Explorateur de ressources

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Search a tutorial

Catégorie : Commun x
Mobilite connect.png
Mon Compte Mobilité
C'est un projet majeur pour la FabMob == Origine == En s’inspirant du [https://www.moncompteactivite.gouv.fr Compte Personnel d'Activité] associé à France Connect, il s’agit de produire un compte mobilité individuel, potentiellement universel. Ce compte regroupera les informations de mobilités produites par différents services, objets, applications. Ce compte pourrait ensuite permettre de s’inscrire dans des services de mobilité comme un facebook ou google connect. Le [https://www.cnil.fr/fr/reglement-europeen-sur-la-protection-des-donnees-ce-qui-change-pour-les-professionnels ''' RGPD'''] (protection des données) fixe les règles à respecter pour mieux protéger les données personnelles et la portabilité. Le compte va dans ce sens. == Résumé == * Synthèse du projet co-construit avec Cap Gemini : http://moncomptemobilite.fabmob.io * Synthèse du Compte Mobilité vu par la FabMob ([https://cloud.fabmob.io/s/HzaFqHcH5PMsJ2q Français], [https://cloud.fabmob.io/s/QwsdXm4dPQGbriq Anglais]) * Vidéo : https://youtu.be/WdpbBU6zdeE * Piste de financement via l'AAP CEE : ** Doc de présentation pour rejoindre la réponse à l'AAP CEE https://cloud.fabmob.io/s/dE7M3sWEpsHfdK2 ** Stratégie de co-financement, AAP CEE : https://docs.google.com/document/d/1OqIJ3kdjPMPyUgjfXpucSJv6CT6lk6pFbAbQRCtbbyI/edit == Ressources == [https://participer.numerique-en-commun.fr/ Numérique en Commun(s)] propose également de nombreuses ressources utiles ! comme : * Un commun de données personnelles : https://pad.numerique-en-commun.fr/20180914_A_commun-donnees-perso# * toute la base documentaire : https://pad.numerique-en-commun.fr/NEC2018_Base-Documentaire?view#2--Compte-rendus La DGMOVE propose également d'étudier un "European Mobility Identity", page 116 https://www.politico.eu/wp-content/uploads/2019/08/clean_definite2.pdf - La Belgique et le portugal sont intéressés. Ceci s'intègre aussi dans les démarches d[https://ec.europa.eu/cefdigital/wiki/display/CEFDIGITAL/2019/10/01/Czechia%2C+Italy+%28CIE%29+and+the+Netherlands+eID+schemes+notified+under+eIDAS 'identifiant unique numérique au niveau européen].
avatar

Gabriel PLASSAT

Partenairespartageonsplusdevelos.jpeg
Partageons plus de vélos
L’usage du vélo se développe de plus en plus, notamment dans les grandes villes et agglomérations, où il paraît clairement avantageux en termes de temps et de confort par rapport aux voitures individuelles et aux transports en commun. Cependant, même dans des villes plus petites et des territoires peu denses, son usage peut répondre à des besoins concrets de mobilité peu coûteuse et respectueuse de l’environnement. Par ailleurs, aujourd’hui, plus d’un million de vélos sont mis au rebut chaque année en France, alors que le plus souvent, une simple action de maintenance pour réparer les pièces d’usure classiques permettrait de les remettre en circulation. Face à ces deux constats, le projet « Partageons plus de vélos » propose de réutiliser les vélos disponibles, pour les transformer en service de vélos partagés, dans des territoires à faible ou moyenne densité, en collaboration avec les acteurs locaux (Emmaüs, recycleries, ateliers de réparation de vélos participatifs, organismes de réinsertion professionnelle, etc.) grâce à un système de « partage » apporté par la société Evo Pods. Cette approche propose deux avantages principaux : le faible coût d’investissement et le développement d’une activité de service ancrée dans le territoire, portée par des associations locales. En avril, La Fabrique des Mobilités, le Club des villes et territoires cyclables et Evo Pods lançaient un [https://cloud.fabmob.io/s/CrTSRkAsGrjWN2Z#pdfviewer appel] [https://cloud.fabmob.io/s/CrTSRkAsGrjWN2Z#pdfviewer à manifestation d’intérêt « Partageons plus de vélos »] à destination des collectivités et associations en charge de la promotion du vélo sur leur territoire. Nous recherchions un binôme territoire / association rassemblant les critères suivants : * Un territoire très peu dense, peu dense ou de densité intermédiaire selon la carte de l’Observatoire des territoires, et disposant déjà d'infrastructures adaptées aux vélos (stationnements vélos, bandes cyclables, pistes cyclables,...). * Une personne morale de droit public disposant de compétences en matière de mobilité des personnes et/ou des biens, qui peut être notamment, en cas de compétences de droit ou déléguées : un établissement public de coopération intercommunale (EPCI), un département, un parc naturel régional, une commune, une intercommunalité, un pôle d’équilibre territorial, un syndicat mixte, une région, … * Une association locale en charge de la promotion, du recyclage et/ou du développement du vélo, située sur ce même territoire. Idéalement, cette association possède des vélos. L’objectif sera d’expérimenter, avec le ou les '''binôme(s) territoire /association locale''' sélectionné(s), notre projet « Partageons plus de vélos », à savoir '''un service de vélos partagés en libre-service avec des vélos recyclés'''. Le premier appel à manifestation d'intérêt est clos et 3 binômes territoires / associations locales ont été sélectionnés pour expérimenter "Partageons plus de vélos". Cependant, ce projet ayant vocation à être réplicable, n'hésitez pas à nous contacter sur le [https://chat.fabmob.io/channel/partageons_plus_de_velos canal dédié du Rocket Chat] si vous êtes intéressé.e.s pour rejoindre ce projet.
avatar

