Animation stigmergique

De Communauté de la Fabrique des Mobilites

Nous proposons une méthode d'animation qui permette d'agir concrètement durant la journée de travail en travaillant de manière "stigmergique". Cette vidéo présente ce principe appliqué au développement du code de python sur 10 ans.

Nous essayerons de mettre au clair les ressources sur lesquelles contribuer (les communs) et de permettre à chacun de venir contribuer à ces ressources en les améliorant.

Résultats attendus de ce type de journée : Du code sera peut-être développé, des améliorations de la documentation, des ajouts dans les pages wiki, des solutions identifiées et rédigées pour avancer sur une démarche, etc...


Préparation en amont de l'Atelier :

  • Créer l'évènement sur le wiki / combien de personnes vont participer ?
  • Réserver un lieu / quel mobilier/moyens pour la réunion ?
  • Décrire l'agenda de l’atelier, le faire évoluer
  • Quels sont les objectifs ? quels livrables pour un atelier réussi ?
  • Identifier un animateur et échanger avec lui sur l'animation stigmergique

Principes de fonctionnement :

  • Chacun peut proposer un atelier (même seul) et le démarrer. Il peut-même être conseillé de démarrer seul un atelier et d'être rejoint ensuite (cela évite le consensus mou qui se dégage souvent d'un groupe de plusieurs personnes qui auraient à choisir sur quoi avancer).
  • Chacun est libre de rejoindre l'atelier de son choix et d'en sortir à tout moment.
  • Attention à ne pas repartir de zéro si des choses existent. Privilégier la contribution à une ressource existante.
  • Privilégier l'action ou la discussion sur un élément précis à une discussion très générale où beaucoup ne peuvent pas apporter le meilleur d'eux même. Se mettre en retrait du groupe pour aller travailler sur une action précise ne sera pas vu comme négativement, au contraire (par exemple, passer un coup de fil, aller rencontre un autre acteur, coder un bout de code sur son ordinateur, se former sur un outil, etc...
  • Quand on rejoint un groupe, d'abord lire les notes avant d'intervenir pour s'approprier le sujet et ne pas demander au groupe de reprendre tout à zéro.
  • Prendre le plus de notes possible de leur travail pour capitaliser et permettre aux entrants de comprendre le sujet en direct.
    • Pour cela : Toujours avoir un "soucieux" de la prise de note dans chaque groupe/atelier et toujours avoir un pad ouvert. Une badge peut-être imprimé pour se partager le souci de la prise de note
      Carte-soucieux

Pour les animateurs

  • Accueillir les arrivants et leur expliquer le fonctionnement
  • Aider les participants à s'approprier une action en cours et à venir y contribuer. Ou les aider à lancer de nouvelles actions
  • S'assurer qu'il y a du papier, crayon, wifi, espace pour la prise de note (pad par exemple)
  • Mettre en temps réel à jour un tableau de suivi des sujets traités et des participants. Avec :
    • A gauche les participants
    • Au milieu les actions en cours avec un numéro qui correspond au lieu où se déroule l'action.
    • A droite les ressources sur lesquelles les actions agissent
    • Avoir deux autres espaces pour identifier les ressources manquantes et les temps de la journée où des interventions ont lieu
    • Avoir un plan de l'espace pour identifier les endroits où se passent les actions

Tableau de suivi de l'atelier