Explorateur de ressources

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Search a tutorial

Catégorie : Formation x
Alexandre-monnin.jpg
Mastère Stratégie & Design pour l'Anthropocène
... Formation ESC Clermont Ferrand et Strate Design. Lien vers l'ESC Clermont Ferrand : https://www.esc-clermont.fr/program/msc-in-strategy-design-for-the-anthropocene/ - La formation en image : https://cloud.fabmob.io/s/qqjm63KxBSytkMs == Présentation par Alexandre Monnin == La formation que nous proposons s'appuie sur une articulation entre plusieurs échelles, micro, macro et méso, afin de donner à nos étudiants la capacité de passer de l'une à l'autre relativement aisément (ce qui n'a rien d'évident car les outils, méthodes et limites propre à ces échelles diffèrent du tout au tout). Il s'agira dans un premier temps de leur donner les clefs pour appréhender des situations d'incertitudes, exploratoires, que l'on ne comprend pas d'emblée et qui nécessitent par conséquent de déployer des enquêtes à une échelle relativement micro. C'est l'occasion de mobiliser à la fois l'ethnographie et le design pour conjuguer enquête, documentation et capacité à analyser, restituer et partager ses résultats de leurs investigations. Par contraste, nous proposerons également des cours destinés à comprendre l'Anthropocène dans sa dimension très englobante, en introduisant aux modèles du climat bien sûr mais aussi de l'effondrement (type World 3) ou encore plus largement aux systèmes complexes. C'est un élément crucial pour saisir comment la science s'empare d'une échelle très englobante - avec toutes les limites que cela induit : tous les modèles ne sont pas prédictifs par exemple, il n'est d’ailleurs guère aisé d'en donner une lecture rigoureuse et cela suppose de bien comprendre la manière dont ils ont été produits, leurs finalités et leurs limites. Nous proposerons également des cours théoriques, toujours à l'échelle macro, pour appréhender à l'Anthropocène sous plusieurs dimensions : historiques et géopolitiques, économiques, institutionnelles, managériales ou encore techniques. Il s'agira de partager avec nos étudiants une analyse en profondeur de cette nouvelle époque et de ses déclencheurs afin de leur fourniture une véritable armature intellectuelle et une hauteur de vue. Nous réinvestirons ensuite la dimension micro en proposant une introduction au design, moins comme pratique normée que comme capacité à faire, ce qui distingue sensiblement cette discipline de ses homologues aujourd'hui. Mon expérience m’a en effet appris que les étudiants en design ont une capacité à entreprendre des actions très concrètes que l'on ne retrouve guère dans d'autres domaines. Etant donné la finalité de la formation, inventer les leviers d'action qui font aujourd’hui défaut pour faire atterrir les organisations et les institutions, il nous paraît fondamental d'enseigner ce savoir-faire à des étudiants issus d'autres disciplines, voire à des designers qui seraient restés cantonnés dans des approches très classiques et compartimentées (design produit, etc.). Le cinquième module, vers lequel convergent les précédents, se situe à l'échelle méso, synonyme pour nous d'échelle la plus susceptible d'accueillir une action efficace dans l'immédiat (par contraste avec l'échelle micro, de la résilience très locale, ou l'échelle macro, de la politique nationale ou internationale). L'échelle méso c'est avant tout, pour nous, celle des organisations (notamment les entreprises) et des institutions (les collectivités territoriales par exemple). C’est à cette échelle que nous tâcherons d'identifier et de produire, au fil des promotions, les leviers de la redirection écologique qui font actuellement défaut (design de protocoles de renoncement, redirections écologiques des organisations, design de communs, de communs négatifs, de nouveaux modèles économiques, de politiques publiques inscrites dans les limites planétaires et démocratiques, etc.). Enfin, je me dois de préciser que tous ces enseignement ne constitueront nullement un fin en soi. Ils ont avant tout vocation à former nos étudiants pour leur permettre de traiter une commande concrète en matière de redirection écologique, dans le cadre de leur stage et de leur mémoire. En sollicitant des organisations et des institutions qui nous adresseront leurs commandes (que les étudiants seront évidemment libres de se réapproprier et de reformuler), nous entendons permettre à nos étudiants de faire la preuve du bien-fondé de la formation qu’ils vont recevoir et ainsi faciliter leur intégration au sein de leur environnement professionnel et leur mettre le pied à l'étrier s'ils souhaitent monter leur activité. == Commande d'une étude == Proposition de "Commande" auprès d'entreprise ou collectivité pour réaliser un travail pendant une année. Toutes les informations : contactez nous ! Exemple de sujet : nous avons une commande qui porte sur la question suivante : "comment mettre fin à la construction neuve en Île-de-France ?" (financée par un acteur du privé dans le domaine de l'immobilier).
avatar