Gabriel PLASSAT

Treetect.png
Tree Tect
[https://www.greencitywatch.org/ Green City Watch] is an open source initiative specialized in urban ecological engineering. We leverage remote sensing and machine learning, known as “geoAI” to boost urban tree longevity. The time is ripe for a smarter way to map, monitor, and manage one of the most important urban infrastructural assets: trees. While “smart cities” continue to innovate and invest in applications for “smart” waste management, mobility, and lighting, trees have long been left behind. Green City Watch has worked with 30+ (mega)cities, from Boston to Amsterdam to Jakarta, to provide open-source software to understand, oversee, and improve urban forests. == Input == * 4 or 8 band aerial or satellite imagery with a spatial resolution between 20-80cm including RGBI bands * Trained model or Tree annotations == Output == * Tree Detection Shapefile boxes * Tree Detection Shapefile points == Algorithm Steps == === Creating inferences from large satellite/aerial image === * Tiling a large image into small 400x400 pixel tiles * Choosing models for ensembling and running ensemble models === (Re)Training a model on hand annotations from Image === * Tiling a large image into small 400x400 pixel tiles * (OPTIONAL) Choosing models for ensembling and running ensemble models ** Improve and adjust bounding boxes in preferred GIS programme * Create bounding boxes on image tiles * Create Training CSV from Bounding boxes * (Re)Train Chosen models == Wiki == In the [https://github.com/krakchris/TreeTect/wiki Wiki] you can find descriptions on how to use each of the algorithms and what their respective input conditions are.
avatar

Gabriel PLASSAT

Symures.png
SymuRes
== Acknowledgments == This simulation platform was developed during the PhD of Guilhem Mariotte. It also received contributions from the PhD thesis of Sérgio F. A. Batista for the traffic assignment part. It is one of the outcomes of the MAGNUM Project https://magnum-erc.weebly.com/ held by Prof. Ludovic Leclercq and funded by the European Research Council (ERC) under the European Union's Horizon 2020 research and innovation program == Designing a simulation == In your network folder in the UserNetworks/ directory, create or edit the scripts SimulSettings.m (global settings of the simulation, i.e. duration, timestep, assignment, etc), ResDef.m (characteristics of the reservoirs), DemDef.m (definition of the macroscopic OD matrix). == Launching a simulation == Specify the network, the solver and the name of the output file in the script Main.m. Run this script for a classical simulation (with eventually DTA) in the main SymuRes directory. The output of the simulation is always saved into the outputs/ folder in the corresponding network folder. == Plotting the results of a simulation == Specify the simulation outputs to load at the beginning of the script scrPlotResults.m. Several simulations can be loaded at the same time. Run parts of this script to plot the desired results (accumulations, flows, N-curves, travel times, etc). For each plot script, indicate the relevant list of simulation results, reservoirs, routes to compare
avatar

