Ressources

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Logo-chouette-2020-saas.png
Logiciel Chouette (données de TC)
Chouette permet de manipuler les données statiques en respectant les normes et les standards : NeTEx, Neptune, GTFS.

Pour vos données de mobilité, il permet de :

  1. Saisir et produire les données de mobilité de mon territoire, de mon réseau
  2. Agréger les données de mobilité de mon territoire
  3. Intégrer des données de mobilité « open data » dans une application mobile
  4. Gérer la conception collaborative de l’offre de transport
  5. Vérifier la qualité de mes données de mobilité
  6. Valoriser mes données : tableaux de bord, stats, visualisation et simulations
  7. Respecter les obligations réglementaires (directives EU, loi LOM)
  8. Assurer la cohérence des flux de données pour une plateforme MaaS

Chouette est une solution pour :

  • décrire l’offre de services d’un réseau de transport (lignes, arrêts, horaires…),
  • importer et exporter de manière automatisée les données de mobilités depuis / vers :
  • les SAE, les SIV, les SIM, les calculateurs d’itinéraires, les systèmes billettique… ,
  • les SI de partenaires (entités publiques, éditeurs d’applications mobiles, opérateurs de transport…),
  • contrôler la qualité des données de mobilité et produire des données conformes aux standards,
  • agréger les données générées par plusieurs réseaux dans un environnement collaboratif,
  • valoriser les données générées (historisation, statistiques, visualisation, tableaux de bord…),
avatar

Sarazin Simon

enroute-2020.png
EnRoute
Toute la gestion de l’offre transport, en SaaS

enRoute propose une suite de logiciels conçus pour répondre à des problématiques métiers pointues, issues de cas réels, rencontrés lors de nos projets. Cela nous permet de proposer une offre globale en phase avec le contexte dans lequel évoluent réellement Autorités et opérateurs du monde du transport. Le design de nos solutions intègre une étude poussée des opérations et tâches effectuées par les utilisateurs finaux. Ce qui rend leur interface intuitive et pratique, au meilleur niveau des standards actuels.

Standards et open source

Nous soutenons les formats standards internationaux, qu’ils soient européens (NeTEx, SIRI) ou anglo-saxons (GTFS, GTFS-RT), animés par une vision des transports et des services harmonisés autour du modèle MaaS (Mobility as a Service). Cela nous implique directement dans les instances au cœur des évolutions les plus actuelles dans le domaine (Afnor, Commission de normalisation; Association ITxPT; W3C). Open source, nos produits bénéficient des communautés d’utilisateurs concernés qui nous permettent de rester au plus près des évolutions du secteur. Par leur expertise et leurs contributions, celles-ci peuvent ainsi faire avancer de nouvelles fonctionnalités et proposer de nouveaux développements.

Une offre unique, clef en main

Intégrant plate-forme et solution, nos produits sont directement prêts à l’emploi, et conçus pour votre métier. Ils vous permettent de développer votre offre en phase avec les formats standards européens et anglo-saxons. En pointe sur les formats recommandés par l’Union Européenne, ils vous permettent d’aborder sereinement l’enrichissement de vos données et leur validation. Les offres en SaaS vous font bénéficier de produits constamment mis-à-jour, qui s’enrichissent régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Enfin l’abonnement permet de maîtriser vos coûts.

avatar

Romain ROUYER

Logo-Campus.png
Campus de la Transition
Le Campus de la Transition est un lieu d’enseignement, de recherche et d’expérimentation créé en 2018 par un collectif d’enseignants-chercheurs, d’entrepreneurs et d’étudiants réunis par une volonté commune :

Promouvoir une transition écologique, économique et humaniste, à l’échelle des enjeux qui bouleversent notre siècle. Le Campus de la Transition innove radicalement dans les contenus de ses enseignements, mais aussi dans la manière de les enseigner. L’expérience de l’apprenant se poursuit bien au-delà du seuil de « l’amphi ». Les enjeux d’une transition écologique concernent autant nos têtes que nos cœurs et nos corps.

Le Campus, c'est quoi ?