Gabriel PLASSAT

fabmob-calendar.jpg
Mastère Spécialisé Telecom Ponts Smart Mobility : transformation numérique des systèmes de mobilité
Les technologies du numérique sont omniprésentes dans toutes les formes de mobilité. Les voyageurs disposent de solutions à la fois simples et puissantes et de services toujours plus nombreux et innovants pour organiser leurs déplacements. Du côté de l’offre, la relation client, les opérations, la maintenance et la planification des investissements, sont renouvelés en profondeur. Les nouveaux usages permis par les véhicules autonomes, l’autopartage, le covoiturage questionnent en profondeur les pratiques de mobilité et transforment chaînes de valeurs et business models du secteur. Le Mastère Spécialisé® Smart Mobility propose une formation de haut niveau technique et managérial qui aborde notamment : * Les technologies existantes, aux diverses phases dans la chaîne de traitement de l’information. * L’application des technologies pour assurer et renouveler des fonctions, grâce à l’usage accru d’une information plus riche. * L’articulation entre les diverses composantes, industrielles et commerciales, hard et soft pour améliorer les systèmes. * Les relations entre les acteurs qui participent conjointement à la mobilité : coopérations, complémentarités, concurrences, régulation, effets de système… La formation inclut de très nombreux contacts avec les entreprises, via les projets sur données réelles ou les salons professionnels. Elle privilégie les travaux de réflexion et d’analyse en groupe. Le programme se déroule sur une période de 11 mois en alternance (6 jours de cours/mois) suivie d’un stage de thèse professionnelle de 4 à 6 mois.
avatar

Gabriel PLASSAT

Moocafrique.jpg
MOOC Mobilités urbaines en Afrique
À propos du cours En 2050, la population urbaine de l’Afrique s'élèvera à 1,5 milliard. Cette croissance forte nécessite une transformation des villes pour répondre aux besoins de tous les citadins et assurer le développement des sociétés africaines. Au coeur de cette transformation, en Afrique peut-être plus qu’ailleurs, les mobilités jouent un rôle primordial, que ce soit pour rejoindre le marché, le lieu d’emploi ou rendre visite à des proches. Ces mobilités sont aujourd’hui majoritairement réalisées à pied ou par des modes de transport artisanaux (en Afrique subsaharienne notamment). Pour répondre à l’augmentation des besoins, et construire des villes plus durables et inclusives, les grandes métropoles se dotent de systèmes de transport de masse, tels que le BRT, le tramway ou même le métro. Or la mise en oeuvre de ces projets repose sur une compréhension, au préalable, des spécificités de la mobilité dans les villes africaines, sur la construction d’une vision à long terme et de modèles de gouvernance et de financement solides. Ce sont ces différents éléments qui seront présentés dans ce Clom (Cours en ligne ouvert et massif) qui s’adresse aux acteurs impliqués dans les projets de transports urbains sur le continent africain, et plus généralement à tous ceux qui sont curieux des transformations à l’oeuvre dans ces métropoles. Ce Clom est le fruit d’une démarche partenariale entre deux institutions spécialistes des questions de transports urbain dans les villes du Sud, à savoir l’Agence Française de Développement (AFD) à travers son Campus (AFD - Cam), et la Coopération pour le Développement et l’Amélioration des Transports Urbains (CODATU), et deux Opérateurs de la Francophonie, l’Université Senghor dont la mission est de former des cadres aptes à relever les défis du développement durable en Afrique et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), premier réseau universitaire mondial. Des spécialistes de la mobilité et des transports urbains ont été mobilisés pour compléter l’équipe pédagogique du Clom et apporter une expertise exhaustive sur les sujets abordés. Les partenaires remercient en particulier les intervenants issus des institutions et entreprises suivantes : l’Agence Urbaine de Lyon, le CEREMA, le Facilitateur de Mobilités et Transitec. Format Le Clom se déroule sur 5 semaines comportant chacune quatre vidéos d’une douzaine de minutes. Une à deux heures de travail complémentaire sont nécessaires chaque semaine. Le déroulé pédagogique du Clom s’articule autour des thématiques suivantes : les caractéristiques de la mobilité urbaine en Afrique, offre et demande de mobilité, gouvernance et planification des mobilités, financement de la mobilité urbaine, la maîtrise d’ouvrage des projets de transports. Chaque semaine de cours est structurée par des vidéos thématiques faisant intervenir des experts, des témoignages vidéos présentant les retours d’expérience et les projets à l’oeuvre dans les métropoles africaines, la diffusion de ressources complémentaires mises à disposition par les intervenants et un quiz d’évaluation pour aider à retenir les notions clés et les grands principes énoncés par les experts. En outre, des interactions sont menées entre l’équipe pédagogique et les apprenants dans le cadre d’un forum. Un examen final sera organisé pour la validation du cours et l’obtention d’une attestation de suivi. Les apprenants qui le souhaitent pourront s’inscrire à un examen en ligne payant, leur donnant droit à un certificat délivré par l’Université Senghor.
avatar