Gabriel PLASSAT

Mobility map.png
Mobility Map
Mobility Map : https://dbabbs.github.io/mobility-map/ Data access Uber provides a handy [https://help.uber.com/riders/article/download-your-data data download tool] that provides access to all Uber trips, UberEATS orders, and JUMP trips. Submit a request for your data and it should be ready to download in a few hours. Lyft enables a download of your trips through the Ride History in the mobile app. You can email yourself a CSV of your recent trips. Lime was a little more difficult to get a copy of my data. They do not provide an easy export of your trip data like Uber and Lyft. Since I had used Lime in Berlin, I was eligible to request a copy of data under Article 15 of GDPR - Right of access by the data subject. Nearly 2 months and 10+ emails later with Lime, I finally received a copy of my data. Enriching the data Except for Lime, my trips data only included start and end addresses. The actual path travel was not included in the data downloads. In order to draw polylines on the map, I used the [https://developer.here.com/documentation/routing/topics/introduction.html HERE Routing API] to calculate the estimated route from the starting point to the ending point. This process happened in the prep/index.js file. Visualizing the Data * [https://reactjs.org/ React] was used to build the client UI * [https://here.xyz/ HERE XYZ] was used to manage and store the geo data * [http://deck.gl/ deck.gl] was used for the geospatial visualizations
avatar

Gabriel PLASSAT

curblr.png
CurbLR
CurbLR is a data standard for describing curb regulations. It uses a simple structure to store complex restrictions and conditions regarding where different users can park, load, or stop their vehicles at different days and times. The CurbLR specification exists to help government agencies effectively manage and regulate the curbside, and to support public and private users of city streets. CurbLR is a common language on which many things can be built, including rules engines, query APIs, consumer notification services, mapping tools, and analytic models. It uses linear referencing to link regulation information back to the street, making it easy for government agencies and third parties to use this data with their own maps. Why CurbLR? * Government agencies : Demand for access to the curbside has skyrocketed in urban areas. CurbLR provides a template for cities to create a digital inventory of their curb regulations, which can be used to analyze the present and reimagine the future of this public space. * Developers :The CurbLR specification enables engineers to ingest curbside inventory data from any city in the world, preventing the need to build custom tools or services for different jurisdictions. * Transportation services : It's no secret that the curbside can be chaotic. A standardized curb inventory allows mobility operators, TNCs, delivery services, and parking payment companies to build services that make it seamless for their users to find and use curbspace. '''Articles et blogues:''' * [https://medium.com/sharedstreets/interactive-curb-map-curblr-feed-for-portland-or-c638dbdf1b45 Building an interactive viewer for CurbLR data] * [https://medium.com/sharedstreets/crossroads-for-the-curb-be3137154148 Crossroads for the curb] * [https://medium.com/sharedstreets/openstreetmap-and-curb-regulations-7812ee582a33 OpenStreetMap and curb regulations]
avatar

Vincent Dussault

Traficrasp.jpg
Traffic monitoring with Raspberry Pi
WeCount aims to empower citizens to take a leading role in the production of data, evidence and knowledge around mobility in their own neighborhoods, and at street level. The project will follow participatory citizen science methods to co-create and use innovative low cost, automated, road traffic counting sensors (i.e. Telraam) and multi-stakeholder engagement mechanisms in 5 pilots in Madrid, Ljubljana, Dublin, Cardiff and Leuven. Following this approach, we will be able to quantify local road transport (cars, large vehicles, active travel modes and speed), produce scientific knowledge in the field of mobility and environmental pollution, and co-design informed solutions to tackle a variety of road transport challenges. Moreover, the project will provide cost-effective data for local authorities, at a far greater temporal and spatial scale than what would be possible in classic traffic counting campaigns, thereby opening up new opportunities for transportation policy making and research. In WeCount, we empower citizens to develop evidence-led interventions into the political discourse on civic and environmental issues. By putting citizens at the heart of the innovation process, the project seeks to overcome existing technological and societal silos so that citizens can champion a new perspective on road transport that take into account their own concerns in pursuit of better quality of life and more equitable, healthy futures. WeCount (http://www.we-count.net/), will deploy large networks of 200-250 in 5 cities (Ljubljana, Cardiff, Dublin, Madrid, Leuven). For the purchase of a counting sensor (Telraam), you can order kit here: https://www.gotron.be/catalogsearch/result/?q=telraam GitHub : https://github.com/Telraam/Telraam-RPi
avatar

