffeur, mais avec la présence d’un superviseur à bord), autonomie énergétique (une route photovoltaïque produit autant d’énergie que ce que consomme la navette), autonomie de communication avec les équipements de la route (la navette dialogue avec les équipements de la route, comme les feux tricolores et des capteurs qui détectent automatiquement les passagers en attente aux arrêts). L’intérêt pour la Métropole La Métropole a approuvé ce projet de démonstrateur et met son territoire à disposition pour permettre à cette expérimentation de se confronter à un environnement réel. Pour Nantes Métropole, ce projet permet de tester un nouveau produit de transport avec des équipements innovants associés, dans l’éventualité de l’ajouter à terme à son offre de transport public. Rien ne remplace une expérimentation pour se faire une idée juste des capacités d’un nouveau matériel. Coût total : 405K€, hors temps agents Nantes Métropole, ni temps pilotage du projet par les membres du consortium. Soutien de la Métropole au Consortium via la SEMITAN : 300K€ principalement pour couvrir les frais de location de navette, du conteneur, de dépenses annexes et des superviseurs. Coût aménagements 1er itinéraire : 40K€ (hors temps agents Nantes Métropole) Coûts aménagements 2ème itinéraire : 65 K€ (hors temps agents Nantes Métropole) PREMIER DÉPLOIEMENT RÉUSSI La navette a été déployée en juin 2018 sur les quais de la Loire, entre la Gare Maritime et la Carrière. Miséry, sur un itinéraire séparé de la circulation générale, mais partagé avec les piétons et les cyclistes. Ce déploiement a permis au public souhaitant se rendre à la Carrière, pour le grand événement Complètement Nantes de tester la navette, soit à l'aller soit au retour, en relais du tramway. Ce premier déploiement a nécessité : -> de louer le conteneur -> de neutraliser un couloir bus-vélo sur le boulevard urbain et le réserver à l'usage exclusif de la navette ; -> d'aménager un itinéraire cyclable en site propre le long du quai à la hauteur du couloir bus neutralisé. -> d'aménager deux quais avec abribus pour les passagers, accessibles PMR -> de placer une barrière commandée via une UBR pour permettre à la navette d'accéder ou sortir des quais réservés aux modes doux. -> de placer des bâches sur les balustrades du quai, tous les 10 à 14 mètres, pour permettre aux lidars de la navette de trouver des points de repères sur une partie sans bâtiments ni végétation à proximité. Ce premier test a été une réussite : 1 029 voyages effectués en un mois, 5 200 personnes l’ont testée à une vitesse de 10 km/h en moyenne et 12,6 km/h en pointe . L’ accueil du public a été excellent . La navette a montré sa capacité à circuler en toute sécurité. SECOND DÉPLOIEMENT SUR ROUTE OUVERTE A LA CIRCULATION GÉNÉRALE Différences d’avec le 1er déploiement : Principales différences : ○ La navette évolue sur une voie ouverte à la circulation générale, au milieu des voitures et des poids-lourds ; ○ Elle traverse un carrefour à feux et trois ronds-points , dont un mini rond-point franchissable ; ○ Elle n’a qu’un terminus et peut déposer et prendre des passagers à deux arrêts intermédiaires ; ○ Trois nouveaux dispositifs communicants : communication avec le feux tricolore et détection et comptage automatique des passagers sur 2 des trois arrêts ; ○ Une vitesse de circulation plus élevée ,elle atteint d’ores et déjà 18 km/h en pointe. Description détaillée du