Gabriel PLASSAT

Johan formation maroc.JPG
Open Data, open source, open Innovation et transports - Maroc
La première journée, théorique, a suscité beaucoup de questions et beaucoup d’intérêt, La seconde journée, pratique (cas fictif de Marrakech) a permis beaucoup d’émulation et un vrai travail de réflexion mené par les participants, Comme convenu avec l’ensemble des participants et organisateurs, nous mettons à disposition un ensemble de ressources afin de pouvoir poursuivre les réflexions et pourquoi pas engager de vrais projets ouverts dans les années à venir au Maroc : Toutes les ressources accessibles par ce [https://drive.google.com/drive/folders/1gr5xl-4xWK5lRRomHHMTyMun20SGxNaH?usp=sharing '''lien'''] : * Programme et présentation générale * Supports du jour n°1 * Supports du jour n°2 * Ressources complémentaires Pour les suites à donner, plusieurs enseignements : * un vrai intérêt à construire des modules complémentaires à cette formation ** sur le GTFS et la standardisation en général (avec MobilityData?) ** sur les licences, avec un point plus approfondi, ** sur les logiques de gouvernance de projet, ** sur la planification et le numérique * une possibilité qu’il ne faut pas manquer, à très court terme de : ** mettre les données de ALSA Marrakech en Open Data, dès maintenant (et les héberger sur DT4A ?) - On a le contact du directeur, très sympa, ** mettre les données du travail réalisé par le SIG de Marrakech (présenté en séance) sur OpenStreetMap,
avatar

Gabriel PLASSAT

Visuel Journées techniques MaaS.jpeg
OuiShare : Faire du concept MaaS un levier de politiques publiques
La mobilité servicielle, ou MaaS (Mobility as a Service), est un concept avant d’être une réalité : la promesse d’une solution intégrée en un outil qui propose la meilleure offre de mobilité à un moment donné en fonction des besoins de mobilité d’un utilisateur. La mobilité servicielle porte ainsi l’ambition de faire renoncer les citadins à leur voiture individuelle, et donc de désengorger les villes, diminuer notre empreinte écologique, ou encore susciter davantage d’inclusion. Derrière ce concept et ces ambitions, qu’entend-on réellement par MaaS, comment en construire les prémices, par où commencer ? À l’occasion de ces 2 journées nous expliquerons le concept «Mobility as a Service», ses enjeux et ses opportunités, afin de s’en approprier les rouages pour répondre à vos problématiques de mobilités locales. Ces journées alternent approches théoriques, témoignages et favorisent les échanges entre participants sur la base du canevas proposé par Ouishare. L’essor des nouvelles mobilités sur certains territoires alimente l’engouement pour la mobilité servicielle par de multiples acteurs privés (depuis Uber jusqu’à Transdev, en passant par Google). Il interpelle les autorités organisatrices des transports dans la construction des politiques de mobilité au regard des plateformes de type MaaS. Opératrices ou non d’une plateforme, les collectivités doivent prendre en compte ces nouveaux acteurs et ces nouveaux outils dans l’élaboration de leurs stratégies. Eu égard aux enjeux, ces journées ont donc deux partis pris majeurs : l’événement est réservé uniquement aux acteurs du secteur public, et tous les intervenants interviendront en français uniquement (à l’exception de Claes Kanold de Ruter qui sera partiellement traduit de l’anglais). '''Objectifs pédagogiques''' * Appréhender ce qu’est Mobility as a Service et les menaces et opportunités qui y sont associés * Développer une stratégie de gouvernance et régulation des acteurs de la mobilité * Identifier des stratégies de gestion des données * Développer une vision d’une plateforme MaaS pour votre territoire '''Public cible''' Élus et cadres des collectivités locales de métropoles de 100 000 habitants et plus, et de leurs régions. Les journées sont strictement réservées à des acteurs du secteur public. '''Organisateurs''' Ces journées techniques sont organisées par Martin Werlen, Camille Chapuis, Ghislain Delabie et Nicolas Frasie de Ouishare en partenariat avec le Cerema et avec le soutien de French Mobility et de la Fabrique des mobilités. '''Ouishare''' Ouishare, est une communauté d’inter-dépendants, créée en 2012 qui rassemble des centaines de membres dans 20 pays. Ouishare questionne, expérimente et déconstruit les mythes de notre époque ainsi que nos propres visions idéalistes : pratiques collaboratives, gouvernance partagée, décentralisation, villes intelligentes, mobilité servicielle. '''Modalité d’Inscriptions''' * 900 € TTC (avant le 10 janvier 2019) à 996 € TTC pour les 2 journées, incluant les repas du midi. Hors frais de transport et d’hôtellerie. Le nombre de places est limité. * Inscription en ligne (paiement par carte bancaire) : https://www.weezevent.com/journees-techniques-maas * Ecrire à martin@ouishare.net pour solliciter un bon de commande ou un devis (paiement par chèque ou virement). '''Site web de l'événement''' : https://www.ouishare.net/events/faire-du-concept-maas-un-levier-de-politiques-publiques
avatar

