Difference between revisions of "Communs/Plateformes techniques ouvertes"

From Communauté de la Fabrique des Mobilites
(Les plateformes contributives existantes)
(Les plateformes industrielles existantes)
Line 37: Line 37:
 
* IBM : '''[[Bluemix]]'''
 
* IBM : '''[[Bluemix]]'''
 
* Orange
 
* Orange
 +
* Kisio, Navitia

Revision as of 18:38, 2 June 2016

Nuvola English language flag.svg Nuvola Italy flag.svg

Construire des plateformes techniques ouvertes (communs), apporter la culture de l’innovation par les communs et amener des financeurs publics et privés.[edit | edit source]

Pourquoi des plateformes techniques ouvertes ?[edit | edit source]

On retrouve 6 grands principes :

  • la transparence : tout est auditable, rien n’est à cacher,
  • la qualité : les meilleurs de chaque domaine y contribuent librement, les produits et procédés étant précisément détaillés sont facilement contrôlables, et les solutions aux éventuels problèmes de qualité sont mutualisées.
  • l’efficacité économique : pourquoi réinventer les logiciels, la roue, le chassis, etc… En ouvrant et en fonctionnant par sous-ensemble, les interfaces, les connexions deviennent stratégiques pour permettre des développements séparés. Ces contraintes conduisent à développer des interfaces et connexions facilement “standardisables”.
  • la diversité : une plateforme permet la construction de superstructures servicielles répondant à des besoins très variés qui ne sont pas spécifiables dans des approches traditionnelles. La diversité est alors adressée en partant localement.
  • la résilience : les plans sont disponibles et peuvent être repris, même après la fin des projets créateurs. Les innovations et retours apportés par des utilisateurs peuvent être mutualisés.
  • l’agilité : chaque acteur contribue selon ses compétences en déployant un minimum de ressources pour un maximum de résultats.

La fabrique et les plateformes[edit | edit source]

Dans la Fabrique, plusieurs plateformes techniques ouvertes sont en cours de développement pour :

  • travailler ensemble pour cataloguer, recenser, documenter, et compléter ces communs et animer la communauté de leurs utilisateurs et contributeurs,
  • mettre en place un portail UNIQUE et NEUTRE donnant accès à l’ensemble des données, outils, services et informations utiles,
  • commencer par les données d’offre de transport public.

Une plateforme numérique - FabForm[edit | edit source]

Une plateforme de véhicules ouverte [edit | edit source]

Une plateforme de Vélo en Libre Service ouverte - Welo[edit | edit source]

Une plateforme pour créer, manipuler, innover avec les données produites par des véhicules - XEE Lab[edit | edit source]

Une plateforme pour créer, manipuler, innover avec les données produites par les smartphones en mobilités - MOBI-LISE[edit | edit source]

Les plateformes et les communautés[edit | edit source]

Chaque plateforme technique se compose de plusieurs communautés :

  • des porteurs : ceux qui ont construit la plateforme initiale. En l’ouvrant, ils souhaitent tester la robustesse de la plateforme, augmenter sa performance sans investir via les contributeurs, la faire connaître, la diffuser, éventuellement vendre des services associés, et dans certains cas, en faire un standard,
  • des contributeurs : ceux qui vont l’utiliser, ajouter des fonctions, des produits. Cela leur permet de gagner du temps, des ressources pour y accéder et donc de diminuer les coûts d’accès,
  • des financeurs publics et/ou privés intéressés d’investir dans une plateforme utilisée, associée à des communautés.

Les plateformes industrielles existantes[edit | edit source]