  • Un laboratoire académique qui propose de nouveaux programmes d’enseignements pluridisciplinaires articulés aux enjeux écologiques. Il se veut également un laboratoire de recherche, notamment sur de nouvelles pratiques pédagogiques pour enseigner des pensées complexes et des processus de changement systémique.
  • Un éco-lieu en transition, le Domaine de Forges, où le Campus s’est enraciné et qui permettra aux apprenants, immergés en ce lieu en construction, d’expérimenter les prémices d’un nouveau paradigme.
  • Une offre d’accompagnement des entreprises ou des institutions vers l’intégration de stratégies régénératives et visionnaires en mobilisant les compétences acquises par ses étudiants, ses réseaux d’enseignants et d’experts lors de séjours adaptés à leurs spécificités.
avatar

Gaborieau

Exploring traffic.gif
AB Street
Ever been stuck in traffic on a bus, wondering why is there legal street parking instead of a dedicated bus lane? A/B Street is a game exploring how small changes to a city affect the movement of drivers, cyclists, transit users, and pedestrians.
  • Play on [https://github.com/dabreegster/abstreet/releases/download/v0.2.1/abstreet_windows_v0_2_1.zip Windows], [https://github.com/dabreegster/abstreet/releases/download/v0.2.1/abstreet_mac_v0_2_1.zip Mac], [https://github.com/dabreegster/abstreet/releases/download/v0.2.1/abstreet_linux_v0_2_1.zip Linux], or [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/INSTRUCTIONS.md read all instructions] (new releases every Sunday)
  • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/dev.md build from source] (new changes daily)

== Documentation ==

  • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/how_it_works.md How A/B Street works]
  • [https://dabreegster.github.io/abstreet/ Case studies]
  • Technical
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/dev.md Developer guide]
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/articles/map/article.md Map model]
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/articles/trafficsim/article.md Traffic simulation]
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/new_city.md Running A/B Street in a new city]
    • [https://yuwen-li.com/work/abstreet UX design]
  • Presentations
    • April 2020 Rust meetup: [https://www.youtube.com/watch?v=chYd5I-5oyc recording], [https://docs.google.com/presentation/d/1nUodhr42eppB2E2eMAnuTkMhIVuHnN7_6i6V6MA028c/edit?usp=sharing slides]
    • [https://docs.google.com/presentation/d/181so6bWkGsPzpc-mI72CQffthMKMVzFPAkYxIyzgfAs/edit?usp=sharing Feb 2020 traffic sim]
    • [https://docs.google.com/presentation/d/1PJRFoXmJAyenkqHIwo48zxqu1LSH6pc7XKSzhyC1raw/edit?usp=sharing Oct 2019 Traffic sim and current challenges]
    • [https://docs.google.com/presentation/d/1cF7qFtjAzkXL_r62CjxBvgQnLvuQ9I2WTE2iX_5tMCY/edit?usp=sharing Oct 2019 Map construction]
  • Project
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/roadmap.md Roadmap]
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/motivations.md Motivations]
    • [https://github.com/dabreegster/abstreet/blob/master/docs/history/history.md History]
avatar

Gabriel PLASSAT

Aslan.jpg
ASLAN
To accelerate the progression of driverless technology, Project ASLAN launched an open-source and rapidly deployable self-driving software platform. The free and open software stack has been launched expressly to foster engineering collaboration.

The platform provides mature and stable code combined with plug and play ease of use, offering real-world self-driving capability validated by public highway trials as well as complete simulation capability for users without access to driverless vehicle hardware.

The collaboration’s founder members and advisory board represent a wide spectrum of skills unified by a common purpose and world-class expertise, including [https://hanuniversity.com/english/research/automotive/ HAN University of Applied Sciences, Holland], [http://www.robosense.ai/ RoboSense], an advanced LiDAR technology company, [http://www.streetdrone.com/ StreetDrone], the end-to-end urban mobility company, cybersecurity experts, [https://www.enkrypta.io/ Enkrypta], Jim O’Reilly, Strategic Product and Innovation Manager at [https://www.ordnancesurvey.co.uk/business-government/innovation/research/smart-systems Ordnance Survey], Prof Siraj Ahmed Shaikh, Professor of Systems Security at the [https://www.coventry.ac.uk/research/areas-of-research/institute-for-future-transport-and-cities/ Institute of Future Transport and Cities (IFTC) at Coventry University], Garry Staunton of [http://www.race.ukaea.uk/ RACE] (Remote Applications in Challenging Environments) as part of [https://zenzic.io/testbed-uk/ Testbed UK] and Hai L. Vu, Professor, [https://www.monash.edu/engineering/its/home Intelligent Transport Systems at Monash University], Melbourne, Australia.

