Open Lab transport.data.gouv.fr

From Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description en une ligne : Compte rendu OpenLab transport.data.gouv.fr 13 février 2018 Description :

Image :

No-image-yet.jpg

Evénement lié :

Organisations impliquées : Digimobee, Grand Nancy, Google, Here Technologies, Île-de-France Mobilités, Kisio Digital, Mappy, Métropole de Lille, Ministère des Transports (AFIMB + DGITM), SNCF, Tomtom, Trainline, Transpole, Vertone

Contributeurs :

Tags :

Thème :

Animateur Atelier :

Défi lié à l'Atelier :

Commun(s) impliqué(s) :

Projet en cours à associer :

Communauté(s) d'intérêt impliquée(s) :

Personnes clés à solliciter :

Actions décidées par les participants :

Espace d'échange asynchrone (de type mail) :

Espace d'échange synchrone (de type chat) : [1]

Complément :

Prochaine Etape : Le prochain OpenLab se tiendra le mardi 10 avril de 10h à 12h.

Plus d’informations sur le lieu à venir.

Autres informations :

Rappels sur transport.data.gouv.fr

Il est rappelé l’objectif premier de transport.data.gouv.fr à moyen-terme : améliorer l’information voyageur partout en France en mettant en visibilité l’offre de transport public sur les smartphones des Français.

La plateforme, sur laquelle repose le Point d’Accès National (P.A.N.) dont la mise en place fait suite au règlement européen 2017/1926 (31 mai 2017), est :

  • pilotée par le Ministère des Transports ;
  • conçue et développée en mode Startup d’État par l’Incubateur de Services Numériques en lien étroit avec Etalab ;
  • déployée par les équipes de l’Incubateur de Services Numériques, accompagnées par le CEREMA.

A l’instar de la présente réunion, chaque OpenLab est l’occasion de réunir toutes les personnes qui se sentent de près ou de loin concernées par le projet pour faire le point sur l’avancée des travaux sur le produit et sur l’état du déploiement, et de discuter de ses orientations futures.

La plateforme transport.data.gouv.fr, plus qu’un simple répertoire ou entrepôt de données, se présente comme un véritable réseau social qui réunit producteurs (opérateurs de transport public, autorités organisatrices de mobilité - A.O.M.- ) et réutilisateurs autour d’un but commun : la mise en qualité de la donnée transport pour assurer une information voyageur fiable.

Démonstration de la plateforme

La plateforme est d’ores et déjà opérationnelle à l’adresse transport.data.gouv.fr et accueille déjà quelques conversations entre ré-utilisateurs et producteurs (par exemple, sur les données transport de Brest ou de Nancy). La mise en relation directe et transparente contribue à une garantie raisonnable de qualité des données et à une plus grande réactivité pour la prise en compte d’anomalies éventuelles.

À noter l’intégration du module de validation du logiciel Catalogue, plus complet que celui de Google. Sur chaque jeu de données transport au format GTFS, ce module exhibe les potentielles erreurs sémantiques qui pourraient affecter la qualité du fichier.

Les producteurs présents indiquent que certaines de ces erreurs sémantiques sont non-bloquantes, et apprécient la possibilité offerte par la plateforme de le préciser clairement. Les réutilisateurs saluent un mode de relation directe favorisant les retours des producteurs sur leurs signalement concernant la qualité de la donnée.

A court-terme, les prochaines livraisons incluent :

  • l’amélioration de l’expérience utilisateur suite aux premiers tests usagers et aux premiers retours des utilisateurs
  • la mise en avant d’indicateurs objectifs (nombre d’erreurs encore non-corrigées, temps moyen de mise à jour après signalement, fréquence de mise à jour, etc.)

Etat du déploiement

L’heure est à la pêche aux données, dans premier temps des fichiers d’horaires théoriques de transport collectif. Objectif : 100% de couverture pour les autorités organisatrices de mobilité (AOM) + autorités organisatrices du transport collectif d’intérêt régional (les régions).

L’Incubateur de Services Numériques travaille avec le CEREMA pour embarquer les autorités organisatrices de mobilité ainsi que les régions dans l’expérimentation. Celles qui rejoignent l’expérimentation seront les premières à bénéficier du déploiement de services de mobilité à destination des usagers des services de transport collectif de leur territoire.

Les AOM « pilotes » ayant manifesté leur volonté de collaborer avec les équipes de transport.data.gouv.fr sont au nombre de 8 aujourd’hui :

  • Angers-Loire-Métropole
  • Agglomération de Toulouse
  • Communauté d’agglomération de Saintes
  • Communauté urbaine de Brest
  • Rennes Métropole
  • Agglomération de Grenoble
  • Communauté urbaine du Grand Nancy
  • Métropole Européenne de Lille

La plateforme transport.data.gouv.fr n’est pas uniquement un répertoire des données transport ouvertes, les AOM pilotes répondant ainsi à trois critères :

  • Le fichier GTFS des horaires théoriques du réseau transport collectif de l’agglomération existe et est publié en open data (ou est en cours de publication) ;
  • L’AOM a donné son accord pour la publication de sa donnée en licence ODbL + CPU (voir plus bas) ;
  • Le technicien chez l’AOM ou chez l’opérateur de transport est connu et impliqué dans le dispositif, pour assurer une réponse réactive aux éventuelles questions/remarques/suggestions des réutilisateurs.

Du côté des réutilisateurs, nous sommes en contact avec les principaux et certains font déjà partie des réutilisateurs pilotes : ils travaillent déjà sur les données via la plateforme et leur service juridique a accepté notre harmonisation juridique. Ainsi, dans les prochains mois, les AOM pilotes pourront bénéficier de nouveaux services de mobilité à destination de leurs usagers.

Il est également rappelé que la plateforme transport.data.gouv.fr est développée en mode « Startup d’État », de manière incrémentale, en lien constant avec ses utilisateurs, producteurs comme réutilisateurs. Ceux-ci sont donc invités à faire part à l’équipe de tout retour ou suggestion qu’ils pourraient avoir. N’hésitez pas à transmettre vos interrogations, suggestions, remarques à contact@transport.beta.gouv.fr.

Point juridique : licence ODbL + CPU

Comme discuté aux précédents OpenLabs, il a été fait le choix de l'emploi de la licence ODbL assortie d’une clause particulière d’utilisation brève :

En précision de la clause de partage à l’identique prévue au paragraphe 4.4 de la Licence ODbL, celle-ci est volontairement limitée par le Concédant aux données supportant des informations de même nature, de même granularité, de mêmes conditions temporelles et de même emprise géographique. Le Concédant n’exige donc pas de partage à l’identique d’autres données pouvant être liées aux données couvertes par les conditions d’utilisation ci-dessous.

Point technique : formats de la donnée

Notre objectif à court-terme est d’accélérer l’ouverture de la donnée transport partout en France. Nous travaillons ainsi avec toutes les AOM, quelle que soit leur niveau de maturité en Open Data, et les accompagnons ensuite dans la mise en qualité de leurs fichiers. C’est donc le principe du “Venez comme vous êtes” qui prime du point de vue technique.

A moyen-terme, nous outillerons les AOM pour les aider à répondre aux exigences européennes (norme NeTEx notamment), probablement en lien avec l’outil Open Source Chouette qui pourra être intégré à la plateforme.

Appel aux producteurs (autorités organisatrices de mobilité) et réutilisateurs de données transport Nous renouvelons donc notre appel aux producteurs et aux réutilisateurs pour rejoindre l’expérimentation, en nous contactant à contact@transport.beta.gouv.fr.