Nicolas Frasie

fabmob-calendar.jpg
MOOC Villes & Territoires durables
... == Liens == Site web : https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ademe+135003+session01/about Introduction : https://www.dailymotion.com/video/x77j2ad == A propos du cours == La croissance de la population urbaine, au cours des dernières décennies, constitue à la fois un facteur majeur de dynamisme économique et un risque environnemental. Grandes consommatrices de ressources, d’énergie et de sols artificialisés, fortement émettrices de gaz à effet de serre, les villes contribuent de manière importante au changement climatique. L'aménagement urbain constitue un enjeu prioritaire pour améliorer notre qualité de vie et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment en mettant en œuvre la Ville durable, en préservant nos ressources, nos paysages et notre territoire. Le processus de croissance des métropoles ne semblant pas, à moyen terme, réversible, il importe de faire en sorte qu’à l’intérieur même des villes, et dans les liaisons avec leur périphérie, se structurent des logiques de développement durable, qui limitent les impacts environnementaux du mode de vie urbain. C’est cette logique que désigne le concept de « ville durable ». Concevoir, développer et entretenir une « ville durable », c’est en faire un terreau propice à l’innovation environnementale, culturelle, sociale et économique, et ainsi favoriser la lutte contre le changement climatique, la gestion vigilante des ressources naturelles et énergétiques, les mobilités partagées, un habitat accessible à tous, mais aussi une meilleure cohésion sociale ou encore une plus grande qualité de vie A l’heure de la transition énergétique et écologique comment pouvons-nous repenser les villes et les territoires de demain ? == Plan du cours == * Séquence 1 : Urbanisme durable, de quoi parle-t-on ? * Séquence 2 : Comment inscrire la durabilité dans les projets de planification et d’aménagement ? * Séquence 3: Quels seront les sujets émergents de la ville et des territoires de demain ?
avatar