Project ASLAN has identified the high investment demands required to pursue end-to-end driverless technologies presents a clear barrier to progress. The project has set itself the ambition to remove these barriers to entry and prioritise the benefits of driverless vehicles for metropolitan and low speed use cases where the benefits are the greatest and a collaborative approach is already determined by the involvement of multiple public agencies and private companies.

By focusing on a more defined operational domain based on slow speeds in cities as well as embracing an open-source approach, Project ASLAN opens up a smaller problem to a far larger group of collaborative engineering capability from across the world.

From today at [http://www.project-aslan.org/ www.project-aslan.org], engineers can freely download an open-source resource enriched by software contributed by the founders and augmented with data from 22 autonomous vehicles currently deployed in a variety of trial use-cases in locations ranging from Hong Kong to the UK.

  • GitHub : https://github.com/project-aslan/Aslan
  • Discourse : https://discourse.ros.org/t/project-aslan-open-source-announcement/15163
avatar

Gabriel PLASSAT

Remodel.png
REMODEL project
All resources on GitHub : https://github.com/RE-MODEL
  • Phase-1-Discovering-open-source :REMODEL Phase 1: You will learn the basics of open source principles by getting insights into some succesful manufacturing companies who apply open principles already. These examples show how going…
  • Phase-2-Imagining-going-open : REMODEL Phase 2: You will dive into imagining what it would look like if you open source a product from your portfolio (or parts/elements of it). You will select who your most important users are a…
  • Phase-3-Visualising-user-journeys : REMODEL Phase 3: Here you will transform one of the user stories you made last week into more detailed storyboards that describe the interaction users will have with your product. Moreover you will…
  • Phase-4-Building-community-and-your-system-map : In this phase you will start to lay the foundation for establishing a community around your product by mapping your existing stakeholders, and then dive into imagining the full scope of the system …
  • Phase-5-Community-testing-round-one : In this and the next 2 phases you will dive into engaging with what can become your community of co-creators. In this phase you will organize a hackathon (in a simulation) to collect feedback and r…
  • Phase-6-Mentor-feedback-community-testing-round-two : In this phase you will be getting valuable expert input from your two mentors, who have been reviewing your work. Following a call with them you will update your system map and pitch according to t…
avatar

Gabriel PLASSAT

Capture d’écran 2020-05-27 à 10.30.27.png
IA Prediction de flux routier
Le pays du Luxembourg met à disposition sous forme d'OpenData, les données récoltées par ses caméras positionnées tous les kilomètres sur ses autoroutes.

L'objet de ce commun est de produire de la connaissance pour identifier quelles sont les conditions minimales pour alimenter une IA capable de prédire les flux de circulation à un horizon de 15 minutes.

Voici les questions que nous souhaitons explorer à travers cette étude :

  • Valider l’hypothèse qu'il est possible d'avoir une IA qui prédise les flux de circulation 15 minutes en avance
  • Identifier le faisceau des données nécessaires pour produire une IA pertinente
  • Clarifier les besoins en infrastructure de captation et distribution des données pour alimenter l'IA

'''Etat des lieux'''

  • Les données du site cita.lu ont été captées sur un mois et formatées
  • Deux algorithmes de "machine learning" ont été testés (LSTM - Random Forest)

'''Résultats'''

Nous obtenons une cohérence entre les prédictions à 5 minutes et la réalité des flux. Il est nécessaire d'affiner les analyses pour clarifier le poids des différentes données.

'''Livrables attendus'''

  • Connecteur Spring : Batch générique OpenSource à l'aide du framework - Spring permettant de récolter les données des caméras
  • Base de données "Time Séries" : Intégration et alimentation d'une base de données "Time Series"
  • Outil de visualisation : outil de visualisation de données
  • Test de prédiction à l'aide de "machine learning"
  • Rapport d'analyse sur les résultats de l'algorithme prédictif et description de l'infrastructure à son cycle de vie
avatar

Gainier Fabien

Prkng.jpg
Prkng
Cette application est en code source ouvert.

http://lactualite.com/techno/2018/02/15/la-vie-apres-la-mort-de-prkng/

L’idée était ''a priori'' excellente : voir sur une carte où il était possible de se stationner dans la rue à Montréal et à Québec. Puis étendre le service à d’autres grandes villes, comme Boston, New York et Seattle.