Gabriel PLASSAT

AOM.png
Preuve de covoiturage
== 1,08 personnes par véhicule seulement == Aujourd’hui, le remplissage moyen par voiture dans les déplacements quotidiens est de l’ordre de 1,08 personne alors que la plupart de ces véhicules ont été conçus pour accueillir 5 personnes. Le covoiturage présente de nombreux avantages. Créer un élan national autour du covoiturage permettrait notamment de désengorger les voies, gagner de l’espace public, réduire les émissions de gaz à effets de serre et même créer de l’interaction sociale. Mais des freins subsistent à son développement. Ceux-ci sont de plusieurs ordres comme le faible intérêt financier pour le covoitureur et le covoituré, la peur de l’inconnu, les contraintes de déplacement et enfin l’incertitude du trajet retour. C’est en levant certains de ces freins que le covoiturage se développera. ==La crainte de la fraude== De nouveaux services de covoiturage privés et publics ont fait leur apparition. Les Autorités Organisatrices de la Mobilité (AOM) et acteurs locaux suivent avec un intérêt croissant ces nouveaux services pouvant représenter des solutions de mobilité nouvelles et complémentaires aux dispositifs traditionnels de transport. Ainsi, les partenariats avec des opérateurs de covoiturage se multiplient. En donnant des incitatifs aux operateurs et/ou covoitureurs une AOM peut favoriser le développement du covoiturage sur son territoire. Cet incitatif se doit d’être à la hauteur des trajets réellement réalisés. En effet, lorsqu’un incitatif se trouve à la clef, il devient monnaie courante de voir la fraude augmenter. Résultat, les acteurs locaux peinent à lancer des expérimentations de mise en place d’incitatif, par crainte de distribuer des incitatifs sans avoir pu mettre en évidence une forme de fraude. Le registre de preuve de covoiturage est une solution. ==Le registre de preuve de covoiturage comme tiers de confiance== Le registre de preuve de covoiturage est à la fois un label et une plate-forme technique pour distribuer à grande échelle des incitatifs monétaires ou non monétaires, sans risque de fraude massive. Ceci prend la forme d’un module qui permet à des opérateurs labellisés d’y faire converger, gratuitement et simplement, des preuves de covoiturage. Chaque trajet se verra attribuer un niveau de confiance sur la véracité du trajet réalisé. Ce niveau est fixé en fonction des mécanismes et processus de vérification du trajet mis en place par l’opérateur de covoiturage. Le choix de l’incitatif et son destinataire (opérateur ou usager) est défini par les acteurs locaux en fonction de leur connaissance de leur territoire et des différents niveaux de preuve. Ces incitatifs sont de natures diverses suivant l’objectif visé, le territoire, et la compétence territoriale concernés : *Incitation financière via la prise en charge totale ou partielle du trajet. *Accès à des places de stationnement réservées ou à tarif préférentiel. *Accès aux voies réservées sur autoroutes. *Tarif préférentiel à des péages. *Accès à tarif réduit ou gratuit à d’autres services publics (piscine municipale, bibliothèque, musée, etc.).
avatar