Gabriel PLASSAT

Julien johan.jpg
Open Data, open source, open Innovation et transports
Formation faite à l'AFD == SUPPORTS == Toutes les présentations sont accessibles ci dessous. Et un livre décrit également les bases de l'open data, open source dans les transports : https://digitaltransport4africa.gitbook.io/digitaltransport4africa/ == JOUR N°1 == === MATIN - Communs et open data === 09h30 - 09h45 - Béaba - [https://cloud.lamyne.org/s/yXFrMtxATQ9pxfS Introduction journée + Open Innovation kezako] 09h45 - 10h15 - Zoom - [https://cloud.lamyne.org/s/iJX7onMt8Yj7fmG La fabrique des mobilités et les communs] * Enjeux : comprendre comment fonctionne la Fabrique et ce que sont les communs * Après les infrastructures physiques pour les transports … * Généralités sur les acteurs, le secteur des transports et le rôle des plateformes numériques * Communs en cours de construction * Différents communs / open data / open sources 10h15 - 10h45 - [https://cloud.lamyne.org/s/KCseHAy9LZ7Hx83 La théorie de l’Open Data] * Enjeux : comprendre ce qu’est l’open data et à quoi il sert in fine * historique * les licences de données * l’exposition des données 10h45 - 11h15 - [https://cloud.lamyne.org/s/LH4iaF4rSLtjMfR L’Open Data dans les transports] * Enjeux : comprendre ce que peut apporter l’open data dans le domaine des transports * définition data + transports * producteurs et utilisateurs * formats + licences * zoom sur la France 11h15 - 11h30 - Pause café 11h30 - 12h30 - [https://cloud.lamyne.org/s/EiqBm4gpiN3Ni7B Retour Expérience - de projets open data dans les transports] * Enjeux : montrer de manière concrète ce que permet l’open data dans les transports * Transport For London : stratégie globale et partenariats * Transfermuga, projet d’open data européen et transfrontalier * Keolis Rennes (STAR) et sa stratégie globale d’information voyageurs * DigitalTransport4Africa et son Open Data Ressource Center + projets intégrés === APRÈS-MIDI - L’open source et outils === 14h00 - 14h30 - Replay - Et vous, qu’en avez vous retenu ? 14h30 - 15h00 - [https://cloud.lamyne.org/s/wjeq28XjNYjBZFd La théorie de l’open source] * Généralités * Historique * Les licences * Github, Gitlab 15h00 - 15h30 - [https://cloud.lamyne.org/s/8k78tMKFKapaMnE L’open source dans les transports] * Pourquoi ? mutualisation, documentation… * Les cibles / usages * Exemples : Navitia, TransportR, JungleBus, OTP 15h30 - 15h45 - [https://cloud.lamyne.org/s/HCe8Tc4PGPiSipd Keynote - “Open Trip Planner”] 15h45 - 16h00 - [https://cloud.lamyne.org/s/aqS2DeD9nyyrxP4 Keynote - “OpenStreetMap + JungleBus”] 16h00 - 16h15 - Pause café 16h15 - 17h00 - [https://cloud.lamyne.org/s/rF5THb27neBr3mr La FAQ du jour !] == JOUR N°2 == === MATIN - Open Innovation et cas pratique Kénitra === 09h30 - 10h30 - [https://cloud.lamyne.org/s/pkmYW89L384tN9G Go! “un projet d’open innovation transport de AàZ”] * Mon objectif final, * Les données existantes, * Les données que je créé (tracking, création... ) * Le format/standard que je choisis, * Les logiciels que j’utilise, * L’ouverture et la licence, * L’exposition et l’hébergement de mes données * Mon livrable final 10h45 - 12h30 - [https://cloud.lamyne.org/s/BjG3S2bmXgabznW TD - approche innovante pour l’innovation à Kenitra] L’initiative Mobilise Your City (AFD, CEREMA, ADEME, CODATU et GIZ) accompagne les gouvernements nationaux et les villes dans le développement d’une mobilité urbaine durable permettant de réduire les impacts sur le climat. L’AFD finance l’assistance auprès de la ville de Kenitra en maîtrise d’ouvrage directe. Un des axes de développement MYC consiste à promouvoir des solutions technologiques et organisationnelles innovantes en matière de mobilité. * [https://cloud.lamyne.org/s/gniAyc4CjNia2bs Synthèse des productions] 12h30 Déjeuner commun pour les partants
avatar

Gabriel PLASSAT

En tete 3.jpg
Master Class France Mobilité
L ’objectif des Master Class est de tirer les enseignements de trajectoires d’innovations ou de dispositifs de soutien à l’innovation, afin d’examiner les conditions d’émergence et de diffusion réussie des projets innovants en matière de mobilité des personnes et des biens. L’alternance d’interventions pointues, de témoignages inspirants et de temps d’échanges. Ces sessions d’une journée, organisées autour d’interventions avec des temps d’échanges et des travaux en ateliers, réuniront les participants dans un format permettant de favoriser les interactions avec les intervenants. L’ambition est que les participants puissent échanger et trouver des pistes de solution à des problèmes / projets / perspectives concrets auxquels ils sont confrontés dans leur vie professionnelle. Un parcours à la carte ou un cycle de Master Class pour une approche globale de la conduite de l'innovation pour la mobilité. Les participants peuvent suivre à la carte une Master Class unique, ou le parcours entier sur les différentes dimensions de la conduite de projets. Site web : https://mcfm.sciencesconf.org/
avatar