Lancée en 2015, l’appli montréalaise Prkng devait rallier 10 000 utilisateurs en un an. « Mais nous avons atteint ce nombre en une semaine seulement », précise Arnaud Spuhler, cofondateur de l’entreprise. Ce début prometteur a permis à Prkng d’obtenir plus de financement et de poursuivre son développement. « Nous étions six salariés pendant environ une année », explique-t-il.

L’appli était gratuite, sans publicité, et les renseignements personnels des utilisateurs n’étaient vendus d’aucune façon. « Nous ne voulions pas monnayer nos utilisateurs », note Arnaud Spuhler. Prkng vendait plutôt les données sur le stationnement qu’elle produisait pour son application.

« Ces informations sont demandées par les grandes entreprises. Rien qu’à New York, le service d’autopartage Car2Go doit débourser plus de 300 000 dollars par année en contraventions, dit-il. On parle beaucoup de voitures autonomes qui iront se stationner toutes seules, mais elles devront savoir où aller. »

Mais même si l’information traitée par Prkng avait de la valeur, l’entreprise n’a pas été capable de démontrer aux investisseurs que le succès montréalais pouvait facilement être reproduit dans d’autres villes. Arnaud Spuhler et son partenaire Samuel Mehenni ont finalement décidé de mettre l’application en vente, tout en la maintenant en ligne entre-temps pour les utilisateurs.

Les mois ont passé, et l’entreprise n’a toujours pas trouvé d’acheteur, même si quelques sociétés ont montré de l’intérêt. Entre-temps, Prkng a continué sa croissance, même si elle n’avait pas de soutien marketing et que la dernière mise à jour datait de 2016.

En janvier 2018, plus de 68 000 personnes utilisaient encore le service. Mais conserver l’application en ligne pour la laisser mourir de sa belle mort n’était pas une option, puisqu’elle coûtait à ses développeurs de 300 à 500 dollars par mois pour les frais de serveurs et l’accès à certaines bases de données.

Le 13 février, un message pour annoncer la fermeture officielle de Prkng a été envoyé aux utilisateurs.

==== Une deuxième vie avec un code ouvert ==== L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais Prkng a décidé de mourir dans la dignité. Alors que les entreprises qui ferment leurs portes retirent habituellement leurs applications des boutiques et désactivent leurs services en ligne, les créateurs de Prkng ont choisi une autre option : permettre à n’importe qui de lire et d’utiliser le code informatique à la base de leur produit.

Aujourd’hui même, quelqu’un pourrait recréer l’application Android, l’application iOS et toute l’architecture permettant à Prkng de fonctionner, sans écrire une seule ligne de code. « Nous préférons inspirer quelqu’un avec ça plutôt que de cacher le tout dans un carton », explique Arnaud Spuhler, qui travaille désormais pour l’entreprise en démarrage montréalaise Breather. L’autre cofondateur, Samuel Mehenni, est pour sa part passé du côté de l’appli pour le transport en commun Transit.

D’autres raisons ont contribué à l’ouverture du code. Prkng a bénéficié de l’aide de mentors venant de la communauté du logiciel libre et a utilisé des données ouvertes pour sa création, ce qui a joué un rôle dans son choix. « Sam et moi avons aussi beaucoup appris grâce à l’éducation publique, dit-il. Nous trouvons que le partage du savoir est important. »

Cette décision n’est pas unique, mais elle est rare. Google a déjà utilisé une stratégie similaire pour son logiciel en ligne Google Wave, par exemple, mais il s’agissait surtout d’une opération de relations publiques. Les logiciels abandonnés sont en quasi-totalité rangés en espérant qu’un éventuel acheteur se fasse connaître ou qu’une partie du code puisse être réutilisée ailleurs.