Sarazin Simon

Pde.jpg
EvalPDE
Le Plan De Mobilité Employeur (PDME) est un ensemble de mesures qui vise à optimiser et à augmenter l’efficacité des déplacements liés à l’activité de l’entreprise, en particulier ceux de son personnel, pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques et réduire la congestion des infrastructures et des moyens de transports, tel que stipulé dans l’article L1214-8-2 du code des transports. Le Plan de Mobilité Employeur, anciennement dénommé le Plan de déplacements d'entreprise (PDE), favorise l’usage des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle. Sa mise en œuvre est encouragée par les autorités publiques, car il présente de nombreux avantages pour les entreprises, les salariés et la collectivité. Le PDME est un vrai projet d’entreprise, qui peut s’inscrire dans une démarche Qualité ou dans un Système de management environnemental. A partir de 50 salariés sur un même site, l’employeur (public ou privé) doit se donner les moyens d’améliorer les conditions de mobilité des employés. Le Plan de Mobilité Employeur n’est obligatoire qu’après un constat d’échec des NAO sur ce thème. Il ne permet pas de s’affranchir de la négociation, mais il peut aider à avancer pour les NAO suivantes. Cependant, dans ce contexte législatif nouveau, la nécessité de disposer d’informations pour négocier est essentiel : ''L2242-6 : (…) « L'employeur doit également (…) avoir communiqué (aux sections syndicales) les informations nécessaires pour leur permettre de négocier en toute connaissance de cause et avoir répondu de manière motivée aux éventuelles propositions des organisations syndicales. ». '' Ces informations seraient comme les potentiels de report modal, évaluation du coût et du temps de trajet actuel, mesure déjà mises en œuvre, évaluation des résultats, … L’ouverture du code source de l’outil EVAL PDE participe à ces enjeux de mise à disposition d’informations à la fois auprès des employeurs, organisations syndicales et autorités organisatrices en charge de coordonner les politiques publiques de mobilité. Le site EvalPDE porté par l’ADEME est donc clôturé et le code source ouvert.
avatar

Gabriel PLASSAT

Mobiscope.PNG
Mobiscope
Le commun est une plate-forme mettant à disposition différents indicateurs décrivant la facilité à se déplacer sur le territoire, en mode ouvert (données, logiciels, doc). === Avancement de la démarche === * première [https://infomobi.frama.site/blog/une-plate-forme-dindicateurs-et-cartes-des-reseaux-de-transport-en-france description du projet] * [https://pad.fabmob.io/CKtS-C_ERXmS1u-ro34_Iw# discussion sur les projets] OSM marche/vélo/tc et financements possibles avec quelques partenaires * [https://pad.fabmob.io/LH41Xbd9T5CNQ3tTpA6pqw# ébauche de projet de PoC] proposé par Patrick Gendre et Jailbreak * exercice de [http://mobiscope.mystrikingly.com/ présentation du projet sur 1 page web] : * [https://docs.google.com/presentation/d/1INPBaUTFjGKZDZEB0oaTm-GuF6-TPUCqQNic04xh9Uo/ pitch] du projet en atelier [https://medium.com/datactivist/datacc%C3%A9l%C3%A8re-des-ateliers-et-une-m%C3%A9thodologie-pour-booster-les-projets-avec-les-donn%C3%A9es-9b40776891a4?source=collection_home---5------2----------------------- Dataccélère] à Marseille * création d'un site web et [https://gitlab.com/open-mobility-indicators/ mise à jour du dépôt gitlab] * [https://docs.google.com/document/d/1ejKflLkgUOgv-iuJrXWIfRuscMCmzYOGG7NfU-7DNfI/ questionnaire] d'expression d'intérêt diffusé à la communauté de la fabmob * travail sur [https://docs.google.com/document/d/1UVfT81_O0V6JHANa4iUu0LRy-4hHTF2nWOlel7yUVkQ/ l'expression des besoins] et premier [https://docs.google.com/document/d/1UVfT81_O0V6JHANa4iUu0LRy-4hHTF2nWOlel7yUVkQ/ état des lieux] des solutions existantes * recherche de financements * demande de financement acceptée par l'ADEME + la région Paca Sud portée par Jailbreak, Patrick Gendre et Jean-Louis Zimmermann : le projet démarre en juillet 2020, résultats attendus à partir d'octobre === Eligibilité à la FabMob === * dans [https://wiki.lafabriquedesmobilites.fr/wiki/Sp%C3%A9cial:WfExplore?title=Sp%C3%A9cial%3AWfExplore&page=1&wf-expl-Category-Commun=on&wf-expl-Tags= l’existant]  des communs décrits sur le Wiki Fabmob, ce commun n'est pas décrit, en cherchant dans OSM, Vélo et mobilité actives, Données ouvertes... [https://docs.google.com/document/d/1Ab4OFTPZUbpGJq6VmBOJO_E2dkDysHekzLwqOmlZCCw/ Ce document recense l'existant proche] du commun proposé === Le commun proposé === * se rattacherait aux[[Attribut:Theme
avatar

Gabriel PLASSAT

Load more tutorials