Gabriel PLASSAT

Pont.png
MOOC Mobilités et véhicules électriques
L’objectif de ce MOOC est d’aider ses apprenants, quel que soit leur profil, leur formation ou leur pays d’origine, à construire une réponse personnelle à des questions comme celles-ci : - Les voitures électriques seront-elles les dernières à circuler dans les métropoles du XXI° siècle ? - Le gain environnemental associé à l’électrification des véhicules justifie-t-il des investissements massifs dans les infrastructures de charge ? - Le véhicule électrique est-il réservé aux riches des pays du Nord ? Grâce à ce MOOC, les participants pourront acquérir des connaissances issues des sciences de l’ingénieur, de la sociologie, des sciences de l’environnement, de l’économie, de la géographie et des sciences politiques pour évaluer, analyser et mettre en œuvre le déploiement des véhicules électriques là où il est pertinent. Le Groupe Renault et les écoles de ParisTech collaborent depuis bientôt 15 ans sur des sujets liés à la mobilité durable. Ensemble, ils ont créé deux Masters (Transport et développement durable en 2004, Mobilité et véhicules électriques en 2010) et l’Institut de la Mobilité Durable (IMD), en 2009, pour accompagner les mutations en cours. Le MOOC Mobilités et véhicules électriques est issu de cette histoire commune et a été élaboré à partir d'un cours délivré au sein du Master Mobilités et Véhicules Électriques, piloté par Arts et Métiers ParisTech en partenariat avec Ensta ParisTech, Mines ParisTech et l’École des Ponts ParisTech. Lien : https://fr.coursera.org/learn/mobilites-vehicules-electriques
avatar

Gabriel PLASSAT

Telecom.png
Smart Mobility : Transformation numérique des systèmes de mobilité
Le programme se déroule sur une période de formation de 11 mois en alternance (6 jours de cours/mois) suivie d’un stage de thèse professionnelle de 4 à 6 mois. Ce projet place un groupe d’étudiants en situation professionnelle pour mettre en pratique les connaissances acquises. Les projets sont proposés par de grandes entreprises et sont effectués en groupe avec l’aide de l’enseignant. Ils portent toujours sur des données et des problématiques réelles des entreprises. Une nouvelle formation d’excellence unique en France portée par deux grandes écoles d’ingénieurs spécialisées dans le numérique et les transports : Télécom ParisTech et l’École des Ponts ParisTech. Le Mastère Spécialisé® Smart Mobility propose une formation de haut niveau technique et managérial qui aborde notamment : * Les technologies existantes, aux diverses phases dans la chaîne de traitement de l’information. * L’application des technologies pour assurer et renouveler des fonctions, grâce à l’usage accru d’une information plus riche. * L’articulation entre les diverses composantes, industrielles et commerciales, hard et soft pour améliorer les systèmes. * Les relations entre les acteurs qui participent conjointement à la mobilité : coopérations, complémentarités, concurrences, régulation, effets de système… Inscription : https://www.telecom-paristech.fr/formation-continue/masteres-specialises/smart-mobility.html
avatar

Gabriel PLASSAT

Logo Télécom Evolution Grand.png
Systèmes de transport intelligents et mobilité : enjeux et stratégie
La formation présente l’organisation française pour l’utilisation des systèmes de transport intelligents (STI ou ITS) dans le cadre de la politique des transports. Les thématiques abordées sont : * Le rôle de la DGITM et des ministères concernés par la mobilité et les métiers du transport * La mobilité 3.0 et les nouvelles méthodes de coopération entre les acteurs au bénéfice des usagers * Le rôle des autorités de mobilité et des responsables des territoires dans les développements du numérique et de leurs applications pour l’évolution des systèmes de transport * L’émergence d’acteurs nouveaux * Les règles du jeu à créer pour la stabilité de ces nouveaux écosystèmes * Les processus, les bonnes pratiques * Des exemples de mise en œuvre des technologies pour l’action publique A l’issue de cette formation de 2 jours, les participants seront capables de : * Evaluer les enjeux des systèmes de transport intelligents. * Identifier les acteurs clés (DGITM, autorités de mobilité, responsables des territoires) et leur rôle dans les développements du numérique et des applications pour l’évolution des STI * Analyser la façon dont ces systèmes sont pilotés en France et dans les grands pays du monde * Définir les règles du jeu pour assurer la stabilité de ces nouveaux écosystèmes Voir le programme détaillé : https://www.telecom-evolution.fr/fr/formations-courtes/systemes-de-transport-intelligents-et-mobilite-enjeux-et-strategie
avatar

Julien NAILLET