Quelques jours seulement [https://github.com/prkng après avoir publié le code source], Arnaud Spuhler observe déjà de l’intérêt dans la communauté du logiciel ouvert. « On a reçu beaucoup de demandes, surtout pour l’application iOS, dit-il. Ça me fait chaud au cœur de savoir que des jeunes développeurs vont pouvoir apprendre grâce à Prkng. »

==== Beaucoup d’appelés, peu d’élus ==== L’échec de Prkng n’est pas une anomalie. [https://www.gartner.com/newsroom/id/2648515 Une étude de la société de recherche Gartner] estimait en 2014 que seulement 0,01 % des applications mobiles pour consommateurs lancées cette année-là connaîtraient un succès financier en 2018. [https://hbswk.hbs.edu/item/why-companies-failand-how-their-founders-can-bounce-back Selon une étude de Shikhar Ghosh à la Harvard Business School], de 30 % à 40 % des jeunes entreprises doivent un jour ou l’autre liquider tous leurs avoirs et entraînent une perte totale ou presque totale pour leurs investisseurs.

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné pour Prkng ? Avec le recul, Arnaud Spuhler concède que l’entreprise a trop investi de temps dans le design et l’ingénierie de l’application, mais pas assez dans son modèle d’affaires. « Si c’était à refaire, nous essayerions de trouver un juste milieu, en tentant d’obtenir plus de revenus, plus rapidement. »

L’entreprise aurait peut-être été ainsi plus alléchante, tant pour les investisseurs que pour les acheteurs potentiels. « On dit souvent que lorsqu’on lance une entreprise, il faut être au bon endroit au bon moment, dit-il. Ce n’était peut-être pas notre cas. »

avatar

Vincent Dussault

Ville-toronto-velo.jpg
Le centre d’excellence des communs technologiques pour la mobilité
Le contexte technologique n'a jamais été meilleur pour l’innovation. Une nouvelle génération d'applications, de services et de suivis abordables ou même gratuits nous aident à augmenter le nombre d’expérimentations et à comprendre ce qui fonctionne pour les autres, à collecter des données sur nous-mêmes. Le centre d’excellence se veut donc le catalyseur de la mise en place et de la valorisation des communs technologiques en innovation ouverte pour l’accélération des entreprises et startups au Québec.

Rassemblant des acteurs influents de l’innovation industrielle et des communautés, il constitue par ailleurs le premier relai des communautés de l’Open Lab Mobilité par Michelin à Montréal. Le centre d’excellence est donc un espace qui rassemble les startups, les entreprises, les citoyens et les acteurs publics dans le développement de projets innovants conduits en communs, en direction du marché et vers l’émergence d’une excellence en mobilité intelligente.

Pour plus d'infos, visitez le [http://wiki.lafabriquedesmobilites.fr/wiki/Centre_d%E2%80%99excellence_des_technologiques_ouvertes_pour_la_mobilit%C3%A9 portail FabmobQc] :

Membres fondateurs:

  • Savoir Faire Linux
  • Coop Carbone
  • La Fabrique Agile
  • OuiShare Québec

Avec le soutien de :

  • MESI (Ministère de l'économie, de la science et de l'innovation)
  • Open Lab Michelin
  • La Fabrique des Mobilités
  • LIUM (Laboratoire d’innovation urbaine de Montréal)

Nous contacter :

  • Mail : fabmobqc@savoirfairelinux.com
  • Tél : 514-276-5468
  • Page Facebook : https://www.facebook.com/fabmobqc/
  • Compte Twitter : à venir
avatar

Vincent Dussault

curblr.png
CurbLR
CurbLR is a data standard for describing curb regulations. It uses a simple structure to store complex restrictions and conditions regarding where different users can park, load, or stop their vehicles at different days and times. The CurbLR specification exists to help government agencies effectively manage and regulate the curbside, and to support public and private users of city streets.

CurbLR is a common language on which many things can be built, including rules engines, query APIs, consumer notification services, mapping tools, and analytic models. It uses linear referencing to link regulation information back to the street, making it easy for government agencies and third parties to use this data with their own maps.

Why CurbLR?

