Offres de mobilité intégrée

From Communauté de la Fabrique des Mobilites
Revision as of 14:28, 9 October 2019 by Gabriel Plassat (talk | contribs)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)


Description en une ligne : Offres de mobilité intégrée

Description :

Image :

MaaS-1024x490.png

Site internet de la référence :

Tags : mobilité intégrée

Thème : Open HardWare, Voiture Connectée, Vélo et Mobilités Actives, Données ouvertes, Navettes autonomes, Traces de mobilité et des données associées, Covoiturage quotidien, Autopartage - location courte durée, Logiciel Libre, Voiture électrique et charge

Organisations impliquées dans la ressource :

Référent :

Défi auquel répond le projet : Améliorer les solutions et développer de nouvelles solutions de mobilités pour tous

Communauté d'intérêt : Communauté Voiture Connectée, Communauté Vélo et Mobilités Actives, Communauté autour des données ouvertes, Communauté autour des navettes autonomes, Communauté autour des traces de mobilité et des données associées, Communauté autour du Covoiturage quotidien, Communauté autour du Véhicule Electrique - sa charge et les réseaux, Communauté de l'Open HardWare, Communauté des offreurs de solution de mobilité, Communauté du Logiciel Libre

Personnes clés à solliciter :

S'inscrire à une mailing liste :

Pour en discuter via le Chat : https://chat.fabmob.io/channel/mobilite_augmentee

Lien vers l'outil de partage de fichiers :

Prochaine Etape :



Autres informations :

Introduction

  • Intégration de solution de mobilité regroupant train, location de voiture VAE vélo, autopartage, VTC, Taxi .. : capacité à connaître, acheter un forfait global
  • Agrégateur de solution de mobilité : capacité à connaitre, éventuellement acheter un trajet

Offres

Etudes sur le sujet

Synthèses des assises :

Mobility As A Service

Synthèse des propositions issue de la Feuille de route établie par l'ATEC ITS : Le MaaS est ici considéré sous un angle essentiellement technique uniquement au niveau de l'information et la billetique multimodale.

Le déploiement de solutions combinant information et billettique multimodale se fera de manière diverses selon les territoires, les objectifs politiques, les contraintes techniques de l’existant, en particulier de la billettique des transports en commun. Plusieurs scénarios progressifs de déploiement peuvent être envisagés, sans qu’il faille figer ceux-ci. L’un deux pourrait être le suivant

  • Etape 1 : information multimodale, intégrant toute les mobilités y compris la voiture individuelle
  • Etape 2 : billettique multimodale intégrant les mobilités actuelles avec l’information multimodale
  • Etape 3 : billettique et information multimodale avec le covoiturage courte distance en périurbain
  • Etape 4 : billettique et information multimodale intégrée, avec refonte de la tarification pour induire des changements de comportements

Ces étapes comprendront des phases d’expérimentation et de déploiement. L’un des freins importants, particulièrement dans les réseaux de transports en communs fermés, est et sera pendant plusieurs années, l’adaptation des systèmes billettiques actuels, peu ouverts et dont le renouvellement coute très cher, alors que les transports en communs constituent la base de clients la plus importante pour le MaaS.

Repenser la Mobilité (Goldman Sachs), Ride hailing just the start

Rapport complet, Synthèse :

The c.$7 tn global mobility market is speeding into the era of the “pay-as-you-go” car. Ride-hailing services such as Uber and Didi are pioneering a ‘cloud’ mobility system, which is using data to change how the wealthiest cities move. In Rethinking Mobility, we model how the ride-hailing opportunity can grow to $285 bn by 2030, and is the precursor to a broader technological and social transformation. We examine how the market might live up to the high valuations of its pioneers, why car sales may prove surprisingly resilient despite the change, and where automakers have a chance to transform their profitability as operators of fleets of autonomous cars.