nouvel itinéraire La navette sera déployée de mi-février à mi-mai entre le Technocampus Océan et le restaurant interentreprises du D2A (Domaine d’Activités Aéroportuaire Nantes Atlantique), parc d’activité proche de l’aéroport, des Technocampus Composites et Océan, de l'IRT Jules Verne et d'Airbus. Elle fonctionne pendant la pause méridienne , sur une boucle de 2,5 kilomètres . Elle roule dans la circulation générale, à une vitesse maximale de 20 km/h. Elle prend ou dépose des passagers aux 3 arrêts spécialement aménagés pour l’occasion. Pour accueillir la navette en toute sécurité, il a été nécessaire d’apporter des modifications dans les conditions de circulation et de stationnement le long de son itinéraire (cf. page 3) : ○ Abaisser la vitesse autorisée pour la circulation générale sur le parcours à 30 km/h ○ D’installer 3 arrêts de bus PMR pour la navette ○ Modifier le régime de priorité de trois carrefours rue de l’Halbrane aux carrefours avec l’allée du Rayon vert (mini giratoire aménagé), avec retour de la boucle au milieu de la rue (stop) et avec la rue Mouchotte (carrefour à feux). ○ D’installer 35 kakémonos sur candélabres pour permettre à la navette de se repérer latéralement avec ses LIDARS en complément de son positionnement GPS. ○ De tailler les buissons et les branches basses qui dépassaient sur la chaussée ou masquaient des kakemonos. ○ Borner un trottoir de la rue Nungesser et Coli sur 260 mètres afin de libérer le trottoir des véhicules en stationnement illicite. Double effet : permettre à la navette de circuler en mode automatique et offrir un cheminement pour les piétons. Les équipes du pôle de proximité de Nantes Métropole ont été fortement mobilisées. Coûts des aménagements : 65 K€ , hors temps agents NM. Ces mesures sont temporaires le temps de l'expérimentation. Seul le bornage des trottoirs par des potelets bois, rue Nungesser et Coli, sera conservé pour continuer d’offrir un cheminement piétonnier sécurisé pérenne. Autorisation d’expérimenter Ce deuxième déploiement a été travaillé avec les services du Ministère . Les autorisations nécessaires ont été reçues le 31 janvier, avec l’ autorisation de rouler au plus à 20 km/h . Du fait du caractère expérimental du déploiement, le Ministère impose de demander aux passagers qui souhaitent tester la navette : ○ de ne pas accepter de mineurs , sauf accompagnés de leur tuteur légal, ○ de les informer qu’ils doivent avoir conscience qu’ils participent à une expérimentation , ○ d’indiquer leur nom sur un registre , avant de démarrer. MISE EN ŒUVRE PROGRESSIVE Les tests de paramétrage puis la marche à blanc ont commencé le 11 février 2019. La marche à blanc a duré jusqu'au 28 février . Cette période a permis de tester la navette dans différentes situations de circulation et de conflit, de tester le freinage d’urgence en termes de trajectoire et de décélération. Depuis le 1er mars, la navette commence à accueillir gratuitement les passagers qui veulent l’essayer ou l’utiliser pour leur trajet du midi vers le restaurant interentreprises du D2A, entre 11h45 et 14h30 . Ce deuxième déploiement s'achèvera le 15 mai 2019. ÉVALUATION Cette expérimentation fait l’objet d’une d’évaluation, ( navette, route photovoltaïque, équipements communiquant ) que. Les passagers ainsi que les usagers de la zone seront invités à participer à l’évaluation en répondant à des enquêtes. L’évaluation est réalisée par le CEREMA.
avatar