  • Government agencies : Demand for access to the curbside has skyrocketed in urban areas. CurbLR provides a template for cities to create a digital inventory of their curb regulations, which can be used to analyze the present and reimagine the future of this public space.
  • Developers :The CurbLR specification enables engineers to ingest curbside inventory data from any city in the world, preventing the need to build custom tools or services for different jurisdictions.
  • Transportation services : It's no secret that the curbside can be chaotic. A standardized curb inventory allows mobility operators, TNCs, delivery services, and parking payment companies to build services that make it seamless for their users to find and use curbspace.

'''Articles et blogues:'''

  • [https://medium.com/sharedstreets/interactive-curb-map-curblr-feed-for-portland-or-c638dbdf1b45 Building an interactive viewer for CurbLR data]
  • [https://medium.com/sharedstreets/crossroads-for-the-curb-be3137154148 Crossroads for the curb]
  • [https://medium.com/sharedstreets/openstreetmap-and-curb-regulations-7812ee582a33 OpenStreetMap and curb regulations]
avatar

Vincent Dussault

covoiturage meet up.jpg
L'impact de la loi 17 sur le covoiturage
Événement lié à la communauté '''[[Covoiturage au Québec]]'''


[https://drive.google.com/file/d/1U-bH8ZSyAK-tEo68XimIzBgBygG6RqFW/view?usp=sharing Compte-rendu de l'événement]

[https://docs.google.com/presentation/d/1oQlqZoR5BqFQqVUPEldWdTqjwJi1TyfKdLQ1eTCG25A/edit#slide=id.g75ab8e5b7d_1_0A Présentation ici]

[https://www.eventbrite.ca/e/limpact-de-la-loi-17-sur-le-covoiturage-tickets-78890721271?fbclid=IwAR1bNYpN_qt8xPNeqF1TG5wGZxIPishN-LFVJbaqLj-2iwLa5bZWZKKRE7A Inscription ici]

Longtemps situé dans un flou juridique, la loi 17 sur le transport rémunéré de personnes encadrera de manière beaucoup plus spécifique le covoiturage.

Soucieuse d’aider les acteurs de la mobilité à bien comprendre et à se préparer à ce changement règlementaire, la Fabrique des Mobilités Québec (FabmobQuébec) vous invite à une rencontre visant à mettre en lumière les impacts de cette nouvelle loi.

Cet événement visera à échanger sur ces changements et aider les acteurs à répondre aux questions que cette nouvelle loi amène tel que:

-Quelles seront les impacts de cette loi sur le covoiturage interurbain?

-Sous quelles formes juridiques et réglementaires devront opérer les plateformes de covoiturage?

-Y aura-t-il différentes formes de covoiturage?

-Quelles seront les règles qui régieront le covoiturage informel?

-Quelles seront les données qui devront être partagées et comment ces données pourraient-elles être valorisées?

-Comment ces changement aideront-ils à atteindre les objectifs de la politique de mobilité durable?

-Comme se comparera notre règlementation aux autres règles à l’international?

avatar

Vincent Dussault

Imaginaires.jpeg
Atelier des imaginaires de la mobilité 3 - Phase 2
Le réseau Université de la Pluralité et la Fabrique des Mobilités ont le plaisir de vous inviter à participer au 3e atelier du projet “Moving On, Moving Up, Moving Around - explorer les futurs des mobilités à partir des arts et de la fiction.”

Lors des deux ateliers précédents, nous avons collecté 120 “fragments de futur” issus des arts et de la fiction.

== Nos objectifs ==

  • Elargir le cercle des participants, en nombre mais aussi en diversité (de statuts, de métiers, de regards sur « la mobilité »…)
  • Tirer parti des fragments collectés pendant la phase 1 :
    • Un « paysage » des imaginaires et des aspirations vis-à-vis de la mobilité
    • Une sélection de fragments particulièrement inspirants/stimulants, utilisables par la suite
  • Imaginer des futurs de la mobilité, en utilisant les outils de la fiction pour Faire émerger des questions nouvelles, des pistes inédites, des challenges

On ne cherche pas des « solutions », mais des nouveaux problèmes !

== Programme == L’atelier du 8 juillet ouvre une seconde phase, pendant laquelle nous utiliserons à la fois notre imagination et notre expérience pour imaginer les “vies mobiles” de 2050. Le 8 juillet, nous imaginerons le contexte de 2050 ; lors d’un atelier suivant, en septembre, nous y inventerons des histoires de vie mobile. Des écrivain·es de science-fiction nous y aideront. Puis, à partir de ces histoires, nous chercherons des pistes d’action nouvelles pour aujourd’hui.

