Communauté autour des données ouvertes

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Description:

Image:

No-image-yet.jpg

Tags:

Thème: Données ouvertes, Traces de mobilité et des données associées

Objectifs:

Défis adressés : Accompagner une collectivité à ouvrir un maximum de ressources et construire un kit d'aide à l'innovation, Améliorer les connaissances sur le contenu carbone de l'électricité utilisée pour charger un véhicule en temps réel, Augmenter les connaissances partagées en cartographie et usages des véhicules et réseaux de transports, Faciliter le partage la gestion la maintenance la comptabilité des émissions polluantes et de GES des véhicules, Produire un nouveau contrat social entre les citoyens et les acteurs publics / privés pour augmenter les connaissances et changer les pratiques, Produire une certification environnementale de la chaîne logistique pour influencer les livraisons de marchandises

Organisations membres:

Individus membres:

Référents - Pilotes:

Espace d'échange synchrone (de type chat):

Espace d'échange asynchrone (de type mail):

Gestion des actions
Connectez vous au gestionnaire de tâches de cette communauté pour accéder aux actions planifiées, celles en cours. Contribuez simplement, selon vos possibilités et compétences
 :


Partage de fichiers
Connectez vous au dossier partagé de cette communauté pour accéder à tous les documents.
 :


Vous êtes nouveau, renseignez votre profil et celui de votre organisation ! C'est essentiel de bien se connaître pour construire un réseau performant !

Présentation

Les données de transport forment le socle technique commun, à l’avènement de nouveaux services ainsi qu’à l'amélioration de services existants, pour chacune des strates du secteur de la mobilité : voyageurs, opérateurs, constructeurs, autorités organisatrices de transport, gestionnaires d'infrastructures, fabricants, mais également pour d’autre secteurs par la production d’externalités.

Malgré cela, on constate que le portefeuille de données actuellement disponibles, leur qualité intrinsèque, leur disponibilité sont insuffisants pour soutenir la mutation du secteur vers un nouveau paradigme de mobilité.

Aujourd’hui, au mieux les données peuvent servir de preuve de concept à de nouvelles propositions de services, mais le passage au stade industriel est freiné par la fiabilité de celles ci, et leur mise à l’échelle également freinée par la disponibilité très hétérogènes des données sur les territoires.

Nous sommes encore aux prémices d’un mouvement de libération de donnée de transport. Celui ci va avoir lieu, il y a peu de doutes, mais il s’inscrira dans un temps long concernant la qualité, et à des rythmes différents selon les territoires concernant leur disponibilité.

Les entreprises qui souhaiteront construire et développer une activité commerciale autour de ces données devront appréhender ces facteurs de temps, de disparité, de qualité et de disponibilité.

Dans ce contexte, la Fabrique des Mobilités propose d’intervenir en proposant deux dispositifs :

  • un collège d’expert réuni au sein d’une communauté,
  • un Catalogue de donnée destiné aux entrepreneurs et aux fournisseurs de données.

Il est intéressant de tirer les enseignements de ce qui s’est passé dans le secteur de l’hôtellerie : des acteurs ont réussi à jouer un (nouveau) rôle d’intermédiaires et des monopôles se sont constitués.

Un large mouvement d’ouverture des données transports ET mobilités (publiques et privées) est en cours en France ([http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/vf_rapport_jutand.pdf rapport Jutand], Article 4 Loi Macron et [http://www.senat.fr/leg/pjl15-325.html projet de loi numérique]) et en Europe ([http://ec.europa.eu/transport/themes/its/road/action_plan/ directive ITS] action prioritaire a).

Open Data France a publié un guide à destination des collectivités pour les aider à comprendre et mettre en oeuvre un projet Open Data : http://www.opendatafrance.net/ressources/

Inno3 a publié un livre blanc sur l'ouverture des données publiques : http://inno3.fr/sites/default/files/2017-06/Livre%20blanc%20sur%20l%27ouverture%20des%20donn%C3%A9es%20publiques.pdf

Il convient de retenir que :

  • les données seraient accessibles de façon non discriminatoire en Europe  et gratuitement ou au coût marginal en France,
  • un point d’accès national, consistant soit en un entrepôt, soit en un annuaire de données sera mis en place,
  • les données devront respecter la norme (Netex, SIRI) fixée par le règlement européen.

La mise en oeuvre d’une plateforme ouverte est nécessaire  :

  • pour que les acteurs transports puissent innover en offrant par exemple des services, tels qu’un calculateur d’itinéraires pour informer les voyageurs,
  • pour éviter de reproduire ce qui s’est passé dans le secteur de l’hôtellerie et lutter contre les futures rentes de situation dans le secteur transport (provenant d’acteurs ayant massivement collecté des données transports, les ayant mises en qualité et jouant le rôle d’intermédiaire entre entreprises traditionnelles et usagers),
  • pour assurer :
  • la transparence : tout est auditable, rien à cacher,
  • la qualité : les meilleurs de chaque domaine y contribuent librement, les produits et procédés étant précisément détaillés sont facilement contrôlables, et les solutions aux éventuels problemes de qualité sont mutualisées,
  • l’efficacité economique : pourquoi réinventer les logiciels, la roue, etc… En ouvrant et en fonctionnant par sous-ensemble, les interfaces, les connexions deviennent stratégiques pour permettre des développements séparés. Ces contraintes conduisent à développer des interfaces et connexions facilement “standardisables”,
  • la diversité : une plateforme permet la construction de superstructures servicielles répondant à des besoins très variés qui ne sont pas spécifiables dans des approches traditionnelles. La diversité est alors adressée en partant localement.
  • la résilience : les plans sont disponibles et peuvent être repris, même après la fin des projets créateurs. Les innovations et retours apportés par des utilisateurs peuvent être mutualisées.
  • l’agilité : chaque acteur contribue selon ses compétences en déployant un minimum de ressources pour un maximum de résultats.

Dans la Fabrique, plusieurs plateformes techniques ouvertes sont en cours de développement pour :

  • travailler ensemble pour cataloguer, recenser, documenter, et compléter ces communs et animer la communauté de leurs utilisateurs et contributeurs,
  • mettre en place un portail UNIQUE et NEUTRE donnant accès à l’ensemble des données, outils, services et informations utiles.

Suite aux workshops menés avec les membres de la Fabrique, nous avons mis en exergue le besoin de commencer par une plateforme logicielle de gestion des données d’offre de transport public intégrant les nouvelles solutions de mobilités. Un document de synthèse a décrit les fonctions de base de cette plateforme (lien).

La raison d'être de cette plateforme est de servir à :

  • Accélérer la mise en route des projets de la fabrique des Mobilités en leur donnant la possibilité d’utiliser des briques utiles pour leur projet.
  • Valoriser les communs résultant des projets au sein d’un même socle technologique, réutilisable par tous.
  • Faciliter la capture, la mise à disposition et la réutilisation de données de transport ouvertes par la communauté.
  • Et plus généralement apporter la culture des communs et de l'innovation par les communs.

Le projet Catalogue

Initié par Transdev, le projet Catalogue vise à développer une base de données ouvertes accessible au niveau mondiale. Lien vers la présentation (.pdf)

Lien vers l'Atelier N°1 de la communauté autour des données ouvertes

Projet de Startup d'Etat autour des données

Ce document décrit les bases du problème, une piste de solution et l'accès au marché : https://docs.google.com/document/d/1UFkzoFPbOCKFg1rqqgB6vD38MpGwGsnwfGg90GIU4BI/edit#heading=h.gjdgxs