Gilles FARGE

No-image-yet.jpg
Projet Mobilité by Waves
=== Objectif === Le but de ce projet est d’explorer une dimension jusqu’ici trop délaissée en matière de mobilité, celle de l’'''imaginaire'''. Ce choix est motivé par un constat simple : nous avons, en tant que citoyens, globalement compris les enjeux et les risques liés à l’utilisation massive du véhicule individuel. Mauvais arbitrage économique, comportement peu écologique, la voiture individuelle est de plus en plus décriée, attaquée, critiquée. D’un autre côté, des solutions alternatives pertinentes apparaissent. Et pourtant. Et pourtant le changement massif tarde à se mettre en place. Nous avons du mal à modifier nos comportements. Ne faut-il pas, alors, prendre le problème différemment, s’affranchir des réflexions sur les solutions pour se concentrer sur nos perceptions, notre vision de la mobilité. Nous faut-il pas réenchanter les imaginaires des mobilités ? augmenter le champs des possibles ? L’imaginaire associé à la voiture individuelle est encore extrêmement puissant, et continue à influencer très largement les choix de mobilités. Une grande partie des messages publicitaires est consacrée à ce secteur, sans parler des films, images, symboles qui y sont associés, et cela compte énormément dans les arbitrages quotidiens des utilisateurs. A l’inverse, il n'y a pas de vision commune, excitante, forte, sur les futurs de la mobilité ... Quels sont les imaginaires qui font aujourd’hui rêver autour de la manière dont nous nous déplacerons demain, l’imaginaire qui incarne une vision, un univers différent ? N’avons-nous pas envie, besoin de nouveaux récits pour guider notre vision et influencer nos choix de mobilités ? === Méthodologie === Le but de notre action sera d’imaginer ou révéler ce que seront les mobilités de demain si rien ne change afin de nous rendre compte de la nécessité absolue de remettre de la créativité dans nos réflexions. Pour reconstruire ou révéler des imaginaires de la mobilité mécanique vers une mobilité organique future, nous proposons de construire un projet en deux temps : * Cartographier les imaginaires d’une mobilité organique possible * Produire des projets économiques à partir de cet imaginaire. Nous utiliserons la méthodologie d’innovation radicale XTOPIA. Pour imaginer d’abord tous les futurs possibles, des dystopies à prévenir aux utopies à construire. Pour construire ensuite le futur préférable qui en sortira, à partir de projets économiques de long terme, construit rétrospectivement, à rebours, depuis le futur visé. La méthodologie propose d’en finir avec l’imaginaire linéaire et l’innovation incrémentale. Il s’agira d’oser penser au-delà du futur probable d’un monde connecté mais saturé et de construire avec audace sans programmer d’obsolescence. === Réunions, Ateliers === * Une première réunion entre thecamp et la FabMob s'est tenue le 18 mai * Un workshop est prévu le '''Vendredi 30 Juin (après midi)''', en présence de : ** IDREM, CRMA, Mission Publique (interroge les citoyens sur les techs émergentes, Labos, Universités, Collectivités, Partenaires ProMISe ? ** Volonté d'engager les citoyens directement. (méthode?) ** '''[[Atelier N°1 Challenge TheCamp
avatar

Gabriel PLASSAT

Mobilibre.PNG
MOBILIBRE
MOBILIBRE propose une approche multimodale des moyens de transports en milieu rural pour une mobilité en toute liberté. Ce projet permettra de structurer l’offre existante et de développer des dispositifs adaptés au territoire. La mobilité est un des enjeux majeurs de notre territoire puisque les transports représentent 18 % des émissions gaz à effet de serre. Au-delà de l’aspect environnemental et énergétique, le projet MOBILIBRE porte un enjeu social fort. En effet, Les différentes actions que souhaite mettre en place le Pays en faveur de nouvelles formes de mobilités permettront de favoriser les liens sociaux et la solidarité entre les habitants du territoire, qui réalisent régulièrement les mêmes trajets (taxi solidaires, Rézo-Pouces). Un autre aspect du projet est de développer la pratique du vélo, véritable alternative à la voiture individuelle. L’acquisition de cinquante vélos à assistance électrique par le Pays et le fait que Le PETR s’est doté de la compétence « location de Vélos à Assistance Electrique », transférée des Communautés de communes membres au Pays en mai 2018, montre que le Pays attache une importance toute particulière aux problématiques de la mobilité sur son territoire. Le projet MOBILIBRE permettra aux habitants du territoire de pouvoir se déplacer grâce à un maillage fort et aux diverses solutions que propose ce projet. La mise en place de la plateforme PARTAJ’ permettra à chaque utilisateur de trouver une solution de déplacement adaptée à ses besoins. le projet MOBILIBRE est une opportunité unique pour le Pays Portes de Gascogne de renforcer les liens entre habitants, entreprises et collectivités. Ce projet propose une coordination innovante entre les collectivités et acteurs* idnetifiés et soucieux des problématiques de mobilité. Ce projet innovant, permettra au Pays Portes de Gascogne d’être un territoire pilote et expérimentateur en déployant sur l’ensemble de son territoire une approche multimodale des transports en milieu rural et de lutter contre l’auto-solisme. MOBILIBRE s’inscrit parfaitement dans la volonté du Pays Portes de Gascogne d’être un territoire modèle en termes de transition énergétique et de mobilité
avatar