  • Mobility is a big business. The $7.0 tn global mobility market is about to change as pay-as-you-go models disentangle usage and ownership.
  • ‘Cloud’ mobility is changing how cities move: We focus here on ride hailing, but many business model variants are vying for preeminence, such as smart shuttle bus services and various types of car-sharing services. Ride hailing is 33% the size of today’s global taxi market, but could grow eightfold to $285 bn by 2030, ultimately outsizing the taxi market by 5.3x.
  • Autonomous cars have the potential to be the trigger that transforms the ecosystem. They would cause the relationship between ride hailers and drivers to ultimately unwind: by 2030, the arrival of autonomous fleets could supplant 6.2 mn drivers globally.
  • Autonomous fleet management has the potential to be the biggest revenue pool in urban mobility: the revenue opportunity is up to 3.4x larger than that for ride hailing itself.
  • Autonomous fleets are potentially transformative for OEMs: we estimate a revenue opportunity of $220 bn by 2030, modeling a scenario in which a fleet manager could generate profit of $14 k per car over three years, nine times what an OEM currently makes from selling a car. Tech companies have their own dreams of owning the value chain.
  • We identify cities that we believe will change most dramatically. Our GS Urban Mobility Change Matrix reveals the cities where change could be strongest – they are predominantly wealthy Asian capitals.
  • Ride hailers are developing into regional champions (e.g. Didi in China, Uber and Lyft in the US), with regulatory factors (employment laws and other regulations) still leaving significant question marks over whether and how mobility in continental Europe might evolve.
  • Investors’ access to the ecosystem today is predominantly via private routes. Through our Venture Capital Horizons work, we identify 20 key companies that have collectively attracted $36 bn in funding.
  • Car ownership will survive. Car purchase and usage decisions are separate, and there are many reasons not to give up our cars. We forecast global car sales holding firm and rising slightly to 100 mn in 2030 vs. 87 mn today, helped by rapid turnover of ride-share cars, in spite of declining car penetration.

Evaluation par International Transport Forum

Une étude réalisée par International Transport Forum montre la pertinence des mobilités dites "à la demande". Ces mobilités peuvent compléter de façon pertinente les mobilités "planifiées" c'est à dire celles qui sont organisées à l'avance.

Le smartphone, outil de l'ubiquité Face à la congestion, la réponse classique des villes est de promouvoir les transports publics, et, dans une moindre mesure, le vélo et la marche. Or, les réseaux de transports publics demandent de lourds investissements et ne fonctionnent à plein régime qu'aux heures de pointe. Et malgré la promotion active des transports en commun, la part du transport public perd du terrain face à la voiture individuelle dans la plupart des économies développées.

Il faut donc trouver un système de substitution qui reproduise les qualités de l'automobile tout en réduisant son emprise dans les villes. Le rapport "Mobilité partagée" se penche donc sur une solution intermédiaire : le transport à la demande. Il constate que l'arrivée des smartphones, permettant de se connecter à Internet n'importe où, est un point d'entrée vers l'ubiquité. Le smartphone a accéléré l'auto-partage, devenu très populaire, et des services tels que Uber. Plusieurs recherches se sont penchées sur ces nouveaux modes de mobilité partagée comme service de transport complémentaire, voire comme système ayant vocation à remplacer l'automobile individuelle dans les villes.

Evaluation du transport collectif flexible (Canada)

comment la collectivité peut tirer profit de la révolution technologique en transport, la Coop Carbone a dévoilé les résultats de l’étude sur le potentiel du transport collectif flexible (microtransit).

Cette étude a été élaborée en collaboration avec le Toronto Athmospheric Fund et grâce à la contribution financière de l’AMT et de l’Institut de l’Énergie Trottier. C’est le groupe MaRS Discovery District qui a été mandaté pour réaliser l’étude avec l’aide de la Polytechnique de Montréal et l’Université de Toronto.

Cette étude est une première étape pour la Coop Carbone qui poursuivra l’analyse de ce mode de transport grâce à une nouvelle étude financée par le Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports afin de mieux identifier le potentiel du transport collectif flexible dans les TOD (Transit oriented developement). Cette étude sera réalisée par la Polytechnique en collaboration avec le CRE-Montréal.

Cliquez ici pour consulter l’étude complète (en version anglaise)