>>> '''[https://pad.fabmob.io/imaginaires?both/ Pour plus d'informations]'''

> '''[[Les_fabricants_d'imaginaires_de_la_mobilité
avatar

Eline Chambon

Ishan-seefromthesky-N2HtDFA-AgM-unsplash (1).jpg
Les fabricants d'imaginaires de la mobilité
...

== Objectifs == Pour la Fabrique des Mobilités, le sujet des imaginaires est stratégique. Paradoxalement, dans la mobilité, comme dans bien d’autres domaines, nos imaginaires sont pauvres. Stérilisés par des années de marketing des industries en place, les futurs proposés restent, bien souvent, des tendances que l’on poursuit, tout en appelant sans cesse à « l’innovation ».

Il devient alors urgent de recharger le futur en inconnu, de proposer une multitude de cygnes noirs (des événements imprévisibles, improbables mais aux conséquences majeures), d’utopies et de dystopies, d’inviter des ruptures dans le travail, les monnaies, la santé, le voyage ou l’habitat. Est-il possible d’établir des stratégies sur des sujets en mutation qui impliquent un large écosystème d’acteurs dont certains ne sont même pas classifiables ?

L’imagination et l’art, liens majeurs des communautés humaines, peuvent largement y contribuer. Ils fédèrent en même temps qu’ils élèvent et apportent une autre façon de voir le monde. Invitons les artistes pour nous projeter dans de nouveaux imaginaires des mobilités !

Nous voulons, à la Fabrique des Mobilités, relever le défi d’inventer de nouvelles mobilités pour tous. Et pour ce faire, nous avons besoin de vous !

=== Outil de Collecte ===

  • L'Université de la Pluralité a mis en oeuvre un '''outil de collecte de fragment''' : https://corpora.latelier-des-chercheurs.fr/moving-on-moving-up-moving-around
  • Vous pouvez y ajouter vos fragments ([https://cloud.fabmob.io/s/JaSJfXJbyxAG5oJ Guide d'utilisation]).
  • '''MindMap''' produite suite aux 2 ateliers : https://www.mindomo.com/fr/mindmap/movingon-cartofragments01-68dc6675d1fe4cdb973f931615e4c05d

== International ==

  • Québec : étude en cours
  • Afrique : Ok pour BloLab, peut être Reffao
  • Italie : contacté
avatar

Eline Chambon

Dpt06.png
Département des Alpes-Maritimes
La répartition des compétences entre les collectivités territoriales est définie par les lois de décentralisation successives depuis 1982.

Les grands domaines de l’exécutif départemental : - Action sociale : protection de l'enfance, insertion des personnes en difficulté, RSA, aide aux personnes handicapées et aux personnes âgées, prévention sanitaire ; - Infrastructures : gestion des routes départementales et des ports ; - Transports : transports des voyageurs sur les réseaux interurbains, transports scolaires ; - Éducation : gestion matérielle des collèges ; - Culture : archives départementales, bibliothèque départementale de prêt, musées ; - Développement local : aides aux associations, aux communes, tourisme, agriculture. La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales (acte II de la décentralisation) a engagé une nouvelle vague de décentralisation. Le Conseil départemental s’est vu à cette occasion attribuer de nouvelles compétences en matière de : - Action sociale : programmes de santé ; - Transport : gestion du réseau routier national transféré en grande partie (devenu réseau routier départemental ou national d'intérêt local) ; - Logement : gestion du fonds de solidarité pour le logement (FSL) ; - Éducation : recrutement et gestion des personnels techniques, ouvriers et de services (TOS) ainsi que la restauration scolaire des collèges ; - Culture : transfert de certains domaines patrimoniaux, schémas départementaux des enseignements artistiques.

Mais au-delà de ce cadre législatif, pour coller à la réalité des territoires et aux besoins des habitants, le Conseil départemental des Alpes-Maritimes a opté pour une démarche volontariste en se saisissant de domaines facultatifs tels que l’emploi et l’économie, l’environnement, l’aménagement du territoire, le sport, la création et la diffusion culturelle.

avatar

Sarazin Simon

Load more tutorials