Nicolas Marusczak

Socle standard écosystème de services Mobilités.png
Plateforme interopérable Mobilités multi-services
'''Construction d'un socle standard pour fournir un écosystème de services Mobilités''' Il permet de répondre au besoin spécifique d’une collectivité en offrant à ses usagers une solution adaptée pour planifier ses déplacements, les réserver et les payer simplement, tout en stockant les informations voyageurs avec une protection forte de la donnée du voyageur. L’idée est de ne pas redévelopper un puzzle multi-services à chaque fois mais d’utiliser un modèle standard d’invocation des services techniques de mobilité. La plateforme implémente un standard technologique déjà finalisé grâce à un financement européen Horizon 2020, projet Masaï (voir ci dessous dans les communs). C’est sur le modèle bien connu du concierge face à sa communauté. Le Concierge fait le lien entre le Voyageur et les Fournisseurs de Services. Il peut y avoir autant de concierges que nécessaires. Les Concierges accèdent aux Services de Mobilité disponibles sur la plateforme instanciée à l’aide du Service de Découverte standardisé. La plateforme est donc centrée sur le Voyageur, doté d’un dossier de voyages sécurisé (préférences, itinéraires, etc.) et d’une application Concierge qui permet les interconnections entre les différents Fournisseurs de Services de la plateforme nécessaires pour le contexte du territoire. Le framework décrit les modèles standards d’échange et d’accès aux différentes plateformes de services mobilité des acteurs qui adhèrent, au dossier sécurisé voyageur, à la brique paiement, aux mécaniques de rétribution à l’usage… Une association européenne supporte cette communauté ouverte de Fournisseurs de Services et de Concierges, en maintenant à jour les spécifications techniques de la plateforme, en fournissant des outils, des composants technologiques, et des moyens de tests pour valider l’adhésion aux standards des solutions impliquées.
avatar

François Gatineau

No-image-yet.jpg
Covoiturage Dynamique
Mise en place d'une "ligne" de covoiturage dynamique entre l'agglomération Clermontoise et Rochefort Montagne (40 km). Ce projet a été développé suite à un travail d'étude et concertation sur le territoire pour répondre à la question: "quelles alternatives à l'autosolisme pour les déplacements domicile travail?" Plusieurs pistes avaient été envisagée, mais c'est finalement l'opportunité de travailler en partenariat avec le Syndicat Mixte des transport en Commun de Clermont (SMTC) qui a fait choisir ce projet. Qu'entend t-on par covoiturage dynamique? Le covoiturage dynamique propose un service instantané de mise en relation entre passagers et conducteurs, sans planification nécessaire (pas de réservation préalable), par l’intermédiaire de bornes où s’enregistre le passager et de panneaux lumineux placés en amont où sont signalés en direct ces voyageurs aux conducteurs. Un dédommagement est prévu pour le conducteur. Une dizaine de stations vont être installées sur l'axe Rochefort-Clermont. Le projet de covoiturage dynamique est l'aboutissement d'un travail d'étude et concertation mené dans le cadre de l'AAP TEAMM Massif Central. Il vise à répondre à la question "quelles alternatives à l'autosolisme pour les déplacements domicile travail/étude, sur un périmetre de 30 minutes à l'ouest de Clermont ferrand (zone Parc des Volcans). Plusieurs pistes avaient été envisagées, et c'est finalement celle du covoiturage dynamique aui a été retenue. Ene effet, elle est entrée en resonnance avec un projet du syndicat mixte des transports en commun de Clermont. Le covoiturage dynamique propose un service instantané de mise en relation entre passagers et conducteurs, sans planification nécessaire (pas de réservation préalable), par l’intermédiaire de bornes où s’enregistre le passager et de panneaux lumineux placés en amont où sont signalés en direct ces voyageurs aux conducteurs. Un dédommagement est prévu pour le conducteur. Le projet prévoit l'installation d'une dizaine de stations pour irriger la zone fléchée, qui représente un linéaire routier d'une quarantaine de kilomètres.
avatar

