Notre référentiel des mobilités/Les 4 défis du référentiel

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

(étude Groupe Chronos pour l'ADEME)

Le référentiel est un ensemble de "références", considérées comme emblématiques, spécifiques et/ou problématiques dans un domaine ou un champ donné, par un groupe concerné. Le référentiel produit une norme qui fait consensus à laquelle le groupe concerné peut se référer. Il se traduit en général par la définition de :

  • enjeux ou de grandes finalités dans laquelle s'inscrit le projet ;
  • buts ou objectifs pour et du projet.

Le référentiel permet d’ :

  • encadrer l'action et de normer son application ;
  • évaluer une action ou un projet, ex-ante (faisabilité) ou ex-post (efficacité) ;
  • aider à la décision d'action, ex-ante (Go ou no Go) ou ex-post (action corrective).

Un référentiel est composé de plusieurs niveaux de précision dans la définition de la vision stratégique (enjeux, axes et objectifs). En l'occurrence ce premier référentiel se concentre sur les enjeux et les axes stratégiques. Le terme "enjeu" est ici compris comme une grande finalité poursuivie par la société, un défi à relever. Les enjeux peuvent dépasser le seul champ de la mobilité et du transport, mais ils les affectent d'une façon ou d'une autre. Les “axes stratégiques ” sont compris comme les grandes orientations envisageables pour répondre à l’enjeu. Ils permettent de décrire une situation visée ou souhaitée pour le futur concernant cette problématique. Ils peuvent concerner de multiples domaines tant physiques, que serviciels, sociétaux ou encore technologiques.

Le référentiel proposé par la FabMob énonce ici quatre enjeux majeurs, autant de défis sociétaux à relever qui dépassent le simple champ des transports. Ces enjeux sont déclinés en axes stratégiques, qui décrivent la situation future visée dans les domaines physiques, serviciels, sociétaux, urbains ou technologiques. Ils sont circonstanciés par des interrogations, des descriptions et/ou des chantiers emblématiques.

Définir un horizon des mobilités

Une mobilité possible, nécessaire et désirée suppose :

  • d’organiser la conquête de la connaissance en capitalisant sur des expériences pour guider le choix des acteurs, Ex : Chantier CoMoN (ADEME) : plateforme numérique de partage de connaissances des services, expérimentations et initiatives sur la mobilité.
  • de s’accorder sur une nouvelle définition de la croissance en instaurant de nouveaux indicateurs pour permettre une mobilité sans croissance des infrastructures - Ex    : Le projet "Wild! van de spits", porté par BNV Mobility gratifie les usagers qui réduisent leurs déplacements.

Ajuster l’offre aux maîtrises d’usages

Selon les déterminants des mobilités (travail, courses, tourisme, etc.), il faut :

  • organiser la mobilité intégrée, ex. : Chantier “Mobility as a Service” (Helsinki), système généralisé de mobilité à la demande par "intégrateur de mobilité" qui informe sur toute l'offre existante, en temps réel, réservation et paiement intégré,
  • optimiser l’existant par une meilleure maîtrise des lieux et des temps.
  • Ex 1 : incitation au décalage des horaires d'embauche et débauche (réduire l’affluence de 10%) - Plaine commune
  • Ex 2 : "La métropole du quart d'heure" de Bordeaux Métropole : rapprochement ressources - lieux de vie

Permettre une offre liée aux usages

Penser au-delà des infrastructures physiques demande à :

  • construire un accès universel aux offres de transport :
    • en adaptant le service aux enjeux territoriaux - Ex : “Rézo Pouce” - système d’autostop organisé couvrant un bassin rural de 200 000 habitants
    • en adaptant le service aux enjeux d'inclusion - Ex : “Independant Transportation Network” (Etats-Unis) - système de mobilité pour les seniors
  • mettre à jour le transport public à l'ère du numérique, Et si Uber organisait le transport à la demande sous contrat public ?
  • organiser l’économie responsable des mobilités,

Ajuster l'offre au nouvel intérêt général

Le bien commun, les partages, les partenariats et les contributions pour favoriser les solutions et les innovations supposent de :

  • définir les accès aux données et les règles de transparence, ex : Portland ou Boston ont rendu obligatoire la fourniture des données, même de la part d'entreprises comme Uber.
  • énoncer les règles et le cadre légal de l'industrie des data-services, ex : Le chantier DatAct    investigue les principes et outils pour garantir la circulation et le partage des données
  • formuler les règles favorisant les partenariats et l’implication des usagers.

Le référentiel :

Référentiel FabMob.png