Simon Sarazin

No-image-yet.jpg
BlaBlaLines
BlaBlaLines est la nouvelle application de covoiturage de BlaBlaCar pour les trajets de courte distance du quotidien de moins de 80 km. Complémentaire aux transports en commun, elle fonctionne sur le principe de lignes dynamiques de covoiturage en fonction des propositions des conducteurs. https://www.blablalines.com/ Après avoir démocratisé la pratique du covoiturage longue distance, BlaBlaCar innove avec une nouvelle application dédiée aux trajets courts du quotidien. En France, 13,5 millions de navetteurs prennent leur voiture chaque jour. Ce sont ces trajets domicile – travail que BlaBlaCar souhaite à présent optimiser. Nommée BlaBlaLines, cette application est actuellement expérimentée en Ile-de-France, dans la région Toulousaine et la Marne. Le principe reste la mise en relation entre particuliers pour partager les frais de leurs trajets pendulaires, tout en réduisant leur empreinte écologique et les embouteillages. Mais pour répondre aux contraintes spécifiques du covoiturage quotidien, BlaBlaCar a repensé intégralement son approche pour concevoir une solution innovante dédiée. Voici les trois grandes particularités de BlaBlaLines par rapport à BlaBlaCar : • Le concept novateur des lignes de covoiturage Pour chaque demande, un passager se voit attribuer une ligne, c’est-à-dire un trajet entre un point de rendez-vous et un point de dépose au plus près de sa recherche. Les lignes sont automatiquement activées et proposées par la plate-forme dès qu’un volume suffisant de conducteurs effectuant le même trajet, dans les deux sens, est atteint. Flexible, le service n’impose en effet pas le même conducteur à l’aller qu’au retour et permet de trouver un covoitureur même au dernier moment. Ce dispositif assure ainsi une grande liberté pour les covoitureurs qui ne sont pas obligés de dépendre des contraintes d’agenda d’un voisin ou d’un collègue. Le réseau de lignes se développe par lui-même en fonction des offres et des demandes, avec un maillage qui s'adapte ainsi automatiquement à la densité des parcours quotidiens. • Pas de détour pour le conducteur Les points de rendez-vous sur le trajet, fixés automatiquement par l’application, sont toujours sur la route du conducteur, à l’heure de son passage, et au plus proche de la localisation du passager. • Une organisation des trajets sans contrainte Avec BlaBlaLines, la mise en relation est automatisée. Le passager fait sa demande sur l’application qui se charge automatiquement de trouver le conducteur qui fait le trajet demandé à l’heure correspondante et qui a accepté la réservation. Un gain de temps autant pour le conducteur que le passager.
avatar

Simon Sarazin

No-image-yet.jpg
Plateforme de la Mobilité
La plateforme sera un Guichet Unique de la Mobilité. Elle coordonnera l’ensemble des informations et communiquera sur les services de mobilité existants (relai de l’application numérique passpass.fr, numéro unique, déploiement de l’information sur les supports numériques de tous les acteurs...) pour améliorer leur visibilité. Elle expérimentera différentes actions visant à « éduquer et d'accompagner à la mobilité". La mission d'éducation vise à prévenir les difficultés de déplacement chez les plus jeunes ; il a été constaté que certaines personnes font des choix de vie en fonction de leur peur du déplacement. Par exemple, certains parents contraignent leurs enfants à trouver une formation à proximité du domicile. Des actions seront montées en partenariat avec les services Parentalité/jeunesse des collectivités. Un accompagnement des établissements scolaires sera également proposé pour sensibiliser les plus jeunes à une mobilité alternative, déployer des actions d’écomobilité et guider les jeunes en formation professionnelle dans leur mobilité. La mission d'accompagnement quant à elle vise les adultes pour les accompagner dans l'utilisation des services (comment louer un scooter, prendre le bus...) et réduire leur peur d'utiliser ces solutions. La plateforme aura un véritable rôle de coordination pour assurer la pérennité des services de mobilité existants (recherche de subvention...), améliorer leur attractivité (coordonner les horaires de desserte des bus régionaux Oscar aux horaires des TER) et développer de nouveaux services pour répondre aux besoins (projet de service de prêt de vélo solidaire). Enfin, la plateforme expérimentera des « hubs ruraux » sur les 11 bourgs centres pour permettre la continuité des déplacements d’un point à un autre. Le hub regroupera différents solutions locales (arrêt de bus, arrêt TAD, arrêt covoiturage/auto-stop organisé, gare TER, stationnement vélo/scooters, borne d’information numérique, borne de recharge pour véhicule électrique) pour faciliter les ruptures de charge et optimiser les temps de déplacements à l'intérieur et à l'extérieur du territoire. De cette façon, la personne habitant dans un village isolé rejoindra le hub avec des solutions de rabattement (TAD, vélos, rezo-pouce...) et pourra facilement utiliser une autre solution pour poursuivre son déplacement (stationnement vélo, bus régional, gare TER, covoiturage...). Aussi, l'objectif est d'assurer le déploiement d'infrastructures facilitant la mobilité active en favorisant l'implantation de zone cyclable et piétonnes dans les bourgs centres, en sensibilisant les communes.
avatar

PETR Ternois 7 Vallées

No-image-yet.jpg
Maison du Vélo Les Toupets-Vauréal
Une Maison du Vélo sur le Quartier Les Toupets avec pour objectifs principaux la combinaison d'activités socioculturelles autour du vélo. 1/ Apprendre à faire du vélo. Publics cibles: les familles. 2/ Mise à disposition gratuite ou contre une participation modeste en fonction de vélos reconditionnés, sous la forme d'une location à 1€ symbolique par mois afin d'éviter que les vélos soient abandonnées en cas de panne. 3/ Formation de l'usager qui le souhaite à la petite mécanique vélo pour faire soi-même l'entretien et la réparation. 4/ Accueil et mise à disposition d'outillage à l'atelier de réparation tenu par des mécaniciens vélo. 5/ Organisation de balades en groupe pour rassurer les usagers débutants. 6/ Vente de vélos avec l'entretien assuré à la Maison du Vélo pour tous. La Maison du Vélo des Toupets-Vauréal suite à une expérience conduite par l'association Générations Solidaires Val-d'Oise depuis 2008. L'association récupère des vélos abandonnés et les réparent afin d'équiper et faciliter la mobilité pour les familles fragilisées. La Ville de Vauréal, la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise soutiennent les activités. GSVO95 est membre de La FUB. GSVO95 a créé grâce à LA FUB sa Vélo École 95-78 pour soutenir le développement de la mobilité dans le Val-d'Oise et dans Les Yvelines. GSVO95 organise périodiquement des manifestations Repair Café dédiés au vélo.
avatar

Benjamin Danon

Load more tutorials